Jour de grève

Hier, comme tout le monde l’a remarqué, c’était la grève.
Et Mistouflette est donc restée à la maison.
La semaine dernière (Oui, y’a 10 jours, je sais…), c’était l’anniv de Biquette… Et comme elle a eu 8 ans, y’a des personnes qui ont cru bon de lui donner des sous, parce que 8 ans, c’est l’âge idéal pour commencer à tenir un budget, c’est bien connu.
Forte de ses 85€ (même moi j’ai pas autant à mon anniv!!!) dont 20 en carte-cadeau Monoprix (oui, il y a des Parisiens qui croient que Monop’ Boulogne est la norme, que partout, même à Toulouse, par exemple, on trouvera des rayons fournis en jouets et autres merveilles ravissant les enfants. Manque de bol, à Toulouse, le seul truc utile à Mouflette qu’on ai trouvé, c’est un bâton de colle…), Biquette me demande si on peut aller dépenser ses sous, au pif, en Playmobil par exemple (la chambre de Mouflette est une réserve anti-nucléaire pour Playmobil… Si pénurie un jour il y a, ils n’auront qu’à venir s’approvisionner dans sa chambre. J’hésite à créer une annexe de musée, mais j’ai peur de faire de l’ombre aux Augustins juste à côté…)
Bref, après une visite infructueuse au Monop’ de Toulouse, nous voilà (grande idée de Moi) parties en voiture pour le centre commercial le plus proche où je sache aller depuis le centre ville (c’est à dire à côté d’Ikéa, ceux qui connaissent comprendront en quoi c’est pathétique).
Arrivée à King Jouet (ai pas trouvé le Toys R us), direction le rayon des playmobils… On passe devant les poupées, les Barbies, les Légos, les jeux de société, tout ça laisse Mouflette de glace… Son regard ne s’illumine qu’une fois devant les Playmobils…
Et là, deux heures de tergiversations philosophiques. Que choisir entre les dinosaures, le Sphinx (oui oui, il y a un shynx Playmobil), les tigres du cirque ou la clinique vétérinaire…
Je reste aussi indécise que Mouflette qui, entre deux « ouha, c’est trop joliiii », me demande mon avis « dis Maman, tu prendrais quoi toi? » Ben, j’avoue, les Playmobils, c’est ma passion inavouée, alors euh, ben, tout Mouflette, tout…
Heureusement, ma fille est dotée d’un excellent sens du raisonnable, elle refuse de dépenser l’intégralité de ses 85€ durement gagnés à force de journées passées à grandir. Elle choisi trois grosses boîtes pour leur rapport qualité/prix (je la soupçonne d’avoir calculé le prix à la pièce contenue dans la boîte), je suis un peu déçue, elle n’a pas pris le « super set » de la princesse… Mais très fière néanmoins, il lui reste 15€. Mouflette a le sens des affaires!
On passe à la caisse, elle paye avec son porte monnaie, je la sens tressaillir de fierté.
On remonte dans la voiture « Nooooooooonnn, ne met pas mes boîtes dans le coffre!!!!! » Ok.
On retourne vers Toulouse (à noter que pour cette grande aventure, j’ai pris soin de noter l’adresse de la maison dans mon GPS, ça vous donne un aperçu de mon sens de l’orientation des plus perçant).
Et à 3 kilomètres de l’arrivée, je comprend mon erreur…
Des CRS partout, qui empêchent l’accès au centre-ville.
J’avoue, j’ai du mal à comprendre pourquoi il faut un périmètre de 3 kilomètres pour une manifestation de gens qui ont l’air relativement civilisés, je prend donc mon courage à deux mains, je m’approche d’une policière et lui demande combien de temps ça va durer, avec mon plus beau sourire, et ma voix la plus suave.
« Qu’est ce que j’en sais moi? Je fais que suivre les instructions moi! » Me répond elle, de manière pas agressive du tout… Je lui demande, non sans garder mon sang-froid et ma bonne humeur acquise à grand renfort de « Don’t fell like dancing » chanté à tue-tête « Pourriez vous m’indiquer par où passer pour quand même me rapprocher un peu de mon habitation? » « J’en sais rien « qu’elle me répond « vous avez qu’à faire demi tour, ou continuer tout droit! »
Ok, le CRS n’est pas aimable en ce jeudi 20 mars, veille du printemps pourtant!
Je décide de continuer tout droit, et je vois mon GPS indiquer de moins en moins de mètres, je suis très rassurée.
Arrivée à 1km environ, un autre barrage. Sauf que là, ils laissent passer une voiture sur dix. Je tente ma chance, je m’approche et je dis « Bonjour, j’habite au centre, je peux passer? » « Où? », il me demande « Aux Carmes » « Ha non, c’est pas possible! ». Bon, là, je commence à m’énerver un peu, mais tout de même, il a l’air gentil, donc je risque: « Mais, vous avez laissé passer des gens là… » Oui, ils voulaient se garer tout près » « Heu, ben moi aussi je veux bien me garer tout près!!! »
Il m’a laissé passer du coup, comme quoi, ça se joue à peu de choses…
Bon évidement, pas de place… Je bifurque dans des petites rues genre je-suis-fûtée-je-vais-rejoindre-ma-rue-comme-ça. Et je retombe sur des flics. Je leur demande (oui, j’aime parler aux CRS, c’est plus fort que moi) s’il y a des places pas loin, et ils me répondent « Vous croyez qu’on a été vérifier??? » Ok, autant pour moi, j’ai oublié que le but premier du policier était de ne pas être aimé de ses concitoyens…
Je trouve une place, enfin.
Et y’a Mouflette qui sautille sur place parce qu’on va louper le début de Grey’s Anatomy. Feuilleton qui a des effets surprenants sur elle… La faire sauter sur place par exemple. Mais aussi, plus inquiétant, lui faire se poser des questions sur la mort, mais, pas comme on voudrait…
Mouflette, quand elle a vu « Madagascar », elle a pleuré quand un poussin s’est fait mangé par un crocodile. Genre, elle a pas aimé le film parce que tant de violence est inacceptable.
Par contre, quand Meredith Grey se noit. Elle a des considérations très douteuse du style « Qui c’est qui va mourir en premier? c’est Mamie, et puis après Tonton?, et Tata, elle a quel âge Tata? Ha oui, ben, elle va mourir avant Papa alors, hein? (deux, t’as perdu) et lui va mourir avant Toi…? Et mes cousines, ben je vais mourir avant elle… C’est ça? »
Ok Choupette, le temps n’est pas encore venu de te laisser regarder Dexter!!!
Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

2 Commentaires sur
“Jour de grève”
  • oh moi j’adorais aussi les playmobils – j’avais la caravane et mon frère les cowboys et indiens – c’était hyper dur de jouer ensemble, un peu anachronique

  • Personnellement, j’ai toujours rêvé d’avoir la maison « Belle Epoque » avec les meubles choukinou et les mini-théières que j’aurais vite paumées…

    Je suis fan de ta fille et tu donnes envie d’avoir une fille avec laquelle je pourrais jouer aux Barbies tout en lui expliquant pourquoi Carrie et Mister Big c’est trop le big love.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


sept − = six