Je suis un diesel…

Sans titre 2

Bref, ceci est une métaphore extrêmement bien trouvée pour exprimer le fait que quand je me lance dans quelque chose, n’importe quoi, ça me prend des heures à démarrer… Une fois que je suis lancée, j’enquille mon activité, aucun souci, ça va vite, tant qu’on ne vient pas m’interrompre, je suis à peu près efficace.
Nan, le souci, c’est de se lancer…

Genre, pour ce blog, souvent, je veux/dois écrire des articles (logique). Avant de commencer, je dois faire le rangement et le ménage. IMPOSSIBLE de me lancer dans quoi que ce soit si mon appart n’est pas parfaitement d’équerre! J’ai déjà essayé d’aller bosser ailleurs, même souci, le bordel de l’appart reste dans ma tête, où que j’aille. Premier handicap.

Ensuite, quand tout est parfaitement rangé, propre, repassé, nickel (ça peut prendre plusieurs jours… Sachant que quand je range, d’autres se chargent de tout déranger…), je me mets devant mon écran pour commencer à tapoter… Mais là, le drame, faille spatio-temporelle ou je ne sais quoi, je me retrouve PARTOUT saur sur l’interface de mon blog… Sur Twitter, pour exprimer à la Terre entière (au moins), que je suis incapable de mobiliser mon cerveau. Sur le site de Cyrillus ou Oxybul, pour voir s’ils ont pas un puzzle ou un maillot de bain à petits pois (comme ma copine de piscine qui a un trop joli maillot de bain!). Sur ma boîte mail, pour répondre à mes 432 mails en retard, sur Hellocoton pour vérifier les nouveaux billets des gens que je suis…
Ca me prend facilement 1h30… 90 minutes pendant lesquels je ne fais absolument rien de constructif. Super!

Après, quand, enfin, je réussi à m’y mettre (ça arrive un jour par semaine, environ), il ne faut surtout pas m’interrompre, au risque de devoir recommencer tout le processus à la base.
Alors, une fois par semaine, quand je suis sur ma lancée, j’écris 8 ou 9 articles d’un coup…
Quand j’en commence un, je dois absolument le terminer dans la foulée, peu importe si je mets 2 heures à l’écrire, je ne peux pas m’interrompre au risque de perdre le fil de mon idée et d’être ensuite complètement perdue…

Voilà… J’ai pris en exemple le blog, mais c’est valable pour à peu près tout… Mes cours, le ménage, les papiers, etc, etc… Alors ça va, parce que je suis à mon compte et personne ne me dit quoi faire ni quand, mais je me demande assez souvent quelle genre de performance j’aurais si je travaillais sous les ordres de quelqu’un? Peut-être que, privée de choix, je serais bien obligée de m’y mettre? Je travaille souvent dans l’urgence, quand je suis au pied du mur…

Enfin, c’est agaçant! Moi qui rêve d’être parfaitement organisée, c’est pas ça encore! :-p

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

9 Discussions on
“Je suis un diesel…”
  • Ah, m’en parle pas! Je suis un diesel rien que pour le temps, que je mets à être vraiment réveillée!!
    Après tout dépend ce que je fais, quand je suis obligée de faire quelque chose et que ça me gonfle, alors là je suis loooongue. Parce que le temps que je décide à m’y mettre et que j’arrive à me concentrer dessus, ça prend du temps! Par contre, si j’aime je suis un super moteur 🙂

    Concernant, le blog, j’aimerais pouvoir comme toi écrire plusieurs articles d’un coup. Mais je les écris déjà très tard le soir (quand j’ai de l’inspiration), alors je ne serais pas couché sinon 😉 (viens me lire quelque fois :))

  • Il parait qu’une des solutions pour pallier à ce sentiment de n’arriver à rien, c’est de faire des « done list ».
    Et puis finalement je trouve que peu importe le moment que tu choisis pour faire les choses, tant qu’elles sont faites à temps !

  • Coucou!!
    Oh, c’est tout comme moi!!
    Je te comprends!!!
    Mon homme me dit que je réfléchis trop avant d’agir…lui il agit avant de réfléchir!!
    Finalement, on se complète mais pour moi, c’est usant d’être comme ça et ça peut me jouer des tours..
    Je fais quand je n’ai pas le choix, quand plus d’échappatoire possible…j’aimerai changer mais c’est dur!!
    Bon courage!
    Bonne journée..et bravo pour ton blog;-()

    • Je suis pas mal dans l’action avant de réfléchir… Si je commence à réfléchir, j’agis jamais…
      Mais je mets quand même du temps à faire les trucs du quotidien, je n’arrive pas à prendre d’habitudes (enfin j’en ai sans doute mais pas des bonnes!)

  • Alors dans le cas où on a des horaires contraints et qu’on est comme toi(ce qui est mon cas) et bien ça perturbe le boulot. J’ai une ou deux très bonnes journées par semaine et le reste du temps, je n’y arrive pas. Et puis tant pis.

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


trois × = neuf