Ma Mouflette d’amour!

(Titre méga neuneu mais j’en ai rien à carrer!) Je parle plus rarement de Mouflette depuis quelques temps. Parce qu’elle grandit et qu’elle devient une petite jeune fille et je me sens obligée de préserver sa petite vie qui ne me regarde plus entièrement.

Parler d’un bébé c’est rigolo, des petites anecdotes marrantes qu’elle pourra lire quand elle sera plus grande.
Mais pour Mouflette, quand je pense à un billet, je me sens impudique à son égard, comme si je ne respectais pas sa vie privée, alors je m’abstiens…

Mais c’est avec son autorisation expresse que je rédige celui-ci.
En fait, Mouflette m’a demandé si je parlais toujours autant d’elle sur mon blog (elle lisait mes articles la concernant, jadis) et ma réponse négative a eu l’air de la décevoir. Comme si, si je ne parle plus d’elle, c’est que je m’intéresse moins à elle (ce qui est complètement faux, mais je peux le comprendre).
Alors aujourd’hui, un billet entièrement consacré à ma belle Mouflette, mon petit coeur.

Mouflette est drôle. Elle a un humour assez rare pour son âge (et assez rare tout court, en fait) et elle ne se prend pas au sérieux. Elle rit d’elle même autant qu’elle rit des autres, gentiment…

Elle a 10 ans, est à la fois mature et très petite fille. Elle a une vie intérieure très riche, se pose un milliard de questions à la seconde et m’en fait part en permanence. De ce fait, des fois, je mets mon cerveau sur pause et je ponctue ma non-écoute de « Humm hummm » circonstanciés pendant qu’elle me raconte par le menu sa partie de billes absolument fascinante ou son déjeuner à la cantine… (Tu te dis que je suis une mère très naze? Imagine un cours de droit fiscal, c’est chiant? Ben Mouflette qui raconte sa partie de billes avec les détails de couleurs des billes, de formes, du pull du joueur numéro 3 et de l’inclinaison de la pente, c’est encore pire…)

Mais Mouflette, elle raconte aussi des blagues (personne dans la famille ne s’est encore remis de celle du pigeon mort -oui mais mort M.A.U.R!!!- -oui, moi je sais qu’il y a un « e », pas elle-) et elle fait encore des petites fautes dans ses phrases et c’est absolument craquant.
Mouflette est capable de te vanter, avec le plus grand sérieux, les mérites philosophiques et littéraires de la Compresse de Ségur. (Avoue qu’elle claque, cette Compresse là!)

Hier, elle était extatique à l’idée de prendre l’avion bientôt. Mais elle m’a confié que, vraiment, il y a un truc qui lui fait peur, c’est les bagages. Oui parce qu’ils mettent nos bagages dans des bus et ensuite, ils les mettent dans les soucoupes de l’avion, et on est pas tout à fait sûr qu’ils vont ensuite retrouver les bagages qui ont été mis en soucoupe…
Mais ce qui lui fait encore plus peur, c’est quand l’avion a un scratch… (Avoue que ça fait flipper, genre l’avion, il a pas de lacet, il a des scratchs, le truc incontrôlable!)

Mouflette m’impressionne aussi par sa sagesse.
C’est une petite (plus si petite) fille très vive et dynamique, encore un peu bébé avec ses playmobiles et ses doudoux. Mais elle a aussi des réflexions d’une grande lucidité qui m’épatent.
A la fois candides et très justes. L’autre jour, elle me disait par exemple qu’elle allait « tout faire pour m’obéir et m’écouter. Mais bon, je ne te le promets pas, hein! Parce que c’est difficile de ne pas faire de bêtise! »

Elle me tient des discours marrants aussi, me certifiant qu’elle est contente d’avoir des parents un peu sévères, parce qu’elle sait que c’est pour son bien, même si « sur le coup, je suis très en colère et j’ai vraiment envie de te taper ou de crier! ».

Ce qui est vraiment incroyable, pour moi, du moins, c’est sa facilité à se confier à moi. Nous avons été ce soir au restaurant, toutes les deux, et elle m’a parlé, parlé et parlé encore… Elle m’a dit que ça l’ennuyait quand son papa et moi nous fâchions. Même si ce n’est pas souvent, ça la rend malheureuse et elle a envie de venir nous crier d’arrêter.
Elle m’a aussi dit qu’elle était vraiment contente parce que je m’énervais beaucoup moins qu’avant (j’ai un tempérament assez impulsif et colérique, mais je me soigne, visiblement, ça fait effet!).

Elle m’a aussi confié « Tu sais, c’est vraiment ridicule, vraiment, mais j’ai peur que dans ma chambre, il y ait des monstres, la nuit… Je sais que c’est très bête, mais la nuit, ça me fait peur! ». Je l’ai rassuré en lui disant qu’à son âge, j’avais les mêmes peurs, que c’était tout à fait normal. Je lui ai raconté comment, petite, je revenais des toilettes en courant et en sautant sur mon lit de peur qu’un monstre se cache dessous et m’attrape les pieds…
Ca l’a beaucoup fait rire. Mais ça m’a fait plaisir qu’elle arrive à parler de ses petites et grosses peurs, de ses angoisses, de sa peur de la mort, de ses questions difficiles sur le monde et l’univers et l’infini du monde.
Des questions que je me posais à son âge et qui m’empêchaient de m’endormir avant des heures. Comme elle aujourd’hui.

Sauf que je n’en parlais à personne, de peur qu’on me traite de folle ou qu’on me dise de me taire. Elle, elle n’a pas peur, elle parle, elle dit les choses et elle est vraiment géniale dans ses petites réflexions sur la vie.
Ce soir, au restaurant, il y avait une jeune fille à côté de nous. A un moment donné, la jeune fille s’est tourné vers moi et m’a dit « Votre fille est vraiment très éveillée, très intelligente! ».
Mouflette m’a regardé et m’a dit « Ben, c’est pas parce que je suis réveillée que je suis intelligente! » Ca m’a fait rire.

Elle est nature, spontanée. Elle a la candeur des enfants et le monde à ses pieds.
Quand je la vois si confiante, si épanouie. Je me dis que vraiment, je dois être une maman convenable, que j’ai réussi, avec son papa, à lui donner des armes pour la vie. Elle sait qu’elle peut compter sur nous, se confier, pleurer sur mon épaule s’il y a besoin. Elle sait que nous l’aimons et que, même si la vie est parfois difficile, elle a notre amour inconditionnel sur lequel se reposer.
Et ça lui permet d’être cette petite fille si merveilleuse, jolie comme un coeur, généreuse, rigolote, pimpante, vive d’esprit et tout un tas d’autres qualificatifs joyeux…

J’ai de la chance. Je suis une maman comblée par deux petites filles incroyables.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

38 Commentaires sur
“Ma Mouflette d’amour!”

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


cinq × deux =