Pourquoi je déteste la fête de la musique?

A Tlse, c'est rien que des copieurs!

Hier, c’était la fête de la musique, je te le dis au cas où tu n’étais pas au courant… Genre si tu viens d’une autre planète ou si tu viens de te réveiller d’un coma de 30 ans…

La fête de la musique, (dixit Wikipédia) est une fête instituée en France par Jack Lang en 1982. A la base, c’est une idée super choupi, les gens, n’importe qui, peut descendre dans la rue avec son petit groupe de zicos et taper la chansonnette à l’unisson avec des centaines de passants qui passent, c’est l’euphorie générale dans la bonne humeur et la passion partagée.

Sur le papier, la fête de la musique, c’est top, ça promet de belles rencontres, de chouettes moments musicaux, des découvertes sympatoches et le seul moment de gloire de l’année pour tout les chanteurs et musiciens de seconde zone.

Mais en vrai, la fête de la musique, c’est rien qu’une journée que je déteste (et que j’adore à la fois, rapport au fait que je me suis mariée ce jour là, y’a 3 ans…)(Oui, on s’est dit que se marier le jour de l’été, c’était trop funky. Ca l’était! On a juste pas pensé à nos anniversaires de mariage très très bruyants).

J’habite en plein coeur de Toulouse, vraiment au centre, dans l’hypercentre (j’adore ce mot, limite on se croirait dans une autre galaxie « J’habite dans l’hypercentre de l’étoile noire! » Ca tape!)(Sauf que moi j’habite dans « l’hypercentre de la ville rose », ça en jette un peu moins). BRef, j’habite bien au coeur de la ville.

300 jours par ans, c’est le bonheur suprême. Les restos juste en dessous, l’école de Mouflette à 200 mètres, les boutiques à deux pas, le marché à 3 minutes à pieds, les musées, théâtres, cinoches au bout de la rue… L’extase, donc!

Ca se complique quand il fait chaud (et punaise, à Toulouse, ça fait pas semblant. Depuis 3 semaines, je suis heureuse quand il pleut, pour te donner un ordre d’idée!), quand t’es au coeur d’une ville de rues toutes entremêlées, ça retient grave la chaleur, donc dans un appart, tu crèves de chaud quand le mercure atteint les 50° au soleil (je suis SÛRE qu’il fait même plus des fois!! Johannesburg / Toulouse: même combat!)

Et si tu mets la chaleur de côté, pendant une dizaine de jours par an, tu souffres de la musique.
On habite en face de ce chouette festival qu’est Rio Loco. Du coup, on entend bien bien les artistes chanter et tout ça… Mais ce n’est pas tellement dérangeant (sauf quand ton bébé est né il y a moins de 5 jours et que t’as déjà envie de mourir tant t’es fatigué), déjà parce que ça se termine à minuit. Ensuite parce que c’est des vrais gens qui chantent des vraies chansons avec des vrais spectateurs heureux d’y être. Et parce que c’est un événement assez cool, faut bien admettre.

La fête de la musique, en revanche, à Toulouse (ailleurs, j’ai pas le souvenir que c’était comme ça, mais ça a peut être évolué en mal, je sais pas) c’est juste une catastrophe.
Nous on habite au dessus d’un pont (fin, juste à côté), et sous notre pont, des gentils gens de la municipalité (j’imagine) viennent coller un siouperbe mur d’enceinte qui déchire sa mémé, du genre que même au Stade de France ils sont jaloux. Et branché à ce mur d’enceintes, une sono (normal) et dans cette sono, de la techno pourrie à donf. Et quand je dis à donf, j’exagère pas!
Du style, Rio Loco qu’est juste en face, tu trouvais que ça te faisait une douce berceuse pour t’endormir comparé à la techno (ou pire, dance…) qu’on te colle quasi DANS ton appart alors que t’as rien demandé.

Alors je ne sais pas qui a eu l’idée de génie que la techno (ou dance) c’était de la musique, mais il faudrait peut être lui expliquer que ça n’en est pas.
Perso, je pense que limite, ils pourraient remplacer leur mur d’enceinte à la nok par des marteaux piqueurs, ça reviendrait un peu au même niveau sonorité (et ça aurait le mérite d’être utile vu le nombre de travaux effectués dans cette ville)(T’habites où à Toulouse? « A côté des travaux… »).

Et qui qui vient écouter ce fantastique bruit? Personne… Ou les marginaux du coin qui s’ennuient (et qui vivent sous le pont l’été, si ça se trouve, ils sont pas super joices d’avoir la musique « chez eux » pour de vrai, eux!).

Nous, le jour de la fête de la musique, on sort pas, on a trop peur d’être agressé par des basses… On reste cloitrés à boire du Champagne et manger des sushis en espérant fêter plus tard dignement notre anniv de mariage. On écoute, médusés, la techno à 200 décibels dans notre appart. Et on se dit qu’on va mourir des tympans…

Et quand vient l’heure de se coucher, on met des boules Quiès, mais on entend quand même toujours la musique (enfin, Mister Mii non, mais mes oreilles bioniques et moi, oui…)(Un jour, je t’expliquerais mon calvaire hyperacoustique, ou pourquoi être The Sentinel, c’est pas si cool que ça en a l’air!).

Bref, la fête de la musique, à Toulouse, c’est conceptuellement super crétin. Je hais cette fête et pendant quelques jours, je hais cette ville aussi!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

42 Commentaires sur
“Pourquoi je déteste la fête de la musique?”
  • Moi je compatis pour les oreilles bioniques parce que une mouche qui tremble ça me réveille alors je passe des nuits pas terribles depuis que je suis Maman (avant je dormais assez peu mais bien, maintenant c’est assez peu et pas bien). Du coup j’ai redécouvert les vertus de la sieste.
    Pour la fête de la Musique, à Paname c’est pareil et maintenant on est bien contents d’habiter chez les prolos, on a une petite fête sympatoche avec des groupes sympas en centre-ville, des petites buvettes mais sinon c’est cool on peut dormir.

  • Moi je suis à Lille, et hier, en rentrant de Disneyland, j’ai dû ramener mes amis chez eux, qui habitent eux aussi dans l’hypercentre de la ville… Je te raconte pas l’horreur que c’était pour circuler, on se serait cru dans une jeep au beau milieu de la jungle ! Des gens allongés par terre, de la musique à faire trembler les vitres, des connards qui hurlent parce qu’ils sont en plein milieu de la rue et que toi t’aimerait bien le passer, ce putain de feu vert ! J’étais angoissée hier soir. Pour moi, ce n’est plus la fête de la musique, mais juste un prétexte à faire les cons dans la rue, à boire outre-mesure et à ennuyer en toute légalité tout un quartier.

  • J’habite à Paris, près de la place de la Bastille, beaucoup trop près … Les murs tremblent à chaque concert 😉
    Ces gros concerts ça casse un peu l’ambiance bonne enfant qu’avait la fête de musique y a quelques années (bon, ça fait réflexion de vieille c*nne mais bon…;))

  • A la base, la fête de la musique c’est une bonne idée, sauf que les gens en profitent pour faire juste n’importe quoi et ne rien respecter.
    Nous hier soir on a eu le droit aux reprises pourris à fond pendant 3heures de suite, puis après à la techno à fond (non mais sérieux, les gens ont des sono de folie maintenant!). J’ai même fini par regretter les reprises pourries tellement la techno était insupportable (même avec les boules quiès!)
    Enfin bon, quand c’est une fois par an ça va! Le problème c’est que mes voisins font la fête de la musique tous les week ends!

  • Moi ça m’a jamais inspiré plus que ça la fête de la musique…. Et dans ma « campagne » en banlieue parisienne, il ne devait pas y avoir grand chose… en tout cas, j’ai rien entendu! Et ça me va bien ^^

  • Clair que ya quelques années, c’était pas du tout ça! Maintenant, c’est effectivement,à celui qui aura les plus grosses basses (on se croirait à une rencontre tunning) et à celui qui sera le plus bourré. Donc je n’y vais plus.
    Mais c’est malheureux, parce que vraiment, si c’était respecté, ça pourrait être un chouette moment.

  • Mais c’est que la techno, c’est facile ! On branche la sono et c’est partie ! Alors que jouer de la musique, c’est autre-chose… Je me souviens de la première fête (ça ne nous rajeunit pas ! ). Un piano était installé dans une rue, et qui voulait se mettait devant et jouait un truc. C’est vrai qu’on a beaucoup perdu de cette convivialité. Quoique, hier, ma fille trompettiste est allée jouer pour un club du troisième âge et là, il y avait de la convivialité !

  • La seule fête de la musique que j’ai apprécié, c’était en 2003 je crois, parce que c’était un samedi et qu’il faisait beau.
    Il faut pouvoir aller se balader sur Lille, sinon c’est nul.
    Donc la fête de la musique, d’accord, mais uniquement les we de beaux temps 😛

  • J’ai carrément poussé un OUF de soulagement quand la pluie est tombée, obligeant un voisin pourtant très lointain à rentrer ses enceintes 2x 845102220000 watts dans sa baraque.

    Je l’aime quand elle est culturelle, historique, encadrée, la fête de la musique.

    Mais quand c’est un prétexte pour foutre le boxon dans son jardin ou son appart, NON.

  • bon tant pis
    moi J’AIME la fête de la musique… on est allé voir joué les copains en centre ville et c’était trop cool (enfin seulement si tu aimes le métal, forcément)

    mais je te rejoins sur la définition de la techno: du bruit, du bruit, du bruit, et même pas de vrais instruments!!! si ça ça craint pas!!!!

  • Si ça peut te rassurer, à Nice c’est pas mieux! En plus tu as des petites pétasses qui se mettent à hurler pour rien… Bref, pour nous c’est à la maison, fenêtres fermées (je vis en centre ville).

  • moi je ne suis pas très fan de cette fête… tout simplement parce qu’on y entend de tout et souvent n’importe quoi. Non, c’est pas mon truc, et dans Toulouse, j’ose même pas imaginer le monde !

  • Pas de musique dans ma cambrousse, mais je compatis bien sincèrement : il suffit de mettre de la techno/dance/house pour me faire fuir et loin (le rap aussi)… C’est typiquement ce que j’apparente à du bruit… Quitte à mettre une sono, autant mettre les titres de vrai musique : blues, jazz, rock, classique, ce n’est pourtant pas le choix qui pose problème…

  • yep, je plussoie dans ton sens !!! nous c’est festival sur la place du cap’ et autres groupes de merdes sous nos fenêtres + ivres morts dès 3 heures du mat’ sous nos fênêtres …

    MAIS

    au bout de 10 ans tu t’y habitues, tu dors ma foi pas trop mal passé le moment ou tu t’es répété : Je desteste la fête de la musique, je déteste J.LANG, Je desteste les gens et la terre entière qui dispose d’un instrument de musique haaaaaaaaaaaaaaaaaaa!

    bref, après ça tu dors !

    et très vrai pour le « t’habites ou dans Tlse ? près des travaux … »

    heureusement … ch’ré partie pour le 14 juillet ^^ (et le marché de noel, la fête du Beaujolais, la st Patrick, le 1er de l’an, la gay pride, les retransmissions de coupes du monde diverses et variées … => Ne JAMAIS vivre à coté du Capitole à TLSE )

  • Techno et danse !!! Au mon dieu, j’admire ton courage de ne pas t’être jeter pas la fenêtre !!!
    L’année prochaine comme cadeau d’anniversaire de mariage (d’ailleur bon anniv’) demande une pince coupante histoire d’aller gaiment couper quelques cables électriques !!!
    Bonne journée !!!

  • toi aussi t’as l’ouie superfine ? je passe mon temps avec des boules quiès : la nuit, dans le métro… et le moindre bruit me réveille quand même. j’ai fait la fête de la musique vite fait pour accompagner mon neveu… mais sinon je la fais jamais ; trop de bruit, de foule de bagarres et de mauvaise musique ! 😉

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


un × trois =