J’accuse!


Oui voilà, je viens vers vous pour tout avouer…

Je viens m’accuser moi-même (ceux qui me connaissent comprendront pourquoi la page de journal est appropriée).
La semaine dernière, je vous parlais de ma Mouflette amoureuse (elle m’a montré Jules de loin d’ailleurs…), et je vous expliquais comment moi, jamais jamais je ne suis tombée dans ce genre de moeurs déplacés et indécents avant un âge avancé…
Il se trouve que j’ai menti. En réfléchissant un peu, je me suis souvenue que moi aussi, j’étais tombée amoureuse. La différence avec Mouflette, c’est que je devais moins bien savoir y faire, car personne ne tombait amoureux de moi en retour… Ou pas les bons.
J’avais 8 ans quand j’ai rencontré Julien dans ma classe de CE2, il était tout petit mais très beau. Mon coeur a fait « boum boum »… J’ai tenté une approche de séduction qui n’avait jamais fait ses preuves auparavant, j’ai attaché ma tignasse avec un élastique, sous ses yeux… Et il n’a rien remarqué. J’étais dévastée!!
Heureusement, il y avait Hugo, mon voisin d’en face et élève de CM2, lui, il me remarquait, comme la petite fille dont il devait prendre soin… 
Donc, alternativement, j’étais amoureuse de Julien, en classe, et de Hugo, dans la cour de récrée…
Mister Mii m’a dit hier que j’étais horriblement immorale, dès mon plus jeune âge, et que ça craignait du boudin!
Forte de ces premières expériences ratées, j’ai décidé de m’améliorer, mais en autodidacte…
J’étais déjà une self-made woman à 8 piges, c’est la classe!
Mes techniques de drague ont beaucoup évolué.
A 10 ans, je draguais les garçons en jouant aux jeux vidéos et en les battants. Je m’étais dit « En les impressionnant, ils tomberont à mes pieds », sauf que, je n’ai récolté que des tapes dans le dos style « ouaha, t’es trop ma pote!! ». Pas exactement l’effet escompté!
A 13 ans, je leur enlevais les peaux mortes dues aux coups de soleil (en Espagne, le soleil tape), cette méthode n’étant pas sans rappeler la femelle Gorille qui séduit son futur partenaire en lui enlevant les poux. Je ne poussais pas le vice à manger les peaux mortes, rassurez vous!
Là, les réactions étaient tout à fait étonnantes, les garçons me prenaient pour leur mère et me demandaient de leur préparer le goûter… Encore raté! 
Un peu plus tard, j’ai tenté la non approche, genre « Je suis mystérieuse et solitaire ». Résultat très concluant: plus personne ne remarquait mon existence…
A 15 ans, j’ai décidé que tout cela devait finir, et je suis devenue une bombasse… Bon, je ne l’ai pas trop fait exprès, je m’en suis rendu compte par inadvertance, en Espagne.
L’année d’avant, mon nez avait dû grossir plus vite que le reste, et mes bourrelets juvéniles ne devaient pas être super seyants… 
Mais l’année de mes 15 ans, j’entendais à tous les coins de rue des « Ho, buena!! Ven aqui!! » (que je ne traduirais pas, l’obcénité de ces paroles étant difficile à supporter), scandé par des ados à moustache. Les copains de mon cousin lui demandaient de leur arranger des coups avec moi, ce qu’il s’empressait de me raconter pour qu’on se moque leurs gueules. Mes copines me saoulaient (au sens propre) pour tenter de me refourguer le bogoss du coin qui mourrait d’envie de passer une heure avec moi (ce qui est arrivé, mon premier palot, wouhou, il s’appellait Oscar, prononcer « Osssscallll »).
Ce fabuleux pouvoir m’est tombé dessus alors que j’avais tout faux auparavant, j’ai eu du mal à m’en remettre, mais j’ai assez vite compris comment en tirer partie.
De retour en France, je me faisais payer des coups à boire, des invit’ au cinoche, des pains au chocolat posés devant ma porte. Ignorant des décennies de féminisme.
Je feignais de ne pas supporter le voisin d’en face qui mettait des mots anonymes dans ma boîte aux lettres. Je faisais genre « Je suis inaccessible, courrez moi après, mais vous n’aurais jamais rien que ma condescendance » Et ça fonctionnait du tonnerre. Même après que je me sois affiché au bras de mon Jules tout frais (l’adorateur de Led zep), à croire qu’à 15 ans, les garçons n’ont aucune loyauté…
Après j’ai grandi, et mon sex-appeal a fluctué au rythme des kilos pris et perdus… Globalement, avec 10 kilos de trop, une fille n’est plus considérée comme séduisante. Mais sans, elle est parfaite.
Et j’ai rencontré Mister Mii (ça pourra faire l’objet d’un billet entier), dans un timing diététique parfait. Et à 20 ans, pour séduire un mec, il faut un peu plus que des jolies formes et une frimousse agréable… Il faut de la conversation (check), de la curiosité (check), de la persévérance (check), être aventurière (heu…).
C’est donc une semaine après avoir rencontré Mister Mii à un mariage auquel j’ai été invitée sur le tas par le père bourré de la mariée(rassurez vous, je paye encore les conséquences d’avoir été spontanée et opportuniste) que celui-ci (Mister Mii, pas le poivrot) m’a proposé une rando en Corse avec un copain à lui. Et c’est à ce moment là que j’ai dit « Oui » sans réfléchir… Je ne sais pas lequel de nous deux a été le plus embêté par ma réponse… Lui qui devait annoncer à son copain qu’ils seraient 3 (et la perspective de passer une semaine avec une gonzesse qu’il connaissait à peine). Ou moi, qui devait devenir sportive en 6 jours top chrono (et l’idée que peut être je partais en vacances avec des psychopathes)… 
C’est la technique de drague la plus éprouvée qui soit, il est tombé fou amoureux en 48 heures.
Aujourd’hui, je suis bien contente d’être mariée, parce que, outre le fait que mes atouts physiques soient nettement moins évidents qu’à 23 ans, je pense être redevenue cette fillette de 8 ans gauche et maladroite. C’est à dire que juste pour aller demander du pain à la boulangère, je fais tomber la moitié du contenu de mon sac par terre. Oui, j’exagère, mais je trouve que ça rentre totalement dans le récit.
Tout ça pour dire que, au final, je ne suis pas tellement inquiète pour Mouflette, mais plutôt fière qu’elle ait acquis à 8 printemps ce que j’ai mis un siècle à comprendre!!
J’aurais tout de même préféré que son Jules ne porte pas un tee-shirt vert fluo…
Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

21 Commentaires sur
“J’accuse!”
  • J’adore ta facon d’écrire la mite!! Ta life résume bien la vie de pas mal d’ado!!
    Qd à mouflette, meme si la derniere fois que je l’ai vu elle n’avait que 6 printemps (oh que le tps passe) elle est super et c’est grace à sa maman!!

  • ah ah j’adore le coup du tee-shirt fluo. En fait, le truc c’est que sa mère doit avoir des goûts de chiotte et que du coup, elle va les transmettre à son fils et il est donc bel et bien fini, dès aujourd’hui.

  • ah ben tu vois k’c’était pô grave! (Témüjin est tombé raide d’une gamine très mimine et tout et tout quand il était en grande section de maternelle… il est en CE1, et est toujours amoureux… mais c’te garce, elle l’a jamais calculé! Elle pourra venir ramper, quand il sera chef du la Galaxie…)

  • Tu m’as bien fait rire avec ce billet 😀
    En effat, tu n’étais pas très douée, enfin tu n’utilisais pas les bonnes méthodes surtout 😉

  • @Seveeeee: (Tu te la joues Wall-E en fait!! ;-)) Merci!!!

    @Zoraude: Ben non, il a d’excellents goûts, il a choisi Mouflette… Je penche pour la théorie de la victime des sales goûts de sa Maman… Mais il se rebelle en tombant amoureux de jolies filles 😉

    @Electroménagère: Merci 😉

    @dayDreamer: Voilà, ton fils, a 15 ans, sera un tombeur, et la fifille ira se brosser!!

    @MissBrownie: Je crois que je faisais un combo en fait!

    @La perchée de service: Oui, voilà… :)p

    @Lolotte: C’est sympa aussi de réfléchir un peu… Moi, je réflechis jamais assez 😉 Merci pour le compliment!

  • Ouah, mais t’étais quand même super délurée !
    Et j’attends le post qui m’expliquera comment t’es devenue sportive en 6 jours chrono !!

  • Eh ben moi, à 18 ans j’en étais encore à la première étape. Quand j’ai commencé à plaire aux garçons ensuite, j’étais trop mal habituée pour m’en rendre compte. Peut-être bien qu’il y en a qui ont ça dans le sang plus que les autres, ma foi…

  • @Virginie: Merci, mais il faudra que je le raconte un peu mieux… C’était joli certe, mais aussi très drôle 😉

    @Natacha: Particulières, oui, mais surtout inéfficaces 😉

    @Gazelle: Il n’est dit nulle part que je n’étais pas bourrée… :-p
    Merci pour le compliment

    @Délurée mais incompétente, ça sert à rien…
    Le post arrivera, c’est si gentillement demandé!

    @CamilleG: Euh, je ne pense pas avoir ça dans le sang 😉
    Mais sans doute, certaines l’ont…

  • J’adore ! Jolies histoires, jolie évolution, jolie fin, jolie façon d’écrire…
    Quant au t-shirt vert fluo, mais c’est pas possiiiible, qu’elle le jette (le Jules, pas le t-shirt, hein), par pitié ! Haha !

  • J’adore ta façon de raconter tout ça. Et dire qu’à 15 ans, je ne regardais que les « mystérieuses solitaires ». Question de ressemblance, peut être…

    L’oiseau

  • @Lili: On peut penser cela, oui…

    @Plouf: Merci :-) Et elle n’a pas l’air choquée par le tee-shirt fluo… Cela dit, Mouflette a des goûts très contestables quand il s’agit de se vêtir…

    @Bluebird: Merci! Dans le fond, je suis restée mystérieuse et solitaire, j’avais un sex-appeal qui m’échappait totalement! Mais c’est tellement bon d’en jouer!!! Maintenant, je peux plus, ça me manque!

  • Comment ça, tu ne peux plus ? Je prétend qu’on peut toujours, peut être pas de la même façon mais sur le fond, rien ne change. Tout est dans l’oeil de l’autre.

    L’oiseau

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


deux × = douze