Mon retour au sport!

Sans titre 1Il y a bientôt 4 mois, j’ai eu une sorte de déclic et je me suis sentie prête, quasi du jour au lendemain, à entamer un processus de perte de poids. J’ai perdu 6 kilos, ça n’est pas très rapide, mais le cheminement est facile, je commence à intégrer de bonnes habitudes, je suis plus à l’aise avec l’alimentation, je sens que cette fois-ci est peut-être la bonne, que je suis prête à maigrir durablement et je commence à vraiment y croire.

La semaine dernière, j’ai eu la même sorte de déclic, mais à propos de mon activité physique, cette fois-ci. J’ai eu soudain l’envie de bouger, de me remettre au sport. Et j’ai eu à peu près le même cheminement, j’ai envie de m’activer tout en douceur, en respectant mon corps, ses contraintes, et mes capacités du moment.

Autant le dire, mes capacités sportives actuelles sont proches du néant… Je n’ai pas pratiqué de sport depuis plusieurs années, j’ai arrêté tout activité physique au moment où j’ai commencé à grossir, il y a 7 ou 8 ans. Mon corps devenant un vrai fardeau, je n’arrivais plus à le mouvoir comme je l’entendais et faire du sport était une torture physique et morale.

Pourtant, plus jeune, j’étais plutôt dynamique. Sans être une grande sportive, j’aimais bouger, apprendre de nouvelles choses, et j’avais un niveau très aléatoire suivant les disciplines, mais ça restait assez correct. Le sport que j’ai toujours adoré et dans lequel j’étais plutôt douée à un moment donné était la natation. Si je ne me suis jamais senti très à l’aise avec mon corps, même mince, lorsque j’étais dans l’eau, tout me semblait possible. J’ai toujours aimé la sensation de flottaison, la douceur de l’eau, le fait d’avoir l’impression d’être en apesanteur. J’aimais bien aussi l’escalade, le badminton, le roller, le vélo, et d’autres trucs, mais la natation a toujours été le sport qui me convenait le mieux et dans lequel je me révélais plutôt douée (du moins, quand j’avais piscine avec le collège/lycée, j’étais de loin la plus rapide et la meilleure nageuse, mais peut-être que c’est les autres qui étaient complètement nulles et non moi qui étais douée).

Bref, depuis la semaine dernière, j’ai décidé de me remettre au sport, tout doucement, et j’ai légitimement pensé que ce qui me conviendrait le mieux était la natation. En 2 semaines, je suis allée à la piscine 6 fois et je compte continuer à ce rythme durant les prochains mois. Mon objectif est d’aller au minimum une fois par semaine à la piscine (ça me semble raisonnable et pas trop contraignant en cas de semaine très très flemmarde).

Bien évidemment, je suis très loin de mes records de jeunesse (dans mon souvenir, je faisais 2500 en 1 heure. Aujourd’hui, je fais 600m en 30 minutes…), mais j’ai bon espoir de m’améliorer petit à petit. Je ne me fixe pas d’objectif pour le moment, le simple fait de nager me semble déjà pas mal! Et je « m’oblige » seulement à nager pendant 30 minutes, peu importe le nombre de longueurs que je fais (si je peux en faire de plus en plus, je ne serais pas contre!).

Les premières séances sont plutôt concluantes. Mise à part ma peur panique de la profondeur et des grilles dans l’eau (je ne sais pas comment s’appelle cette phobie…)(Je trouve d’ailleurs étrange de n’avoir qu’UNE phobie et qu’elle touche un endroit que j’adore : la piscine…), tout se passe bien, j’aime toujours autant le contact avec l’eau. Et avec mon embonpoint, la sensation de flottaison est encore plus agréable, vu qu’elle me permet de ne plus porter un corps bien trop lourd pour moi. J’aime vraiment nager, sentir mes muscles travailler (et oui, punaise, ils bossent comme ils ne l’ont pas fait depuis longtemps!), m’essouffler un peu… Ca me fait vraiment du bien!

Outre le pur côté sportif, j’ai vraiment le sentiment de reprendre le contrôle de mon corps. D’abord avec cette perte de poids, certes lente, mais régulière, et ensuite avec cette reprise du sport (que j’espère pérenne). J’ai un vrai sentiment d’accomplissement et je sors une grande fierté à chaque fois que je vais à la piscine. C’est un peu idiot, mais ça me rend très heureuse donc à la rigueur, je m’en fiche un peu.
Le fait de ne plus avoir honte de mon corps, ou du moins de l’assumer suffisamment pour ne même pas y penser lorsque je suis en maillot de bain, c’est aussi une certaine victoire.

En parallèle, je me suis acheté un podomètre. Petit appareil qui me semblait jusque là totalement inutile, et qui se révèle plutôt efficace, en fin de compte, vu que j’ai chaque jour envie de battre mon record de la veille en nombre de pas effectués.
Je pense qu’au fond, j’ai un tempérament de compétitrice qui s’ignore, sauf que je me contente de me donner des challenges pas trop compliqués, sinon je risque de vite me décourager…
Bref, en moyenne, je fais environ 7000 pas par jour (ce qui est plus que ce que j’imaginais, compte tenu du fait qu’un humain sédentaire en fait en moyenne entre 3000 et 4000 par jour). Et je me suis donné comme objectif d’en faire 10 000/jour, ce qui correspond au nombre de pas que l’on doit faire pour être en bonne santé.

Je suis très motivée. Je pense que le retour du soleil et l’avancée du printemps n’y sont pas pour rien. Je suis sûre que mes 4 premiers mois réussis en terme de perte de poids sont en grande partie responsable de ma prise de confiance en moi et de mon envie de me dépasser sur d’autres terrains (même si ça reste assez peu ambitieux, très fragile et plutôt facile).
Je me suis fixée des objectifs pour les mois qui viennent. Si j’arrive à aller à la piscine au moins une fois par semaine, à la rentrée, je m’inscris à des cours de natation et pourquoi pas à un cours de gym douce, genre yoga ou un truc dans le genre, faisable dans ma condition physique sans causer de dégâts.

C’est con mais je suis vachement fière de moi (bon, j’espère juste que dans 3 semaines, je ne vais pas oublier toutes mes bonnes décisions!), ce sentiment de prise de contrôle, c’est super galvanisant!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

42 Discussions on
“Mon retour au sport!”

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


− huit = un