30 ans ça change quoi?

Dimanche, j’ai 30 ans.

Au début, ça m’angoissait, puis j’ai arrêté d’y penser, et là, ça m’angoisse à nouveau (je suis psychotique mais je me soigne).

30 ans, ça change quoi?

En fin de compte, pas grand chose j’imagine (j’aimerai toujours enfoncer les portes ouvertes, par exemple!)

30 ans, c’est surtout l’occasion de faire un bilan… Qu’est ce que j’ai fichu de ma vie depuis que je suis adulte (ou censée l’être),à quoi suis je arrivée la dernière décennie? Et quels projets pour la prochaine?

Ma vingtaine n’a pas été rose, loin de là. Au sortir d’une pseudo enfance foutue en l’air, j’ai été propulsée dans la vie des adultes dans ce qu’elle a de plus cruel et difficile.

J’ai eu ma Mouflette à 19 ans, quelques mois après, je fêtais mon 20 ème anniversaire, et vogue la galère…

A 20 ans j’ai
– quitté un mari violent qui a tenté de m’enlever mon bébé et qui l’a abandonné ensuite
– subi les humiliations, les critiques, les moqueries, avoir un enfant si jeune, c’est stupide, idiot, irresponsable, je ne devais pas m’en sortir!
– repris mes études et obtenu mon bac
– divorcé
– rencontré un homme bien
– décidé d’affronter mon passé
– Porté plainte, lancer une procédure longue, fastidieuse et douloureuse
– pris 40 kilos
– Accouché d’une magnifique petite fille
– vu grandir la plus merveilleuse des Mouflettes
– signé pour la vie (j’espère) avec un homme génial
– eu un diplôme, un vrai, dont je suis fière, genre un Master en droit international, genre c’est la classe!
– survécu…

J’ai vécu l’indicible, et j’ai survécu.
Je vais avoir 30 ans, et même si je n’ai pas choisi la plupart des épreuves de mon parcours, je suis fière d’y avoir fait face. J’ai fait des choix qui m’ont menée au bonheur, à la vie, la joie.
Je suis fière d’avoir pris les bonnes décisions, d’avoir affronté les monstres, de les avoir regardé dans les yeux et de leur avoir dit qu’ils étaient coupables.

Je suis fière de me regarder dans la glace le matin et d’y voir une femme forte. Pas jolie du tout, mais qui a su combattre l’horreur et la souffrance.

Je regarde mes filles, mon mari, ma vie, et même si tout n’est pas parfait, nous sommes heureux.
Je reviens de loin, et j’en ai conscience. Avoir ma vie aujourd’hui tient du miracle. Ou tout au moins du combat acharné.

Je me fiche des jugements aujourd’hui, des petites phrases assassines « Une enfant qui a vécu « ça » ne s’en sort pas. Ces gamins là sont des malades! ». Je leur ai donné tort.

Je vais avoir 30 ans, et je suis sereine. Je suis une femme normale à présent. Avec des cicatrices plein le coeur, mais vivante et joyeuse (et pas très modeste, mais ça compense les années de mésestime!)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

136 Commentaires sur
“30 ans ça change quoi?”

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


six − quatre =