Souvent femme varie…

J’aime bien être enceinte.

Non, c’est vrai!

Sur mon profil FB, je fais rien que me plaindre, mais je me vois mal dire « Je suis enceinte, c’est trop du bonheur », je suis pudique du bonheur, moi (sur FB en tous cas…)

En vrai, être enceinte me ravi.
C’est sûr qu’il y a un paquet de désagréments, les nausées et tout ce qui va avec, les pertes d’équilibre (et je vous raconterais pas comment je me suis étalée dans la rue hier!), l’essouflement quand tu fais trois pas, les envies d’uriner en non stop, particulièrement quand le locataire se décide à faire du trempoline dessus, et j’en passe…

A côté de ça, il y a ce sentiment diffus et constant de bonheur.
Je ne sais pas tout le temps pourquoi je suis heureuse, mais je le suis.

Cette attente aussi, est agréable. Savoir que la surprise sera merveilleuse, même s’il s’agit d’un alien ou d’un truc pas fini, on sera content avec de toute façon.

L’attente, qui permet d’imaginer ce nouvel être à venir.
L’imaginer foetus, dans le ventre, ou bébé, à la naissance, lui voir déjà les traits de son papa ou de sa grande soeur sur une échographie, imaginer qu’il sera un grand artiste ou un virtuose. Simplement l’imaginer au sein de notre famille, jouant au Monopoly ou à la bataille payante.

Savoir que la vie ne sera plus jamais comme avant, car dans mon for se trouve un être humain, qui ne changera sans doute pas la face du monde, mais il changera nos vies, notre famille, il va lui donner une nouvelle dimension.

Ca me semble surréaliste. Mais c’est agréable de rêver.

Et puis, quand on est enceinte, les autres sont à nos petits soins. Et je fais partie de celles qui apprécient qu’on remarque son gros ventre. Avec des limites cela dit.

Hier, bonne poire, je réponds à un sondage dans la rue. A la fin, la dame me dit « Oh, c’est pour quand? » (LA question que je déteste), je réponds: « Le mois de juin » (je précise pas que c’est FIN juin, faut pas pousser).
Elle me regarde et s’exclame: « Ha bon???? Ha! Ma belle soeur va accoucher en juin aussi, ben elle n’est pas aussi grosse! Vous avez du prendre beaucoup de poids!! »
Hahem… J’ai répondu, parce que je suis polie: « Non, pas du tout, j’ai perdu 7 kilos -pétasse-« 
« Ha bonnnnnn (elle doit être jumelée avec Roselyne), ben c’est tout dans le ventre alors!!! »
Ben oui, bien sûr, j’ai perdu 7 kilos, mais que du ventre. D’ailleurs, il est convexe!!!

Enfin, c’est le genre d’anecdote qui me fait rire. Sur le coup, j’ai eu envie d’égorger la nana (j’ai oublié de vous parler des sautes d’humeur et de la sensibilité exacerbée, zut!), mais après, c’est drôle.
Et puis c’est vrai que j’ai un ventre énorme… Donc je ne peux pas vraiment leur en vouloir.
Pour Mouflette aussi, j’étais une baleine de compèt’.

Bref, tout ça pour dire que j’apprécie mon état.
Depuis qu’il est devenu supportable surtout (il y a un mois, je n’aurais pas tenu ce discours, soyons honnêtes!).

J’aime bien cette introspection permanente.
D’habitude, je me pose mille et une questions sur tout, tout le temps, c’est fatigant.
Là, je me pose toujours mille et une questions, mais ça converge dans le même sens: bébé, famille, Mouflette… C’est pas tellement moins fatigant, mais je sais au moins que ces questions ont un but, et un certain intérêt.

S’interroger sur le genre de famille que l’on veut être, c’est un pas vers la concrétisation, je pense.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

8 Commentaires sur
“Souvent femme varie…”
  • Il est bien normal que psychiquement, nous soyons, femmes enceintes, habitées par bébé car comme tu le décrivais bien dans ton précédent billet, nous le sommes aussi dans notre propre corps! Drôle de truc, effectivement. Mon mari s'étonne de mes préoccupations qui vont quasi exclusivement vers… bébé!
    Et pour mon bidon, c'est tout l'inverse: on me dit que ça ne se voit pas! Ce qui me met tout autant en colère 😉 Je veux que ça se voit!! Fini les blouses, je vais même jusqu'à porter des vêtements plus prêts du corps (ce qui ne figure pas dans mes habitudes) pour qu'on le remarque bien :)

  • Un peu conne la dame quand même, on n'a pas idée de faire des remarques pareilles à une inconnue enceinte :) Je suis admirative car je ne pas certaine qu'à ta place je serais restée polie.

  • Oui, la vraie classe, cette femme. C'est incroyable comme la grossesse fascine, d'ailleurs – logique, cela dit, j'ai passé moi-même 9 mois complètement extasiée à regarder mon propre bidon!!- avec des personnes que l'on ne connaît pas qui réclament à toucher, qui parlent de toutes les joies de cette période, genre crampes, insomnies et tout le tralala… Ce qui compte, c'est ton épanouissement et il semble que tu rayonnes en ce moment, pas vrai? Bizz!

  • Tes mots font échos à mes sensations … Et pourtant, je n'étais pas sûre, et ce pendant des années, d'avoir envie de procréer un jour ! Malgré les quelques désagréments (car il faut tout de même le dire, ce n'est pas QUE du bonheur !), je suis sur un nuage (tout en tentant de ne pas virer neu-neu tout de même et de ne pas saouler mon entourage !) depuis bientôt 7 mois … Et j'ai hâte de faire la connaissance de notre petite demoiselle et de la serrer dans mes bras. Je ressens déjà tellement d'amour que je n'imagine même pas la vague qui va m'emporter quand elle sera là !

  • Zup ! Fausse manip' ! mon message est parti !
    Donc, je disais, que je t'envie de te sentir bien enceinte ! Moi, j'ai détesté !!
    J'ai été enceinte 5 fois !
    J'ai trois enfants ( oui, il y a eu deux fausses couches tardives).
    Je déteste etre enceinte. Je me sens moche, grosse ( pour le premier, j'ai pris 30 kg ! si !). Sentir l'enfant bouger ne met pas agréable. J'ai l'impression d'avoir un alien!
    Bon, c'est vrai que j'ai fait des gros bébés !!
    Le dernier faisait 4,10 kg ! SI !
    Bref ! Je vais poster le chapitre de mon bouquin concernant mon premier accouchement. Ça va sûrement de faire rire !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


trois × six =