Il faut avoir confiance en soi!

Sans titre 1Dans notre monde, on nous envoie sans arrêt des messages contradictoires… Par exemple, on nous dit sans arrêt « Aies confiance en toi, avoir confiance, ça aide drôlement dans la vie et avec ça tu réussiras tout, youhou! » et notre culture judéo-chrétienne nous incite à plutôt pas trop la ramener parce que l’orgueil est un gros vilain défaut genre pêché capital et tout… Genre ça fait peur un peu quand même, et quand l’idée qu’on est génial nous traverse l’esprit, on se reprend assez rapidement, revoyant furtivement les flammes de l’enfer et ce qui nous attend si on a le malheur de faire preuve d’un peu trop de self-estime…

Bref, la théorie est donc assez floue, d’un côté on aimerait trop se la péter, et d’un autre, avouons que c’est assez mal vu. Grosso modo, si tu te dévalorises, on te prend pour un dépressif. Et si tu es légitimement fier de toi, on te prend pour un gros orgueilleux qui ne mérite que de mourir dans d’atroces souffrances (cf: l’interprétation de la Bible)(Rappelons que l’orgueil se place au même niveau que la colère ou l’avarice, hein… Donc si t’es un gros radin ou un p’tit gars impulsif, ça sera jamais pire que le bonhomme sûr de lui…)

Prenons quelques exemples concrets pour illustrer:

Mettons que tu viens d’avoir ton bac avec mention. T’as bossé pour, mais pas tellement plus que la moyenne. Disons que, voilà, t’es naturellement intelligent en plus d’avoir une bonne mémoire et ta présence en cours + quelques heures de révisions suffisent à ce résultat brillant.

Si quelqu’un te félicite « Ouha, bravo, t’es trop fort » et que tu réponds « Nan mais c’est rien, c’est juste une mention, j’ai eu de la chance, et ils ont dû se tromper dans les notes, d’t’façons » (typique du gars qui a zéro confiance en lui, convenez en!), on va te prendre pour un prétentieux qui se la joue fausse modestie et on va pas t’aimer…
Et si tu réponds « Ouais, ben écoute, je l’ai mérité hein, j’ai bossé quand même et j’ai été très attentif en cours », on va te prendre pour un gros prétentieux qui se la raconte… Et les gens vont dire derrière ton dos (ou en face, les gens sont surprenants parfois) que, ça va, t’as pas si bien réussi que ça, si t’as bossé, t’aurais pu avoir de meilleures notes. Ou pire, que c’est NORMAL que tu aies eu toutes ses bonnes notes vu que, quand même, tu admets toi-même avoir travaillé (tu pues quoi!).

Et si tu restes neutre, je sais pas trop ce qui se passe!

Prenons un autre exemple, disons que tu as des gènes sympa et que tu bronzes facilement ou que tu n’as jamais un bouton ou que tu n’as aucune ride, ou pire les trois à la fois. Déjà, tu pars avec un handicap pour te faire apprécier de tes congénères, mais tu peux y remédier en étant moche, mal coiffé ou gros. Garder son capital sympathie demande quelques sacrifices.
Bref, si on te « complimente » sur ta belle peau et que tu réponds « Oui mais j’ai des cheveux crépus alors tu sais… » On va se dire que t’as aucune estime de toi, que c’est moche, tu ne sais pas apprécier un compliment à sa juste valeur… Pfff!! Bouh sur toi!
Mais si tu réponds « Oui, je sais, j’ai des gènes en béton armé, quelle chance j’ai d’avoir cette belle peau! Merci de le remarquer! », là, on va à nouveau te prendre pour un vieux prétentieux qui s’aime un peu trop… Et on va gentiment te rappeler que la nature peut être une salope, t’as de la chance aujourd’hui, mais que te réserve demain? Et puis t’as des cheveux crépus, alors la ramène pas trop…

L’idéal est juste de répondre « Ha bon, tu trouves? Merci! » Neutre, simple, efficace. Et chiant. Et ne révélant pas ce que tu penses au plus profond de toi même. Mais les normes sociales sont plus fortes que tes convictions personnelles!

Bref, on me dit souvent que je manque de confiance en moi et qu’il faudrait que j’arrête de me déprécier sans cesse. Mais en vrai, je m’aime bien, je trouve que je suis une nana cool, sympa, rigolote (je suis très bon public avec mon humour), je me trouve plutôt jolie, intelligente et j’ai carrément un chouette caractère! (Même si ce dernier avis n’est pas partagé avec mon entourage). Mais par mesure de précaution, je préfère faire genre je m’auto-déprécie. D’abord parce que à force, je suis habituée. Ensuite parce que ça évite toutes les réflexions désagréables que j’ai dans la tête de se réaliser dans la bouche de la personne à qui je parle. Et enfin parce que j’aime bien m’auto-ficher de moi-même, je trouve ça rigolo. Bon, et aussi, je dois bien admettre, parce que souvent je doute et je préfère prendre en compte la pire de mes possibilités afin de pas être trop déçue et/ou ne pas décevoir.

Mais bon, je vais apprendre à faire l’inverse. Ne serait-ce que pour voir la tronche des gens et les rembarrer à chaque remarque désagréable!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

8 Discussions on
“Il faut avoir confiance en soi!”

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


un + = huit