Coco avant Chanel

Encore un film, et encore une critique!!

 

Avis tout à fait partagé sur ce petit film, qui se veut un chef-d’oeuvre.

Toujours se méfier d’une affiche avec beaucoup trop de célébrités, ça cache souvent un scénario vide et une mise en scène moyenne.

Bon, là, tout est soigné, les acteurs sont presque tous excellents. Mention spéciale à Benoît Poolvoerde, authentique en riche rentier amoureux de la belle.

Marie Gillain et Emmanuelle Devos ne s’en tirent pas trop mal. Surtout la seconde, amusée et amusante dans son rôle de précieuse assumée.

Audrey Tautou, si vous avez aimé sa prestation dans Amélie Poulain au point de la revoir dans chaque film qu’elle fait, ben, vous aimerez. Sinon, ses minuderies de petit oiseau effarouché vous fatigueront un peu. Elle joue bien, mais pas le rôle de la grande Coco, femme d’expetion, de caractère. Elle fait petite fille perdue, et n’est pas vraiment convaincante en dame élégante et distinguée. Par contre, elle a bien saisi le côté perdue et curieuse.

Niveau de l’histoire, les débuts sont assez romancés (de ce que j’en ai lu sur Wikipédia en tout cas), mais dans l’ensemble, le fil est assez bien respecté… La tante se transforme en soeur, l’âge de l’abandon est avancé, mais c’est plus photogénique, c’est sûr.

Jusque là, rien de transcendant, un peu décevant même.

L’ambiance est excellente, en revanche. Coco avant Chanel fait parti de ces films qui nous emmènent ailleurs, dans un univers où l’on reste encore quelques temps après être sortis de la salle.

Et surtout, il y a ce mlaise constant, présent jusqu’aux dernières minutes du film, ce sentiment que la vie de la future styliste peut basculer d’un côté ou de l’autre à n’importe quel moment. On sent ses doutes, ses craintes, sa confiance en elle, son dégoût des moeurs de la société dans laquelle elle vit, son envie sincère de rendre la vie meilleure à ses contemporaines, mais surtout, son désir de vivre plus fort que tout, son désir de vaincre pour vivre, et arrêter de vivoter. En cela, Audrey Tautou, entre deux mines de souris décorative, est tout de même assez excellente.

Au bout d’un moment, cette ambiance devient difficile à supporter, on a du mal à respirer, autant que cette jeune femme dans un monde serré dans un corset. D’ailleurs, elle a pour obsession d’enlever les corsets à tous le monde, mais on ne respire pas beaucoup plus. La seule bouffée d’air qu’on arrive à choper, c’est lors de son séjour à Deauville avec son bel amoureux…

Surtout, ne vous fiez pas à la bande-annonce que vous aurez pu voir ici ou . Poolvoerde y est esquissé comme un goujat, en fait, pas du tout. On pense voir l’ascenssion totale de la miss, et là aussi, erreur. On croit qu’elle va habiter chez sa soeur, ou un truc du style, mais, non plus… Enfin, c’est une bande-annonce quoi!

Détail appréciable aussi, aucun pathos dans ce film, pourtant, la vie de la belle commence mal, et est semée d’embûches. Ca pourrait virer à la guimauve dégoulinante, mais ça reste sobre, pudique.

Si je ne devais retenir qu’une image de ce film, c’est quand la jeune Gabrielle voit partir ses riches camarades de l’orphelinat. Elle est debout, sous la pluie, vue de dos, et cette image fait une photo magnifique, émouvante, comme résumant en un quart de seconde le sentiment qu’éprouve un enfant trahi.

Bref, ce film est un peu longuet parfois, mais sonne juste. Il est plutôt sans prétention (enfin, il devrait), il ne donne pas à réflechir sur la condition humaine, juste sur la mode, son rôle dans la société actuelle, sa place dans le coeur ds femmes d’aujourd’hui. C’est déjà pas mal pour un film sur Coco Chanel!

Sinon, un petit coup de gueule contre les gens qui discutent au cinéma… Sérieux, quand on va voir un film, on se tait, ou on va au salon de thé. Deux minettes parlaient lors de la projection, ne prenant même pas la peine de le faire à voix basse… Au bout de 20 minutes de bouillonnement, je leur ai demandé de se taire, elles m’ont fusillé du regard, mais n’ont plus bronché, braves fifilles!!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

6 Commentaires sur
“Coco avant Chanel”
  • Bonjour,
    Bravo encore pour ces sélections tjs judicieuses. Effectivement, les critiques sont DEJA mauvaises. Ca ne présage rien de bon pour ce film.
    J’aime beaucoup votre blog : ses commentaires, son ton, sa pertinence. Merci pour cette pause détente. Bonne journée.

  • Moi qui voulais aller le voir, j’avoue que maintenant j’hésite..quoique j’ai envie de futile en ce moment alors je pense que ce film fera l’affaire

  • Je ne suis pas méga fan des biopic car j’aime être surprise par un film. Rien de plus délicieux pour moi que de voir un film sans en avoir vu la bande-annonce, sans en savoir grand chose, si ce n’est une vague trame et le titre 😉

    Je ne suis pas une adepte d’Audrey Tautou que je trouve intéressante mais y a un ptit truc qui me gêne… Pour moi, Coco c’est une nana très cinglante qui ne ressemble pas à un petit oiseau qui minaude. J’avais beaucoup aimé Audrey T. dans « Dieu est grand et je suis toute petite » (mais y a aussi Edouard Baer, alors forcément le film est bien ;)).

    Je vais gentiment attendre que Coco avant Chanel passe sur canal…

  • C’est vrai qu’Audrey Tautou dans le rôle de Coco Chanel, ça doit être moyennement convaincant… Enfin, sur l’affiche, au moins, y a quand même quelque chose. Mais, dans la bande-annonce, bof bof (je bloque surtout sur sa voix qui ne va pas avec le personnage…). Bon, je pense pas que j’irai voir ce film.
    Mais, merci pour cette critique intéressante, complète, bien écrite, etc. 😉
    Quant aux gens qui parlent au ciné, grrr, je suis bien d’accord ; voilà d’ailleurs une des raisons pour lesquelles je n’y vais pas souvent !

  • @Rêve de table: Merci, tant de compliments, ça me va droit au coeur!!
    Les critiques ne sont pas toutes mauvaises, Télérama adore (enfin, Pierre Murat, mais je ne suis jamais d’accord avec lui de toute façon)…

    @Clarita: Niveau futile, bof… C’est quand même assez long et ça ne donne pas trop le moral. Va le voir si t’as envie de déprimer un peu plutôt ;o)

    @Princess Soso: Je ne suis pas fan des bandes annonces AVANT d’aller voir un film (après, je sais pas pourquoi, j’adore), ça a un côté spoiler, ça gâche un peu. Mais quand tu es fourrée dans une salle obscure au moins 2 fois par mois, tu en vois sans le vouloir (cela dit, j’adore les BA au cinéma, je suis un femme complexe…)
    Moi j’ai bien aimé Audrey Tautou dans « A la folie… Pas du tout », un vieux navet, mais j’ai de sales goûts parfois ;o)

    @Plouf: Tu as raison, la voix ne colle pas… L’accent populo aussi je pense.
    De rien pour la critique ;o)

  • Et bien, je vais quand même aller le voir même si la petite Audrey me gave un peu avec ses mimiques. Nouvelle polémique autour du film, nos voisins Anglais reporchent à Anne Fontaine d’avoir passé sous silence l’antisémitisme avoué de la dame et sa relation avec un officier Nazi … J’en reparle après l’avoir vu, (le temps qu’il arrive dans ma petite ville de province). A bientôt.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


six − six =