L’incroyable destin de Harold Crick

Quand je vais chez mon oncle, une des choses que j’adore est qu’il me fait découvrir plein de nouvelles choses. Musique, art, photos, et films.

Il a de la chance, il a avec moi un public conquis d’avance. Il devrait essayer de me faire voir une daube intersidérale, un de ces 4, je suis sûre que je la trouverais au top, je perds tout sens critique quand il s’agit de mon tonton (ou alors, il n’a QUE des bons goûts, du coup, j’adhère à tout, je penche pour cette seconde solution)

Cet été, forte d’un bébé qui ne fait pas ses nuits, on n’a pas eu l’occasion de partager autant que d’habitude.
Il m’a tout de même fait découvrir deux films, dans deux registres totalement différents: Idiocratie et L’incroyable destin de Harold Crick.

Aujourd’hui, je vais vous parler d’Harold Crick.

L’incroyable destin d’Harold Crick est un film un peu ovni du cinéma américiain.

Ca commence par un homme qui se brosse les dents, et qui compte scrupuleusement chaque mouvement.
Harold Crick est en effet un poil maniaco-dépressif et sa vie est aussi morne qu’un soir d’hiver pluvieux. Son quotidien est millimétré, il ne laisse jamais place, ni à l’improvisation, ni à l’imprévu.
Il est inspecteur des impôts et ce métier barbant lui va comme un gant.

Mais un jour, sa montre se dérègle et lui prédit une mort proche et certaine.

De là commence le véritable destin de Harold Crick, qui va tenter de déjouer les plans machiavéliques orchestrées par une voix venue du ciel.

Il va rencontrer une jolie contrevenante, il va bien sûr tomber amoureux, et va accepter ses gâteaux (la contrevenante est pâtissière).

Il va rencontrer un professeur loufoque, incarné par un Dustin Hofman en grande forme, qui va tenter de l’aider, distraitement, afin de lui éviter son tragique destin.

Emma Thompson figure aussi en bonne place dans ce film poétique et déjanté.

Ce film est étonnant, il n’a rien de commun avec d’autres, l’histoire elle même est hors norme. Le genre oscille entre histoire d’amour, fiction, film à suspens…

Il fait penser aux films d’antan, où l’histoire prenait son temps, les personnages sont développés avec douceur et tendresse, l’histoire avance calmement, on s’attache à ce filme gai et émouvant à la fois.
On croise les doigts pour qu’Harold, ce personnage bonhomme et pataud au début, ne subisse pas le sort macabre qui lui est promis. On tremble pour le personnage incarné par Emma Thompson, et on prie intérieurement pour qu’elle épargne l’homme.

Un film d’une grande poésie, d’une infinie tendresse, et surtout très rigolo, un peu loufoque, un peu décalé, un peu déjanté parfois. On rit de bon coeur, d’un humour gracieux.

Je vous le recommande chaudement, si vous ne l’avez pas déjà vu, même s’il n’est pas récent.

Et si vous l’avez vu, qu’en avez vous pensé?

Je mets pour ma part la note de 10/10!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

8 Commentaires sur
“L’incroyable destin de Harold Crick”

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


× deux = dix-huit