Vroum vrouuuuuuuum!!


Il y a peu, j’ai vendu ma voiture adorée à une amie (qui va en prendre grand soin, j’espère, parce que je l’aimais d’amour vrai, mas 206!).

Depuis, avec Mister Mii, on s’est encroûtés, et on s’est acheté un Scénic. C’est rigolo, un Scénic, mais on n’a plus trop l’air de jeunes fringants et prêts à faire la fête, dedans, mais plus de joyeux trentenaires parents de deux jolies petites filles. Ca tombe bien, c’est ce qu’on est, mais ça m’a rappelé de drôles de souvenirs, du temps où je n’étais pas encore « rangée », ou pas tout à fait.

J’ai passé mon permis en 2003, j’avais 22 ans, toutes mes dents, et j’étais super heureuse d’apprendre à conduire.
Le 4 juillet, le jour de l’indépendance a sonné pour moi, j’ai eu le permis, youhou!!

M’attendait sur ma place de parking une Audi A6 (évidement, c’était pas la mienne!), je l’avais lavé, décoré (comprendre : j’ai mis une peluche porte bonheur dedans)(non, pas accrochée au rétro, espèce de ringard!).
Le permis en poche, enfin, le papier qui fait office de, le temps de recevoir le vrai, je saute dans la voiture qui va être la mienne pour une durée indéterminée.
J’ai appris à conduire sur une Clio, c’est un détail important.

La Clio, quand tu es à 90, faut au moins que tu sois en 5° si tu veux pas qu’elle fasse trop de bruit.

Je monte dans l’A6 pour rejoindre Mouflette restée chez ma maman pour l’occasion. 30 km à faire, troooop facile, je gère!!!

J’allume l’A6. Une A6, faut savoir que c’est joli (même le vieux modèle que j’avais), mais c’est hachement plus gros qu’une Clio, donc déjà, ça fait plus peur!
Et oui, moi, j’allume mes voitures, je les démarre pas, c’est comme ça.

Bref, j’allume, et ça fait un gros bruit de moteur, même pas peur!

J’arrive tant bien que mal à sortir mon tank du parking de l’immeuble, je suis très fière de moi.
Je parcours la ville jusqu’à la sortie -à Angoulême, ce qui est cool, c’est que même si tu roules à 22, tu trouves peu de gens pour te klaxonner- en première, parce que je trouve que la voiture fait pas autant de bruit que la Clio, donc je ne passe pas la vitesse. Le monito m’avait dit de me référer au bruit du moteur, c’est ce que je fais.

Ensuite, je prends la nationale, et là, quand même, les gens klaxonnent un peu, même si j’ai passé la seconde. J’ai donc fait les 30 km qui séparent Angoulême de Blanzaguet Saint Cybard (on ne se moque pas!) en seconde, faute de trouver nécéssaire de passer la 3° ou la 4°, voire, truc de grand malade, la 5°!! Mais je roulais à 60, parce que plus vite, ça fait trop peur.

3 semaines après, et je n’en suis pas fière, parce qu’en vrai, je déteste les gens qui roulent trop vite, je prenais une autoroute à 190, tellement je trouvais que quitte à conduire un veau, autant aller vite avec. C’est à 190km/h que je suis passée devant un radar volant. Depuis, je ne dépasse plus jamais la limitation autorisée, parce qu’on n’a pas deux fois Saint Christophe avec soi dans ces cas là -pour l’histoire, les gendarmes étaient en train de poser le radar, donc ils ne m’ont pas flashé.

Un an après, mon tank préféré se retrouvait dans un champ, avec Mouflette et moi dedans, pour cause d’un pneu qui crève en plein virage.

Donc après, on m’a prêté une Clio « essence ». Et un moteur essence, ça fait pas de bruit.
C’est ainsi qu’un jour, alors que je venais d’emménager à Toulouse (ça n’a aucune espèce d’importance mais j’avais envie de le dire), nous recevions des amis, et avec eux, nous sommes allés voir un match de hockey pas sur glace.

On se gare avec la Clio qui fait pas de bruit, on va voir le match, c’est Montpellier qui gagne si je me souviens bien. Et on décide de rentrer, après le match, normal.
Je regarde dans mon sac où son mes clés, et, han, horreur, elles n’y sont pas!!!
On retourne dans le gymnase, pas de clé.
On regarde dans l’herbe, partout, pas de clé.

Mais où peuvent elles bien être???

On retourne jusqu’à la Clio, on ne sait jamais, des fois qu’elles soient tombées à côté.

Et on retrouve les clés SUR le contact, avec la voiture allumée. Normal quoi.

Inutile de dire que depuis, je n’oublie plus mes clés nulle part, on n’a pas deux fois la chance de ne pas se faire voler une voiture ainsi offerte au premier passant!

1 an après – entre temps, je me suis faite emboutir par une hystérique qui pensait que le feu était vert alors que non, il était rouge, mais je n’ai pas très envie de raconter comment elle m’a menacé de me casser la figure parce que sa voiture était toute ravagée alors que la mienne non- j’ai enfin eu ma première voiture, la mienne, rien qu’à moi, que j’ai presque payé rien qu’avec mes sous:

Ma 206!!

Je l’aimais d’amour vraie, on en a fait, des kilomètres, toutes les 2. On avait un nounours porte-bonheur sur le vide poche, une pomme « Apple » collée derrière, elle était blanche, elle était belle, et il nous est arrivé plein de trucs que j’ai déjà raconté, comme des volets tombants ou des vols sans effraction.
Ben maintenant, MA 206, elle n’est plus à moi, elle est devenue trop petite pour 4, c’est très très triste.

Du coup, on a un Scenic à la place.
Avec régulateur de vitesse, m^me si je doute qu’il aille a 190, ça vaut toujours le coup. L’an dernier, j’ai perdu un point pour avoir roulé à 111 au lieu de 110, donc bon! Je l’ai récupéré depuis, j’ai même reçu un courrier pour me prévenir!

Dedans, y’a des cachettes, y’a un rétroviseur pour surveiller les enfants à l’arrière, y’a des tablettes pour les enfants, pour qu’ils posent leur verre de jus d’orange dessus, y’a des pare soleil intégrés aux vitres arrières, on peut ouvrir les vitres arrières avec seulement un bouton (ça a révolutionné la vie de Mouflette).
Bref, y’a tout un tas de trucs vachement rigolos.

Mais quand même, on s’est encroûtés, et ça, ça craind un peu du boudin, quand même!!!

(Mais on peut quand même mettre des planches de surf dans le coffre, si on veut, et faire style on est trop des djeun’s qui vont à la plage! On ne le fera pas, les sièges auto prennent toute la place, mais ça console de se dire qu’au moins, on PEUT!!)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

4 Commentaires sur
“Vroum vrouuuuuuuum!!”
  • Tu m'as bien fait rire, je me retrouve un peu dans l'anecdote post permis. moi c'était le 1er jour de la conduite accompagnée, je quitte l'auto école et sa clio, mon papa me dit tiens c'est toi qui conduit il avait une sorte d'espace, un truc de 20 m de long. J'ai commencé par ne jamais pouvoir me garer pour acheter le pain, toutes les places me semblaient bien trop petites après 3 tours de pâté de maisons mon père a hurlé.Et ensuite pour rentrer à la maison j'ai mis le double de temps car j'ai pris le chemin qui me permettait d'éviter tous les coins que je déteste (genre le stop en côte)
    Et comme toi j'ai dû me séparer de ma 206 (CC quand même achetée d'occasion avec mes petites économies) pour une voiture plus familiale une ford focus. Ce qu'on est vieux quand même 😉

  • Ca me rappelle des souvenirs! Moi je doublais pas les camions sur l'autoroute (même s'ils roulaient à 50!). Je me cachais derrière eux mais hors de question de doubler, pas assez de place! Les premières années permis c'est folklo quand même!

  • J'ai bien ri, merci 😉
    Ma première tuture… moi c'était une Fiat Punto… qu'est-ce que je l'ai aimé ma voiture… je l'ai revendue à mon frère qq années plus tard, cause famille s'agrandissant… On a eu un scénic, depuis qu'on a Samuel c'est l'Espace… largement amorti avec maintenant Sacha 😉
    Et ouais, on d'vient vieux, qu'est-ce que tu veux…..

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


trois + cinq =