Good Morning England


Quand j’ai vu le titre, j’ai eu un peu peur… Un remake version English de Good Morning Vietnam, euh, non merci.

J’ai lu le synopsis: bof, celui d’allociné est trop laconique pour donner envie…

Ce qui m’a décidé à le mettre dans la sélection, c’est lui: Bill Nighy, absolument génial dans sa courte apparition dans H2G2 (un film comme je les aime) et Love Actualy a remporté mes suffrages uniquement grâce à sa présence.

Je suis donc allée voir le film élu par vous.

Si je devais mettre une note (je vais faire ça bien, genre je vais me prendre au sérieux et tout), je lui donnerais 8/10.
Je ne pouvais de toute façon par mettre moins à un film qui se termine par une chanson de David Bowie…

Le casting est extra.
De Stephen Moore en ministre hystérique à Emma Thompson en mère alcoolo et déphasée, en passant par Philip Seymour Hoffman, méconnaissable en DJ fanfaron qui a le vertige, et Rhys Ifans, excellent en star de l’animation.

La BO est topissime, pour peu qu’on aime le rock des années 60. Je crois même y avoir vu une pochette vinyle de Sweet smoke (je déifie celui qui me donne le titre de leur premier album), cela dit, c’est peu crédible dans la mesure où c’est un groupe US, et que leur titre date de 1967, mais passons, ça m’a rendu très heureuse.
Même sans ça, un peu de The Who, du Rolling Stone, et même du Beach Boys (pour l’Australienne surfeuse qui sommeille en nous!). Et du Bowie. Et plein d’autres très bons.

Bon!

L’histoire: Dans la Grande-Bretagne des années 60, les radios officielles n’ont le droit qu’à 45 minutes de pop music par jour. C’est peu. Pauvre jeunesse anglaise.
Heureusement, des radios pirates officient depuis leurs bateaux, dans la mer du Nord.
Carl, un gamin qui vient de se faire virer de son lycée, est envoyé sur l’un d’entre eux pour « apprendre la vie » avec son parrain.
Evidement, dans une telle ambiance de débauche et de rock & roll, il ne va pas forcément apprendre la bonne conduite comme l’entend la Reine d’Angleterre, mais il va y devenir un homme, un peu.
Parallèlement à la vie sexuelle trépidante de Carl, le film aborde le réel problème de « Rock Radio » (Le bateau sur lequel atterri notre puceau), c’est à dire le gouvernement britannique qui veut mettre fin à ces programmes obscènes, vulgaires et dépravants. Et dont le ministre chargé de l’affaire va tenter par tous les moyens de légiférer pour rendre ces radios illégales, même en haute mer.

La partie « romance » ne m’a pas spécialement plu. Parce que je suis un peu pudibonde et très féministe, je n’ai donc que très moyennement apprécié que la seule femme donnant une image correcte soit la lesbienne de l’équipage. Dans ce film, pour être une femme cool, faut pas aimer les hommes. Sinon, tu es, au choix: une salope, une alcoolique, une mère indigne, et parfois, tout en même temps.
Cela dit, ça laisse quelques scènes très amusantes se profiler, mais mon côté Geroges Sand ne peut pas cautionner.

En revanche, le complot ministériel donne place à des gags de toute beauté, je pense tout particulièrement au dîner du Ministre avec son conseiller, l’humour british à l’état pur.

Parfois, le film traîne en longueur (perso, j’aurais bien dit « The End » quand The Count dit « We were laughing!!! » et reprend son programme après 3 secondes de suspens intense. Mais le film continue pendant 3/4 d’heure de plus.
C’est le seul point faible (avec la mauvaise image de la femme)

Le film est très rythmé pendant les interludes musicales. L’enterrement de vie de garçon de Simon à Londres est un pur délice. La chute de l’hisoire est très drôle, même si ça rentre dans le cadre « les femmes sont toutes à abattre ».
Le challenge du Comte et de Gavin est très prenante. Surtout quand on a le vertige. Et donne à voir des photos fabuleuses.
Le petit côté « La vie aquatique » des tribulations de Carl et de Bob est assez rigolote, même si convenue.

Bref, mon avis est donc très positif au global. Je ne suis pas unanime (oui, j’ai une scission avec moi même), mais l’ensemble est un divertissement très agréable. Ce n’est pas du grand cinéma, mais c’est très très loin d’être un navet. C’est un bon film.

Donc, je vous conseille d’aller voir ce film si ce n’est déjà fait. Vous passerez un bon moment de détente et une bonne tranche de rire.
Par contre, il FAUT le voir en VO, parce que l’accent british des acteurs est un régal, tout particulièrement celui de Quentin alias Bill Nighy.

Sinon, apparement, ce système vous a plu (enfin, il m’a semblé) donc je vous donne RV mercredi prochain pour un nouveau vote!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

14 Commentaires sur
“Good Morning England”
  • Ton commentaire positif s’ajoute à tous ceux tout aussi enthousiastes que j’ai pu recueillir sur ce film..
    J’ai très envie d’aller le voir ..

  • Tu m’as convaincu avec la BO rock des 60s, hihi. Sinon, l’histoire a l’air sympa. MAIS (et là tu vas dire « Queuwah ?? », ou pas, en fait), je ne suis pas très ciné. La honte sur moi…
    Enfin, ça ne m’empêche pas de toujours lire tes critiques que je trouve particulièrement bien écrites 😉
    A part ça, comment ça se passe la scission avec toi-même ? Haha…

  • J’ai pas vu le film, mais j’aime bien ça moi, que tu sois très féministe…
    Sinon j’ai une question : pourquoi la catégorie ‘c’est toulousain’ est tout en bas, nanmé ?
    Je suis à deux doigts du malaise.
    😉

  • @Emanu: Oui oui, vas le voir, tu passeras un bon moment!

    @Plouf: Attends sa sortie en DVD, c’est bien aussi;o)
    Et merci pour le compliment, ça me touche beaucoup!

    @Lolotte: C’est pas si grave, ça doit être très sympa aussi en VF. La musique tient une bonne place de toute façon (m’enfin, l’accent de Bill est génial…)
    Bon WE aussi!

    @Snana JE suis plus égalitaire que féministe à vrai dire (c’est un concept trop ignoré)
    Sinon, je remonterais la colonne Toulousaine quand y’aura plus de blogueuses Toulousaines!!

  • Pour moi le féminisme c’est l’égalitarisme aussi, le but ultime est le même. Simplement, comme on n’a pas l’égalité, je me dis qu’il est nécessaire de revendiquer un poil au dessus :p

    (Allez les blogueuses toulousaines, on s’active un peu !!).

  • @Virginie: Oui oui, tu passeras un bon moment!

    @Souslesmots: Ouais, mais si t’as regardé le site officiel, c’est de la triche…
    Pour moi, le second album ne vaut pas un clou, comparé au premier, qui tourne en boucle dans mon iPod en ce moment (enfin, qui tourne, pas forcément en boucle non plus :op)

  • Ah ben çà m’apprendra à vouloir être sympa !

    Juste comme ça, je connaissais « baby night » reprise d’un morceau des Doors. Avoir un mec féru de musique fait que parfois on a des connaissances surprenantes.

    Et j’ai cherché le site officiel pensant bien faire. Mais bon hein.

  • Mais si, c’était très sympa, ça m’a fait très plaisir. En plus, je connaissais pas leur site officiel.
    Donc merci beaucoup!! :op

  • Pinaise ya que des bons ! Rhys Ifans quand il se promène cul nu dans coup de foudre à Notting hill …il est barré…

    bon, pari réussi tu m’ as donné envie. vraiment. mais pour moi le prochain ce sera le Almodovar « etraintes brisées » avec les girls…
    je sais ya péné, mais chuis maso…

  • alors j’ai pas tout lu pasque j’aime pas lire l’histoire avant d’aller au ciné (j’aime trop les surprises!) mais j’ai bien envie d’aller le voir, même avec une lecture rapide en diagonale ! 😉

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


× six = dix-huit