Petit traité du sadisme

Oui je sais, c’est un titre qui fait peur…

J’ai bien réfléchis (oui, j’en suis encore capable, je suis très surprise), et après moultes désaccords avec moi-même, j’en suis arrivée à la conclusion que l’Oral a été inventé par les Cubains en tant que pratique de torture éprouvée.

Pourquoi les Cubains? Parce que les Chinois, les Allemands et les Russes sont déjà pris.

L’oral donc, est sans doute le meilleur moyen inventé par le Cubain pour torturer sa population.

Pratique reprise démocratiquement par les enseignants et autres professeurs, dans un but purement sadique.

Pour illustrer:

Tout a basculé en arrivant sur Toulouse. La foire du trône est un modèle d’organisation à côté de l’UT1 (Université de Toulouse 1, c’est son petit nom!!).

A Toulouse, ils trouvent que les oraux, c’est quand même super fun, surtout pour les profs en mal de persécution.

Donc, le doyen de la fac (ou le directeur, peu importe), ce petit malin, a instauré un quota d’oraux à passer, un minimum de quatre par semestre… Ce qui laisse deux malheureux écrits (pour les matières à TD).

Et comme à l’UT1, ça rigole pas, on fait le tout sur 2 semaines top chrono, mais avec deux week-end de trois jours au milieu, sinon, ce n’est pas drôle.

Et comme ils ont un sens de l’humour particulièrement développé, il n’est pas rare de se retrouver avec trois oraux le même jour, à la même heure (si, c’est vrai!!).

Comment est ce possible??? Ben, on n’a pas encore bien compris comment, mais quand on est allé demander pourquoi tant de haine, la secrétaire de l’administration a répondu « c’est le jeu! », avec le sourire narquois de celle qui s’est retrouvée là après avoir passé un unique concours il y a 37 ans, mais qui s’en souvient encore.

Bref, heureusement, ce semestre, ce n’est pas mon cas, j’ai dû tomber entre les mailles du filet de la secrétaire frustrée, moi, je n’ai qu’un examen par jour, et encore, même pas tous les jours, c’est trop la fête, vite, vite, du Champomy!!!

Néanmoins, alors que jadis, j’étais particulièrement douée pour l’exercice représenté par la torture orale, il se trouve qu’aujourd’hui, sous la pression, je craque.

Les examens oraux me font me décomposer, j’ai beau lire 132 fois le cours, je ne retiens rien (enfin si, mais je ne m’en rend pas compte tout de suite), c’est la catastrophe.
Et quand je me présente à un oral (déjà, c’est bien d’y aller, ça n’a pas toujours été le cas ces deux dernières années), je suis toujours très contente en ressortant, de ne pas avoir implosé comme me le laissaient croire mes sensations corporelles…

Déjà, au naturel, je ne suis pas quelqu’un qu’on peut qualifier de « zen », ou alors, on a une définition très spéciale du mot.

Non, moi, je suis du genre montée su ressorts, même pendant les vacances, même la nuit (Superman peut en témoigner), même quand je me fais masser par ma kinéY’a un truc à l’intérieur qui doit pas bien fonctionner, et qui s’appelle « le calme ».

En période d’examen donc, c’est la même chose puissance mille… On ne peut pas me parler, on ne peut pas me toucher sous peine de provoquer une crise cardiaque, on peut essayer de communiquer avec moi en morse, ou avec des drapeaux, mais pas sûr que je sois réceptive.

Batman l’a bien compris, et pendant cette période critique, il ne tente aucune approche d’aucune sorte, il attend que la bête s’approche. Aucune provocation n’est tolérée!
Ca, c’est mon état pendant les révisions.

Mon état quelques minutes avant l’oral n’est pas très beau à voir. Prenez une mangouste, prenez Benjamin Linus, ses yeux plus particulièrement, prenez un kangourou, un cafard et un colibri, mixez. Ce que vous obtiendrez s’approchera peut être vaguement de ce à quoi je ressemble en temps de crise.

Mes copines ont tellement pitié de moi qu’elles acceptent à l’unanimité de me laisser passer en premier (c’est aussi dû au fait que je suis là trois heures avant tout le monde, on ne sait jamais).

Auourd’hui, le summum du sadisme professoral a été atteint quand, comme tout à l’heure, la personne chargée de nous faire passer l’oral (aussi accessoirement le maître de conf’ qui nous donne le cours) s’est pointé avec une heure de retard. Je n’en reviens pas d’avoir survécu à toute cette angoisse « La prof est elle morte? A t’elle décidé de ne plus nous faire passer l’oral? Peut être elle va mettre 0 à tout le monde en réponse aux grêves successives qui n’ont même pas tocuhé cette fac??? »

Tout à l’heure, j’ai passé un oral à 15h15 (au lieu de 14h), ( aussi parce qu’un mec bizare sorti de derrière les fagots est arrivé et a clamé « je passe en premier ». Là j’ai répondu « je crois pas nan!!! Avec les yeux injectés de sang. Mais il a eu l’air tellement dépité que je lui ai laissé ma place.

J’ai bien fait, il était tellement mauvais que ma prestation derrière est apparue comme du Shakespeare! Enfin, faut pas pousser…)

Ce qui est drôle lors d’un oral, c’est qur sur le cours de 80 pages dactylographiées que fait le cours de Droit Communautaire de l’entreprise (ça donne envie hein?) par exemple, en bonne feignasse d’éudiante, je n’ai retenu que 20 fiches (oui, je résume, c’est du boulot, mais ça me rassure). La prof m’a posé une question très simple (l’approche juridique de l’entreprise. Je précise, parce que je sais que des camarades de la fac me lisent, donc c’est pour les tenir au courant des sujets éventuels, je suis un amour, je sais), à laquelle j’ai répondu de manière tout aussi simple.

J’ai ressorti mot pour mot tout ce qui est écrit sur mes fiches (très bien faites au passage, mes fiches sont mon outil privilégié depuis la première année, et ne m’ont jamais fait défaut, JAMAIS!!!Mes fiches, c’est un peu comme celles de Cali dans Grey’s, tout le monde se les arrache (sauf que personne n’arrive à me relire « Où est la pierre de Rosette » m’a hier demandé Atomic Boy)).

Et là, la prof me regarde (ce qui n’est pas possible pour un écrit, on est bien d’accord), et me dit « hum hum, c’est bien, mais vous avez résumé un peu là, parlez moi donc de l’arrêt Parker! » Arrêt dont elle a parlé pendant 2 minutes, sur un cours de 40 heures. Evidement, je suis pas méga précise, il fait 80 pages ton cours, recto-verso les pages!!! (faut que j’arrête les références culturelles), tu t’attendais à ce que je te le récite comme du Rimbaud ou quoi??

Bref, j’en suis sortie totalement vidée, mais assez contente, enfin, autant qu’on peut l’être après s’être entendu dire « c’est bien, tout est juste, mais trop résumé, j’aurais voulu plus de détail… » alors qu’on vient de passer 1/4 d’heure à réciter par coeur un cour inintéressant au possible.

Donc, partant de cette expérience douloureuse, je proclame -la cession ouverte- que l’oral est un moyen de torture méconnu, sadique et vicieux, qui devrait figurer dans la CESDHLF (convention des droits de l’homme) au titre de pratique humiliante et dégradante.

J’ai bien conscience que ce billet est pourri, mal écrit, brouillon et totalement décousu. Mais, ho! Je sors d’un oral qui m’a vidé la tête, je ne peux pas non plus être au top tout le temps (ou de temps en temps). Et puis, je voulais te tenir au courant, toi, public si attentionné et si encourageant…

D’ailleurs, merci pour tous ces encouragements qui m’ont fait le plus grand bien, et m’ont remotivé à bloc (J’aurais l’air de quoi si je l’ai pas mon année après ça…)

Bref, je retourne réviser. J’ai droit international privé (DIP pour les intimes) jeudi. Un écrit, LE truc que je dois rater sous aucun prétexte.

D’ici 10 jours, je devrais redevenir civilisée.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

32 Commentaires sur
“Petit traité du sadisme”
  • Moi je l’aime bien ce billet et j’ai bien ri en lisant les hypothèses paniquées que tu as formulées en ne voyant pas ton tortionnaire (oh pardon, ton examinateur) arriver!

  • Moi aussi j’ai bien ri! CA m’a rappelé mes années prépa…D’ailleurs bizarement depuis ce temps je préfère les oraux que les écrits. JE sais bien c’est la torture, mais au moins le prof est là et selon la tête qu’il tire, on sait à peu près si ce qu’on raconte lui plait, et donc on peu recadrer, si besoin. Enfin maintenant je n’ai que des écrits, alors je m’y fait!

    Bon courage tu tiens le bon bout! Et tu méritera ta réussite! (Ba oui,tout le monde n’est pas capable de reprendre ses études comme toi, surtout avec un enfant!!)

  • Meuh non, il est pas tout pourri ton post, je suis sûre que nous sommes plusieurs à avoir ressenti cette adrénaline, ce petit noeud à l’estomac, ces jambes en coton, ces gouttes de sueur malvenues… rien qu’à ton évocation du jour. Bon, tu peux te dire: ça, c’est fait! Welle done!

  • Ca me laisse sans voix …
    Je haïssais les oraux, je déteste toujours prendre la parole en public (copines n’est pas = public) … et je suis stressée rien qu’à la lecture de ton billet !!!
    Allez, courage.

  • J’ai jamais aimé les oraux !

    Au moins à l’écrit, quand tu ne sais pas la réponse à une question, tu passes à la suivante (vu qu’il y en a plusieurs).
    A l’oral, impossible !

    Il faudra que je vous raconte l’oral que j’avais passé pour une école d’ingénieurs et dont le thème était tombé pile sur l’unique impasse que j’avais faite (genre 1/80 !) : les lois de conduction thermique !
    Je ne savais rien, j’ai eu 3/20, et j’ai été éliminé du concours… C’est dur les oraux.

    Heureusement que toi tu es une fille sérieuse qui ne fait pas d’impasses !

  • Eh ben dis donc, t’as bien eu du courage ! Rien que de t’avoir lue, ça m’a stressée pour toi. Je déteste les oraux… Il ne me tarde pas de faire ma soutenance en septembre… Pfff. Heureusement, c’est le seul que j’aurai eu cette année et puis c’est même pas un vrai oral, en fait…
    Enfin, l’essentiel c’est que tu t’en sois sortie, je le savaaais, héhé ! Allez, courage, t’as réussi ça, tu réussiras tout le reste !
    Bizzzz

  • Waouw après un tel oral tu as encore l’énergie d’en écrire autant ???

    Tu vois que tu aurais pu t’enfiler 3 oraux d’affilée 😉

    PS : je ne t’ai pas trouvé grâce à PLouf. J’ai trouvé Plouf grâce à toi ! Mais alors comment suis-je arrivée jusqu’à ton blog ? Mystère, mystère…

  • @MissBrownie: Je sais, ça fait peur… Heureusement, personne n’a jamais l’idée de se pointer avec un APN à un oral ;o)

    @Annaïg: Merci :o) Tout un art, de trouver les hypothèse d’un retard…

    @Maï-thy: Merci ;o)

    @Morgane: Moi aussi je préférais les oraux, avant… Et puis, j’ai connu Toulouse, et je me suis mise à détester! Mais c’est vrai que le retour sur investissement immédiat n’est pas mal ;o)

    @La Mouette: Je me réjouirrais (ou pas) quand j’aurais la note…

    @Lolotte: Désolée pour le stress…

    @Didou: Ha ha ha!!! (rire nerveux) Oui oui, je suis une fille trèèèès sérieuse, penses bien!

    @Plouf: Merci, et bon courage pour ta future soutenance!

    @Sandymatt: Mystère et boule de gomme… Ca me rend très curieuse!!
    Sinon, je dis NON pou les 3 oraux… Ecrire des bêtises, c’est quand même plus facile que de sortir un cours sérieux…

  • Yes ! Toi aussi t’es une reine des fiches ? ^^ J’ai gardé mes fiches de licence et de CAPES tellement qu’elles étaient belles, tellement qu’elles étaient pleine de fluo, tellement qu’elles étaient bien soulignées à la règle Hello Kitty!

    J’ai bien repéré la référence culturelle à Friends 😉

    Accroche-toi ! Les exams c’est un moment d’adrénaline de fou et comme je suis maso ET insupportable, j’ai toujours kiffé les évals, les oraux etc…

  • @Soso: J’ai gardé TOUTES mes fiches depuis ma première année de Deug. Elles sont toutes dans des jolis mini-classeurs, et je compte les garder à vie!!

    Bravo pour la référence, je suis surprise que personne n’ait trouvé avant, parce qu’elle était évident celle là, quand même!!!

    Sinon, moi, les exams, c’est fini, je craque, j’en veux plus jamais…
    Enfin, dans le fond, j’aime ça, mais c’est trop de stress!!!

  • Ouahhh je lis ton blog depuis des heures, (t’as vu l’heure !) et je suis scotchée !
    Passionnant vraiment de te lire !
    Je te souhaite bon courage pour ton écrit de jeudi… zen… moins de stress qu’un oral qui s’est pourtant bien passé !
    Merci aussi pour ton com’ sur mon blog, que je débute tout juste (et y’a de quoi avoir de sacrés complexes après avoir lu le tien !)

  • Et ben quelle aventure! les oraux c’est juste l’horreur, j’ai connu ce stress qui t’envahie… heureusement tout ça est loin derrière moi…. hou j’en ai encore des frissons…. bonne continuation tu tiens le bon bout!!

  • @Karen: Merci (joues rougissantes). Ben, faut pas avoir de complexes, il est très bien ton blog débutant :o) (Le mien n’est pas très vieux non plus)
    Et merci pour le courage!

    @Nathi: J’ai hâte que ce soit derrière moi aussi. Parce que c’est sympa tout ce stress qui te canalise ton énergie pour réussir, bla bla, mais c’est épuisant aussi, et j’ai plus 20 ans (ha ha!)
    Bises!

  • Je déteste aussi les oraux!!! Je viens d’en passer un pour un concours et j’étais limite à 2 doigts de m’évanouir devant le Jury.
    Je suis tout à fait d’accord avec toi, c’est une torture!!!!!

  • Ohlala, pour avoir passé je ne sais combien de ce qu’on appelait des colles en prépa (et je suis bien contente qu’elles soient derrière moi), je compatis !

  • Tombée ici par hasard je viens de lire 4 articles d’affilés ! Force est de constater que le style est carrément sympas et le contenu réjouissnat !
    Bref, je bookmark !

    Bonne chance pour la suite !
    Audray.

  • Bon courage, je compatis! avant j’étais pareille, un pitt bull dopé au LDP durant la période d’exam (genre même le lexomil dans ce cas là, bin ça marche pas).

    Là ça va un peu mieux, depuis que j’ai ce stage, les heures supp pour gagner un peu de fric le soir, et qu’on passe les partiels en même temps que la semaine de cours, je suis devenue assez désinvolte. Je sèche les matinées, pour réviser pour l’aprem qui suit.

    Mais mes fiches, elles déchirent à moi aussi, je suis la reine de la synthèse (bon même temps j’ai pas vraiment le choix).

    (Je pourrais te raconter toute ma vie, mais comme je vais mourir à force d’éternuer (j’ai peur de cracher ma langue), mais donc t’as du bol je vais faire court.

    Ça fait du bien de savoir que je suis plus la seule « vieille » étudiante, et je crois deviner, que ça se trouve on a du se croiser quelques fois, sans le savoir, je suis en stage pas très loin de ta fac en fait.

    Voilà j’ai fini (mais t’as cherché, je me suis inspirée de ta longueur).

    Je retourne mourir.

  • euh je voulais dire « LSD », pas « LDP » (langue de pute c’est autre chose) (**grillée**)

    (Sinon je suis vraiment mourrante, si)

  • @Audray: Merci, et à bientôt alors.

    @Eddye et Lili: Merci!! :o)

    @Gazelle: Ca va t’aurais pu faire pire niveau longueur…
    Heureusement que tu as précisé, parce que, LDP, j’aurais pas bien saisi…
    On s’est sans doute croisées oui, Toulouse, c’est tout petit en fait :o)
    Ben, contente aussi de ne plus être la seule « vieille », ça me décomplexe un poil!
    Va te reposer, et soignes toi bien!

  • hey hey merci.

    Même que je vais te proposer un gros truc de ouf, mais si un jour tu veux boire un verre en ville tout ça, dans les heures creuses, je suis partante. (Je propose des trucs de fou tu vois?)

    (Puis on fera des trucs trop fous aussi, on ira faire les tours en navette gratuite \o/)

  • @Gazelle: Hey hey de rien.
    Effectivement, tu proposes des trucs de ouf, mais avec panache!!!
    J’y ai pensé aussi, mais je suis moins une folle, ou une folle moins courageuse, parce que j’ai pas osé!
    Mais je suis partante aussi.
    J’ai envie de dire, pas avant dix jours, je préfère garder ma face de Ben Linus pour moi.
    Mais la perspective des tours de navette grauits, forcément… si tu me prends par les sentiments, je suis séduite!!
    J’ai une adresse mail qq part, j’imagine que t’en as une aussi, mais j’ai la flemme de chercher (je te laisse faire haha!).
    Et puis j’ai la tête remplie d’arrêts et de leurs dates là, donc faut trop m’en demander!
    Bises
    Et j’aime bien les propositions de ouf moi aussi!!

  • Et bé bon courage alors..
    Je viens de percuter que la Mite Orange, c’était toi..
    C’est normal, je suis très idiote..
    Et blonde
    Et âgée
    Et uniquement préoccupée par mon apparence..
    Allez re-bon courage..

  • arf, les oraux et les exams en tout genre, j’ai toujours détesté.
    je regrette vraiment pas de ne plus être étudiante moi !

    bon courage pour les exams qui te restent à passer 😉
    et comme j’ai pas (encore) tout lu : t’étudies quoi ? tu veux faire quoi ensuite ?

  • si c’est l’autre folle en DCE, rassure toi, moi elle m’avait dit quelque chose du genre « euh…on voit que vous avez lu, mais par contre vous êtes trop débile vous avez rien compris à la vie » ou pas loin. Et avait fini par mettre 10…connasse…plomber le moral des gens pour rien c’était un peu son hobby.
    Bon courage en tout cas, c’est vraiment que c’est pas toujours drole les oraux :) mais c’est bientôt fini !!!

  • @Karen: Merci, mais j’ai un peu foiré…

    @Emmanu: Ca fait beaucoup pour une seule personne… Je demande à voir!

    @GreenWitch: Je suis assez pressé d’en finir!!

    @Anso: Oui, c’est toujours la même, celle qui se vide un tube de rouge à lèvres chaque matin…
    T’avais eu 10/10?? ‘Tain, t’es mon héros!!!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


sept − = six