C’est quoi cette crétine?

Depuis que je suis toute petite, je me sens toujours un peu à côté de la plaque.
Soit je suis certaine de dire des bêtises, soit je ne dis rien de peur de dire une connerie.

Les gens doivent me trouver snob, ou pendent peut être que je suis muette, ou pire, pensent que je suis attardée mentale.

Explication:

– Un jour, je suis invitée à l’anniversaire d’une fille fêtant ses 25 ans (j’en ai 15). L’un des invité est avec sa maman. Il a 25 ans, elle, la 50 aine.

On monte en voiture (c’était un anniversaire rallye, ouais, j’ai fréquenté les milieux huppés), la maman de la fille qui fête son anniv’, ma maman à moi, la maman du garçon de 25 ans et moi.

Ma mère : « Oh, il est vraiment beau votre fils! Il a l’air très gentil en plus! »
La nana de 50 ans: « … » « … Ce n’est pas mon fils, c’est mon compagnon…!!! »
Ma mère, gênée mais qui n’abandonne pas l’affaire : « Ha oui!! Ha, c’est bien les couples avec une grande différence d’âge, ça diversifie… »
La nana de 50 ans qui n’est pas maman: « … !! » « Nous avons le même âge, mon compagnon et moi! »
Ma mère, qui ne se démone jamais: « Oh lala, c’est fou ce qu’il fait jeune!! »
La nana qui n’a que 25 ans mais qui en fait 50 : « %&#ù%@#&##! Retenez moi!!!! »

Tu vois, j’ai cet exemple sous le nez depuis ma naissance. Donc en général, j’évite de l’ouvrir, ça peut être dangereux!

Je n’ai pas trop d’exemple de grosse gaffe à mon actif, je les oublie (pour mieux recommencer plus tard), mais j’ai toujours eu des soucis pour me faire des amis.

Je suis une fille vraiment sympa, avenante, gentille, très très gentille, je veux toujours faire plaisir à tout le monde, et surtout, je veux qu’on m’aime!

Sauf que je n’ai jamais eu la méthode adéquate.
Petite, j’offrais des cacahuètes aux filles pour qu’elles soient mes copines.
Un peu plus grande, j’écoutais attentivement les conseils de ma mère afin de me faire respecter à l’école, et quand une nana été outrageusement méchante avec moi (genre, très très méchante!), je revenais 3 jours après lui coller une torgnole, comme ma maman me l’avait préconisé (ma mère n’est pas Gandhi donc), ce qui avait pour effet de me ridiculiser encore plus, pas de bol.

Encore un peu plus grande, j’ai décidé de changer de tactique et d’être désagréable avec tout le monde, c’est ainsi que j’ai fichu une tarte à un gars qui venait me draguer (non mais à 12 ans, on drague pas, c’est tout!), que j’ai écrabouillé le pied d’une nana qui le mettait en travers de mon chemin (mais elle le faisait exprès, c’était donc mérité), et que j’envoyais balader les gens qui me demandaient mon prénom à la piscine (je réponds pas aux inconnus, eussent ils 9 ans et demi!)

Bref, comme en relation amoureuse, j’ai toujours eu du mal à m’adapter.
Ca s’est vraiment arrangé au lycée, j’avais plein d’amis, et aujourd’hui encore, je suis plutôt bien entourée.
Mais je reste un peu traumatisée de cette époque où je ne savais ni quoi faire ni quoi dire de peur de tomber à côté… Ou de faire une grosse gaffe (et ça m’arrive mine de rien souvent)

Pas plus tard qu’hier, une copine m’intéroge par mail sur la beauté d’un sac à main dont elle me file le lien, je lui réponds que c’est moche… Evidement, elle vient de se l’acheter…

Si une copine vient me dire « Y’a du changement avec Marcel » je vais lui répondre que tant mieux, parce que Marcel craind du boudin, et elle m’annoncera qu’ils se marient l’année prochaine.

Si je veux entrer en contact avec une nouvelle personne, au lieu de trouver un chouette sujet de conversation top moumoute , je vais forcément parler du premier truc qui me vient à l’esprit et soit elle va mal le prendre « Et alors, toi, t’as pris combien de kilos pendant ta grossesse? » Soit elle va me prendre pour une dangereuse psychopathe « Les petits chats qu’on décapite à la tronçonneuse, c’est pas terrible, qu’est ce que t’en penses? »

Pourtant, j’essaye de faire des efforts!!!

Et toi, t’es plutôt psychopathe ou toujours au top?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

31 Commentaires sur
“C’est quoi cette crétine?”
  • J'aime pas les gens, donc je te laisse imaginer ce que ça peut donner !^^
    En revanche, j'ai appris à adapter. Ex : pour la photo du sac moche, je dis pas "c'est moche", je dis "je n'aime pas du tout". Tu as le droit d'avoir des goûts différents des autres, et c'est pas ça qui va les empêcher de t'aimer, non ?

  • excellent :) en tout cas sur ton blog ça va, t'es pas à côté de la plaque !

    Moi le problème c'est que je veux faire plaisir à tout le monde que je dis oui pour se voir, oui pour telle soirée, oui à tout alors que je SAIS que je ne pourrai pas et j'annule au dernier moment comme une merde, et je déçois tout le monde… Mais bon à force elles le savent mes copines !

  • Je me reconnais vachement dans ce que tu écris là. À 25 piges, je commence tout juste à me faire de vrais amis qui savent que je mets souvent les pieds dans le plat, que si je ne dis rien, c'est parce qu'il faut que je pèse mes mots, etc… C'est usant à la longue =)

  • Hihihi!!! Entre ta mère et toi, vous faites vraiment une belle paires (de greluches? meuh non, de gaffeuses rigolotes!)!!! Pour notre plus grand plaisir…

  • elle est trop forte ta mère!!! Je crois qu'on devrait faire un concours!
    Sinon je compatis, je ne me fais pas facilement des amis non plus, des connaissances mais rien de plus. Plus jeune j'avais une facheuse tendance à être la tête de Turc idéale, trop bonne/conne peut être? A force de me faire avoir, j'suis devenue moins neunoeil et je me suis faits quelques bons amis…Mais maintenant je me suis exilée à Bordeaux (qui n'est pas réputé pour sa chaleur humaine!)et mes ptits ch'tis sont bien loin…

  • Ca m'a trop fait rire parce que j'ai eu l'impression de me voir.

    Pour le coup, mnt, je traine une réputation de boulet. Même parmi mes chefs et mes collègues de boulot, c'est pour te dire… mais en même temps, je crois que ca fait qu'on nous apprécie.

    Le coup du "y'a du changement avec Marcel", ca m'est arrivé, avec une de mes proches amies. En même temps, elle savait très bien ce que je pensais de cet individu. Donc ce n'était pas franch'ment une boulette (aheum…) ^^

    Pour conclure, je pense qu'on peut dire que je suis une psychopathe, mais seulement quand on me connait. parce que pour une première rencontre, je suis muette comme une carpe.

  • très drôle!!! Ta mère avait fait fort!!!Bon, sinon je suis aussi assez souvent à côté de la plaque et au lieu de m'aplatir et de me faire oublier, j'en fais des tonnes pour me rattraper…

  • Moi aussi je suis gaffeuse genre l'histoire du sac, mais j'ai appris à dire "je n'aime pas" plutôt que "c'est moche". Je n'ai pas trop de mal à lier contact mais tout dépend du contexte : dans une situation calme avec beaucoup d'inconnus, je serais plutôt timide, dans une fête beaucoup moins et si il y a une majorité de garçons, pas du tout. J'ai beaucoup plus de mal à me faire des copines que des copains.

  • En meme temps, tu ne peux PAS lutter contre les nanas de 25 ans qui en font 50 parcequ'elles sont fringuées comme Marie Chantal ^^

    moi aussi ça m'arrive ce genre de truc !! mon entourage sais que je suis cash dans mes réflexions ! si on en pas envie d'entendre ce que j'ai à dire, on ne me pose pas la question ^^

    ben figure toi, j'ai des amis que j'ai depuis des dizaines d'années !!!!!!!!! qui m'aiment bien parceque je leur dit ce que je pense …

    et t'inquiète, pour l'histoire du sac à main, quand on me dit "il est moche" ben je vais l'acheter quand même s'il me plait ! c'est ta copine qui le porte et tu ne vas pas la rayer de ta liste d'amies parcequ'elle porte ne te plait pas .. (bref t'a pas 13 ans !)

    allez, relax … les gens qui détonnent, c'est vachement bien !

  • je suis le genre à prendre des pincettes maintenant pour dire les choses, parce que j'ai aussi eu ma période gaffeusejemerattrapeavecunebonnecouched'humour et ça m'a servi de leçon!

  • Moi j'suis assez gaffeuse dans mon genre… maladroite, dans mes paroles, dans mes gestes aussi 😮
    Du coup, ben…. j'essaie de me taire un peu plus 😉
    (J'adore l'anecdote de ta maman ;-))

  • Je suis pareille, et j'ai eu le même parcours (j'ai aussi giflé un mec au collège, à peu près sans raison, et en primaire mon père me disait "on te donne un coup de pied ? Tu donnes un coup de pied!!")jusqu'au lycée où j'ai enfin pu communiquer à peu près normalement avec d'autres humains :) Mais j'ai toujours le sentiment de dire plein de conneries (ce n'est pas qu'un sentiment, j'en dis des tonnes, je m'en rends compte et je les observe sortir de ma bouche sans réagir, dévastée…).

  • Je ne fais pas ce genre de gaffes, l'hypocrisie est mon manteau social (bouh la vilaine). Mais cela ne m'a pas vraiment aidée pour me faire des amis parce que je ne peux m'empêcher de faire des blagues ou d'utiliser l'ironie… mon sale humour n'a commencé à être un peu moins incompris qu'après le bac.
    En primaire j'ai appâté avec des bonbons des amitiés qui n'ont duré que le temps que le paquet soit digéré.

  • "J'aime pas les gens, donc je te laisse imaginer ce que ça peut donner !^^"

    "l'hypocrisie est mon manteau social (bouh la vilaine)"

    je suis FAN, j'adore ! !

    ps: je pense qu'on a toutes un jour ou l'autre été à ta place ^^

  • Je suis fan de ta mère 😉 j'ai fait pareil qu'elle mais avec le fameux "ah vous avez accouché quand?" "heu mais j'étais pas enceinte…" et j'ai recommencé avec une autre "ah je savais pas que tu étais enceinte" "ah mais non, c'est fini pour moi j'ai 44 ans!" et j'en passe! je me tais en général plutôt que de gaffer mais le coup de la femme enceinte c'est plus fort que moi!

  • pareil, j'ai toujours peur de sortir une bourde… surtout pas internet, quand on ne voit pas la personne en face, parfois ça peut être mal interprété !
    souvent je me rends compte que des blogueuses parlent d'un truc qui les contrarie pour être rassurée en fait ("mais non ,t'inquiète") moi au contraire j'en rajoute une couche : "t'as raison j'ai lu ça l'autre jour". une fois mon copain a lu ce que j'écrivais et m'a dit "tes folle ! tu vas la faire flipper ! " je me suis sentie hyper mal toute la journée, parce que je dois faire très souvent cette connerie sans faire exprès!

  • Je te comprends tout à fait, je suis pareil. Quand je ne connais pas, j'ai du mal à parler de peur de dire quelque chose qui pourrait être mal interprété. Du coup, certaines me trouvent hautaine parce que soit-disant je les snob. Euhhhh non je suis surtout timide!

  • je suis aussi gaffeuse mais je me soigne et j'essaie la diplomatie et l'observation pour el sac moche je vais dire: pas mon genre et pour le mec que je n'aime aps je dirai: ah oui ? quel genre de changement?
    enfin aprfois ça derape aussi… et làç j'en prend plein la tronche mais bon… ça s'oublie comme le reste
    bonne fin d ejournée

  • Merci à toutes pour vos réponses…
    Je n'ai pas pris le temps de répondre sur le coup, et là, pfiouuu, je me suis laissée débordée!
    Je suis contente de constater que je ne suis pas seule 😉

  • Tiens c’est marrant, j’aurais pu l’écrire cet article. Et j’ai toujours très souvent cette impression d’être à côté de la plaque ou de ne pas savoir quoi dire.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


− deux = null