Rencontre au sommet!

Il y a quelques mois, j’ai rencontré une brochette de blogueuses, on s’est auto-nommé les BAGC.
Je devais faire, comme mes copines Princesse Soso, Sugar, La Tellectuelle et La Pestouille, un résumé de cette entrevue.

Pis j’ai pas eu le temps.
Pis après, j’ai carrément oublié. Shame on me.

Sauf que là, on s’est re-rencontré, parce qu’on est devenues des super copines.
Et je n’ai plus d’excuse, voire même, je vais me faire taper sur les doigts si je ne donne pas ma version des faits.

Donc, il y a 2 semaines, je me suis rendue à Paris, en avion. J’étais très très malade, genre atteinte d’une grosse gastro qui tue, mais je suis venue quand même, MOI, pas comme Soso la lâcheuse, sous pretexte d’un nez qui coule, Mademoiselle se désiste!!! (Bon, en vrai, je suis méchante, elle avait la crève du siècle et nous a bombardé de textos toute la soirée pour faire un peu partie des nôtres).

Moi je suis arrivée le vendredi soir, accompagnée d’un participant surprise: Mister Mii, et nous avons été chaleureusement accueillis par Sugar et le Sel de sa vie.
Mister Mii est tombé amoureux du Sel. Ca a eu l’air d’être réciproque, et nous avons ainsi pu continuer tranquillos nos discussion exclusivement féminines.

Le lendemain, réveil tardif, utilisation fréquente et massive des toilettes de Sugar (j’ai une gastro, j’ai dit, du genre je ne peux rien avalaer sans que ça ressorte aussi sec. Je sais, c’est très raffiné). Et décidage d’aller au resto réservé par Soso la Lâcheuse.
Un Japonais Teppanyaki dans le XV°. Le Comptoir Nippon que ça s’appelle.

Bon, moi j’ai fait ma blasée de la vie, parce qu’en bonne urbaine, je connaissais DEJA le concept Teppenyaki (y’en a un à 3 pas de chez nous surtout, ça aide…).
Mais j’ai quand même apprécié le spectacle, et surtout, la compagnie de mes supers copines, qu’on s’était pas vu depuis 3 mois, qu’on avait trop de choses à se dire, entre deux évitements de Tofu sur la tronche.
J’ai aussi beaucoup apprécié la réplique culte d’une des serveuse:
Devant mon bol de riz blanc, perplexe, je me demande où est la sauce soja (ne souhaitant rien épargner à mon estomac fragilisé). J’alpague une serveuse, je lui demande si elle peut m’apporter de la sauce soja pour mettre dans mon riz.
Elle me regarde, l’air grave, et me dit
« De la sauce Soja dans du riz? Mais c’est une excellente idée… Ca doit être délicieux! »
Et elle s’en va!!!!

Bref, c’était sympa, drôle, léger, comme un rire d’enfant!

Jusqu’à l’arrivée du dessert (vraiment très bon). Et qu’un débile se mette à rallumer le TeppenYaki devant nous… L’odeur a eu raison de tous mes efforts.
Enfin, au moins, j’ai pu reproduire le shéma des orgies romaines: Bouffer autant qu’on veut sans profiter des calories!!

Le lendemain, brunch sympatoche à « L’ENTREPOT », dans le XIV° je crois.
C’était sympa, ouais, disons que c’était surtout très chouette pour la compagnie (La Projéniture de La Tellectuelle est vraiment très craquinette!!), le brunch en lui-même étant assez moyen à mon sens (mais je suis snob, en plus d’être urbaine).
En revanche, j’ai beaucoup apprécié que la Biquette de CindyProvence (qui a un blog dont j’ignore l’adresse) me vomisse dessus en signe de compassion fraternelle!!!

Voilà donc ma version de ce charmant week end. Où nous sommes arrivés avec 25 minutes d’avance (le vol a duré beaucoup moins longtemps que prévu lorsque j’étais accompagné de mon cher et tendre Mari), mais duquel je suis repartie très très en retard. J’ai repris l’avion seule (parce que mon Mari avait du boulot sur Paris, pas parce qu’il m’a lâchement abandonné), et bien évidement, le vol a duré 1h de plus que prévu.

Demain, si j’y pense… Ou la semaine prochaine… Je vous parlerais de là où j’étais l’année dernière. Et de combien j’ai envie d’y retourner.
Et j’ai d’autres trucs à dire, mais je ne me souviens plus quoi…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

4 Commentaires sur
“Rencontre au sommet!”

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


trois + un =