Le crayon est le meilleur ami de l’homme!

Oui oui, le crayon… De couleur même!!

Aujourd’hui, on fêtait les 8 ans de notre fée Clochette… 8 ans, c’est beaucoup. Même si je n’en ai que 27, fêter les 8 ans de la chair de ma chair, çe me fiche un coup de vieux.

Passons. Son vrai anniversaire, c’est lundi. Aujourd’hui, c’était THE goûter, j’ai nommé: le goûter d’anniversaire!!!

Heureusement, sur les 8 gamines invitées, seules 3 ont pu venir (Mouflette a donné les invit’ à ses copso il y a 4 jours, tête en l’air??? Meuh nonnnn!!)

Donc, voici les charmantes bambines qui débarquent, déchaînées, en furie dirais-je même, dans notre appart’ tout propre (note pour plus tard: ne jamais faire le ménage AVANT un goûter d’anniv’!).
Comme mon abnégation maternelle n’a aucune limite, j’ai disposé de jolies paillettes sur la table, je leur file des sarbacanes, des chapeaux pointues et des langues de je sais plus quoi (les trucs, tu souffles dedans, et la moitié de ta famille devient sourde).
Tout s’est retrouvé -au choix- par terre, dans le lavabo, dans la salle de bain, sur le gâteau, en fait, ça serait plus rapide de dire où ça ne s’est pas retrouvé: nulle part…

Les voici donc, ces diablesses, à hurler dans mes oreilles sensibles (mon Hulk préféré avait bien entendu eu la bonne idée d’attendre 3 mois pour aller chez le coiffeur, et oh, c’est trop bête, mais là, aujourd’hui, faut que j’y aille, tu m’en veux pas??), à ficher du jus de pomme sur mon joli parquet ciré du matin même, à ne pas manger comme il faut les bonbons que j’ai passé 3 épisodes de Friends à réaliser de mes propres mimines!

Et là, une idée me traverse l’esprit: -toutes les jeter par la fenêtre- leur donner du papier, des crayons et faire un concours de dessins. « Youpiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii » ont elles crié, en choeur.
Pendant 30 minutes, elles ont gribouillé, dessiné, colorié, en continuant de hurler et d’en ficher partout, mais c’était de l’énergie canalisée (au même endroit j’entend: sur la table du salon!)
J’ai même pu tourner les pages de mon Cosmo sans être interrompue toutes les 3 secondes (de là à lire, faut pas rêver non plus, mais j’ai bien pu regarder les images), et manger -correctement- les bonbons.

Enfin, est venu le moment du gâteau… Et je vous laisse imaginer la suite!

Quelques images de mes réalisations gastronomiques. Que je ne recommande pas pour un goûter d’enfants. Les enfants, c’est pas hype, ça s’en fout que les bonbons soient réalisés à partir d’un bouquin de Trish Deseine… Ca veut du sucré-facile-à-avaler. Je retiens pour la prochaine fois.
Ha oui, et ne pas mettre de souris sur les gâteaux parce que « oh nonnnn, elles sont trop mignonnes les souris, on peux pas les manger, elles sont trooooooooooop jolies!!! »
Ok, ça aussi, je note!
Le gâteau est le best seller de ma fille: le gâteau au yaourt à la pomme, comme toutes les fillettes de 8 ans donc, sauf que celui qu’elle fait est à se rouler par terre… (Objectivité maternelle, quand tu nous tiens!!).
La pièce montée de Rice Krispies, je dis oui, mais sans chocolat blanc (à moins d’être fan de crise de foie)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

5 Commentaires sur
“Le crayon est le meilleur ami de l’homme!”
  • Je vois qu’en plus d’avoir les mêmes goûts en musique, nous avons les mêmes ouvrages culinaires 😉 « Bonbon Forever » me fait saliver grave ! J’ai déjà fait plusieurs recettes du livre et elle sont aussi esthétiques que délicieusement régressives ! J’adore les idée de Trish Deseine (et je suppose que tu connais aussi « Je veux du chocolat »)
    Elle est super choupi ta Fée Clochette avec son petit tablier !

  • Ben, Trish Deseine, c’est mon gourou culinaire en fait!!
    Mais ces recettes, je les ai trouvé dans « Je veux du chocolat » donc oui, je connais!! Pas dans « Bonbon Forever », que je vais me faire offrir vite fait cela dit!!
    Ma bible c’est « mu cuisine », j’imagine que tu connais aussi?
    Rien que la cover fait de lui un objet d’art ;o)
    Merci pour la fée Clochette, je lui dirais ;o)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


quatre × = seize