Ma semaine sans sucre

J’ai beaucoup de poids à perdre, de l’ordre de 40 kilos, je suis très grosse, j’ai essayé des multiples régimes, certains avec succès mais avec reprise de poids, d’autres trop difficiles à tenir sur la durée, d’autres encore tout simplement vains.

J’oscille toujours entre l’idée de m’accepter telle que je suis et de renoncer… Je suis grosse, tant pis, je ne dois pas pour autant passer à côté de ma vie!
Et l’idée de maigrir, parce que moi aussi je veux être normale, parce qu’il n’y a pas si longtemps, je rentrais dans du 38 et ça me plaisait.
J’aimais rentrer dans n’importe quelle boutique et trouver de quoi m’habiller, ma seule contrainte étant mes goûts et non mon tour de taille.
J’aimais lire le désir dans le regard des hommes que je croisais, c’est plaisant de séduire, c’est agréable d’être jolie.
J’aimais pouvoir courir après le bus sans risquer de me péter un genou, j’aimais réussir à monter 4 étages sans arriver essouflée en haut, j’aimais me fondre dans la masse, être comme les autres, ne pas me démarquer, me faire remarquer pour mon joli minois et non pour mes kilos en trop.

Alors de temps en temps, j’essaye des trucs dans le but inavoué de maigrir.
C’est ce qui s’est passé la semaine dernière, lorsque j’ai lu un livre concernant la « détox » et que j’ai essayé de supprimer le sucre de mon alimentation.
Mon but officiel était: je veux me désintoxiquer du sucre afin de purifier mon organisme et être en meilleure santé.
Le but caché, celui que je refuse désormais d’avouer, c’était de perdre un peu de poids, de trouver un régime pas trop dur pour enfin perdre cette carapace de graisse que j’ai souvent du mal à supporter.

Alors voilà ce que j’ai appris sur le sucre. Le raffiné, le « vrai » sucre, pas les glucides ou le fructose.
Nous devrions manger 40 grammes de sucre par jour et ne pas dépasser cette limite. C’est, d’après le livre (Détox de Helen Foster aux éditions Marabout, il date un peu, je l’ai trouvé à la bibliothèque), la quantité maximum que le corps est capable de métaboliser sans problème. Au delà, les défenses immunitaires sont amoindries, le corps ralenti dans son travail digestif, le corps subi aussi des hausses brutales de taux de sucre dans le sang, ce qui l’amène à créer de l’insuline en masse, ce qui provoque une crise d’hypoglycémie peu de temps après… Bref, le sucre, c’est pas génial.

Convaincue par tous ces arguments, je me suis dit que supprimer le sucre de mon alimentation, ça ne devrait pas me faire de mal, sur une semaine ou deux. Et devrait au contraire me donner des idées pour une alimentation plus saine.

Après une étude de ce qui se trouve dans mes placards, je n’ai pas trouvé trop de sucre « caché » (il parait que seul 30% du sucre se trouve dans les produits effectivement sucrés, le reste étant caché dans les plats cuisinés, les sauces, le ketchup, les yaourts allégés, etc…)
Objectivement, nous mangeons plutôt équilibré, dans notre famille. On mange notre quota de fruits et légumes, le dîner se résume souvent à ne grosse soupe de légumes en morceaux et un fruit en dessert. On cuisine pas mal et on a donc peu d’aliments tout prêts cachant du sucre. On a quelques « poêlées » de chez Picard, mais ils doivent faire attention car il y a peu de sucre ajouté dedans.

Non, mon gros problème, c’est surtout le grignotage.
Je passe mon temps à grignoter, et c’est essentiellement des aliments sucrés. Chocolat, biscuits, barres chocolatées, bonbons, sucreries en tout genre.
Du coup, pendant une semaine, j’ai remplacé le chocolat du soir (les 4 ou 5 carrés accompagnant le thé vert devant la télé…) par des amandes et des abricots secs (dans lesquels il y a du fructose, ne donnant pas les symptômes vu plus haut, d’après le livre). J’ai remplacé mon grignotage intempestif par des graines (de tournesol, de courge, noisettes et amandes).
J’ai remplacé le Nutella par de la purée d’amandes et du beurre de Cacahuète.
J’ai remplacé le riz blanc, le pain blanc et les pâtes par du riz complet, des pâtes complets, du pain de seigle. (Les aliments raffinés ont les mêmes conséquences néfastes que le sucre, apparemment)

Au début, j’étais très excitée par la nouveauté. J’aime bien le changement, changer mes habitudes alimentaires me pose peu de problème si c’est pour remplacer par d’autres saveurs agréables.
La semaine a finalement été assez facile. J’ai continué de passer mon temps à grignoter, mais des graines, même si c’est plus calorique au 100 grammes que du chocolat (de l’ordre de 600kcal pour les amandes pour 500kcal pour 100 gr de chocolat), on en mange quand même vachement moins (je veux dire, des noisettes, ça pèse pas lourd, faut s’accrocher pour s’en avaler 100 grammes!)(Alors que 100 grammes de chocolat, c’est vite fait!)
Le riz complet a quasiment le même goût que le riz blanc, pareil pour les pâtes. Le pain de seigle, j’aime beaucoup. Et la purée d’amandes à la place du Nutella, ça fait son effet. D’autant que contrairement au Nutella, on en colle pas 2 cuillères par tartine.

En fin de compte, j’ai perdu 1,5 kilo. Ce que je trouve énorme vu comme j’ai continué de manger comme 4.
Il ne s’agit pas d’un régime, depuis lundi, j’ai réintroduit le sucre, parce qu’une semaine sans, c’est facile, mais plus, pour moi, ce n’est pas vivable… Je reprends un ou 2 carrés de chocolat le soir, en plus des abricots secs et des amandes. Et j’essaye de limiter au maximum le sucre durant la journée. Mais je sais que ça ne durera pas. Je sais que d’ici peu, à force de me priver de sucre, j’aurai un besoin impérieux d’en faire une orgie. Alors je sais que je dois être prudente et ne surtout pas me frustrer. Ca serait catastrophique, je reprendrais tous les kilos perdus en moins de temps qu’il ne faut pour le dire.

Néanmoins, cette semaine « sans sucre » a été bénéfique, je pense.
– Ca m’a permis de me « déshabituer » un peu du sucre. J’ai compris que plus j’en mange, plus j’en veux et plus mon corps m’en réclame (à cause de l’histoire de l’insuline, plus haut). Donc à l’inverse, moins j’en mange, mieux je me porte. Je vais donc essayer, pour ma santé (et un peu pour maigrir aussi, soyons honnêtes), de me contenter des 40 grammes par jour.
– Ca m’a fait découvrir de nouvelles saveurs, la purée d’amande, je ne connaissais pas, et c’est délicieux!
– Ca m’a permit d’apprendre quelques trucs sur le fonctionnement du corps.
– J’ai découvert le riz et les pâtes complètes et je pense qu’on va en faire une habitude à la maison vu comme, apparemment, c’est vraiment meilleur pour la santé que les féculents raffinés.

Voilà, c’est un peu long mais je voulais partager cette petite expérience parce que j’ai trouvé ça très intéressant. Découvrir les effets néfastes du sucre en grosse quantité dans l’organisme (par exemple, en temps normal, l’organisme peut attaquer jusqu’à 14 microbes par heure. En présence de 100 grammes de sucre, le corps n’est capable d’en combattre plus que 4, et ce, pendant deux heures…), ressentir qu’en en mangeant moins, j’en avais moins « besoin » et moins envie.

Je ne suis pas grosse par hasard. J’ai longtemps cherché à mettre ma prise de poids sur le dos de mon hypothyroïdie (c’est lié, c’est vrai, mais pas seulement), pour me déresponsabiliser de ce poids en trop.
Mais si je suis honnête, je dois admettre que si je suis grosse, c’est parce que je mange 4 fois trop. Alors depuis que je prends correctement mon traitement, j’ai beaucoup moins faim et ça va inévitablement m’aider à perdre du poids (c’est illusoire d’espérer en perdre alors qu’on n’est pas traité correctement pour l’hypothyroïdie…), mais ça n’empêche que je n’ai pas grossi par l’opération du saint esprit… J’ai grossi parce que je mange trop, peu importe les raison de cet appétit surdimensionné.
Et pour maigrir, je vais devoir apprendre à manger moins. Déjà, en réduisant considérablement ma portion de sucré, il ne reste plus grand chose à changer (je mange beaucoup aux repas, mais abuser des haricots verts, ça n’a jamais fait grossir personne, je crois… A moins d’en manger 3 kilos, mais je n’en suis quand même pas là!).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

74 Discussions on
“Ma semaine sans sucre”
  • Le sucre c’est une vraie saloperie et mauvais pour la santé en plus ! Nous on a aussi essayé de supprimer un maximum le sucre raffiné de la maison. Petit à petit … je ne sucrais plus mon thé, eau pétillante avec une rondelle de citron à la place du coca, etc. Pour le chocolat, franchement j’en n’achète plus car je sais que quand il est dans l’armoire, je m’enfile la tablette… et pour le grignotage, pareil que toi, je prends des fruits secs, ou du pain d’épice bio pas trop sucré… à force tu verras que certains trucs trop sucrés que tu aimais avant te paraissent moins bons car justement trop sucrés (les céréales du matin etc.) en plus à force on est moins fatigué… J’avais pas pensé au grignotage de graines (merci pour la combine)
    Courage à toi…

  • Un bon moyen pour ne plus grignoter : ne plus acheter ni bonbons, ni plaquettes de chocolat.

    Quand il n’y a en a pas dans la maison, on n’est pas tentée.

    C’est frustrant mais ça marche.

  • Comme toi, j’ai testé un nombre incalculable de régimes et j’ai autant de poids que toi à perdre. Je dois avoir une dizaine d’années de plus que toi. J’essaie vainement de m’accepter telle que je suis car contrairement à toi, je ne grignote pas, je mange très peu de sucre et de trucs industriels. C’est difficile de s’accepter quand l’image que nous renvoie le miroir n’est pas celle qu’on a en tête … J’ai lu un très très bon livre à ce sujet LE POIDS ET LE MOI de Serge Waysfeld, vraiment je te le conseille …

  • Salut !

    Je me retrouve dans pas mal de choses 😉 j’aimerai perdre 10kg … ça serait déjà bien !
    Moi, je dis il faut déjà RIEN avoir de tentant chez soi (par exemple les biscuits de mes enfants je les aime pas.
    Et pour moins sucrer, j’utilise le sirop d’agave: c’est déjà ça en moins !

    • C’est vrai mais c’est dur de ne rien avoir de tentant.
      En plus, j’habite en plein centre, Monop’ à 100 mètres, j’ai déjà été capable d’aller faire une razzia de biscuits chez eux parce qu’il n’y en avait plus chez moi… :-p

  • Très intéressant cet article ! C’est vrai que le sucre, il n’y a rien de pire…. Pourtant, on a l’impression que c’est tellement bon pour le moral ! J’ai des problèmes de poids moi aussi. J’ai fait le régime DUKAN il y a deux ans, et là, aucun sucre toléré ! résultat, 22 kilos de moins… aujourd’hui, j’en ai repris 10… de nouveau en mode régime avec WW. Pour le coup, je mange équilibré mais je comptabilise le moindre « petit beurre » que j’ engloutie. Je suis très vigilante sur les sucreries, je n’en ai quasiment pas à la maison comme ça pas de tentation… Arfff, ces problèmes de poids alors, j’ai toujours trouvé ça très injuste ! biz

  • Salut miss,

    ça va?

    Depuis la dernière fois, mon poussin a enchaîné une otite, une gastro et un genre de roséole! Sympa, non? Apparemment, ta Miss Couette va bien, tant mieux!

    Bref, par rapport à ton article, moi aussi je mange 3 fois trop (j’ai un plat, là, à côté de moi et il est 10h30, mais mon excuse c’est que je viens de coucher le petit et qu’il pleure et qu’il ne faut pas que je craque parce qu’il tombe de sommeil et comme c’est dur, ben j’ai besoin d’un remontant…Ha, et l’excuse d’un peu plus tôt dans la matinée, c’est que j’avais faim. Implacable!)
    Voilà, je pense malheureusement que, dans mon cas,il s’agit d’un genre de boulimie. J’ai trouvé le terme hyperphagie sur internet et je préfère l’appeler comme ça.
    Dès que j’ai une trop grande émotion (ce qui arrive assez souvent quand on est hyper-émotive…)paf, je mange. Je sens bien que c’est pour me destresser. Je me dis que si je perds cette habitude, il va falloir la remplacer par autre chose, mais quoi? (Just Dance me destresse pas mal, mais c’est moins facile à faire que de manger)
    Bon, je vois un acupunteur demain pour pas mal de choses dont ce problème, on verra bien!
    Bisous

    • C’est tout le souci. Arrêter de manger pour calmer ses émotions, mais faire quoi à la place?
      Du sport, c’est ne bonne idée mais c’est vraiq u’on n’est pas toujours motivé! Il faut essayer d’apprendre à gérer ses émotions, mais ça demande de gros efforts aussi…

  • Hello ,
    Pendant ma dernière grossesse j’ai fait du diabète gestionnaire , et donc je n’avais plus droit au sucre , ni aux fruits passé 11h du matin , enfin des choses hyper frustrantes impossible à respecter pour moi . Bref , je n’ai pas vraiment suivie les conseils à fond du coup je me suis retrouvé avec un excédent bagage de 24 kilos après accouchement… Et donc pour tout reperdre car j’ai la main lourde sur le sachet de bonbons j’ai instauré un système de « petites boites ». Le matin je remplissais une petite boite hermétique avec 10 bonbons , et je devais tenir ma journée avec … très dure les premiers temps , mais j’ai fait pareils avec les chocolats , les gâteaux , et tout … je me suis fais des rations , c’était à moi de les faire tenir la journée … puis je suis passé à l’étape du grignotage malin , en remplaçant des petites boites de sucreries par des petites boites de carottes en bâtonnés , de concombres , de radis , de tomates cerises enfin de truc qu’on peut grignoter sans peur (en les préparant à l’avance, c’est plus agréable ) . J’ai perdu mes kilos en quelques mois ( presque tous car il en reste quelques un ) .
    Courage pour la suite ^^

  • Suite et fin (décidemment, je squatte ton blog) Je suis anti-régime!!! En ce qui me concerne, je sais que ce n’est pas en faisant un régime que je règlerai le problème mais en apprenant à gérer mes émotions! En fait, je ne veux pas vraiment maigrir (enfin si) mais je veux régler ce problème de comportement qui selon moi n’est pas normal.
    Bisous

  • Je ne m’y connais rien en régime mais je pense qu’il faut à tout prix éviter le côté frustrant. Manger doit rester un plaisir même si c’est sûr qu’il vaut mieux éviter les sucres et mauvaises graisses, sans pour autant se priver d’un petit plaisir de temps à autre. D’ailleurs tu me donnes très envie de goûter la purée d’amande.

    Un truc qui je pense peux très bien marcher, je ne sais pas si tu as essayer : manger dans des plus petites assiettes. Que du psychologique mais pourtant en te réservant une fois tu as l’impression de ne pas te priver alors que tu manges bien moins que dans une assiette normal ! J’ai pris l’habitude de faire ça, non pour maigrir mais parce que étant étudiante quand j’ai acheté des assiettes j’ai trouvé que des petites… Et du coup maintenant quand je dois manger dans des grandes je peine à les finir !

    Ce qui peut être pas mal, à moins que tu sois vraiment accro à la viande et au poisson c’est de te faire des journées ou semaines végétariennes. Mais comme apparemment c’est surtout le grignotage qui te pose problème j’imagine que tu ne te grignotes pas un steak ou un bâton de poisson pané…

    • Moi aussi j’ai essayé le coup des assiettes plus petites et c’est surement ce qui a le mieux marché! Pas de frustrations mais s’habituer à manger des quantités plus raisonnables. Avant je « suivais » mon chéri qui est un grand sportif, sauf que je n’avais pas la dépense énergétique correspondante.
      Et puis j’achète pas de sucreries mais comme MonBlond à l’age de MissCouette, ça deviens de plus en plus dur!

    • Je le fais quand je suis toute seule et c’est vrai que ça marche très bien. Il faudrait que j’en fasse une habitude au sein de la famille, mais je suis pas sûre que mon mari soit fan…

      Et non, je ne m’avale pas des steaks comme ça! 😉
      Mais mon problème est le grignotage ET le fait de trop manger aux repas, donc ton idée est très bonne. Merci!

  • salut ! moi j’ai 10 bon kilos à perdre depuis la grossesse (bon ok 15!), ça fait un an ! et je fais pas d’effort, je n’y arrive pas, pas de volonté, pas de motivation … pourtant il y a qq années j’avais perdu mes 25kg en trop assez facilement mais aujourd’hui j’avoue que je suis accro aux sucreries 🙁 et impossible pour moi de ne plus en acheter car mon mari en raffole aussi et lui n’a aucun problème de poids! c’est très difficile de se priver selon les périodes de sa vie je trouve et selon l’âge, selon son état d’esprit … bon courage à toi

  • Ah le sucre!j’ai regardé 40g ça ne fait que 8 morceaux de sucre. en sachant que je prends 1,5 à 2 morceaux de sucre par tasse de thé, que j’en prends minimum 2 par jours, +2morceaux de chocolat minimum tout les midi, ça va vite!
    Bon pour le reste c’est variable, je suis plus salé que sucré donc les desserts par exemple ce n’est pas tous les jours par exemple. Je ne mange que du pain de mie complet avec que de la farine complète. Parce que souvent pour le pain ou les pâtes ils mettent 10% de farine complète pour la couleur et le reste en normal. D’ailleurs du coups pour les pâtes je n’en connait pas en farine complète majoritaire alors j’ai l’impression que c’est juste un argument commercial pas très utile nutritionnellement parlant.
    Je suis absolument contre les frustrations moi aussi alors je préfère courir le risque de l’accident que de vider mes placards. Je fonctionne même carrément à l’opposé, souvent j’achète parce que j’ai une envie compulsive au magasin et en fait une fois arrivé à la maison j’en mange 1 et puis je me rend compte que c’est quand même très sucré et donc écoeurant pour moi au delà d’une bouchée.

    • J’ai arrêté de sucrer le thé. Je ne peux plus le boire sucré maintenant (enfin pas le « vrai » thé). Comme toi, j’en buvais au moins 3 ou 4 tasses par jour, avec un scre à chaque fois, Arg!!
      Maintenant je crois que j’en bois encore plus, je ne culpabilise pas vu que ça n’est pas sucré. Je prends des thés bien aromatisés et je les laisse infuser assez peu pour éviter le côté âcre.

      Pour les pâtes complètes, je ne savais pas, je vais vérifier ça et faire attention, meci!

  • Eh bien,bravo pour cette semaine sans sucre! Le sucre a un très fort pouvoir addictif sur certaines personnes dont je fais partie. Régulièrement, je dois me « désintoxiquer » : les 3 premiers jours sont difficiles et je compense avec beaucoup du sucres lents (riz complet, etc). D’ailleurs depuis 1 mois j’ai mangé énormément de sucres et tiens! je suis malade depuis une semaine, un méchant virus bien installé… avec la précision que tu apportes sur la baisse de l’immunité quand on mange du sucre, je comprends mieux. l’avantage, c’est que d’être malade m’a coupé l’envie de chocolat et autres sucreries. je te confirme : en changeant d’alimentation on perd du poids et on est en meilleure santé… j’ai perdu deux tailles en suivant une alimentation type « préhistorique » (régime Seignalet que je suis pour des raisons de santé)/
    Bon courage à toi pour la suite!

  • Hum… je pense qu’il ne vaut mieux pas que je lise ce livre…
    Me désintoxiquer du sucre, impossible!
    Tous les ans, en Tunisie, c’est un peu ce que je fais pas par choix, mais parce que les sucreries là-bas ne sont pas très bonnes… A chaque fois je suis en manque, je ne pense qu’à mon retour quand je pourrai manger à nouveau du vrai chocolat… idem pour le pain et le beurre, du vrai beurre!

    • Oui mais tu ne sembles avoir aucun problème de poids. Tu dois te réguler sans même t’en rendre compte. Le but n’est de supprimer temporairement le sucre que si ça pose un réel soucvi (ce qui est mon cas) pas de l’éradiquer de l’alimentation de tout le monde.
      Après, il y a d’autres « cures détox » dans le bouquin, genre « lendemain de fête » ou « anti-tabac ».

  • J’avoue que durant ma grossesse, la gynéco m’avait conseillé de supprimer le sucre le dernier mois, pour éviter que le bébé ne prenne trop de poids. J’ai suivi son conseil, sachant par où il devait passer…et flippant un peu.
    Elle m’avait précisé que le sucre qui était « ok » était issu des fruits (le fructose, donc). Je me suis mise au miel sur les tartines, et à la confiture au fructose. J’ai gardé les yaourts aux fruits, sinon je ne mangeais pas de laitages. Je n’ai pas pris de poids 🙂

    Sinon, les astuces chez nous : privilégier les fruits (sucres et fibres, ils ont tout bon), en surgelé durant l’hiver. Ne pas acheter de chocolat au lait. De temps à autre, j’achète de la pâte à tartiner NewTree au chocolat noir, elle contient, bien entendu du sucre, mais possède un bon goût de chocolat, et pas un goût de beurre.

    Bon, après, j’aime les trucs très sucrés (bonbons) et les trucs salés ou autres (cornichons). J’ai pour projet de faire de plus en plus de gâteaux et même bonbons moi même, en cuisinant avec mon gamin. Le taux de sucre sera le même, mais on pourra choisir les ingrédients (sirop d’agave, par ex ou miel).

  • Très intéressant cette histoire de sucres et céréales raffinés ! Merci.

    Courage à toi, as-tu envisagé d’essayer de trouver d’éventuelles causes psy à ton grignotage intempestif ? (de quoi je me mèle ?)

    • J’ai arrêté. Ca m’a aidé au début, mais le côté « non-humain » m’a vite lassé…Je crois qe c’est un excellen programme si on a un suivi psy à côté, o a moins un vrai suivi « humain ». 🙂

  • J’ai lu leur dernier bouquin commun à Zermati et Apfeldorfer sur tout les dernières connaissances en matières de sur poids et d’obésité et enfin je lis que l’on peut rester gros même si on mange peu, ce que je crie à tous mes médecins qui ne me croient pas … Là, j’ai commencé un AD parce que j’ai une maladie qui me génère des douleurs et donc une dépression réactionnelle et j’ai déjà pris deux kilos à cause de cette saloperie … quand ce n’est pas la bouffe ce sont les médocs, je sature … Moi qui avait décidé de ne plus jamais faire de régime, je me repose la question, je suis à nouveau au max de mon poids …

    • Il faut que je le lise aussi. « Maigrir c’est dans la tête » d’Apfledorfer avait été une vraie révélation pour moi!
      Et oui, on peut être gros sans même trop manger, et ça c’est terriblement injuste.
      J’ai la « chance » d’avoir grossi parce que je mange vraiment trop, donc en principe, je devrais réussir à maigrir en mangeant moins… Mais avec tous les régimes déjà faits, je pense que, malheureusement, mon poids de forme a considérablement évolué à la hausse…

  • Coucou je viens te souhaiter bon courage et si tu veux qu’on en discute en privé c’est sans soucis car mois je suis dans le même cas, j’ai 30kg en trop… L’an dernier je suis allée dans une clinique pour personnes obèses dans le 94 pas loin de chez moi..J’y suis restée 3 semaines. Depuis ma sortie, tous les mois je suis suivie chez ma nutritionniste qui m’a suivie là bas. J’ai réussi à en perdre 10! Ayant eu des soucis familiaux dans l’année 2011, j’ai repris 4kg que j’ai du mal à me débarrasser…C’est sur que je devrais reprendre mon activité physique, mais cela coûte cher et en ce moment avec le travail et le projet de construction pas le temps ni l’envie, je marche beaucoup plus pour compenser un peu.
    C’est clair que c’est très difficile à perdre..
    Sinon on a le droit à 10g de chocolat par jour 😉 un bon chocolat noir, ne t’en prive pas.
    Bon courage à toi et à très vite.
    Julie.

  • c’est surtout là bas, que jai prit plus conscience qu’en faite je me plaint de mon poids mais que y a bien pire!! et ça été le déclic. Là il faut que je remette la machine en route… C’est sur que c’est pas une décision à la légère, car on laisse son homme seul…Les 2 premiers ont été plus que difficile j’ai pleuré…Pis après j’ai fait des supers connaissances, j’ai passé des moments agréable, je ne voulais plus partir..
    Dernièrement, j’ai parlé d’opération à ma nutri si jamais je n’y arrivais pas, cette décision est encore plus difficile car je ne veux pas d’anneau, ni d’opération…Donc on verra dans quelques moi si je n’arrive plus à perdre. Du moment que je ne prend pas ça va. Ce qu’il faut c’est s’accepter telle qu’on est…
    Enfin une grande étape pour nous qui vivons ça.

  • C’est une bonne expérience si tu as pu découvrir d’autres produits! Je ne connaissais pas du tout la purée d’amandes…
    Sinon, la fatigue donne des envies de sucre aussi, donc on peut parfois travailler sur les causes en même temps…enfin je ne sais pas pour toi mais je suis KO et je sais que ça me donne envie de manger des cochonneries…

  • Hello !
    Ce qui me surprend toujours en te lisant c’est ta force d’analyse qui reste malgré tout très positive, une sorte de détachement qui examine chaque recoin des faits et des sentiments et permet autant à toi qu’à tes lecteurs de ressortir dopés. Bravo !
    Comme toi, j’ai été suivie pour des antécédents thyroidiques, pour des régimes, pour des grossesses. Je sais maigrir, mais là, je n’en ai plus la force… Je suis fatiguée d’avance, ce qui pourrait être minant si je ne continuais pas à bouger ( et en maillot de bain svp !), à me dorloter avec de jolies lingeries ou une taille radicale des cheveux. Je serai bientôt forte mais en son temps. J’envisageais un suivi psy et je serais vivement intéressée de savoir ton cheminement vers la prise en charge comportementale.
    Merci pour toutes tes infos et bonne journée !

  • Pendant ma seconde grossesse, le Dc m’avait imposé un régime sans sucre afin d’éviter une prise de poids trop importante pour bébé, mais contrairement à ce que je lis ici je n’avais pas droit au sucre bien sur mais aussi aux fruits et miel (éléments sur lesquels il avait particulièrement insisté me disant qu’il était inutile de supprimer l’un pour le remplacer par un autre).
    J’ai en effet prise 2 fois moins de poids que pour ma 1 er grossesse mais je dois dire que ça a généré pal mal de frustration et que je n’ai tenu que pour le bien être de mon petit bout (qui faisait tout de même 3kg9 avec 3 semaines d’avance)
    Bon courage

  • Sympa ta petite expérience, j’ai lu jusqu’au bout tellement c’était intéressant ! j’ai le même mauvais penchant que toi pour le grignotage sucré (genre la je m’enfile des kinder et je n’ai même pas encore dîner !), alors qu’au repas je mange équilibrer et très peu. Je pense que je vais tester cette petite cure détox, ça ne ferait pas de mal . Merci pour l’idée !

  • Bonjour !

    C’est la première fois que je passe ici, mais ton article m’a touchée.
    Bien que ne connaissant pas de problèmes de poids, je sais néanmoins ce que c’est qu’avoir un régime contraignant (le mien est médical).

    Je vois que tu fais attention aux sucres (c’est très bien de ne manger que du sucre raffiné), mais il faut également faire attention aux huiles cachées (et là je pense à ton beurre de cacahuètes). Les huiles raffinées ne sont pas bonnes pour la santé non plus (il faut préférer une huile d’olive de première pression à froid).

    Moi mes grignotages c’est surtout des petits raisins secs ^^ »
    J’aime aussi la manque déshydratée et je mets une càc de pollen en grain dans mon yahourt au soja.
    Je suis une grosse gourmande à la base, alors c’est pas tout le temps facile …
    Pour me tenir à mon régime, j’essaie de garder à l’esprit pourquoi je le fais, et ce qui se passera si je fait un écart, ma volonté se renforce alors ^^

    Bon courage pour ton régime!
    Bisous

  • Il doit être très intéressant ce bouquin, moi aussi j’ai un problème avec le sucre, et avec le grignotage par la même occasion, j’adore ça et j’ai du mal à me contrôler, alors depuis quelques jours, je suis sévère avec moi même.Soyons clair, je fais partie des femmes rondes, je fais du 40 et je rêve de rentrer dans du 38.Mais nous sommes aussi faite d’os, et quoi qu’on dise, certaines auront toujours les hanches plus garnies, les seins plus ronds, les fesses plus rebondies.J’essaie de faire ce que je peux, et j’ai réussi à perdre 1kilos en quelques jours.Une petit esatisfaction personnelle.Je ne me sens pas bien dans mon corps, et même si certaines vont trouver ca nul, ou facile, j’ai 5kilos a perdre pour trouver mon poids idéal, mais purée ces 5kilos ils s’accrochent!!!objectif:1er juin 2012 j’ai tout perdu.On en reparle.C’est courageux a toi en tout cas cette semaine sans sucre, ici aussi on aime les fruits secs, et on aime cuisiner, du coup moins de saloperies mangées pendant les repas!

    • Je te souhaite la réussite dans ton projet! 5 kilos ça n’est pas grand chose e tu te laisses du temps, c’est bien!
      Après, si vraiment tu n’arrives pas à les perdre, pour 5 kilos, t pourras essayer de les accepter, surtout si tu es « normale » (et pas en srpoids, par eemple) parce que parfois, à vouloir perdre 5 kilos, et en faisant n’importe quoi pour y arriver, on se retrouve avec 30 kilos en trop (c’est du vécu oui…)

  • C’est vraiment sympa de partager tes impressions sur le blog. C’est vrai que c’est injuste ces kilos qui s’installent, faire le yoyo et de se priver des plaisirs gastronomiques. Mon poids a toujours fluctué depuis mon plus jeune âge, malheureusement. Tout comme toi je mange sain mais je ne peux me passer de chocolat, un gros carré par jour voire deux (les jours de déprime). Des régimes j’en ai essayé des tas, et puis j’ai compris qu’il fallait que je m’écoute et organise mon régime perso. Manger de tout, sans m’interdire du bon chocolat chaque jour, cesser l grognotage, se lâcher un peu le week-end et surtout FAIRE DU SPORT au moins 3 fois par semaine. Je fais partie de ces femmes qui ne peuvent stabiliser leur poids sans prtaiquer une activité physique. C’est bon pour le moral en plus. La graisse se transforme en muscle , on perd surtout en volume et c’est extra. J’ai même acheté il y a 5 ans un velo elliptique, ultra pratique et efficace. Bizarrement depuis ma grossesse j’ai dû mal à y remonter, 10 kg à perdre qui m’empoisonnent la vie. il faut juste un peu moins de fatigue et une bonne dose de courage pour que je perde tout ça avant juillet, humhum. Bon courage à toi en tout cas!

    • Je dois aussi pratiqsuer une activité physique si je veu maigrir durablement. J’aime aller à la piscine, j’y vais une fois par semaine, il faudrait que j’y aille au moins 3 fois,mais bon, dur de trouver la motivation en hiver!

  • Arrête définitivement d’acheter des truc sucrés style nutella/bonbon/gateau, tu verras tu n’en mangeras plus et tes filles non plus.

    ces aliments n’apportent rien de bon, donnent de mauvaise habitude, et les enfants ne sont pas si frustrés que ça de ne pas en manger (j’en suis la preuve!)

    remplace le chocolat au lait par le chocolat noir, meme pour les petits et tout ce que tu peux acheter en céréales complètes c’est bien mieux.

    Mais je le répète, si il n’y en a pas chez toi, tu n’en mangeras pas ! (ça va vite te lasser d’aller à la supérette du coin pour te ravitailler et si tu fais les comptes ça va t’éeffrayer !)

    Et mange bien aux repas, surtout le soir : le trip soupe et fruit c’est pas assez même pour le soir ! après tu grignotes toute la tablette ! Faut des féculents à chaque repas, ça cale bien !

  • Très envie de grignoter pendant ma grossesse et maintenant que je viens d’accoucher j’ai un peu gardé cette habitude mais pour éviter le sucre j’avais aussi trouvé « une ruse » : les noix ! Je sais pas pourquoi mais c’est devenu une obsession, genre l’énorme caprice de femme enceinte… j’envoyais mon homme m’en acheter quand j’étais à sec…et bien c’est pas mal car c’est bon, ça cale, c’est super riche en Omega 3, ça m’a aidé côté transit (le mien est très très lent normalement)… Bref, c’est calorique c’est vrai mais c’est pas du sucre et ça fait du bien !

  • Purée, ça n’avait pas cette vocation, mais en te lisant les larmes me sont montées aux yeux… J’aurais pu l’écrire cet article, car c’est moi, mais vraiment moi. Moi pour tout ! La thyroïde, le grignottage, l’acceptation en duel perpétuel avec le « il faut que je maigrisse » pour moi, ma santé, mes enfants, le fait de se fondre dans la masse, les repas assez équilibrés, la soupe, les fruits, le fait d’être honnête avec soi sur soi, son poids, les régimes…Ca sert à rien de repointer car c’est pour TOUT !!
    Ca me fout une giffle tout ça et ça me donne limite envie d’essayer ton truc mais comme d’hab je me dis que je vais vivre un énième échec et garder mes 40kg de trop… voire en regagner derrière et tout ça me fichera tellement le bourdon que le grignottage pathologique va me prendre ou me reprendre de plus belle… bref, mon com ne sert à rien, mais ton article m’a fait du bien, je me sens moins seule de ressentir. Désolée aussi, car par expérience je sais la souffrance intériorisée que c’est… en tout cas pour moi. Je suis prisonnière de mon corps. Mon esprit me guide vers ma perte et ce malgré mon moi profond qui ne peut que constater les dégâts. Bref, bref, merci à toi pour toute cette honnêteté divulguée au monde et pour le topo sur ce sevrage de sucres

  • bravo pour ton exeperience,en effet le probleme de nos kilos en trop c le sucre et tout ceux qui sont parvenu a l arreter jusqu a maigrir en tout cas on perdu tout le poids superflu
    il ya des gens qui assimilent le trop de sucre et qui ne grossissent pas donc,et il ya ceux comme nous qui ne le peuvent pas et il ou plutôt elle grossissent c vraiment le sucre(rapide) l probleme,la preuve dés qu on l arrete on plus faim entre les repas etc…

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


sept + trois =