Extrêmement fort et incroyablement près

J’ai été voir ce film avec Mouflette. Un petit garçon de 12 ans en est le héros, je me suis dit que c’était donc un film pour elle. De plus, j’avais trouvé la bande-annonce plutôt sympa et sans être drôle, promettait de belles aventures.

En fait, ce n’est pas vraiment un film pour enfants, voire pas du tout. Mouflette a 11 ans, elle a beaucoup aimé, mais en dessous de dix ans, je déconseille, c’est un peu dur, émotionnellement, ou peut-être carrément difficile à comprendre!

Ce film au titre qu’on ne retient pas comme il faut est une sorte de voyage initiatique. Un jeune garçon un peu étrange, très intelligent et un peu névrosé se voit confier diverses missions par son papa qu’il adore, afin de braver sa peur des autres et du monde.
Malheureusement, un jour, son papa décède de manière soudaine: dans une des tours du WTC, le 11 septembre 2001.
Cet élément historique est peu repris, on voit par moment le papa tomber (hum, super pour les gamins!), on l’entend juste avant sa mort par message téléphonique, il est présent tout au long du film car son fils retrouve une clé dont il pense que c’est une autre mission que son père lui laisse outre-tombe.

Tout le film s’articule sur la recherche de qu’ouvre cette clé. Le seul indice du petit garçon étant un nom: Black. Il va chercher tous les « Black » de NYC en cherchant à savoir ce que peut bien ouvrir cette clé.
Il va faire de belles rencontres, va apporter du bonheur à ces gens qui ont, tous, perdu quelque chose ou quelqu’un. Parfois il va avoir peur et se faire claquer la porte au nez.


Il va faire la rencontre d’un vieux monsieur muet qui a perdu la parole quand il a eu trop de choses importantes à dire. Monsieur qui va se réveler d’une importance capitale dans la vie du jeune garçon.
Il va faire la rencontre la plus importante qui soit: il va apprendre à connaître sa maman. Et rien que de penser à cette scène où il découvre qui elle est vraiment et combien ils s’aiment, j’en ai les larmes aux yeux.
Ce petit garçon avait comme pilier de vie son papa. C’était aussi le pilier de sa maman. Ils vont devoir devenir les piliers l’un de l’autre.

Bref, un film très fort (extrêmement fort même, haha!), la quête initiatique apporte son lot de suspens et on est heureux (même si un peu déçus) du dénouement final. Cette qui qui aura pour but de rapprocher les gens plus que de trouver une véritable réponse.
Un film sur le deuil aussi, la difficulté pour un enfant de perdre un parent et la place à prendre par le parent restant.

Les acteurs sont extra. On s’attache immédiatement à ce petit garçon un peu « différent » et chaque personne prend une place définie, rapidement évidente.

Par ailleurs, ce film est visuellement magnifique, offrant des vues de New York sublimes et une photo toujours jolie.

Nous en sommes ressorties avec les larmes aux yeux (enfin, moi… Mouflette n’est pas très émotive, elle!) en ayant passé un beau moment.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

14 Discussions on
“Extrêmement fort et incroyablement près”

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


huit × = seize