Naissance sans violence…

Ne me demande pas le rapport, je trouvais l’image sympa!

Aujourd’hui, on entend souvent parler d’accouchement sans douleur, de naissance sans violence, de l’arrivée de la vie en douceur…

Je n’ai rien contre ces pratiques (y ayant moi-même eu recours, ce serait le comble!), c’est le nom qu’on leur donne qui me choque.

Comme si mettre au monde un enfant pouvait se faire tranquillement, comme on va à la pêche avec des potes ou faire ses courses au marché…

Donner la vie, et je ne parle pas de l’accouchement, c’est d’une violence inouïe, c’est brutal, c’est animal, c’est agressif, c’est intense… Ca ne peut pas être doux. Et je ne suis même pas certaine ue ce soit souhaitable!

L’arrivée d’une vie est l’exact opposé de la mort.

Un enfant qui naît, c’est un être que l’on ne connaissait pas, qui n’existait pas là, dans nos vies, à nos côtés, qui était présent dans nos coeurs, dans nos esprits et que l’on devinait dans sa maman…
Et cet enfant imaginé, senti, aimé, débarque, d’un seul coup, et chamboule tout.

Un être de plus sur Terre. Un être qui n’était pas compté la seconde avant son premier cri.

Un bébé qui naît, c’est violent, et tous les sentiments, les émotions que l’on ressent, c’est un véritable raz de marée… La joie, le bonheur, l’angoisse, la peur, la tristesse parfois…

Qu’on ne vienne pas me dure que la naissance peut se faire sans violence.
La violence fait parti de cet événement, et c’est aussi ce qui fait sa beauté, non?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

24 Commentaires sur
“Naissance sans violence…”
  • j'aurai tendance à dire que il y a deux violences. celle de la naissance en elle même. Et celle de l'environnement. Dans "naissance sans douleur" on tend à annihler celle de l'environnement. 😉
    J'ai donné naissance à mon fils sans douleur, sans agressions de l'exterieur, sans tv, sans mionito, soit perf, sans lumières agressives, sans bruits de fond. Et du coup la douleur naturelle de l'accouchement etait reduite 😉

  • J"ai la même approche que rply, une naissance sans violence c'est pas une naissance dans du coton mais juste qui respecte l'intimité, la pudeur et les besoins de la mère et de l'enfant en cours de naissance, on ne fait pas violence à la mère ni à l'enfant pour leur faire accepter des gestes intrusifs et pas indispensables, on ne sépare pas la mère et l'enfant, le père et la mère, bref tous ces petits "détails" qui peuvent changer la perception qu'on a de la violence, douleur, du chamboulement physique et émotionnel que représente une naissance et aide à le prendre bien plus zen

  • Effectivement comme rply, il peut y avoir 2 types de "violence"… ms finalement c'est p-être que le mot 'violence' ne convient pas… Car il y a la violence de l'accouchement ds le sens de la naissance, de la venue sur terre de ce nouveau petit être… et la violence liée à la douleur…
    Bon, j'ai eu les 2, ha ha !
    Mais mon homme qui m'a accompagnée & soutenue, a tjs été à mes côtés… même au bloc lorsque j'étais au bord de la césarienne…
    J'avais beau lui dire qq jours avant que cela allait être dur, que l'accouchement serait difficile… il avait tendance presque à minimiser le truc en se disant & me disant que toutes les femmes sur terre le faisaient…
    Et bien, qd on en a reparlé par la suite, il a reconnu le côté ultra violent de l'événement… un côté trash, animal !
    Oui, pendant l'accouchement, c'est l'enfer, on a mal, on douille… ms qd il ou elle est là… c'est p-être encore plus magique ?
    Mon accouchement ne remonte qu'à 4 mois environ en arrière… et je sais que sur le moment, j'ai maudit le fait de ne pas avoir eu le tps d'avoir ma péridurale… ms je l'ai qd mm fait…
    Et pour un éventuel BB 2 p-être que je me dirais "oh je peux le faire sans péri, je l'ai déjà fait"…. ms c clair qu'au summum de la douleur, je regretterais cette décision…
    A méditer…

  • je confirme c'est un traumatisme, pour le BB et pour la maman.
    Césa pour moi et j'angoisse déjà pour BB #2, savoir si césa il y aura ou pas. Et s'il y a, je pense que ca va être terrible :((((((

  • je 'ai pas souffert pour mettre au monde mes garçons, je l'ai ai sentie sortir de moi et le faite de ne pas avoir souffert a fait que j'ai plus emplement profité du moment et que j'etais pas trop fatiguée, je suis pour un accouchement sans douleur tu vois, parce que je pense que si on peu eviter de soufrir c'est tant mieu, et le troisieme sera pareil

  • Les naissances de mes enfants ont été totalement differente. Violente pour l' empereur avec une perte de controle due a une peridurale trop dosée, des ventouses, mes cris. Heureusement pour jajaja, equipe medicale a l' ecoute, douce, au top. Moi qui arrive a gerer mes douleurs et un accouchement dans un silence complet au moment de la poussée et de son arrivée.

  • Pour moi un accouchement sans violence je ne sais pas ce que c'est !
    J'ai eu un césa en urgence pour cause de détresse foetale après 20h de travail !
    Puis une hémorragie et les soins intensifs pour moi dans la foulée !
    Alors clairement pour moi la naissance est violente. Mais bon je ne suis clairement pas objective…

  • J'ai un avis un peu différent : je dirais que la naissance est un évènement très puissant, à chaque fois. Mais pas violent. Je vois une très très grosse différence entre les deux.

    Les naissances de mes filles ont été puissantes en tout : en émotions, en force, en surprise, en énergie, en amour, en dépassement de soi, en joie… Mais à aucun moment je n'ai ressenti de violence dans tout ça. Jamais. Uniquement de la force qui m'a entourée de manière positive pour me propulser au-delà de ce que je pensais.

  • Je comprends l'idée que tu exprimes mais je rejoins en tout point la Journaliste IT Pink et Green : j'ai vécu la naissance de ma fille comme un bouleversement puissant, mais je n'ai pas ressenti de violence à ce moment là !

  • Hello !
    Je suis d'accord avec toi, dans le sens où quand on parle d'accouchement sans violence, dans la douceur, on ne rend pas compte d'une partie de la réalité, la partie "mise au monde".
    Mais, et c'est peut-être parce que mes accouchements se sont globalement bien passés, je ne parlerai pas de violence, mais plutôt, comme dans les posts précédant le mien, de bouleversement…
    C'est clair qu'on part de zéro, qu'on découvre tout avec ce nouvel être, qu'on est désemparé et en même temps plein d'amour. On dout, on angoisse, on aime, plein de sentiments forts…
    Après concernant, la partie "mise au monde", j'ai eu une péridurale avec monitoring pour mes deux enfants, et, à mon sens, j'ai accouché dans la douceur, sans souffrir, prête à accueillir mes bébés … c'est beaucoup une question de philosophie personnelle.

  • Moi, y'avait que le gynéco qui était violent…et moi qui aurais pu le devenir s'il n'était pas sorti de cette pièce!!!! Donc je suis d'accord sur le fait que la violence vient surtout de l'entourage…pour moi, même si c'était dur, on était à l'aube d'un grand moment, …et même on se marrait bien malgré la souffrance (avant l'arrivée du gynéco!)

  • pardon de ne pas être tout à fait d'accord, mais je trouve le mot "violence" un peu trop fort, parlons peut être de douleurs, de chamboulement, en tout cas je ne parle QUE de mon expérience, je n'ai accouché qu'une fois, dans la douceur, sans douleur, et une arrivée magique en silence…

  • Oui selon son expérience, on peut le ressentir comme une violence.
    Pour l'accouchement de ma fille, c'etait tres violent : cette douleur est vraiment dechirante et heureusement que la peri a fonctionné à la fin car j'aurai pas pu assurer.
    Par contre, j'ai accouché de mon fils il y a 15j et je peux confirmer que l'accouchement peut bien se passer et que la douleur est finalement inhilée par ces préparations à l'accouchement ( et non une preparation sans douleur : ça, ça m'enerve ^^).
    Une péri qui n'a pas encore fonctionné ( je dois faire parti de la minorité des femmes chez qui ça ne marche pas! rrrhhhh), je n'ai pas ressenti de douleur déchirante comme la premiere.
    Du coup, même à l'expulsion je n'ai pas eu mal et donc un accueil sans violence de bébé… OUF!

    Tout dépend sa préparation et de comment on gere la contraction dès le départ… et puis chaque histoire est unique 😉

  • Une naissance est surtout violente pour l'enfant qui vient au monde, lui qui était au chaud, au calme, se retrouve (doit faire le chemin pour s'expulser et ce dans le cadre d'un accouchement "normal" et donc faire des efforts physiques intenses!) tout à coup expulsé à l'extérieur, et se retrouve dans le bruit, la lumière, le froid, on le manipule, on l'ausculte, on le chipote… si ça ce n'est pas traumatisant et violent… et après il est pris dans les bras par l'un par l'autre…
    Sans parler des enfants nés par césarienne qu'on vient chercher, qui n'ont pas fait eux-mêmes ce chemin pour sortir… ceux dont la maman a eu une péridurale la retrouve la plupart du temps à la "sortie", mais ceux dont la maman a eu une anesthésie générale naissent sans leur mère… Sur mes trois césas, deux sont nés sous péri classique et un sous anesthésie générale… c'est un enfant qui a peur de la séparation, qui a besoin d'être rassuré, enveloppé, cajolé, encore plus que les deux autres…

  • Ben moi c'est pas la douleur qui m'inquiète, c'est le tout médicalisé et le fait qu'on ne laisse pas le choix à la maman d'accoucher dans la position ni l'environnement qu'elle souhaite.
    J'ai plus peur des médecins que de la nature :)

  • 100% d'ac ! rien de plus violent qu'un accouchement ! Et ce, même quand tout ce passe idéalement. Et oui, c'est certainement souhaitable :)

    C'est vrai que le terme est super mal choisi, j'opterais plutôt pour "accouchement respectueux".

  • Moi je stress déjà a l'idée d'avoir mon premier bébé dans le ventre, alors l'accouchement, waouuuuu, c'est loin ^^ Non, mais sans rire, je pense que je vais changer d'optique une fois que j'aurai un bébé, pour le moment ce n'est pas le cas, mais je sais que je vais surmonter mes peurs, une fois qu'il sera là …

  • je te comprends, j'ai eu 2 accouchements pratiquement identiques
    un où je suis allée le matin pour une simple visite et où on m'a dit on vous garde, on va vous le déclencher et l'autre idem, on m'a dit demain rdv à 8h, déclenchement
    j'ai eu très grave souci de santé, bb1, qui commençait à "lâcher" (son coeur ralentissait)
    j'ai mis 4 ans et des brouettes du coup à me décider car oui, pour moi ça été violent, pas la douleur mais tout le reste…. j'ai pas vécu cet accouchement j'ai l'impression que c'était une autre
    et bb2, j'ai fait une grave infection au rein (+hypertension comme la première)donc de fil en aiguille, on a du me déclencher et là, j'ai quand même attendu 3 jours à l'hôpital avant qu'elle arrive, idem, pas de douleurs mais tout les à côtés, une grossesse qui s'arrête brutalement….
    et je trouve qu'on est pas assez entourée pour tout ça après l'accouchement
    en un mot, comme tu le dis, c'est (ou ça peut être) très violent

  • @petitbidon, vu comment se sont déroulés mes accouchements, j'ai bien plus peur de la nature que des médecins. Si je n'avais pas accouché à l'hôpital, je ne serais plus là pour en parler, comme encore beaucoup trop de mamans dans le monde

  • Je m'interroge en lisant ton billet, je ne sais pas vraiment ce que je pense. En tout cas ce n'est pas le mot "violent" qui me vient en pensant à mon accouchement, à la naissance de ma fille.
    C'est intense, c'est brutal, c'est bouleversant… mais ça n'a pas été violent…

  • J'ai vécu un accouchement violente des autres êtres humains sur moi. et j'ai vécu un accouchement emporté dans la violence de la nature… j'ai vite oublié la tempête naturelle. la violence humaine je ne l'oublierais jamais.

    en outre naissance, c'est du coté des bébé 😉 et pour eux une naissance sans violence peut totalement se faire 😉 ma fille a connu la violence , mon fils la douceur d'un peau à peau contre de moi de plus de 6h.

  • Je rejoins ce qui a été dit plus haut… un accouchement sans "violence" signifie pour moi sans violence exterieur ( trop de personel médical, perfusion, trop de lumière, non respect de la maman qui accouche,…)…
    Mais en même temps pour moi un accouchement n'est pas violent (peut-être justement parce que j'ai pu accoucher comme je voulais) fort, intense mais pas violent…

  • Merci à toutes pour vos réponses.
    Je comprends la nuance que vous faites entre violence et "puissance".
    Pour moi, ça a été violent.
    Pas la naissance et l'accouchement en soi (que j'ai très bien vécus et qui se sont très bien passés) mais l'après. Cette petite vie qui vient tout chambouler. Avec le recul, il y a eu des moments très violents, pour moi, pour ma famille. :)
    Ca n'est pas forcément négatif.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


quatre × = vingt quatre