Meets the parents

Comme je vous le disais dans le précédent billet, Mister Mii et moi nous sommes rencontrés lors d’un mariage champêtre, dans des conditions plutôt étranges, mais fort romantiques…

Puis, est venu le jour où mon chéri a décidé qu’il était temps de me présenter à ses parents. Nous étions ensemble depuis 2 mois, je trouvais ça un peu tôt pour des présentations « officielles », mais lui connaissait déjà toute ma famille, de ma mère jusqu’au chat, en passant par Mouflette, après tout, sa famille était sans doute aussi décontractée que la mienne!!
En fait, non…
Et là, je tiens à prévenir les âmes sensibles, je vais balancer grave!! Et l’horreur des propos qui vont suivre peut heurter la sensibilité des plus jeunes…
Arrivée dans la grande maison toute décrépie en plein coeur de Saint-Cloud, je me dis naïvement que ces gens font des travaux. En fait, non, ça fait 10 ans qu’ils habitent là, mais ils font les travaux eux même, ce qui est tout à leur honneur, sauf qu’ils ont des goûts spéciaux et un sens logique complexe.
Par exemple, chez mes beau-parents, la porte des toilettes est vitrée, c’est vachement bien pour savoir si y’a quelqu’un ou non dedans, et encore mieux pour voir précisément ce qu’il y fait…
(Du coup, je ne vais pas aux toilettes quand je vais chez eux, je préserve mon intimité et renforce la capacité de ma vessie)
Ensuite, on me présente les petits frères…
Qui ont 7 et 9 ans de moins que Mister Mii, Maman Mii ayant eu son premier enfant à 20 ans (détail important pour la suite).
J’aimerais bien pouvoir casser du sucre sur les petits frères, malheureusement, je les connais bien maintenant, et force est de constater qu’ils sont adorables, chaleureux, gentils, intelligents, frais et beaux en plus. Bref, je les adore!
Bon, quand je les ai rencontré, ils avait 15 et 17 ans, et je n’ai pas perçu tout de suite leurs qualités, j’ai surtout entendu leur silence, hein, c »est pas qu’ils avaient l’air timide, mais un peu quand même.
Puis, Papa Mii est venu me dire bonjour. Papa Mii, c’est un bonhomme spécial, il a des lunettes et un bouc, on le croirait tout droit sorti d’un roman de Jules Verne.
Il n’est pas méchant, il m’a donc dit bonjour presque avec enthousiasme.
Enfin, Maman Mii est arrivée (près d’une heure après, parce que sinon, on ne l’attend pas, et c’est dommage), et je ne saurais exprimer les sentiments qui m’ont traversé à ce moment précis… L’envie de fuir, la panique, la terreur, je ne sais pas…
Maman Mii, c’est un peu comme la méduse, juste elle te regarde, et elle te pétrifie.
J’ai compris tout de suite que ça n’allait pas être possible, elle m’a fait la bise (wouhou!!), mais ne m’a plus adressé la parole du repas.
Naïve et innocente, j’ai pensé qu’elle était impressionnée de rencontrer la chérie de son fils, et gênée aussi, ou que sais je encore.
Evidement, j’ai eu droit à l’interrogatoire en règles sur mes études (hum, je viens d’avoir mon bac, à 21 piges… comme Cadet Mii, c’est ça…) , sur ma situation familiale (Hum oui, je suis en instance de divorce et j’ai une Mouflette, mais elle est bêêêêlle, ça compense!!), sur la situation de mes parents (Euh, oui, ma mère est divorcée aussi, et mon père est Rmiste, au dernières nouvelles, oui je sais, c’est la classe!!), et même sur celles de mes grands-parents, je crois qu’à ce stade, ils essayaient de se rassurer comme ils pouvaient… Manque de bol, ma grand-mère a eu 6 gosses avec 5 hommes différents, et mon grand-père est un réfugié politique…
De l’autre côté, y’a un Khmer, et même s’il n’était pas rouge à ce que je sache, le doute subsiste!
Bref, mauvaise première impression donc.
Dans un sens, je peux totalement comprendre que, malgré ma bonne bouille et mes gentilles attentions (je leur avais ramené des cookies, quand même!! Et des fleurs aussi, j’ai du savoir vivre), j’ai pas fait une impression du tonnerre.
D’ailleurs, j’ai appris vite fait que non, effectivement, je n’avais pas fait bonne impression du tout, mais j’ai aussi vite compris que c’était perdu d’avance, parce que des ragots à dormir debout avaient circulé dans mon dos mais n’avaient pas épargné les oreilles attentives de mes beaux-parents.
Petit florilège de ce qui m’a été reproché:
– Quand on rencontre un garçon, on ne couche pas avec lui le premier soir, et encore moins dans une grange pleine de paille.
–> Mince, j’ai drôlement regretté de ne pas avoir été épilée, un tel fantasme si peu cliché, et passer à côté comme ça…
– On ne s’invite pas à un mariage comme ça, c’est d’une impolitesse, c’est vraiment très grave!!!
–> J’avoue que je ne suis pas fière de moi sur ce coup, mais pour ma défense, j’ai ensuite envoyé un super cadeau de mariage aux mariés, et même qu’ils m’ont remercié, et toc!!
– Ha, mais qu’elle est grosse!!
–> Maman Mii doit travailler à la rédaction de Elle.
– Un enfant à 19 ans, mais c’est quoi cette fille???
–> No comment…
Suite à cette rencontre fort charmante, où j’ai appris que « rojo » n’était pas un mot espagnol, que coller ses étiquettes de pomme sur la cuisinière est à la dernière mode dans les milieux huppés et qu’on peut parler à quelqu’un sans même le regarder, et inversement, j’ai été bannie de la famille Mii pendant plus de 5 ans.
Malgré tout, Mister Mii, faisant fi du quand dira t’on et méprisant les préjugés au profit de l’amûûûr, m’a demandé en mariage quelques années plus tard.
Et c’est à l’occasion de l’annonce du drame que j’ai été amené à revoir mes charmants beaux-parents.
Suite au prochain épisode!!
Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

21 Commentaires sur
“Meets the parents”
  • Ah, le choc des cultures! C'est assez terrible. Le tout, c'est de garder son sang-froid et de tenir tête, un minimum, en attendant que l'heure tourne… Vite, la suite!

  • ah je suis restée un an et demi avec un mec dont les parents ne pouvaient pas me pifrer, ça a vachement contribué à la fin de notre couple (entre autres ;)) mais j'allais chez eux tous les week-end c'était l'horreur ^^

  • waow la vache! et je trouve mes beaux-parents froids… (bon, en même temps, ils sont en Alsace…)

    il me tarde de savoir comment s'est passé votre mariage 😀 😀 😀

  • Heureusement qu'il a tenu le coup Mr MII parce que ses parents auraient pu l'influencer grave.
    Cela a dû être difficile comme situation, pour toi comme pour lui.
    Suite, suite, …

  • :) la vache..après 6 ans je n'ai toujours pas présenté mon homme à "la famille", je crois que je visualise tellement le déroulement que je me dis aucun interet ! A te lire je crois que j'ai raison :)

  • C'est bo l'amûûûûûûûûûûr. T'es quand même vachement courageuse comme mite. J'ai hâte de te voir tu sais où, tu sais quand…

  • Moi aussi j'apprends des trucs sur ce qu'on a pensé de moi plusieurs années après …
    Ben ça fait pas toujours super plaisir mais je m'en doutais un peu.

    En tout cas, tu me fais bien rire!

  • J'adore ! Maman Mii… ouahhh la Cruella d'Enfer ! ça n'a pas du être évident pour Mister Mii hein…

    Enoooorme d'avoir fait un enfant à 20 ans et de dénigrer celle qui a fait sa mouflette à 19…

    Vivement la suite !

  • Moi je dis bravo car je pense que je l'aurai très mal vécu. Il faut dire que mes beaux parents sont très bienveillants… Bon, vivement la suite !

  • mouaaaarf
    mais te plains pas, quand ça part comme ça, on n'est pas déçu et on se dit que ça ne peut que s'améliorer !
    Moi j'ai eu un super accueil de ma belle famille, et on connait la suite :-(
    allez, la suite de l'histoire !!! :-)))

  • On a beau dire qu'on n'épouse pas la belle-famille, c'est quand même pénible d'avoir ce genre de situation. Heureement que vous avez tenu bon.
    Quant à la porte des chiottes: no comment!

  • La suite, la suite, la suite !!!!!!!!! viteeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee
    Bon ben je te décerne la palme du courage, de l'abnégation et tout et tout… BRAVO 😉
    Et vive l'amûûûûûûrrrrr

  • Je découvre ton blog par celui de MissBrownie et j'aime beaucoup ! Super article, raconté avec beaucoup d'humour ! j'ai une belle famille pas facile, mais à côté de la tienne, ce n'est que du bonheur ! 😉

  • Moi aussi je découvre ton blog par missbrownie et ses coups de coeur et je dois avouer que je partage totalement son coup de coeur… j'adore te lire… c'est frais, simple et sincère et surtout, très bien écrit… on commence ton billet et on ne s'en détache pas jusqu'à la fin et on veut plus… plus plus plus…
    En lisant ton billet je me suis dit que ce que tu as vécu … mon éventuel futur compagnon pourrait le vivre… car mes parents sont loin d'être des gens terriblement accueillants… même si je les aime au plus profond je sais que la personne que je leur présenterais sera passé au crible… et j'ai déjà peur de ça.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


+ six = quinze