Faites plaisir aux vampires…

Cette année, le 14 juin plus précisément, se déroulera le festival Globule dans toute la France.

A Toulouse, ça se déroulera sur les quais de la Daurade, et pour savoir où ça a lieu dans les autres villes, rendez vous sur le site de l’événement.

Je vous invite à vous y rendre et à en parler autour de vous.
Donner son sang sauve des vies.

Perso, j’ai un rhésus un peu chiant… O négatif. Je suis donneuse universelle, ce qui est plutôt cool. Mais je ne peux recevoir que de mon propre rhésus. Ce qui est nettement moins cool.

J’ai pris conscience de cela assez tôt, et, plus par égoïsme que par souci de sauver les autres, j’ai commencé à donner mon sang, dès que j’ai pu (c’est à dire à 18 ans).
Je suis de ces supersicieuses un peu bêbêtes qui pensent que si elles font qq chose, tout le monde le fait aussi, et donner mon sang me rassurait. Si je suis 0- et que je donne, fatalement, tous les O- en font autant par peur de crever d’hémorragie, et ouf, je suis sauvée!! (Notez que c’est bien déjà, je laissais l’infirmière partir avec ma poche de sang plutôt que de la piquer et la mettre dans mon congèl’).

Après, j’ai grandi un peu, et j’ai eu Mouflette surtout (qui elle est B+, je ne peux que remercier son père pour ça), et mon altruisme s’est un peu développé.
Je n’allais plus donner mon sang pour ma pomme, mais aussi pour partager un goûter avec d’autres donneurs (oui, après un don, on te file plein de trucs à bouffer!! Généralement, c’est bon en plus!).

Et puis, j’ai carrément passé le cap de l’abnégation totale au Cambodge (si vous allez à Siem Reap, n’oubliez pas de vous arrêter à l’hopital pour enfants, ils seront ravis de vous délester d’un peu d’hémoglobine), où clairement, je ne donnais pas pour moi (à moins qu’il fasse rapatrier le sang en France, m’enfin bon), ni pour un goûter (encore que les tucs offerts sont top delicious), mais pour sauver des enfants.
J’ai fais des pieds et des mains pour que Mister Mii accepte de venir se faire piquer avec moi (il déteste les piqûres, c’est sa phobie), pour simplement avoir fait quelque chose de bien dans un pays qui en a tant besoin.
Et depuis ce geste héroïque (voilà quoi, les conditions d’hygiène en Asie du sud est, c’est pas exactement l’extase!)(Même si c’était absolument sans danger en l’occurence, aiguille à usage unique, et tout et tout), je suis devenue une adepte de ce don de soi.

Bien sûr, j’irais donner mon sang à la Daurade, j’emmenerais Mouflette avec moi, car même si elle est trop jeune pour donner, elle sera sensibilisée à cet acte, et je veux que la générosité fasse partie de ses principes.

Si vous n’êtes pas dispo dimanche, parce que vous avez prévu un super BBQ, ou que vous avez 50 dossiers à boucler pour lundi, aucune excuse, le dispositif est présent (du moins à Toulouse), tous les jours jusqu’à dimanche.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

7 Commentaires sur
“Faites plaisir aux vampires…”
  • Mon copain donne son sang de temps en temps il peut pas le faire plus d'une fois par an, il est trop fragile, moi je le donne par parce que je ne veux pas…ma mère l'a donné une fois et à chopé plein de maladie du coup j'ai un super mauvais a priori…

  • Bravo ! Sans des gens comme toi, je ne me serais pas aussi bien sortie de mes "aventures" du mois dernier…
    Je t'admire en particulier pour le don au cambodge, moi ça ne me serait jamais venu à l'idée, en vacances, d'aller donner mon sang.

    L'enui, quand on a été transfusé, c'est qu'on ne peut plus donner son sang. Et comme j'ai été transfusée la première fois à 18 ans, ben j'ai jamais pu donner mon sang…
    Donc je compense en faisant plein de propagande pour le don du sang.

    ps @ choupiochat : je ne sais pas quand ta mère a "chopé des maladies" en donnant son sang, mais je peux te dire qu'à l'heure actuelle, tout le matériel est à usage unique. Tu ne risque absolument rien. Et tu sauves des vies.

  • ce qui m'énerve c'est pour faire un don de sang, il faut correspondre à tout un tas de critères et que donc je ne peux pas donner mon sang parce qu'entre autres : je suis trop maigre, je suis tatouée / piercée depuis moins de 3 mois.. en même temps ça m'arrange bien parce que je fais des malaises quand je me fais faire une prise de sang, mais j'aurais aimé donner au moins une fois..

  • @Choupichat: Ha bon, ta mère a attrapé des maladies? Quel genre? Il y a combien de temps?
    Je n'ai jamais eu de soucis avec ça, ni peronne que je connaisse… Ils font vraiment très attention aujourd'hui.

    @Emannue: Oui, j'ai vu ça chez elle aussi.

    @Greenwitch: En fait, j'y ai pensé parce que j'ai vu une "pub" dans un petit journal local (pour touristes, donc, en anglais).
    En rentrant, j'ai donné l'idée à Lonely planet, et j'ai gagné un bouquin 😀 (C'était pas le but, mais je vais finir comme Earl, à croire au karma)
    C'est bien de faire de la propagande, j'en fais aussi. Et c'est en entendant des récits comme le tien que je suis convaincu que c''est un acte citoyen.

    @Bluebird: Ha ha ha –>

    @Xelou: En même temps, si tu fais un malaise quand on te fais une prise de sang, imagine si on t'enlève 1/2 litre!! 😉
    Pour les critères, le seul truc qui m'a choqué (et don daydreamer m'a fait me souvenir hier) c'est que les homos n'ont pas le droit de donner… Je trouve ça pitoyable.
    Pour les tatouages et autres, sauf si on va se faire tatouer ou piercer tous les 6 mois, après, on peut donner!

  • C'est plus que civique pour moi en fait.
    Le slogan "le plus beau don, c'est le don de soi" résume bien ce que j'en pense : il n'y a pas de plus bel acte que celui là.

    sinon, pour les homos, la législation a changé. Le site de l'EFS dit juste qu'il ne faut pas avoir changé de partenaire depuis moins de 6 mois avant de donner.
    C'est bien je trouve :)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


un × = un