The duchess

The Duchess, un film de Saul Dibb de 2008. L’histoire d’une jeune femme, Georgianna, mariée à 16 ans au Duc de Devonshire. Elle croit en l’amour, est une romantique petite jeune femme des étoiles plein la tête, et, peu à peu, va devoir se faire aux aléas de la vie et surtout à la difficile condition des femmes au XVIII° siècle. Entre tromperie de son époux qui l’ignore la plupart du temps, l’héritier qui met du temps à pointer son nez, un ménage à trois imposé et un amour contrarié…

J’ai beaucoup aimé ce film, même si je le trouve inabouti. Le réalisateur a choisi d’aborder l’histoire de la duchesse sous son aspect intime. Les trahisons dont elle a été victime, la difficulté d’être une femme, une mère, au XVIII° siècle quand on est partagée entre son envie d’indépendance, son besoin de faire changer le monde de nos contemporains et son besoin de rester auprès de ses enfants…

Ce film pose à sa manière des questions sur l’intérêt du féminisme. Au XVIII ce besoin ne fait aucun doute. A notre époque, on peut se poser la question vu tous les combats déjà menés. On se rend compte que, malheureusement, de nombreux combats sont encore à mener car la situation a finalement peu changer en 2 siècles…
Bon, j’exagère, il y a eu d’énormes progrès, mais ce n’est pas parfait, loin de là, la femme est encore bien trop peu respectée, que ce soit par les hommes ou par elle-même…

Bref, concernant le film, il a un rythme assez sympa, les décors et costumes nous transportent ailleurs. Les acteurs sont vraiment bluffant, mention spéciale à Kneira Knighley très convaincante dans ce rôle assez ambigü, entre frivolité au début et sérieux quasi mélodramatique ensuite… Elle incarne à merveille cette femme forte, déterminée, blessée et néanmoins debout, prête à se battre pour ses valeurs.

J’ai trouvé le filmm inabouti car la lutte de la duchesse pour les droits des femmes est finalement pas du tout mise en valeur. C’est un peu dommage. Car si le combat se ressent en filigrane, si les questions sont soulevées discrètement ça et là, ça reste trop anecdotique…
L’accent est mis sur la vie personnelle et intime de la duchesse, ses ressentis, ses doutes, sa colère…

Un film que j’ai pris plaisir à voir. Pas un chef d’oeuvre mais j’ai aimé la reflexion qu’il apporte et le voyage dans le temps qu’il offre.
Je mets 6/10

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

8 Discussions on
“The duchess”

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


un × = un