Skyfall

Ce week-end, nous avons laissé MissCouette chez ses grand-parents. De lundi à jeudi, 4 jours à passer seules, Melle A et moi! Cela faisait un moment que ça ne nous était pas arrivé, et ça nous fait beaucoup de bien à toutes les deux, ces moments rien qu’à nous, sans petite fille pour monopoliser l’attention.
Bref, lundi, je propose à Mlle A de nous faire une toile. Elle accepte avec grand enthousiasme (elle partage avec moi la passion du cinoche!). Je regarde les films dispos, je tombe sur Skyfall, le dernier James Bond, et nous tombons tout de suite d’accord pour aller le voir.

Des James Bond, j’ai dû en voir quatre ou cinq, dont seulement deux en entier (Tomorrow never die et Casino royal). Je ne suis donc pas très connaisseuse de ces films là… Même si j’apprécie le genre. Je n’ai vu que des extraits des 007 avec Sean Connery et Roger Moore, je n’ai donc que très peu de points de comparaison.

Tout ce que je sais, c’est que comparé au flegme de Pierce Brosman, j’aime la fougue de Daniel Craig, son côté bad boy, son visage taillé à la serpe et son regard bleu-acier.

Bref, Skyfall commence par une scène de course poursuite endiablée. La recette jamais émaillée de tout bon fimm d’action qui se respecte. C’est grandiloquent, peu crédible, mais on est à fond parce que c’est bien fait et on a envie d’y croire. Le cinéma est aussi fait pour sublimer la réalité, la dépasser, c’est ça qui est bon!

Vient ensuite le générique, superbe! Portée par une chanson interprétée par Adèle, forte, moderne, de toute beauté!
La BO est d’ailleurs choisie de bout en bout, je me suis laissée portée par la musique qui accompagnait à merveilles l’esthétique sublime du film.

Et puis le film. J’avais peur que l’intrigue soit difficile à suivre pour ma fille (et même pour moi, des fois les films d’espionnage ça me passe au dessus), mais le scénario est très accessible.
Un disque dur à trouver, des agents sur le terrain en danger, un méchant très très méchant, des filles très belles et gentilles, des filles très belles et méchantes, un James Bond pas au top de sa forme, vieillissant. Une M dans la tourmente.

 

De l’action, il y en a, mais c’est surtout le jeu psychologique entre James Bond et le monsieur flippant interprété par Javier Bardem qui tient le film. Celui-là et la tourmente de M.
Les scènes spectaculaires sont là, mais elles n’eclipsent pas les enjeux plus complexes.

 

En résumé, j’ai adoré ce film. Je me suis plongée dedans pendant 2h20 sans jamais m’ennuyer. J’ai tremblé pour Bond, j’ai eu de l’affection pour le méchant (ben, en même temps, c’est Javier Bardem…), j’ai eu de la peine pour M, de l’agacement pour Mallory (Ralph Fiennes – autrement connu sous le nom de Voldemort-). Enfin, on s’en fiche, c’est un film extra!

 

Il est esthétiquement magnifique. Toutes les scènes sont superbes. Merci Sam Mendes!
Les acteurs sont géniaux. Daniel Craig incarne le vieux bourru désabusé qui veut garder sa place d’homme du terrain.
Javier Bardem, enlaidi mais restant sublime de force et d’intelligence, interprète un méchant très attachant, à la pugnacité qui n’égale que sa célérité d’esprit!

Un film comme le cinéma nous en offre parfois, intelligent, un peu sombre mais pas trop afin de rester tout public, visuellement très beau, musicalement impeccable, qui fait rêver et nous emmène loin du quotidien.

Mademoiselle A aussi a adoré ce film. Elle est ressortie un peu sonnée par les 2h20 (+ la pub) enfermée dans une salle noire, et par la violence et la beauté du film (un film qui n’est pas très violent en soi, mais dont certaines scènes laissent à plat tout de même… Notamment les dernières). Mais elle a demandé si on pouvait regarder d’autres James Bond. La magie a opéré!

Pour moi, une vraie réussite!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

30 Discussions on
“Skyfall”

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


huit + = seize