Printemps, été, automne, hiver… Et printemps

Un film Coréen de Kim Di-Duk (Ne me dis pas que tu ne connais pas ce réalisateur!! Je ne te croirais pas…) qui date de 2004.

Le speech: Un moine et son disciple vivent reculés du monde dans un temple flottant. A chaque saison le disciple grandit et on le voit évoluer dans les différents âges de la vie.

Mon avis: Un beau film. L’esthétique visuelle est sublime, le cadre, la sérénité, les images, les allégories, tout est subtil et vraiment magnifique.

Niveau de l’histoire, au début, on rigole comme un débile (mon mari et mois sommes des débiles, je te le rappelle) parce qu’il ne se passe pas grand chose. On se marre à cause des portes (Ce film est LE film qui aime les portes qui ne servent à rien!), on se demande quand ça va bouger un peu… Et ça ne bouge jamais vraiment, mais on se laisse emporter tout de même dans ce récit sans queue ni tête, sans morale ni véritable histoire.

Mister Mii n’a pas vraiment aimé. Le côté « y’a rien à comprendre » ça l’a laissé perplexe et un peu sur sa faim. Moi j’ai aimé l’onirisme du film, la liberté d’expression et d’interprétation qu’il laisse.

C’est un film assez grave mais néanmoins léger. Difficile à expliquer. La musique et la « photo » n’y sont pas pour rien, on se sent plongé au coeur du bouddhisme, et même si, comme moi, on n’y connait rien, c’est agréable!

Un film que je recommande aux personnes qui aime une ambiance, une impression, la délicatesse.

Bon après, la « morale » est assez discutable… L’amour entraîne la jalousie et la brutalité et l’expiation des pêchés par les châtiments corporels, c’est pas trop mon trip. Mais je pense qu’il faut voir au delà.

J’ai aussi été un peu mal à l’aise avec les scènes de « torture » animales du petit garçon. Bien qu’il y a sans doute un message (que je n’ai pas très bien compris).

Les dialogues doivent prendre 2 pages de script à tout casser, le scénario aussi, et c’est assez étonnant qu’avec aussi peu d’éléments, le film soit quand même extra!

Enfin, moi, j’ai aimé. Je mettrais 7/10. Il faut le voir en VO, évidemment, sinon ça retire beaucoup à l’ambiance générale, je pense.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

3 Commentaires sur
“Printemps, été, automne, hiver… Et printemps”
  • Ahh j’adore ce film ! Culte en matière d’approche du bouddhisme. Le garçon apprend au fur et à mesure les concepts fondamentaux de cette religion et philosophie, certes un peu extrême qui apprend cependant à respecter tout ce qui existe sur cette Terre et à se détacher des choses terrestres pour atteindre ce que l’on appelle le nirvana et qui met fin au cycle des réincarnations.
    Quand il torture les animaux, son maître lui fait subir alors le même sort pour qu’il comprenne ses actes 😉
    Un film qui laisse un sentiment de sérénité et de plénitude. 😉

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


huit + = treize