Nervous Breakdown

Je suis en mode parent dépressif en ce moment… (M’en fiche, ça me permet de mettre des photos de ma Mouflette comme elle est belle!!!)

Je trouve qu’un parent ne se pose pas assez de question AVANT de mettre en route la conception d’un bidule rond et orange (à en croire les photos d’embryons, ils sont tous oranges).
En revanche, il s’en pose 4 fois trop une fois la conception lancée…

J’veux dire, ça sert à quoi de se demander si on va être un bon parent quand c’est trop tard???

En ce qui me concerne, des questions, je m’en suis posée des tas, une fois Mouflette dans mon ventre.
Est ce qu’elle va être jolie?
Si par malheur, elle est moche, vais je l’aimer quand même?
Est ce que je vais l’aimer d’ailleurs, même si elle est belle?
Est ce que je vais savoir m’en occuper?
Blablabla…

Après, elle est arrivée, ça a répondu à quelques unes de mes questions:
D’une, Mouflette était un très beau bébé.
Au pire, si elle était laide, je ne m’en suis pas rendu compte.
D’autre part, j’ai su l’aimer dès les premières secondes.
Comme envahie d’un nuage de maternité, j’ai aussi su m’en occuper assez convenablement.

Ces questions ayant trouvé réponse, d’autres sont intervenues, sinon, ce n’est pas drôle.

Je me suis alors demandé combien de temps j’allais bien pouvoir aimer Mouflette ainsi?
Nan parce que c’est cool, un nuage d’amour, mais ça s’évapore, non?
Et quand elle grandira, si elle devient un monstre très très chiant (remarquez qu’à ce niveau, ça ne pouvait que s’arranger…), vais je continuer à l’aimer?
Est ce que je réussirais à l’aider pour ses devoirs?
Arriverais je à supporter qu’elle aille à l’école, loin de moi?

Aujourd’hui, on en est au stade où j’ai réussi à répondre à ces questions, Mouflette étant devenue « grande ».
Oui, je l’aime toujours, et bien plus qu’avant, c’est dingue!! Non seulement le nuage ne s’évapore pas, mais il grossit au fil des jours, des semaines, des mois, des années!
Non elle n’est pas un monstre très chiant, et quand bien même, vu comme je l’ai aimé malgré qu’elle soit une terreur d’élite, y’a moyen que ça n’ait rien changé.
J’arrive à l’aider à l’école, j’arrive même parfois à dédramatiser ses situations roccambolesques de mini tragédie grecque avec ses copines.

Mais, d’autres questions me viennent alors.
A l’heure où on essaye de fabriquer un autre truc orange et rond.
Vais je réussir à aimer ce futur truc autant que j’aime Mouflette?
Est ce qu’elle aura toujours 9 ans d’avance sur lui?
Peut être ne me rendrais je pas compte de la différence?
Est ce que le nuage va se couper en deux, laissant moins d’amour à Mouflette?
Si c’est un garçon, le truc, vais je réussir à l’aimer quand même?
Et s’il est moche, blablablablabla……..??

A ce stade, c’est crétin de se poser des questions, j’en ai conscience.
D’une, soit c’est trop tard, le truc orange est rond est déjà là (on s’y attèle tout de même).
De deux, si ça n’est pas encore trop tard, ça ne saurait tarder…
Et force est de constater que Mouflette grandissant, j’ai toujours trouvé réponse satisfaisante à mes questions plus ou moins légitimes.

Mais soit c’est moi qui ai une propension gargantuesque à me poser des questions, si possible toujours les mêmes.
Soit c’est tous les parents pareil. Auquel cas, je me demande quand même comment l’espèce humaine a réussi à perdurer au travers les âges!!!

Ou alors, ça expliquerait qu’on se pose les questions qu’une fois le truc orange dans le bidon!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

13 Commentaires sur
“Nervous Breakdown”
  • Et Mouflette, qu'est-ce qu'elle en pense d'avoir un petit frère ou soeur ? Joie ? Excitation ? peur, jalousie ? Elle préfère pas un petit cheval ? ; )

  • Moi aussi j'avais peur que mes doudoux soient moches ou de ne pas réussir à aimer CHupa autant que TiBiscuit … Mais tout ça ce sont des questions bêtes qui partent vite!

  • @Papillote: Etant donné la joie qui animait ma fille lorsque j'étais enceinte, et la tristesse qui l'a envahit Mouflette quand le petit bébé que nous attendions a disparu, je pense pouvoir dire sans trop m'avancer qu'elle attend cet événement avec une impatience croissante.

    @MissBrownie: Merci, c'est bien ce que je pensais 😉
    Mais tu me rassures, c'est donc récurrent chez tous les parents!

  • E-x-a-c-t-e-m-e-n-t les mêmes questions ! Du "comment je vais savoir m'en occuper" pour Grande Soeur à "vais-je l'aimer autant" pour Petite Soeur (et même après ça s'est inversé : et "Grande Soeur, elle va souffrir de ne plus être la seule enfant aimée ?").
    Et finalement, ben l'amour, il est pas divisé par deux mais multiplié : et ça se fait tellement naturellement, comme une évidence …

  • c'est normal de se poser autant de questions, non ? ça veut dire qu'on veut bien faire !
    et forcément, on fera bien quand on sera mère, même si on se trouve parfois nulle.
    la meilleure preuve, c'est que Mouflette respire le bonheur (si si, ça se voit que la photo !!) et qu'elle semble heureuse !

  • Ma pôv' dame, bien sûr que c'est normal tes questions 😉
    Alors tu veux que je te dise ?? l'amour d'un papa et d'une maman ne se divise pas en fonction du nombre d'enfants… il se multiplie !!
    Attends toi à une autre avalanche ou nuage d'amour 😉

    Bisessss

  • moi, je parlais de "gateau d'amour" à mon ainé : quand le bébé sera là, ton gateau d'amour, on ne va pas le partager, on va en faire un deuxième. Je pense que pour les nuages, c'est pareil :-)))
    Et mon grand avait 9 ans à la naissance de schtroumpfette et ça se passe très bien :-)
    Les questions, c'est normal, mais ca ne doit pas t'empecher de vivre :-)))

  • Melle est fille unique … je ne me suis pas posée trop de questions, ni avant, ni pendant mais maintenant qu'elle a 16 ans, je me torture parce qu'elle est et restera fille unique … pas facile …

  • Je n'ai pas lu les commentaires, mais j'ai juste un truc à dire, en connaissance de cause hein, pas juste pour sortir ma sciences. J'ai mis en route 3 trucs orange et rond, le premier il y a 16 ans (le début de l'humanité quoi !), et au deuxième, mon coeur s'est multiplié, et au 3e aussi, et depuis, tous les jours, mes trucs oranges et ronds sont un peu plus beaux, un peu plus forts, un peu plus autonome et mon coeur n'a de cesse de se multiplier et de les aimer.

  • Tes interrogations me semblent tout à fait normales mais je crois bien qu'elles s'envoleront dès que le bébé sera là, tu verras que tu l'aimeras tout autant que mouflette 😉

  • Adorable, Mouflette 1 ! pourquoi mouflet(te) 2 ne le serait-il (elle) pas non plus ? hein ?
    T'en fais pas, c'est reparti comme en 14 mais ça aura les mêmes résultats…..

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


− quatre = trois