Le film du mois #2

Merci à La Bande à Jules pour
cette chouette bannière! 😀

Ce mois-ci, vous avez été cinq à participer (si je n’ai oublié personne).

Je vous en remercie, c’est toujours très sympa de lire vos critiques!

Les voici résumées ici:

Chez Candy:

Arrietty, un film de Hiromasa Yonebayashi, sortie en janvier 2011:
Petit garçon malade, le jeune Shô part se reposer chez sa grande-tante, dans la campagne de Tokyo.

Durant son séjour, il découvre l’existence d’un monde peuplé d’êtres miniatures, vivants à l’abri du regard des humains, sous la maison familiale.
Parmi eux se trouve Arrietty, une jolie et intrépide mini-demoiselle, dont Shô apprécie très vite la douce compagnie.
Les contacts entre leurs deux peuples étant interdits, ils doivent enfreindre les règles pour pouvoir se voir… Lire la suite
Sa note: 9/10

Chez Galinette:

A la croisée des mondes, la boussole d’or, de Chris Weitz, sortie en décembre 2007:
Le résumé -encore piqué chez allociné- :

Lyra, 12 ans, est une orpheline rebelle qui vit à Jordan College, un établissement de l’Université d’Oxford, dans un monde parallèle qui ressemble au nôtre mais qui a évolué de façon un peu différente. Elle a pour compagnon Pantalaimon, son dæmon, un être capable de prendre de nombreuses formes animales.
Le monde de Lyra est en train de changer. L’organisme gouvernemental global, le Magisterium, resserre son emprise sur le peuple. Ses sombres activités l’ont poussé à faire enlever des enfants par les mystérieux Enfourneurs… Lire la suite
Sa note: 7/10

Crazy Kung Fu, de Stephen Chow, sortie en juin 2005:
Pour être Crazy, c’est crazy comme film.

L’histoire? Euh, alors. C’est le gang des haches, qui contrôle une grosse partie de la ville de Shanghai (mais tu le sais pas vraiment que c’est Shanghai en fait), sauf au moins un quartier pauvre. Sauf qu’un jour, ils veulent faire leurs malin, et essayer de contrôler ce quartier. Mais dans ce quartier, ya des super maitres du kung fu, qui se cachent un peu. Et du coup le chef du gang va vouloir les tuer… Lire la suite
Sa note: 2/10 mais 7/10 en navetitude!

Chez Lalydo:

Le discours d’un roi, de Tom Hooper, sortie en février 2011:
Abert « Bertie », est le second fils du roi d’Angleterre. Il souffre d’un bégaiement qui l’empêche de s’exprimer en public. Il tente de se soigner avec les meilleurs orthophonistes, en vain. Jusqu’à sa rencontre avec Lionel Logue et ses méthodes pour le moins originales. Quelques mois après la mort de son père, il se retrouve sur le trône, suite à l’abdication de son frère. Toute l’Angleterre est suspendue à ses lèvres, la Seconde Guerre Mondiale menace… Lire la suite

Sa note 9/10

Chez Behind the screen:

Les chemins de la liberté, de Peter Weir, sortie en janvier 2011:
D’après le livre de Slavomir Rawicz « The Long Walk : The True Story of a Trek to Freedom » et inspiré de faits réels, ce long-métrage de Peter Weir nous conte la longue et fatigante épopée pédestre de ces six prisonniers. Malgré les conditions de vie qu’ils connaissaient au goulag (conditions climatiques, mines) affronter la nature ne sera en aucun cas une mince affaire… Lire la suite
Sa note: 8,5/10

La critique de Thenewme, par mail:

Somewhere, de Sofia Coppola, sortie en janvier 2011:
Après plusieurs tentatives avortées, j’ai enfin réussi à aller voir « Somewhere » de Sofia Coppola. Tout d’abord, je voudrais préciser que j’ai beaucoup aimé les trois précédents films de cette réalisatrice. J’attendais donc avec impatience son nouveau film et avais décidé de faire fi des critiques plutôt négatives (notamment celle parue dans les « Inrocks »).

Donc profitant des vacances et de ma solitude éphémère, je m’installe dans une salle quasiment vide le soir de la St Valentin. Le film commence lentement, se poursuit tout aussi lentement, et d’ailleurs, ne va jamais accélérer. Ceci dit, je ne me plains pas, j’étais prévenue.

L’histoire, plutôt maigre, est celle d’un dénommé Johnny Marco, une star du grand écran, qui passe le temps au Château Marmont, un hôtel renommé de Los Angeles (surtout renommé pour être un repère de stars voulant se cacher du commun des mortels). Donc notre nouvel ami Johnny a une vie palpitante : il se lève quand ça lui chante, une fois levé boit une bière ou fume une cigarette, observe dans sa chambre des jumelles faire de la « pole dance » (scènes particulièrement longues et inintéressantes, à tel point que même le Johnny s’endort), se rend à des soirées qui ont lieu dans sa chambre sans qu’il soit au courant (et sans que ça lui pose le moindre problème), suit les consignes de son agent et se retrouve à une conférence de presse où il n’a rien à dire…
En fait, il subit sa vie plus qu’il ne la vit. Et puis, un jour, sa fille débarque pour rester quelques jours avec lui pendant que sa mère prend du temps pour on-ne-sait-quoi. Cela aurait d’ailleurs pu donner un élan à la vie de notre nouvel ami mais en fait non, il continue à boire et à fumer. Il emmène sa fille à Milan pour une remise des prix (enfin, ils pourraient être n’importe où étant donné qu’ils ne sortiront pas de l’hôtel sauf pour la scène un peu caricaturale mais assez drôle de ladite remise).

Il se créé quelques liens entre la fille et le père mais qui restent très superficiels. En fait, à ce stade, cette histoire ne m’intéressait plus trop et notre ami Johnny me sortait un peu par les trous de nez. Le problème de ce film est que son sujet n’est pas passionnant et je n’ai ressenti ni empathie ni intérêt pour ce personnage. D’un point de vue strictement cinématographique, je trouve que l’image est moins travaillée que dans les précédents films et j’ai même remarqué la présence d’un micro au début. Même la musique (de Phoenix) est moins présente.

Quant aux acteurs, ils sont plutôt bien dans leur rôle. Stephen Dorff qui joue notre ami Johnny a l’air absent pendant tout le film et est donc très crédible. La jeune Elle Fanning est tout à fait charmante et assez juste même si parfois elle semble un peu distante.



En résumé, je ne conseille pas du tout ce film, je trouve qu’il n’a aucun intérêt. Je ne me suis pas complètement ennuyée mais je me suis demandée pendant toute la projection où elle voulait en venir. Je n’ai pas trouvé la réponse.

Sa note: 3/10

Vous pouvez aussi retrouver mes quatre critiques du mois de février:
Pulp Fiction
Le marchand de sable
Spinal tap
Le coach

En février, c’est Galinette qui gagne Pulp Fiction, avec sa critique de Crazy Kung Fu qui m’a beaucoup fait rire. Toutes les participations étaient excellentes, mais il me fallait en choisir une.
Galinette, envoie moi ton adresse à lamiteorange(at)gmail.com!

Ce mois ci, à gagner, Scary Movie! Un bon navet!! 😀
Je rappelle les « règles » de participation au « Film du mois »:
– Ecrire une critique construite d’un film, récent ou non, peu importe!
– Le noter sur …/10
– Venir m’écrire en commentaire que vous avez écrit une critique
– Ne pas oublier de m’indiquer l’url de l’article en question.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

14 Commentaires sur
“Le film du mois #2”
  • Chaqu'une ses goûts, ça ce discute pas. Mais moi, j'adore Crazy Kung fu, si si je l'ai même en DVD avec Shaolin Soccer (le même style mais version foot !!!), il est vrai que cela choque un peu au niveau des dialogues et dans la manière de jouer, mais c'est très dans l'esprit asiatique (d'après le peu que je connais et pour avoir vu Tigre et Dragon : film d'aventure mais avec le même style de dialogue dans les formulations, d'ailleurs au début on avait eu du mal à accrocher avec Chéri-chéri), ainsi que la manière de jouer !!!
    Mais c'est sur ce genre de film on adore ou on déteste !!!
    Bonne journée !!!

  • Han! La bannière! Trop trop trop belle! J'adore! LBDJ a encore fait un travail extraordinnaire! Je suis fan!
    Bon anniversaire à ton blog!

  • Oh la la oh la la Oh la la!! J'en reviens pas!! J'ai gagné!! 😀 Hiiiiiiiiiiiiiiii
    *Saute partout dans son bureau*
    Chic chic chic!! (En plus je voulais le revoir Pulp Fiction ça tombe super bien! 😀 )
    Youhouuuuu

    (Par contre ,petite réclamation, mais La croisée des monde, j'ai noté 7/10, hein, pas 2/010!! :) )

    Je t'envoie un mail dans l'instant! 😀

  • Je ne suis pas vraiment d'accord avec la critique de crazy kung fu. Pour ma part, j'aime beaucoup ce film bien réalisé, mixant habilement plusieurs genres (comedie, polar, kung fu, comedie musical,…), clairement surjoué mais bien joué (dans le style asiatique evidement)…. Ceci dit, je comprend qu'on puisse ne pas aimer.

  • Bravo Galinette!
    Par contre, La Mite, pour La Boussole d'Or, elle a mis la note de 7/10 sur son blog et non 2/10 comme tu as pu le noter sur le tien.

    Lalydo m'a donné envie de revoir Le Discours d'un Roi et Behind The screen donné envie de découvrir Les chemins de la liberté.

  • roh zut j'ai participé mais j'ai du oublier de te mettre le lien en commentaire :( quelle quiche !!! tant pis je ferai attention ce mois ci :) dommage parce que c'était un film qui me tenait vraiment à coeur ;p bon je rejoue le jeu ce mois ci :) bisette!

  • @Laetibidule: Je ne l'ai pas vu, je le regarderai pour avoir un avis! :)

    @Lulu rock: Merci, elle déchire n'est ce pas!! 😀

    @Lalydo: Merci pour elle!

    @Mimilady: Merci! :) J'adore aussi!

    @Thenewme: Pareil!

    @Galinette: Héhéhé!! (J'ai modifié)

    @Soma: Ho oui!!

    @Candy: Super, je vais voir ça! :)

    @Seb: Faut que je le vois pour avoir un avis…

    @Marine: Merci!

    @Mathilde: J4ai vu, j'ai changé! :)

    @Cherry: Zut! Le mois prochain! :)

    @Little discoveries: Merci! :)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


six × = douze