AntiChrist

Pendant les bandes annonces, j’avais une boule au ventre. Vous savez, comme celle que l’on a lorsqu’on monte dans un train de grand-huit. On sait que ça va être douloureux et angoissant, donc, on panique intérieurement.

Là, c’était pareil, j’avais peur, vu le synopsis, vu le genre et vu le réalisateur (Lars Von Trier, pour ceux qui reviennent de leur île déserte), ça promettait d’être dur à supporter.
Effectivement, c’était dur. Mais en fait de grand huit, c’était plutôt « It’s a small world », les marionnettes mignonnes en moins…
Franchement, je me suis ennuyée, gravement!
Déjà, j’étais pas trop d’accord pour qu’un morceau de Haëndel fasse office de fond sonore pour le prologue et l’épilogue d’un film aussi désastreux. Un peu de respect pour la musique, ça ne fait jamais de mal.
Rien que pour ça, je classe définitivement LVT dans ma blacklist de réalisateurs!
Ensuite, je ne suis pas trop d’accord non plus pour qu’un bonhomme signe un manifeste, aussi crétin soit il, et qu’il ne s’y tienne pas. D’autant plus que c’est lui qui l’a rédigé, le manifeste!
Bref, niveau synopsis: Un couple doit faire le deuil de son gamin, tombé par la fenêtre pendant que ses parents étaient en plein coït. Pour se faire, le mari, un thérapeute, emmène sa femme dans un chalet en pleine forêt (Eden !), où il lui fait faire tout un tas d’exercices aussi absurdes qu’inefficaces.  Evidement, ça dégénère.
C’est ça qui m’a fait peur… Un couple en plein deuil d’un enfant, j’ai vraiment pensé que je ne le supporterais pas. Mais c’était tellement risible et dénué d’émotion, qu’en fait non. J’étais partagée entre le dégoût et le rire. (Mais le dégoût l’a emporté)
Mettons de côté le jeu des acteurs, assez impressionnants même si employés à mauvais escient… Charlotte Gainsbourg est épatante et William Dafoe époustouflant. 
Lars Von Trier commet l’erreur, ici, de faire un film dénué d’intérêt, mais avec une prétention telle que s’en est écoeurant.
*** Spoiler*** (Mais le film n’étant pas vraiment à suspens, tu peux continuer!)
Il a enfilé ses gros sabots. Si j’ai trouvé que Good Morning England avait un fond misogyne, il fait figure de petit joueur face à cet AntiChrist, aussi navrant que pathétique.
La femelle -parce que même les animaux y passent- est ici infanticide, meurtrière, égoïste et hystérique. L’homme reste impuissant face à cette force démoniaque, mais va quand même s’en sortir, parce que la vie, c’est lui.
La biche semble prendre son pied en ne mettant jamais bas de son faon décedé qui dépasse allégrement de son vagin (d’une raffinerie excise).
La femme qui veut garder son mari lui cloue littéralement une meule dans le tibia, comme ça, il ne peut plus s’enfuir, le vilain!
La femme qui culpabilise d’avoir laissé son gamin tomber, toute occupée à sa jouissance, va se couper le clito aux ciseaux. A bas les orgasmes!
La mère sadique qui enfile ses chaussures à l’envers à son fils
Et rien qui ne mène nulle part…
Si le sujet du film, aussi difficile soit il à envisager, laissait une large palette d’interprétations, allant du pathos ridicule à l’insoutenable. LVT a choisi les chemins de traverse. Effectivement, on ne s’attend pas à un tel délire psychotique!
On est un spectateur, au sens le plus pur du terme: on regarde, agacé, ce couple tenter de faire un deuil impossible. On observe ce mari-tête-à-claques, qui ne semble pas vraiment regretter son fils, tout occupé qu’il est à guérir sa femme. On voit cette femme, devenir folle peu à peu, non pas d’avoir perdu son gamin, mais d’être enfermée avec un pauvre naze qui croit la soigner.
Si ce film est insoutenable, c’est par l’ennui qu’il procure (et par le mal de mer aussi, la caméra à l’épaule est apparemment le seul truc que LVT a retenu de son Dogme, résultat: ça donne le tournis, c’est top agréable!).
De toute évidence, l’ambiguïté et la suggestion ne sont pas les amies de LVT, non, lui, il impose, une morale à piétiner, des images douloureusement atroces (la scène de l’excision est vraiment horrible!).
Ma note: 3/10, les 3 points étant uniquement donnés aux acteurs. Le film ne valant rien de bon par ailleurs!
Lars nous avait déjà habitué à du bizarre misogyne, mais son Dogville avait au moins le mérite d’être original. Là, rien… Et s’il est le premier à critiquer les films de genre, il tombe pourtant largement dans certains poncifs du film d’horreur (la musique entêtante, la bête qui surgit hors de la nuit…).
Et j’espère sincèrement qu’il n’était pas sérieux quand il a affirmé, au festival de Cannes, qu’il était le meilleur cinéaste du monde. Un peu d’humilité ne nuit pas!
Sinon, je suis très fière de moi, parce qu’aller voir un film d’épouvante toute seule, c’est drôlement courageux!!
————————————–
Pour la semaine prochaine:
Un dessin-animé: Coraline, que Mouflette ne veut pas voir parce que ça fait trop peur, mais comme j’ai plus de 10 ans, ça ne devrait pas trop me choquer.
Looking for Eric, oui, j’insiste.
The Women, après AntiChrist, comprenez que j’ai besoin de léger léger!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

19 Commentaires sur
“AntiChrist”
  • Merci car je n'y serais pas allée de toutes façons.
    Quant à Coraline, je compte bien y aller (fan de Tim Burton comme toi, je pense que ça devrait me plaire) mais ce sera sympa de comparer nos avis !

  • Perso je me répète, j'adoooore cette rubrique, parce que je manque de cinoch en ces temps, et tu me fais bien partager tout ça, j'adoore.
    J'ai mis Coraline, mais Looking for Eric m'attire aussi, alors moi je dis vas voir les deux et tu me racontes lol 😉

    Bises

  • Je n'avais déjà pas envie de le voir, mais alors là, même à la télé, je zapperai, je crois! Mais comment as-tu donc fait pour rester jusqu'au bout??

  • j'avoue que ça ne me disait rien du tout ce film, ça tombe bien, grace à toi je ne vais pas dépenser 10e pour aller le voir !

    merci mille fois !

  • Je suis très contente que tu sois allée voir ce film pour nous en faire la critique 😉
    C'est le genre de film qui me fait peur et m'attire à la fois (l'envie de "voyeurisme" peut-être… c'est malsain mais bon, à quoi bon faire ce film sinon). J'ai vu la bande annonce, effectivement ça a l'air assez glauque et surtout très lent !
    Les critiques sur allociné sont très partagées, certaines font des éloges du film (magistral selon eux) et d'autres crient au scandale… Moi je ne l'ai pas vu et n'irai je pense, pas le voir au cinéma. Par contre je le regarderai sûrement en DVD ne serait- ce que pour me faire ma propre opinion !

  • je t'avoue que l'interview de charlotte dans ELLE où elle parle de la scène dans laquelle elle fout des coups de buches sur la bite d'un mec… ça m'avait pas vraiment mise en apétit…

    sinon j'ai voté pour the women parce ça a l'air bien débile et que tu peux en avoir besoin après ce que tu viens de t'infliger.

  • Je crois que ce film est indéfendable et que Charlotte Gainsbourg a d'autant plus de mérite d'avoir eu un oscar dans cette sombre bouse cinématographique. On oublie vite et on attend le prochain !

  • @Maï-thy: Pour Coraline, j'irais le voir qu'il "gagne" ou pas. Mais peut être pas cette semaine :-) Je serais ravie de comparer nos avis, en effet!

    @Choupichat: Je pense que j'irais voir les deux oui 😉

    @La Mouette: Comment j'ai fait? Je suis restée assise :-p
    En fait, je me suis posée plusieurs fois la question de partir avant la fin, vu l'insoutenable ennui du truc, mais je me suis dit que -d'une, ma critique ne serait pas objective et -2 je suis une éternelle optimiste, et j'espérais vainement un éclair de lucidité du réalisateur… Genre "Mais c'est que le début, il va se passer un truc cool à un moment!"

    @Xelou: De rien.

    @Anoushka: Oui, je pense que vu le "monument", il faut le voir pour se faire une opinion. Mais il faut avoir le coeur bien accroché, car certaines scènes sont à la limite du supportable…

    @lolotte: Ca dépend de ton degré de curiosité 😉

    @La Pestouille: Franchement, la scène du butage de testicules à la bûche, c'est loin d'être le plus douloureux (sans doute parce qu'en tant que femme, j'ai plus de facilités à imaginer la douleur que peut provoquer une ablation du clito aux ciseaux… Y'en a pour tout le monde, finalement!)
    Et merci de m'épargner pour cette fois 😉

    @MamzelleScarlett: Euh, franchement, je pense que je vais avoir du mal à oublier comme ça! Les scènes "dures" vont me poursuivre un bout de temps!!
    Mais effectivement, on attend le prochain, mais pas un Von Trier, ça ne va plus être possible!

  • Un Oscar ? Plutôt un prix à Cannes, non ?

    QUant au film, je n'étais déjà pas convaincue, tu as fini par me convaincre… de ne pas aller.

    Pourtant, c'est LVT et moi j'adore.

  • je ne sais pas comment tu as fait pour voir ce film… en tout cas ça m'a coupé mon envie de le voir

    suis traumatisée

    au revoir

  • @Angie: Oui, à Cannes c'est un prix, m'enfin, le principe est le même. Et tu as raison de ne pas y aller.

    @Gazelle: C'est l'inverse qui serait inquiétant…

    @MissBrownie: Ben comme ça! 😉

    @Lili: Je ne sais pas non plus, je dois avoir un fond masochiste teinté d'abnégation pour mes lecteurs… :-p
    Reviens quand même!!

  • J'ai un peu de retard mais… merci beaucoup pour ton passage sur mon blog !
    A mon tour de découvrir le tien… Je reviendrai te lire souvent.
    A bientôt !

  • Déjà les échos que j'avais eu de ce film ne m'ont pas du tout donné envie…Ton avis et celui d'Aude Nectar me réconfortent dans cette décision: trop glauque pour moi !

  • Moi je veux Coraline, pasque le titre est tellement.. moche que je veux savoir de quoi il retourne.
    Et effectivement je n'ai vu que critiques désastreuses sur critiques désastreuses pour Antichrist, mais là je comprends mieux!

  • @Zorraude: Tu vas être contente, j'ai été le voir exprès pour toi!

    @Lili l'archi: De rien, merci à toi aussi!

    @Oum: C'est clair, c'était bien glauque!

    @Eudoxie: J'irais le voir de toute façon, mais pas cette semaine :-)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


× huit = soixante quatre