Ou pourquoi je me suis mariée à l’église alors que je ne crois pas en Dieu…?

Attention, article choc, révélations, condamnations, jugement dernier!!!

Je pourrais tout bonnement dire que j’ai suivi Mister Mii à l’autel pour lui faire plaisir, par respect pour sa religion et son envie de se marier devant « Dieu », mais ça serait inexact…

En fait, me marier à l’église était un voeu très cher, et ce, même si je ne crois pas en dieu depuis que je ne crois plus au Père Noël.

Quand j’étais petite, j’étais très pieuse, je croyais corps et âme en Dieu. Mais je croyais aussi aux extra-terrestres. quand je me suis rendue compte que c’était incompatible, j’ai choisi les extra-terrestres… En plus, j’en ai déjà vu hein, alors que Dieu n’a jamais voulu se montrer.

En revanche, j’ai toujours voué un culte spécial aux églises, depuis ma plus tendre enfance.
Quand j’habitais près de Rouen, il y avait une église à 200 mètres de la maison. Je prenais mon vélo et partais explorer le quartier, mais je ne pouvais m’empêcher de passer par l’église et y rester des heures et des heures.
Je ne savais pas bien si je croyais en Dieu ou pas, mais je croyais au mysticisme de l’endroit, et j’étais un poil superstitieuse.

Je m’explique: Dans les églises, il y a des cierges, des allumés, et des éteints. Ben moi, je prenais soin de rallumer les cierges éteints, afin que la prière des gens se consume jusqu’au bout et que leur souhait se réalise.

J’avais aussi une morale à coucher dehors, parce que, souvent, je prenais des cierges inusités, et je les planquais dans l’église. Comme ça, je faisais ma réserve en cas de grand malheur, paf, un tas de cierges à allumer pour prier, top!!
Mais comme ils ne sortaient pas de l’église, techniquement, ce n’était pas du vol…

Un jour, je me suis effondrée, car ma réserve de cierges avait disparu, sans doute quelqu’un avait il fait le ménage…
(J’imagine bien la tête du gars qui trouve 58 cierges planqués sous un tapis…)

Bref, de ce fait, par respect pour la petite fille que j’étais et pour cette passion inavouée pour les églises, je souhaitais m’y marier.

Et comme je suis hyper respectueuse des églises, même si Dieu est un concept qui m’échappe, pour la cérémonie, on a tout bien fait comme il fallait.
Et pour me rapprocher au maximum de ce que certains appellent la « Foi », perso, j’avais mon truc: la Musique.

On a choisi des morceaux très pieux, très mystiques (et pas une chanson de Serge Lama ou de Sinsemilia comme nous l’a proposé l’abbé…), bon, j’ai fait la présélection, mais Mister Mii était d’accord.

Ces morceaux, les voici:
« L’incoronazione di Dario » A Vivaldi
« Sanctus » de la Messe en Si de JS Bach
Un « Duo seraphin » de Monterverdi (que je n’ai pas trouvé sur Deezer)
Un extrait de la Passion selon Saint Matthieu de JS Bach
Le « Domine » de la Messe en Ut de WA Mozart
Le « Matin » de J Haydn


Bon, bien sûr, je ne suis pas tombée sur les interprétations que je cherchais, mais y’a l’idée générale.

Sinon, j’aurais pu être plus proche de la transcendance que n’importe lequel de nos convives si seulement notre gentil curé avait laissé chaque morceau jusqu’au bout, mais il a préféré les couper au bout de 2 minutes top chrono, c’est mieux, et nous parler de trucs dont on n’avait rien à ficher (notre curé était peu respectueux des belles choses et ce qu’on appelle communément un égocentrique de première)

Voilà, maintenant, vous savez, pourquoi malgré ma non-croyance absolue en Dieu, j’ai tout de même souhaité me marier à l’église, par respect et tendresse pour la petite fille que j’étais, et par amour inconditionnel des église et de tout ce que la croyance a inspiré de bon aux hommes (là, je parle de l’art, pas des croisades…)

J’ai pas mal été jugée à ce propos, mais bon, j’ai l’habitude, et je suis en accord avec moi-même, donc tout va bien! :-p

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

19 Commentaires sur
“Ou pourquoi je me suis mariée à l’église alors que je ne crois pas en Dieu…?”
  • Alors ce que je vais écrire va paraître bizarre…
    mais pour moi si tu crois aux prières, les tiennes ou celles des autres, c'est que tu crois en Dieu…
    Après peut-être pas "comme tout le monde", et peut-etre que tu as juste ton propre concept…

    Enfin je sais pas…

  • t'es une mystique!!! (je connais, je pratique)
    moi aussi, j'allais faire l'andouille avec les cierges (j'en allumais pour ma cousine handicapée… est-il bien utile de préciser que ça n'a rien changé à son état?)… mais faut se méfier quand même: j'ai vu que dans ma famille, même si t'es pas croyant-croyant (genre, tu crois quand ça t'arrange), tu as tendance à virer grenouille de bénitier à l'approche du 3ème âge…
    (et en sortant de la mairie, j'ai demandé à mon oncle de me jouer "jesus que ma joie demeure" au clavier (dans le salon, vite fait) ;-)))

  • L'église, ça a juste un peu l'air des châteaux de conte de fées d'où s'enfuient Cendrillon ou Blanche-Neige. Mais ça ne m'a pas manqué de devoir supporté le discours du prêtre. La mairie m'a suffi ! Surtout que j'ai eu droit à la version longue!

  • C'est marrant comme les gens sont différents. Moi je crois en dieu mais en aucune religion et, même si je trouve que les églises sont de beaux batiments architecturaux, elles ne provoquent pas plus d'effet que ça sur moi…
    C'est pour ça que moi je rêve plutôt de célebrer mon amour (car je ne veux pas me marier non plus) dans un bel écrin de nature… avec comme témoins les arbres, les animaux et le vent (ouaip ça fait très Walt Disney dit comme ça j'avoue).
    Par contre je trouve très beau la manière dont tu fais part de ton attirance pour ce lieux… :o))

  • Je vais rejoindre Mlle Mimo, si tu pries, alors tu crois en Dieu et l'église est quand même un endroit approprié pour prier.

    J'ai prié beaucoup, dans beaucoup d'églises, j'ai aussi beaucoup été en confession, non pas parce que j'avais beaucoup péché à l'époque, mais parce que chez les soeurs, nos mercredis étaient consacrés à la confession. J'ai aussi beaucoup été à la messe, chez les soeurs c'était aussi les mercredi et aussi des fois les samedis et tous les dimanches avec ma petite mère. J'ai fait des retraites aussi, bref, mis à part le pèlerinage j'ai quasi tout usité de la religion catholique. Et curieusement jamais je n'y ai trouvé paix, repos ou réconfort. Silence, oui, abstinence et pauvreté aussi, mais réconfort… nan jamais.

    Alors un jour j'ai arrêté de croire en Dieu, en diable ou autres saints (sauf St Antoine de Padoue, ma grand-mère était fan…) mais j'ai continué de prier. Pas pour moi, faut pas pousser hein, j'suis a minima cohérente. Pour les autres, pour ceux qui y croient, pour ceux qui pensent que ça va les aider, leur apporter un soutien quel qu'il soit. Oui, pour eux, je prie, je mets aussi des petites bougies à mes fenêtres, mes voisins s'associent parfois à mes prières en toute ignorance de cause, mais en toute gentillesse. Parfois dans les cas graves, j'informe mes enfants et mon mari de mes prières, ils m'accompagnent bien volontiers, même si eux non plus ne croient pas.

    Après tout, mieux vaut une église fréquentée peu souvent mais avec respect qu'une église qui servira uniquement de faire-valoir, un jour, pour une photo souvenir.

  • Pas de mariage pour moi mais tout comme toi, j'adore les églises !! Je me sens hyper bien dedans. Comme si il ne pouvait rien m'arriver là… J'adore l'odeur, le silence, les vieilles pierres. Et aussi peu croyante que je sois, je ne peux pas m'y sentir bien si je n'ai pas fait mon signe de croix avec de l'eau bénie (drame quand les bénitiers sont vides). Tout ça tient sans doute plus de la superstition que de la croyance, mais je n'y peux rien !!

  • Au fil de mes pérégrinations sur le net, je suis ravie de me poser sur ton coin de toile et d'y lire ce texte à la fois touchant et amusant. Tu me réconciles avec tous ceux qui se marient à l'église sans avoir la foi. Ma famille est de religion, non, de tradition catholique mais peu pratiquante. Petite j'ai fréquenté les écoles privées et puis j'ai réflechis et la foi est partie. Alors pas question de se marier à l'église, même si comme toi je suis sensible au lieu, ses parfums mystérieux et la fraiche pénombre. Nous avons eu une belle cérémonie dans une mairie classé patrimoine historique (un beffroi du nord) pas si mal et avons tenu nos réjouissances dans une ancienne gare devenue estaminet. Alors oui j'ai toujours jugé sévérement ceux qui s'unissait à l'église sans la foi mais ce soir je me ravise en te lisant. Touché – coulé!

  • Moi aussi, j'adooore les églises (et je ne crois pas non plus en dieu). Mon truc, quand j'étais plus jeune (quoique, je le fais toujours un peu aujourd'hui), c'était de trouver des entrées dérobées (ouiii, parce que les églises, c'est tout le temps fermé, pfff). Bon, ça n'a marché souvent, mais quand même…
    Cela dit, je ne me marierai pas, donc… Et si j'étais obligée (héhé), ce serait pas à l'église, j'ai trop du mal avec tous les trucs racontés par les curés…

  • Je trouve ça dommage à chaque fois d'entendre que les prêtres gâchent les mariages à l'Eglise… J'ai assisté à quelques mariages à l'église où les prêtres ont vraiment sorti des co**eries plus grandes qu'eux (genre reproches envers ceux qui ne vont jamais à l'église et y allaient ce jour là ou appel à donner à la quête une somme précise…). Ca m'avait vraiment écoeurée. Etant croyante, je tenais vraiment à me marier à l'église. Monsieur n'est pas croyant mais tient à cette indissolubilité propre au mariage religieux.

    J'étais anxieuse à l'idée de rencontrer le prêtre qui allait célébrer notre mariage. Je le rencontre et bonne surprise : il avait beau avoir plus de 85 ans, il était encore alerte (enfin son esprit parce que le jour du mariage, il n'avait pas la force de donner la communion), avait fait les mêmes études de maths que moi et on a parlé de … maths (!) et d'engagement. Il ne nous connaissait pas mais le jour du mariage, il a fait une homélie magnifique, basée sur nos déclarations d'intention : il nous avait complètement cernés à travers ces quelques lignes et c'était vraiment émouvant.

    Heureusement parce que le mariage à la mairie a été un vrai fiasco. Entre l'adjointe qui n'a pas été fichue une seule fois de dire mon nom correctement, qui bafouillait et tremblait comme une feuille, l'énoncé de la loi (je sais c'est obligatoire mais on a vu plus romantique) et la fin où elle a annoncé à tout le monde qu'elle n'avait plus de pochette pour mettre notre livret de famille ni de cadeau de la ville (on s'en fichait, ça nous a plutôt fait rigoler, mais pourquoi le dire aux invités?)…

    Tout ça pour dire qu'un prêtre qui sait parler, sans faire de morale ou sans dire de choses stupides, qui sait être émouvant et rendre une cérémonie magique, ça existe.

    Pour ce que tu as dit, je suis parfois choquée des gens qui se marient à l'église mais pas par ceux qui sont peu croyants (évidemment ceux qui le font pour faire plaisir à mamie uniquement, je trouve ça un peu pathétique) mais par ceux qui ne respectent pas les lieux. Ceux qui introduisent des textes "profanes" (pourquoi ne pas faire une cérémonie ensuite où on se lit ses textes préférés? je sais que le choix proposé n'est pas toujours transcendant mais l'église "à la carte" me fait gerber) ou ceux qui mettent de la musique moderne (ouais parce que la musique des comédies musicales dans une église, ça le fait vraiment pas). Là aussi, il y a d'autres endroits pour le faire. Un mariage religieux c'est aussi pour le recueillement de l'endroit et j'ai du mal à imaginer qu'on puisse se recueillir sur "Aimer cé skil ya de plu bôôôôô".

  • Salut LMO 😉

    Bon tu connais mon opinion sur ce sujet il me semble. Pour moi l'église est réservé aux catholiques croyant, comme la mosquée est réservée aux musulmans et etc etc etc…
    Comme toi j'ai un grand respect des églises ( élevée dans une école catho ). Ceci dit j'aimais aussi beaucoup les cimetières.
    Bref tout ça pour dire que malgré cela, je ne suis pas croyante, chéri non plus et je trouve qu'il n'y a aucune raison pour se marier dans une église dans ce cas là car il faut en passer par une préparation religieuse et quand on ne croit pas en cette préparation religieuse et bien je ne vois pas l'intérêt de la chose sinon de pouvoir se marier " dans le château de la princesse ".

    Beaucoup de gens choisissent de se marier à l'église pour les "apparences" parce que c'est "beau" et pour faire comme tout le monde aussi et beaucoup considèrent même l'église et le prêtre comme un "prestataire". En soit pourquoi pas même si je trouve cela navrant. Mais surtout beaucoup ( et je ne parle pas de toi là ) n'osent même pas l'avouer. Ce qui est doublement navrant.

    Au final, je dirais qu'il y a aujourd'hui des solutions pour se marier et faire "beau" tout en étant en accord avec ses croyances. La cérémonie laïque, que nous avons choisi avec mon homme, est l'une de ces solutions mais il y en a d'autres.

    Voilà, ce n'était que mon avis 😉

  • Je ne vois pas en quoi tu pourrais être mal jugée. Tu as fait selon tes convictions, ton ressenti, etje pense que tu avais des raisons bien plus profondes que beaucoup d'autres de te marier à l'église.
    Je rejoins Sekhmet, elle a parfaitement décrit ce que je ressens. Je crois en Dieu mais en aucune religion. Elles ont été, à mon sens, dénaturées par l'homme.
    Je me marie dans moins de deux mois, on a prévu une cérémonie laïque sur la plage. Ca nous correspond plus.

  • bah oui, comme tu dis, l'essentiel est d'être d'accord avec toi même. Et puis, les autres, tu t'en fous après tout.
    Dis-donc, ton écho, c'était pas hier ? ça a donné quoi ? tout va bien ?

  • Etre en accord avec soi, soit, mais bon, on peut exterminer à coup de hache rouillée et mal affutée son voisin d'en face et être en accord avec soi, nan ?

    Trêves de plaisanterie, je suivais les commentaires, et ils sont plutôt bienveillants, parce que la démarche a été parfaitement justifiée, Mister Mii étant catholique, c'était suffisant.

    Pour Badalexa : réserver l'église aux catholiques croyants, la mosquée aux musulmans etc, celà ne risquerait-il pas à terme, de fermer ces édifices à tous ceux qui cherchent un lieu de prière, tous ceux qui sans être croyants, sans être catholiques, juifs, ou autres seraient juste à la recherche d'un lieu pour prier en paix, pour leurs âmes ou celles des autres ? Et en celà fermer la possibilité de devenir croyant ?

    C'est purement philosophique, en rien je ne voudrais heurter les sensibilités des unes ou des autres. Je me posais juste la question, de savoir si l'on fréquente que ce qui nous est "reservé", est-ce qu'on ne se coupe pas d'une possibilité d'évolution ou de réflexion ?

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


− trois = cinq