Comment éveiller un bébé à la musique?

Depuis que Mouflette est toute petite, avant même qu’elle naisse, je lui faisais écouter de la musique. Je chantais et dansais sur des rythmes rocks avec elle dans les bras, je me laissais envahir par un morceau de classique avec elle à mes côtés..

Elle a très tôt montré une sensibilité particulière pour la musique, elle dansait, chantait, écoutait. Elle montrait une attention surprenante dès qu’il s’agissait de musique. Mouflette étant plutôt du genre braillarde et superdynamique, la voir rester assise pendant trois heures pour un opéra (fusse t’il La flûte enchantée) ça tenait du prodige.

Aujourd’hui, elle reste très sensible et développe des goûts particulièrement pointus pour une petite fille de dix ans. Elle aime à peu près tous les styles, tous les compositeurs que je lui fais écouter. Elle est curieuse de nouveaux sons. Et depuis qu’elle joue de la Clarinette, elle se révèle très douée pour l’instrument. Elle a une oreille très fine, un sens du rythme déjà marqué et elle progresse à une vitesse fulgurante dans cet instrument qu’elle adore.

C’est donc tout naturellement que j’initie MissCouette à la musique, sans vouloir en faire un génie ou une virtuose. Seulement pour lui transmettre l’amour de la musique et cette sensibilité qui rend la vie si jolie.

Pour cela, je ne me prends pas trop la tête, j’écoute ce qui me fait plaisir, et elle écoute aussi, ravie. Que ce soit les White Stripes ou Palestrina, tout lui semble réjouissant, un bonheur! Elle a quand même une vive préférence pour les berceuses, sur lesquelles elle tente de chanter elle aussi (à base de « ga ga gnangnan »).

Afin d’affiner un peu son oreille et rendre l’écoute plus ludique pour elle, j’ai dégoté à la médiathèque deux  livres-Cd que j’ai trouvé très sympathiques. Et comme je suis sympa, je partage avec toi et ton petit mélomane en herbe! Tu peux les trouver à la Fnac, je les y ai vu, mais ça me gonflait de les acheter sans savoir si c’était bien ou pas!

Le premier: Mon imagier des instruments chez Gallimard Jeunesse

Un livre avec des grosses pages cartonnées que le bébé ne peut pas déchiqueter (enfin, pas en trois minutes), 20 pages, 20 instruments et un CD avec 20 morceaux de musique. Avec de très jolies illustrations.

Ce qui est très appréciable c’est que chaque morceau ne dure qu’une minute environ et permet au bébé de rester à peu près concentré.

MissCouette étant déjà sensibilisée à la Clarinette et à la Guitare grâce à sa soeur et son papa, elle montre un vif intérêt pour ces deux instruments tant en dessin qu’à l’écoute. Les autres lui passent un peu au dessus de la tête pour le moment. Des instruments modernes et anciens, des percussions aux vents en passant par les cordes, toutes les familles d’instrument sont représentées.

Un chouette petit livre pour permettre au bébé de reconnaître les principaux instruments. A la fin, un petit quizz pour vérifier qu’il a tout bien retenu (pour les bébés beaucoup plus grands et qui savent parler!).

 

Le second, toujours chez Gallimard jeunesse: Les berceuses des grands musiciens.

20 berceuses de 20 grands compositeurs. De la très célèbre berceuse de Brahms à celle de Poulenc en passant par Schumann, Schubert ou Ravel. De très belles illustrations et une jolie interprétation des morceaux, qu’ils soient instrumentaux ou chantés.

Le bébé pourra reconnaître ses berceuses préférées d’une autre manière (pas avec le cliquetis de sa boîte à musique…) et se sensibiliser là encore aux divers sons des instruments et aux différentes façons de composer une musique. Sans tomber dans l’élitisme, c’est une belle façon de profiter d’un moment de calme avec son bébé, au moment du coucher par exemple. Tout en partageant un instant musical privilégié.

 

Voilà, ensuite, pour éveiller un enfant à la musique, rien de mieux que le réel, l’emmener à un concert, voir des instruments en vrai (MissCouette est assez chanceuse à ce niveau là d’avoir une grande soeur et un papa musicien -la grande soeur étant pour le moment beaucoup plus douée que le papa, mais je veux pas balancer!-)

Et bien entendu jouer lui-même de la musique. Des marracas, un petit tambour ou n’importe quel objet improvisé en instrument de fortune. MissCouette s’amuse beaucoup avec la carillon de solfège de sa grande soeur, par exemple (on la surveille afin qu’elle ne le réduise pas en miettes, il est précieux, ce carillon!)

A mon sens, les enfants naissent avec une sensibilité accrue à la musique  et à nous de leur faire découvrir leurs possibilités et éveiller leurs sens. Chaque enfant a un instrument fait pour lui, aux parents de lui permettre de s’orienter vers « le bon » (enfin, c’est ma vision des choses quant à mes propres enfants du moins).

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

32 Commentaires sur
“Comment éveiller un bébé à la musique?”

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


sept + un =