Crétine géographique


Quand on vient au monde, on naît avec des atouts, des défauts, des qualités, des facultés innées, de réflexes, un certain instinct de survie, etc…

Personnellement, j’ai beaucoup de qualités, j’ai un sens de l’organisation très poussé, je suis hyper persévérante (c’est le mot que je choisis pour qualifier mon entêtement), je suis généreuse et hospitalière. J’ai une grande faculté d’adaptation, de bons reflèxes quand il s’agit de courir pour attraper un bus et niveau instinct de survie, ben, je suis encore là aujourd’hui, c’est que j’ai dû savoir y faire un minimum!
En revanche, une aptitude vitale me fait défaut: le sens de l’orientation.
Autant dire que, si je vivais aux temps néendertaliens, je ne me serais pas fait bouffer par un lion, j’aurais su courir assez vite ou bien me cacher. Je ne serais pas morte de faim. J’aurais su captiver un mâle et reproduire notre espèce…
En revanche, j’aurais sans doute péri après une journée de cueillette, dans l’impossibilité totale de retrouver ma grotte tribale, ne sachant pas si j’étais arrivée de la gauche ou de la droite, si j’avais croisé cet arbre en venant ou juste en passant… Bref, des siècles et des siècles d’évolution Darwinienne pour en arriver à crever bêtement par défaut de GPS intégré…
Par bonheur, je vis au XXI° siècle, et j’ai donc pu survivre grâce à tout plein de panneaux signalétiques. Enfin, j’essaye.
Grosso modo, là où une personne normalement constituée trouve son chemin rapidement, moi, j’y mets 4 heures…
Par exemple, si je décide de me rendre à un endroit B, en partant de A. Je prend soin d’emporter un plan (que je ne sais lire qu’en mettant les pieds dedans). Admettons que le trajet soit une ligne droite des plus banales. Mais qu’une distraction vienne sur le chemin… Un magasin de chaussures, disons. Je rentre dans le magasin, tranquillement, je fais mes achats, suffisamment pour qu’en ressortant, je ne sache pas d’où je suis venue. C’est pathétique, je sais, mais c’est la vérité.
Ce handicap majeur est comblé par une extraordinaire mémoire. Je sais d’où je viens, après moultes reflexions, en me souvenant devant quel magasin je suis passé avant d’entrer chez Minelli… Je vous sens envieux d’un coup!
Quand je décide de prendre la voiture (oui, avant, j’étais à pieds, j’ai oublié de préciser), Mister Mii a l’habitude de se moquer ma gueule (une fois n’est pas coutume, on va dire ça) parce que je suis incapable de conduire, regarder les panneaux, discuter et me souvenir où je vais, tout en même temps… Il ment. En revanche, mon problème, quand je suis motorisée ce n’est pas de me souvenir où je vais (j’ai une excellente mémoire, souvenez vous), ni de lire les panneaux (je suis allée à la maternelle comme tout le monde), ni de tenir une conversation.
Non, mon problème survient quand il faut suivre un plan ou savoir où je vais.
Si je dois aller à Bordeaux, je vais me demander si je monte ou si je descend. Géographiquement, je sais que Toulouse est au sud de Bordeaux, mais y’a un blocage qui n’amène pas l’information dans l’autre lobe de mon cerveau.
Heureusement, il y a quelques années, une bonne âme a jugé bon de m’offrir un Tom-Tom. Autrement dit, un GPS. Ce qui est absolument fantastique.
Sauf que, c’est sensé rester dans la voiture… Alors que moi, il m’arrive de me balader avec l’engin dans mon sac à main. Et j’ai l’air des plus intelligente quand mon sac se met à parle: « Tourner à droite » »Au rond point, prenez la 3° sortie » »Faites demi tour dès que possible! »
Et vous, vous êtes du genre à savoir où vous allez?
Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

15 Commentaires sur
“Crétine géographique”
  • Excellent ! Moi aussi j’utilise des moyens mnémotechniques tels que les magasins pour me repérer : donc acheter des chaussures, c’est une question de survie. CQFD !

  • oui, je me repère facilement (j’ai le gps intégré, quoi) mais je ne connais pas beaucoup de noms de rues toulousaines, alors quand je demande à l’homme où se trouve telle ou telle rue, il me dit « elle part de la rue machin ou du boulevard truc » et là, je crie… et il souffle… et je vais regarder mappy…

  • Moi non plus, je n’ai pas un super sens de l’orientation, enfin à pied, encore je m’en tire à peu près. Mais en voiture, si je ne connais pas, laisse tomber (j’ai pas de GPS, la voix du type ou de la fille me saoulerait à la longue héhé), heureusement y a mappy…

  • C’est amusant comme après avoir lu ton message je me trouve super forte !!!
    En fait, je me débrouille assez bien sauf que j’ai l’art et la manière de trouver le raccourci du dernier moment qui fait que je serai finalement en retard !!!

  • Ha haha ! Très drôle. Mais tu sais, tu es loin d’être la seule à te repérer par rapport aux magasins devant lesquels on passe. C’est très courant ! Bon moi, je ne conduis quasiment jamais mais j’ai aussi un peu de mal à bien conduire tout en regardant les panneaux. Sinon moi, c’est mon homme (qui conduit par ailleurs très bien, quoiqu’un peu vite parfois) mais qui a une toute petite difficulté avec la droite et la gauche. Donc s’il me demande en voiture quelle route on prend et que je lui dis « à droite », il faut que j’accompagne la parole du geste 😉
    Comme quoi, on a tous nos tares 😉

  • @MayThï: Je suis entièrement d’accord avec toi!
    Aujourd’hui, je me suis achetée un magnifique sac à main… Pour ma survie!

    @Daydreamer: Ha oui, à part les grands boulevards, je ne connais pas trop les noms des rues… enfin si, je connais le nom des rues, mais impossible de savoir où elles sont!

    @Plouf: C’est vrai que la voix est un peu saoulante!

    @MissBrownie: C’est vrai que des fois, il dit n’importe quoi ou met 3 plombes à s’allumer… Mais sinon, il est devenu l’un de mes meilleurs amis 😉

    @Lolotte: Moi aussi ça m’arrive… Généralement, je me paume. J’ai abandonné l’idée des raccourcis!

    @RasberryPie: Excellent 😉 Cela dit, je ne me moquerais pas trop, j’ai aussi un peu de mal avec la droite et la gauche, et encore plus avec l’est et l’ouest…

    @Natasha: Je compatis…

  • Moi, c’est au p’tit bonheur la chance. Tu t’en doutes, rarement la chance et le bonheur sont au rendez-vous, plutôt la loose. Mais je sens que je vais adopter un nouveau meilleur ami très bientôt. GPS, tu dis ?

  • J’ai vraiment le sens de l’orientation. Toulouse n’a plus de secret pour moi (je pourrais presque retracer la carte les yeux fermés). Mais Saint-etienne par contre….. Leur sens de circulation est complètement bizarre, ça te fait faire 10 000 détour pour arriver à la rue d’en face. Du coup, pas le temps de lire le nom des rues ni de savoir combien de fois t’as tourné à droite ou à gauche. Je ne navigue plus qu’au GPS maintenant dans cette région (merdique).

  • Totalement dénuée de sens de l’orientation aussi. Les seules engueulades que j’ai avec mon cher et tendre, c’est quand il conduit et compte sur moi pour lire une carte. Mais quand je suis à pied, je garde mon plan à la main : pathétique, certes, mais au moins ça m’évite maintenant d’errer comme une âme en peine et de perdre des heures à retrouver mon chemin quand par hasard je me suis écartée du trajet que j’avais repéré d’avance (ou si je retourne sur mes pas en sortant d’un magasin au lieu de continuer dans la direction voulue…).

  • ah non moi j’ia pas ce problème…du tout, je me retrouve n’importe où en deux secondes, mon copain un peu moins, du coup quand on va prendre le train et qu’il décide que non j’ai tord pour la route alors que j’ai raison, si on est en avance je prends un malin plaisir à lui dire ok, on suit TON choix juste pour me foutre de lui car je sais qu’on va partir dans la direction opposé…et ensuite je peux jubiler de ma victoire ahahah !
    J’adooore

  • Ecoute, et d’une je suis loin d’avoir toutes tes qualités – je suis un défaut géant – , et de deux je suis carrément handicapée de l’orientation.. Je pars systématiquement dans le sens inverse de celui où il faudrait aller. Tu vois, tu n’es pas seule au monde !!

  • Yaura jamais pire que moi en terme d’orientation. L’autre jour, je me suis perdue dans ma propre fac, puis dans le métro (j’arrivais pas à savoir comment on y entrait).

    Bon je prévois le gps aussi pour quand on ira boire notre verre?

  • Ca me fait la même chose pour Toulouse et Bordeaux.
    Et moi, en plus, j’ai déjà paumé ma voiture sur un parking. Ouais.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


− sept = un