Ponyo sur la falaise

Ou pourquoi sortir un dimanche matin pluvieux…
A la base, on devait aller voir « Monstres contre Aliens », mais la perspective de passer 1h30 dans une salle toute noire, obligés de porter des lunettes de soleil (ou 3D, ce qui revient au même) nous a unanimement rebuté.

Nous avons donc choisi Ponyo après un dur debrifing (certains voulaient voir « Safari », quand même).

Bref, nous partons donc affronter le froid glacial de ce mois d’avril vraiment pas cool, sous la pluie, avec un gros rhume, courageux, nous sommes!!

Arrivée au cinoche, je me rend compte que j’ai oublié ma carte d’étudiant… Pas grave, la scéance de 11h est moins chère. On arrive à la caisse, et le monsieur nous dit « bon alors, un tarif enfant, un – de 26 ans (en me regardant), et un adulte (en regardant Granola) ». J’ai bien eu envie de le serrer dans mes bras, mais pas sûr que Pépito aurait compris!! Rien que pour ça, je ne regrette pas d’être sortie!

Bref, en avant pour Ponyo.

Ca commence mignon, un peu poétique, un peu magique.
Les dessins sont agréables, les personnages jolis (sauf la mère de Ponyo, tout droit sortie d’un épisode des powers rangers), le message pas très clair…
Le dernier Miazaky que j’ai vu, c’est Le voyage de Chihiro, c’était du lourd niveau message humanitaire et écolo.

Là, bof… Ou alors ça m’est passé à côté.
Mise à part une petite fable mignonette, je n’ai rien vu.

En plus, plusieurs détails m’ont paru très bizarres…
Pourquoi la maman de Sosuke roule t’elle sans arrêt comme une malade dans sa voiture, sans qu’il ne lui arrive jamais rien en plus? C’est quoi le message (parce qu’il y en a forcément un, c’est ce qu’on apprend en cours acceléré de « comprendre Miazaky en 3 leçons »)? Roulez à fond, laissez vos gamins sans ceinture, avec un peu de chance, vous survivrez au tsunami!!

Pourquoi Sosuke doit promettre un amour éternel à Ponyo, alors qu’ils n’ont que 5 ans… Parce que le message du « on va s’aimer comme un frère et une soeur » n’est absolument pas clair, j’aurais bien aimé, mais non. Ca se la joue un peu Disney à la manque, genre, la petite sirène tombe amoureuse, et paf, son prince aussi, et paf, elle devient humaine, c’est merveileux n’en parlons plus.

Or, là, la petite sirène a 5 ans, donc on l’imagine mal tomber amoureuse pour la vie…
Quand Ponyo dit « Ponyo aime Sosuke », perso, j’ai eu envie de comprendre « T’es trop mon pote, j’veux avoir des gambettes pour courir dans la prairie et jouer à cache-cache avec toi!! »
Sauf que le bisou sur la bouche final laisse à penser que non, elle l’aime d’amour vrai…
Non pas que je sois choquée, juste je trouve ça ridicule.

Bref, Mouflette est emballée, Granola aussi.

Moi, vachement moins…
L’histoire est vraiment simplette, il n’y a aucune morale, aucune message…
S’il y a un deferlement d’eau et de poissons géants, c’est uniquement parce qu’un poisson-humain (on en croise tous les jours) a décidé de devenir humain tout court (en passant par une phase dindon, pourquoi d’ailleurs??? Le dindon, j’ai pas compris non plus), et ça n’a pas plu tout de suite à son papounet qui craint pour un cataclysme sismique interplanétaire (mais on ne sait pas pourquoi non plus).

Bref, je suis restée sur ma faim, parce que les dessins sont attachants, Ponyo et Sosuke sont craquants, la maman de Sosuke, les petites grands mères, les petites copines, les petites soeurs, autant de personnages attachants et rigolos. Le tout, un peu baclé, un peu vide de sens.

Je m’attendais à être subjuguée par la magie qui caractérise les films de Miazaky, de me prendre une petite claque. Mais rien. J’ai juste passé un petit moment sympa, sans plus.
Pour un dessin animé lambda, je dirais « c’est mignon, mouais », pour un Miazaky, je dis « c’est décevant » (et oui, je pèse mes mots).

Par contre, la musique est magnifique.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

9 Commentaires sur
“Ponyo sur la falaise”
  • Ah ben zut alors, je m’attendais à quelque chose de bien, j’adore Miyazaki !!!
    Enfin, y a un bon point, tu m’as donné envie de reeeee-regarder le voyage de Chihiro, ce que je vais m’empresser de faire ! Donc, merci, hihi !
    Sinon, le coup du tarif, en effet, quelques jours après ton 28ème anniversaire, ça fait plaisir ! 😉

  • BAh moi j’avais hypothéqué ma maison pour voir Monstres VS Aliens en 3D (22 € pour 2…dont 1 enfant…ça fait mal)
    Et bien j’ai été ravi, et je le conseille.
    Ponyo, je verrai ça en VOD ou pas :-)

  • Oulala, ça m’épate toujours les gens qui vont voir des films d’animation, mais avec ta mouflette c’est pas pareil !
    Moi, j’ai jamais envie d’aller en voir, mais quand je me retrouve devant en général ça passe…
    En tout cas Coco avant Chanel, ça m’a donné envie de m’acheter des pyjamas d’homme trop grands et d’habiter dans un château, mais j’ai un peu du mal avec Audrey Tautou…
    Ceci dit comme à part le n°5, j’y connaissais rien, je regrette pas d’être allée le voir.
    Mention spéciale à Benoît Poelvorde…

  • Ah sinon j’oubliais, j’ai moyen aimé qu’on me prenne pour une truffe au moment des pêcheurs à marinière…
    « Regarde ohhhh des pêcheurs, avec des marinières, t’as pas bien vu ??? Tiens j’t’en mets une en gros plan. »
    Le fait qu’elle en porte une un peu plus tard aurait suffit.
    Je déteste ce genre de détails qui me donnent l’impression que le spectateur est un mouton stupide et qu’il faut tout bien lui expliquer…

  • Monstres contre Aliens, j’espère qu’on ne sera pas obligé de le voir avec les lunettes ! J’avais détesté regarder « Fly me to the Moon » avec les lunettes! Chupa aussi d’ailleurs!

  • arf… croooootte moi aussi j’ adore miyazaki (même totoro qui est selon moi le plus « enfantin » )d’ailleurs tout d’un coup g un doute… est ce que totoro c’ est miyazaki? bref… j’attendrai le dvd pour regarder celui ci… (franchement le coup du dindon ça m’intrigue)

  • @Plouf: Oui, Chiriro, c’était génial… Et oui, ça fait plaisir à 28 ans ;o)

    @Hash: Je prends note pour MversusA, J’y emmenerais peut être Mouflette si je trouve un ciné sans 3D (j’ai des yeux qui ne me permettent pas de voir dans le noir)

    @M.: Moi aussi, Coco m’a un peu semblé se ficher de ma trombine, mais surtout avec l’effet flash-back de la fin genre « regarde tout ce à quoi elle pense, non non, t’es pas capable de savoir quoi penser tout seul!! »

    @MissBrownie: On est bien d’accord!

    @La pestouille: Re bienvenue!!!!
    Oui, Totoro, c’est bien Miyazaki :o)

    @Lili: (…)

  • Ca me rapelle les sorties ciné avec Melle. Même topo : séance de 11h pour le tarif réduit, suivi d’un repas au « Quick-Do ». J’aurais aussi choisi Ponyo, évité Safari (j’ai eu ma dose de navets pour l’année) … mais comme je ne vais plus voir de dessins animés, je ne pourrai pas en dire davantage.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


trois − un =