L’arrêt de la sucette (ou tototte, suçu, tétine)

Sans titre 3Quand Mouflette est née, j’avais, comme tout parent, toutes sortes de principes plus ou moins applicables. L’un d’entre eux était « Ma fille n’aura jamais de sucette/tétine/tototte! ». Trois semaines après sa naissance, ma mère est venue me rendre visite avec une amie à elle. Devant les hurlements incessants de ma fille et l’incapacité de toutes à la calmer, « l’amie » a été à la pharmacie et est revenue avec l’objet du diable.
Je me suis dit qu’elle était un peu gonflée, mais devant l’espoir de voir, enfin, ma fille se taire, je l’ai laissé lui coller dans la bouche.
Mouflette s’est tût. Ca a duré trois minutes, le temps qu’elle trouve comment hurler ET garder la tototte!

Vers deux ans, d’elle-même, elle a voulu donner la tototte « aux oiseaux » et s’en est détachée du jour au lendemain. Venant de Mouflette, ça ne me surprenait pas, elle était indépendante, autonome, gouailleuse, elle était capable de tout, et j’en étais parfaitement consciente.

Forte de cette expérience avec la tototte, qui, faute de sauver mes nuits, avait eu le mérite de rassurer Mouflette pendant deux ans, je ne voyais plus d’inconvénients à ce que mes autres enfants aient des totottes.

Et puis MissCouette est née. MissCouette était silencieuse, calme, adorable, mais elle tétait NUIT ET JOUR, sans arrêt, que ce soit mon sein ou notre auriculaire, c’était permanent. On lui a acheté environ 10 modèles de tétines différents dans l’espoir qu’elle nous lâche un peu… En vain… Pourquoi se contenter d’un vulgaire morceau de plastique alors qu’on peut avoir un morceau de peau tout chaud?
Vers deux mois, miséricorde, elle a enfin accepté la tototte (uniquement le modèle Avent, en silicone. Les autres, aussi « ergonomiques et sophistiqués » soient-ils, elle n’en a jamais voulu!).
Je me disais que vers deux ans, comme sa soeur, elle arrêterait. Deux ans passés, je me suis dit qu’elle l’abandonnerait quand elle serait prête.

Et puis une copine m’a raconté comment sa fille, de 3 mois l’aînée de la mienne, avait été « grondée » par le dentiste d’avoir encore sa sucette. Et comment il avait fait paniquer sa mère (donc ma copine) en lui signifiant que sa fille devrait certainement porter un appareil dentaire, non pas à l’adolescence, mais là maintenant tout de suite. Mon amie a donc immédiatement supprimé la tototte de sa fille.
Sur le coup, je me suis dit « Mais quelle barbarie!! », et « Mais quel gros nul ce dentiste de faire culpabiliser les mamans! ». Et puis l’aveuglement passé, j’ai réalisé que, peut-être, c’était à moi de veiller à la bonne santé dentaire de ma fille… Et attendre que ça lui prenne d’elle-même était peut-être une douce utopie…

Alors le soir, vendredi dernier, j’ai expliqué à MissCouette, en présence de sa grande soeur, que la tétine, c’était bien pour les bébés, mais beaucoup moins pour les grandes filles. Qu’à son âge, la tototte devenait dangereuse pour ses dents et risquaient de déformer sa mâchoire, nécessitant ensuite le port d’un appareillage douloureux. Mouflette, heureuse détentrice d’un appareil de nuit, a confirmé que ça faisait trop trop mal.
Nous n’avons fait que dire la vérité! Je me suis souvenue que ma mère m’avait raconté plus ou moins la même chose pour le pouce, que j’ai arrêté immédiatement de sucer, à deux ans.

MissCouette a aussitôt tenu à remercier la tototte et la donner à ceux qui en avaient plus besoin qu’elle, j’ai nommé les lapins. Logique!
Le soir, elle ne l’a pas réclamé pour dormir et m’a fait promettre de raconter à son papa (dînant dehors ce soir là) à quel point elle était courageuse. Le lendemain, pour la sieste, elle a dû faire un petit effort pour se rappeler qu’elle avait donné toutes les totottes présentes dans la maison aux lapins, mais s’est finalement endormie sans souci.

Elle était visiblement prête à dire adieu à cet objet doudou qui la suit depuis qu’elle est toute petite. Et je suis épatée de voir avec quelle facilité elle s’en est détachée!
A la crèche, elle n’a jamais eu sa tétine (j’ai « oublié » de la lui laisser le premier jour, pour voir comment elle le supporterait, en prenant soin de la laisser dans le casier de la crèche, bien cachée. Et elle ne l’a jamais réclamée. Ainsi, à la crèche, elle s’endormait déjà sans sucette et passait ses journées sans. Ca a dû bien faciliter le processus d’abandon!

Le seul petit bémol, c’est pour l’endormissement du soir. Depuis quelques semaines (depuis que le soleil illumine sa chambre jusqu’à 21h30, en fait. Elle n’a qu’un rideau), MC met un peu de temps à s’endormir. Et depuis qu’elle n’a plus la sucette, elle est un peu enquiquinante, à nous appeler plusieurs fois pour un nombre incalculable de câlins, alors qu’elle nous laissait tranquille auparavant.
Ma théorie est que la tétine la rassurait, et maintenant qu’elle ne l’a plus, elle a davantage besoin de nous pour la rasséréner…

Bref, à l’instar de son acquisition de la propreté (du jour au lendemain, il y a de cela deux mois), l’abandon de la « tototte » s’est fait en douceur pour MissCouette, qui sait vraiment nous surprendre!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

32 Discussions on
“L’arrêt de la sucette (ou tototte, suçu, tétine)”
  • Bonjour,
    joli exemple de courage pour cette princesse qui grandit! Mon petit prince à 3ans presque 1/5, sa tétine, il arrive à ne pas l avoir en permanence… Donc la progression vers l' »abandon »de la tétine, se fait doucement. A l’école, il l’aura pour la sieste. Et puis, il pourra l’offrir au Père Noël, si besoin. A priori, ça fonctionne…à suivre
    Merci, passez une bonne journée

  • Merci beaucoup pour cet article. J’ai accouché de mon petit ange lundi dernier (il y a 8 jours) et tout le monde nous saoule avec la tétine (mon mari compris)… J’aimerais tellement qu’il n’en ait pas mais chaque journée « difficile » rend le dilemme plus présent… J’ai, avec le kit naissance Avent, deux tétines toutes prêtes, mais je tiens encore bon (en même temps, ça ne fait que 8 jours hein, je n’ai pas encore de mérite !) Je me demande si beaucoup de bébés arrivent à s’en passer (je n’en ai jamais eu, mais n’ai jamais non plus sucé mon pouce donc a priori la question ne s’est pas posée pour mes parents) et si lui refuser « à tout prix » n’est pas aussi mauvais… Bref… J’apprécie cet article que je vais m’empresser de faire lire à mon mari pour le convaincre de tenir encore bon (notre bébé ne tête pas en permanence et je n’aime pas l’idée de lui mettre dans la bouche juste pour le faire taire, s’il n’y a pas un besoin de téter).

  • Ici, on était partis pour la tototte dès le début, enfin moi. Le chéri non. divergence d’éducation. Mon frère et moi avons eu une tototte jusqu’à environ 3 ans et aucun problème dentaire à déplorer ni l’un ni l’autre. (quand je dis aucun c’est vraiment aucun). C’est peut être un coup de chance mais on est tout de même deux.
    La tototte, je l’avais donc suggérée à chéri quand Ticali est né, parce que franchement le coup du petit doigt hein… La tototte est donc entrée rapidement dans la vie de Ticali, (son papa a craqué lors d’une promenade où il n’arrêtait pas de pleurer) si au début il l’avait un peu tout le temps dans la bouche, là je trouve que ça se calme un peu, il peut passer plusieurs heures sans, ne la garde pas quand il joue en général. On verra bien quand sera venu le temps de l’enlever mais pour l’instant la tototte est là mais n’est pas indispensable (il s’endort même sans régulièrement)

  • Je ne connais pas le problème de la sucette… Mais le pouce, même s’il offre des avantages (il faut l’enlever de la bouche pour faire des activités) à également des inconvénients (impossible de le donner aux lapins !)

  • Il faut qu’on s’y mette parce que ma fille a déjà une béance dans la bouche à cause de la tétine. Mon fils aîné l’avait abandonné du jour au lendemain pour se mettre… au pouce 🙁 (mais lui a les dents qui ont moins bougé).
    Comme cet été je dois déjà gérer la propreté avant l’entrée à l’école, je me dis qu’on ne va peut-être pas tout faire en même temps mais je pense profiter de la rentrée et de l’effet « tu es une grande maintenant » pour passer à autre chose.
    A noter de mon côté que j’ai l’impression que la crèche avait la gachette facile l’an dernier concernant la tétine. Là ça va mieux.

  • Ton article me fait drôlement réfléchir… Ma grande a sa Tétine (avec un grand « T », c’est limite un doudou, même si elle a aussi un doudou, car il y a un chiffon au bout de la tétine)… et elle a eu 2 ans le mois dernier. Du coup tu m’y fais penser.

    Je demanderai à ma dentiste la prochaine fois, car c’est vrai que pour l’instant je me vois mal supprimer la tétine à ma fille, alors qu’elle a tant d’importance pour elle (pour se consoler quand elle a un chagrin ou s’endormir)… :/

  • Héhé, encore un petit pas de plus vers la petite jeune fille qu’elle deviendra 😉 Pas facile de leur faire abandonner leurs petites habitudes rassurantes. Martin a lâché de lui-même sa tétine vers ses 18 mois, on a jamais vraiment su pourquoi mais petit à petit ça ne l’intéressait plus, je crois que son doudou a fini par prendre toute la place dans son petit coeur 😉

  • Étrange ce dentiste … Même Chupa qui a eu le palais déformé à cause de son index et qui prend encore son pouce, le dentiste a dit qu’il n’est pas certain qu’elle ait besoin d’un appareil.

    TiBiscuit a donné sa tutute au Père Noël vers 3 ans 1/2.

    Chichi a croqué toutes ses tututes … bref il râle en disant qu’elles ne sont pas bonnes.
    Pour le moment, je n’en rachète pas pour voir s’il se sèvre en douceur ^_^

    • Si j’avais écouté certains orthodontistes que j’ai vu, ils m’auraient opéré pour me replacer la mâchoire… Ca n’était pas très engageant! :p
      Au final, ça a été le déclic pour moi, pour lui parler des méfaits à long terme de la tototte, et le déclic pour elle afin de l’abandonner définitivement…
      On a déjà tenté plusieurs fois de la dissuader de la prendre et ça n’a marché que cette fois-ci, je suppose qu’elle était prête! 🙂

  • Félicitations MC !

    Pour ma petite sœur, je me rappelle qu’elle l’avait donnée au père noël pour les enfants qui n’en ont pas 🙂 mais elle était plus grande que MC.

  • bonjour,
    ton article a fait tilt dans ma tête, car je commence à faire la gueguerre à fiston pour qu’il arrête de prendre la sienne…
    j’ai remarqué que ses deux dents du bas se sont un peu poussées vers l’intérieur, donc j’ai « décrété » l’arrêt de ladite tototte en dehors des dodos…
    sauf qu’à ce jour, je vois bien qu’il en a besoin ! pour se rassurer sans doute…
    je ne trouve pas encore les mots… j’ai tenté pourtant, vu que je lui ai toujours tout expliquer… seulement je le vois bien, dans ses gestes, son regard, qu’il en a besoin…
    je suis preneuse de tous conseils…

  • Bravo MC!!
    Ça veut dire qu’elle était prête et qu’il lui fallait juste ce petit coup de pouce. Parce que, si elle n’avait pas été prête tu aurais à mon avis, pu lui sortir tous les arguments du monde,rien n’aurait marché 🙂

    J’ai du mal,c’est avec les gens qui « forcent » par le chantage. Genre maintenant tu as tel âge, alors tu arrêtes le pouce/tétine et tu as un cadeau si tu tiens. C’est tellement quelque chose qui rassure, qu’il faut être vraiment prêt! Si ça se passe sans heurts, alors oui encore pourquoi pas…. Mais si l’enfant « souffre » et pleure, ca veut bien dire qu’il n’est pas prêt et en à encore besoin.

    Quant à moi, je ne dirai pas à quel âge j’ai arrêté le pouce 🙂

  • Pas eu ce souci à gérer, ma flle a gardé la tétine 3 mois à peine avant de trouver son pouce… qui s’est infecté ensuite, opération etc et du coup elle a du le lâcher aussi par le force des choses… sinon les histoires d’endormissement il arrive à un moment où de toute façon ça prend des proportions de dingue, tétine ou pas ! 🙂

  • ça s’est passé exactement comme ça pour la mienne aussi! Papa lui a dit qu’elle était courageuse et la tétine a été jetée par le papa toujours dans la grande poubelle des tétines.
    Comme, au début elle a réclamé plus de calins etc. mais tout est rentré dans l’ordre vite!

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


trois + = cinq