Quand l’actualité rend fou

ljtitre 1Ces derniers temps, l’actualité est particulièrement violente dans notre pays… Des « faits divers » qui prennent des proportions extraordinaires dans les médias, qui soulèvent de sérieux questionnements et qui font s’enflammer les foules…

Le bijoutier de Nice… La Petite Fiona…

Des événements qui font froid dans le dos, de par les actes, de pas la façon dont ils sont traités par les journalistes, de par les réactions populaires…

J’ai toujours autant de mal à comprendre pourquoi les gens s’acharnent comme des bêtes quand il s’agit de parler… On loue un homme qui a pété les plombs et tué un jeune homme qui, certes, a commis des actions répréhensibles, mais qui restait un enfant. On condamne une mère qui a laissé mourir son enfant…
On demande à ce que la peine de mort soit rétablie, vite vite! On demande à ce que la justice soit faite, de manière radicale… En graciant un homme qui a tué. En tuant une mère qui n’a rien fait…

C’est facile de parler… C’est plus compliqué de réfléchir un peu, ou encore d’agir.

J’ai lu, entendu, vu, tant de choses qui m’ont choqué… Ces mises à mort virtuelles, ces gens qui sont si heureux de savoir que quelqu’un est mort… Condamner la délinquance mais promouvoir le crime… Curieuse façon de réfléchir.

Et cette mère… Cette histoire dont nous ne connaissons encore rien (les versions des intéressés sont opposées, à l’heure où j’écris ce billet, le corps de la fillette n’a pas encore été retrouvée… Suis-je la seule à garder espoir quant au sort de cette enfant? Suis-je définitivement naïve et idiote pour espérer que, peut-être, elle est quelque part, où personne ne souhaite qu’on la trouve, mais bien vivante?).
Une femme condamnée d’avance, huée, dont une majorité souhaite la mort immédiate…

Je ne comprends pas les jugements alors que personne ne sait rien… Je comprends la colère et l’incompréhension, je ressens moi-même une tristesse infinie, de la colère face à cette histoire, de l’espoir parce que je vis dans un monde parallèle… Mais j’essaye de ne pas juger, parce que je ne connais pas les faits, d’une part, et parce que, quels qu’ils soient, je ne connais pas les circonstances du drame…
Alors en attendant, je préfère ne rien penser.

Et puis viennent toutes ces questions…

Des gens pour condamner d’un côté. Des gens plein d’empathie, de l’autre. Et moi, au milieu, comme toujours…
Je lis que des mères sont des monstres (toujours la mère, toujours… Le compagnon n’est presque jamais évoqué.)
Je lis qu’il faut comprendre ces parents qui dérapent, que derrière la violence, il y a une souffrance…

Et puis je pense à ces enfants.
Ces enfants, au milieu, que personne ne voit vraiment. On les plaint quand ils sont morts, on a de la peine pour eux quand on sait qu’ils ont souffert, et puis, pouf, on les oublie, pour se concentrer sur le vrai problème, les parents, qu’il faut condamner ou soutenir…

Etre parent n’est ps facile. Pour certains, c’est beaucoup plus difficile que d’autres, et les dérives arrivent parce que les parents sont en terrible souffrance et personne ne les écoute, ne les aide. C’est une réalité.
L’autre réalité, c’est qu’il existe aussi des parents réellement monstrueux. Des parents qui peuvent battre, violer, tuer, sans penser à bien, sans aucune raison, comme ça, parce qu’ils sont méchants, vils, parce qu’ils sont pervers. Ces gens là existent, ils font des enfants, leur font du mal… Les enfants, un jour, souhaiteront témoigner mais personne ne les écoutera, parce que les parents ne sont pas comme ça… Les parents ne font pas ce genre de choses, pas comme ça, ça n’existe pas.

Comme toujours, je nage au milieu, sans avis tranché, parce que je ne connais pas les gens, alors je préfère ne pas les juger. Je juge les actes, parce qu’ils sont terribles, tragiques et monstrueux.
Mais je me pose des questions…

Je reste convaincue, naïvement, qu’en chaque personne il y a du bon et du mauvais. Que certains choisissent la bonne ou la mauvaise voie, mais rien n’est jamais totalement irrécupérable. Pourtant j’ai connu des gens monstrueux qui n’ont jamais changé. Mais je préfère croire que, dans d’autres circonstances, avec une autre vie, ils auraient pu être différents.

Bref, désolée pour cet article complètement mal écrit qui pose en vrac toutes mes questions et réflexions en suspens… J’alterne entre réflexion tranchée et avis bien plus nuancés, et je me perds au milieu, parce que la réalité est tellement plus difficile à cerner…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

51 Discussions on
“Quand l’actualité rend fou”
  • Et bien… perso je ne suis pas pour la peine de mort.
    Par contre je pense que les enfants devraient avoir le droit d’être heureux.
    Et c’est au parents de faire en sorte que cela se passe bien pour eux.
    Il n’y a pas de parents parfait, cela se saurait !
    Comme tu dis chacun fait comme il peut.
    Je conçois, pour l’avoir vécu, qu’une femme mal traité s’enferme dans une spirale qui fait qu’elle n’ira pas demander d’aide, qu’elle fini par croire qu’elle n’est rien !
    Mais les enfants ne devraient pas avoir à subir cela.
    La question étant : comment gérer ce type de situation au mieux des intérêts des enfants qui restent !
    Je ne suis pas du tout pour un mode de pensé unique et totalitaire comme la société actuelle l’exige, chacun est libre de penser ce qu’il veut…
    Il y a normalement une justice en France qui s’applique, et dans ces moments là je n’aimerais pas être juge.

    • Merci Lisenn pour ton avis!
      C’est difficile de porter un jugement quand on ne sait pas grand chose…
      Et en effet, c’est aux parents de faire en sorte que leurs enfants soient heureux… Pour certains, il faut les aider un peu…
      Ce qui m’agace aussi c’est que l’enfant, les questions que ça soulève sur l’enfant, sa place dans la société, comment le protéger, ces questions là sont rarement abordées, que ce soit par les médias ou les « gens » qui s’expriment.

      • Oui, il est plus facile pour une grande majorité de personne de s’acharner en rejetant la faute sur une personne, au lieu de se remettre en question et de chercher à savoir pourquoi on en est arrivé là, et surtout que faire pour que cela ne se reproduise pas !

        • Après je comprends que la réaction première soit le rejet total et la colère… Mais en théorie on peut réfléchir ensuite… Et se demander comment on agirait dans telle situation, pourquoi on s’en sort mieux? Etc…

          • Mais, pour travailler en relation client à longueur de journée ( je suis bien contente d’être en congé parental pour souffler), bien souvent les gens sont butés, ne voient que ce qui les touches, sont égoïstes, et surtout persuadées d’avoir toujours raison…
            Et dans ce constat je suis loin d’être sectaire car je travaille dans une ville ou plus de 71 communautés différentes se côtoient. (Il il y a d’ailleurs tous les ans une très belle fête des communautés )
            Les gens jugent les autres, et eux sont parfait !

  • j’avoue m’y perdre dans ton article mais c’est parce qu’il a écrit avec ton cœur!! comme toi, je ne comprends le fait de juger les gens, cette déverse de haine, pensons d’abord à l’enfant

        • Non mais je ne l’ai pas mal pris, ne t’inquiète pas! 🙂
          J’étais à vif, c’est certain, comme nombre de Toulousains, et nombre de parents du monde entier, je crois.
          C’est d’ailleurs curieux parce que j’y repensais… J’ai ressenti une haine féroce contre cet homme à qui je n’ai trouvé aucune excuse, et, je dois bien l’admettre, dont j’ai été soulagée du décès. J’ai quand même gardé ma réflexion sur la peine de mort (à savoir que je suis radicalement contre) et j’aurais été « contente » qu’il aille en prison, je n’ai pas souhaité qu’il meurt, même si, malheureusement, son décès m’a soulagé…
          Alors que, paradoxalement, j’éprouve beaucoup d’empathie pour des femmes qui pètent les plombs et commètent au final le même genre de crime –> tuer des enfants.

          C’est marrant que tu le soulignes parce que je me faisais cette réflexion, et ce qui se passe dans ma propre tête m’échappe! 😉

          • les circonstances atténuantes sont très compliquées à comprendre pour le citoyens lambda, mais elles correspondent précisément, selon moi, à la l’arrivée de la démocratie dans le domaine de la justice.

  • Tu es bien la première à mettre en mots ce que je me dis depuis quelques semaines…
    La question que je me pose c’est pourquoi notre société échoue à mettre en place des garde-fous pour tenter de protéger des enfants ? Une société où les médias arranguent les foules plutôt que de demander à des éditorialistes de prendre le recul que nous ne pouvons pas avoir ? A chaque fois la même impuissance, des gens connus des services sociaux mais une plongée certaine. Ca coûte moins cher de laisser ça en pature aux journaux que de se poser la question d’un systeme impuissant.
    Le résultat de ça, c’est qu’on se tourne encore plus vers soi et moins vers les autres, avec toutes les conséquences politiques que ça va avoir.
    Et encore, tu as oublié les roms dans ta liste…
    Allez, je file chanter : C’est une journée idéaaaale, on aimerait se coucher dans les genets, le lundi au soleillllll !

      • Les médias savent très bien orienter l’opinion publique dans un sens ou dans l’autre … On en parlait justement ce we en famille, mais en parlant de la Chine où là-bas, pareil les médias font croire ce qu’ils veulent à la population.
        Pékin toujours le ciel gris, c’est juste de la brume, pas de la pollution voyons …
        Tu crois qu’en Tunisie, ils voient les même images que nous sur le conflit israelo-palestinien ?

        Notre point de vue est sans cesse manipulé par les médias, surtout si on n’approfondit pas le sujet et nous contentons du 20h.

        Enfin là, je dévie 😉

  • Alors tu vois pour une fois mon avis à moi, il est tranché. Peut-être que le fait d’avoir un enfant me rend moins tolérante, mais je n’ai aucune compassion pour cette maman qui a participé d’une quelconque manière au crime de sa petite fille. Elle ne l’a peut-être pas tuée elle-même, mais dans ce cas, pourquoi avoir menti ?
    Autant je peux comprendre les souffrances de gens, certains ont de vrais problèmes, vivent dans la précarité etc etc… Mais voilà, tuer un enfant, ça je ne peux pas le pardonner, c’est tout. Je ne suis pas pour la peine de mort pour autant, mais pour moi ce crime mérite d’être puni. Et malheureusement, j’aimerais croire que la petite Fiona est encore en vie quelque part mais la réalité nous rattrapera certainement très vite 🙁

    • Ben disons que le mien n’est pas tranché parce que j’ai l’impression qu’il peut y avoir encore tellement de rebondissements!
      Si les faits sont ce qu’ils sont énoncés aujourd’hui, alors mon avis à moi aussi est tranché… Et évidemment que je pense que ces gens doivent être punis!
      Mais pour le moment je n’ai pas « d’avis » à proprement parlé parce qu’on ne sait pas vraiment ce qu’il s’est passé, et ça laisse la voie à toutes les hypothèses possibles…
      Et on peut avoir un avis tranché sans s’acharner ni revendiquer la mort des gens (comme tu le fais très bien d’ailleurs).
      Là je n’arrive pas à avoir d’avis parce que je ne sais pas si ce décès est un tragique accident que la mère a voulu camoufler pour on ne sait quelle obscure raison (la peur? La volonté de protéger ses autres enfants -encore que, dans la mesure où elle a emmener sa fille enterrer sa grande soeur, on peut mettre en doute cette hypothèse-, la folie? La stupidité?), ou ce décès est-il un meutre, comme il est annoncé? Auquel cas, en effet, mon avis prendrait une tournure très tranchée aussi…

      Bref, je ne sais pas si je suis bien claire!

  • Je te rejoins entièrement. Je suis fermement opposée à la peine de mort pour X raisons. Je citerais juste Victor Hugo pour ce sujet « la peine se lave dans les larmes, pas dans le sang. »
    Pour ces faits divers violents qui sont cesse mis en avant, ça me désespère grandement. Je trouve qu’on vit déjà dans un monde pas joli-joli et on nous bassine les oreilles avec des histoires sordides, flippantes qui ne font que flatter les bas instincts. Quand je lis les commentaires des internautes, ça me donne envie de pleurer. A quand les JT qui nous présenteront l’avancée de la construction de la Sagrada Familia ? Ou une naissance de bébés pandas dans un zoo (parce que c’est choupi les bébés pandas) ?
    Comme tu le dis, on applaudit un bijoutier qui a buté un gamin, dans le dos et qui prenait la fuite (ce monsieur n’était donc plus en danger !) et on lynche publiquement une femme dont on ignore quel rôle elle a pu avoir dans la mort de sa fille. Mais bien évidemment, c’est une maman, donc forcément…elle doit être parfaite. En effet, on ne parle ni du père, ni des grands-parents ou des voisins ou même des services sociaux qui n’ont rien vu, rien fait.

  • Moi aussi ces questions me retournent les méninges et l’estomac; je trouve qu’il serait judicieux, au delà des réactions épidermiques et empathiques naturelles qui peuvent se poser, de comprendre comment une société peut en arriver là : comment d’un coté on peut laisser mettre des enfants en danger avec des gens qui vont leur faire du mal, sans suivi, sans alerte. On est pas à l’abri d’un « accident » sur un enfant . On confie des enfants à la maman dans un divorce de façon presque automatique, même si elle est instable, on donne des gardes alternés à des parents qui maltraitent des enfants et personne ne voit jamais rien venir. Moi ce qui me scandalise vraiment c’est que personne ne protége les victimes ( actuelles ou à venir) On ne traite le probléme APRES sa survenance… Alors qu’il existe des tas de structure de suivi qui existent et qui mériteraient d’être renforcées pour justement anticiper ces situations ( assistantes sociales, suivi médico psychologique et tout) mais pas assez de moyens pour tout ça , les fonctionnaires y’en a trop bla bla …ceux qui sont pour la peine de mort pensent souvent qu’il y a trop de fonctionnaires, fainéant tout ça alors que l’état est débordé… Tout le monde sait que la peine de mort n’arrête pas le crime ( voir les statistiques des états unis sur le ratio crimes / peine de mort c’est édifiant) Tout ça finalement me laisse un vrai gout amer car nous serions dans un pays moins axé sur le bien être des ses citoyens je pourrais comprendre, alors que tout existe mais que rien n’est fait . Le résultat se lit dans les gros titres sordides et déchaine toutes les pulsions malsaines d’une population en mal de rêve… déprimant .

    • Et encore, d’expérience, même après la survenue du drame, pas grand chose n’est mis en place. Et je suis persuadée qu’un début de problème commence ici, car les gens battus deviennent des gens qui laissent battre (ou battent eux-même), les victimes deviennent des personnes instables, qui laissent faire ou commettent à leur tour l’irréparable…
      Ca parait « cliché », mais c’est la terrible réalité. Une famille incestueuse l’est depuis plusieurs générations, par exemple. Et quoi de plus « normal »? Une personne abusée que personne n’a soutenu, comment peut-être faire autrement que de croire que ce qu’elle a vécu n’est pas si grave, ou d’autres mécanismes pires encore (la culpabilité qui amène à croire que les enfants ne sont pas en danger, comme c’était mon cas, par exemple).

      On ne protège pas les victime, ni avant, ni pendant, ni après… Qu’on ne s’étonne pas de vivre dans une société qui marche sur la tête…

  • Merci pour tes mots.
    Je suis dérangée également par ces mises en pâtures médiatiques, ce déchainement de violence de tous les bords.
    Pour reprendre l’exemple du bijoutier : oui c’est mal de braquer, cambrioler,….Je peux comprendre le ras bol des commerçants mais je ne peux pas comprendre qu’on puisse se faire justice soit même. Nous sommes dans un état de droit et pas dans le far west. Alors la loi interdit le vol et elle interdit aussi de tuer. Se faire voler, ne donne pas le droit de tuer…Pour moi, le débat s’arrête là. Ce déchainement de violence, les groupes facebook de soutien au bijoutier,….me font très peur pour l’avenir puisque une majorité visible semble trouver normal qu’on se fasse justice soit même.

    Pour la petite Fiona, je suis horrifié de ce qu’a pu endurer cette petite fille. Comme, j’ai pu l’être de ce qui était arrivé à la petite Typhaine, et comme toi je me demande, ce qu’on fait avant pour que cela n’arrive pas…et dans cette histoire, je pense que la priorité avant tout est de protéger ses deux petites soeurs avant de se déchainement de violence également.

    Le monde actuel et sa violence quotidienne me fait peur pour l’avenir…la vie peut être jolie mais l’actualité nous force à voir le mal et le négatif partout alors qu’un changement d’axe parfois permettrait d’être moins dans le sensationnel, le violent…
    bon désolé, pour ce commentaire décousu.

  • Merci pour ton article qui résume ma pensé, le monde est déjà fou et sauvage, les journaliste s’ érigent en procureur, en juge,ne se contentent plus de donner des faits quand ils les ont , ils inventent des info, des thèses , et surtout attisent la haine.. on se retrouve au moyen age avec des gens prés en lapider à coup de cailloux… vivement le prochain fait divers sordide pour recommencer, pour faire du buzz.. tout ça me dégoute profondemment
    En ce qui concerne la pauvre petite gamine en question, oui hélàs, j’ai la conviction depuis le tout début de cette affaire que ça fait bien longtemps qu’elle n’est plus de ce monde, évidement j’aimerai mieux avoir tord…

    Je me permet de t’envoyer quelques notes de musique pour adoucir tout ça http://www.youtube.com/watch?v=ktvjROfdn0c

    Bonne journée à toi malgrés tout.

  • Merci pour billet, je suis également choquée par ce qui se passe aujourd’hui, oui certaines personnes sont des délinquants, d’autres sont des mères maltraitantes, mais de là à vouloir faire justice soi-même, souhaiter la mort ou s’en réjouir.., mais où vivons nous ? Tant de violence de la part de certains membres de nos collègues, voisins, amis, et familles ben moi ça me fait peur, bien plus que le délinquant et la mère maltraitante (qui restent heureusement encore des exceptions). Je ne cautionne ni la mère de Fiona, ni le jeune sur son scooter, mais je ne cautionne pas plus le bijoutier et encore moins son comité de soutien, ni les gens qui hurlaient « Salope » devant l’hôtel de police. J’espère que les gens retrouveront la raison.

    • Voilà, je suis comme toi!
      Heureusement que je ne cautionne pas les agissements des parents maltraitants ou des délinquants… Mais ça ne justifie pas une telle coulée de haine… Et comme toi, c’est peut-être ce qui me fait le plus peur, ces gens qui se croient irréprochables mais qui sont prêts à donner la mort…

  • Je suis tellement d’accord avec toi..
    Tout cette violence exacerbée venant de la masse populaire en réaction aux faits divers expriment une sorte de ras le bol. Les gens tombent dans la facilité de la condamnation, pour se soulager un peu.
    Les être humains ne sont pas tous dotés d’empathie. Beaucoup préfère hurler au scandale en propageant la haine. Comme une frustration d’une vie entière extériorisée au beau milieu de tout ça.
    Il faut garder une position de recul, une certaine lucidité sur les choses. Proner la violence n’arrangera rien…

  • Comme toi, LMO, j’ai du mal à avoir un avis tranché, à juger, sans avoir tous les éléments, surtout concernant la mère à priori très influençable …
    Par contre ce qui me répugne dans cette histoire, c’est la médiatisation que les parents ont eu même orchestrés.
    Voilà, leur fille est morte parce qu’ils n’avaient certainement pas les idées claires pour l’emmener aux urgences … voilà ce que fait l’alcool et la drogue … il y a non assistance à personne en danger. Mais ensuite, une fois les idées claires, en découvrant que la petite fille était décédée, le premier réflexe, n’est-il pas d’appeler les pompiers, le SAMU plutôt que de cacher le corps, puis de faire croire à un enlèvement ?
    Ca, je ne le comprends pas.

    Pour l’autre affaire, il n’était pas en situation de légitime défense je crois donc il n’y a pas à discuter. Mais je n’ai pas trop suivi l’affaire, je ne regarde plus beaucoup les infos …

  • Je t’avoue, que dès l’annonce d’une info comme ça, j’ai tendance à juger les gens.. Mais j’essaye de me reprendre très vite pour n’essayer de juger que les actes, et puis essayer de ne pas juger du tout.. Parce que ce n’est pas mon rôle.
    Merci pour cet article 🙂

    • Je juge aussi, mais comme toi je me reprends. Et surtout je ne demande pas leur mise à mort immédiate!
      Juger les actes est humain, c’est même plutôt sain! Mais je juge également les propos des gens qui réclament le retour de la peine de mort ou tiennent des propos aussi monstrueux que les actes!

  • Merci Madame la Mite !

    Parce que cet article, même un peu en vrac, m’a fait me poser et m’interroger sur moi-même. Parce que j’ai peut-être tendance à juger trop facilement. A balancer de grandes phrases sans toujours peser le poids de mes dires.

    Mais je vais tenter de faire attention maintenant que tu m’as mis mon erreur sous nez, promis ! 🙂

  • Personnellement ce genre d’histoire me rend malade. J’y pense sans arrêt.
    Et je vais peut etre choquer mais je vais plus loin.
    J’ai une amie d enfance qui va tres mal, des depressions a répétition depuis 20 ans, jamais de boulot pour plus de deux mois, une experience en hopital psychiatrique, une relation avec un homme alcoolique, sans papier donc qui ne peut pas travailler ou beneficier d’une aide… elle m’ecrit recemment (on habite deux continents differents) qu’ils veulent avoir un enfant… Mon sang n’a fait qu’un tour. Je l’aime vraiment et tres sincèrement mais j’ai du mettre les cartes sur table. Je ne la soutiendrai pas pour ça. Elle me dit que l’enfant les rendra heureux, que son homme arretera de boire pour lui. Je ne peux pas entendre ça. Elle me dit qu’elle « a bien le droit d’avoir un enfant »… Ca me rend malade.

    • Je comprends… Et malheureusement, à part l’avertir (et je trouve vraiment bien que tu l’aies fait), tu ne peux pas faire grand chose. a part les « surveiller » de près et contacter les personnes nécéssaires en cas de besoin…

  • je suis personnellement contre la peine de mort aussi, mais parce que je trouve que c’est trop « facile »… surtout lorsqu’il s’agit de monstres qui ont fait du mal à des enfants…
    je ne le comprends pas, ne l’accepte pas.
    c’est vrai qu’être parent, c’est souvent difficile, on a souvent des choix a faire, on se plante aussi parfois… mais toujours, quand on est un parent digne de ce nom, on cherche à faire de son mieux…

    la petite Fiona et tellement trop d’autres enfants tombent trop souvent sous les coups répétés et la violence de ceux qui ne sont parents que de nom… ça me révolte

    pour ces tortionnaires, je préfèrerai qu’on rétablisse le bagne… passer le reste de sa vie loin, à faire des taches ingrates et inutiles, sans repos ni répit, leur ferait sans doute réfléchir un peu pus à ce qu’ils ont fait, et leur ferait partager la souffrance qu’ils ont fait endurer à ces pauvres gosses…

    J’ai moins d’empathie que toi sur ce sujet. J’en chialerai des fois quand j’entends toutes ces horreurs que les gosses subissent… et je leur casserai bien la gueule aussi (pardon pour la vulgarité)…

    J’ai eu tellement de mal à avoir mon fils, on est passé par tellement d’épreuves, que je n’arrive pas à concevoir comment on peut envisager une seconde de blesser un si petit être…

    Certains ne sont pas faits pour être parents, et après avoir commis de telles atrocités, ils devraient perdre ce droit et ce « titre »…

    Bien entendu, ceci n’est que mon humble avis!!!

  • Je prends le temps de poster moi aussi mon commentaire (je réponds plus vite quand il s’agit de concours, bizarrement, mais ça ne fait pas appel à ma réflexion 🙂 ).

    Je ne comprends d’abord pas pourquoi les médias nationaux relaient autant des faits divers… Parce que ce sont juste ça, des faits divers…. Avec mort d’homme ou d’enfant, des faits divers terribles, mais pourquoi insister autant dessus ?? Pour tenter de comprendre tous les mécanismes qui ont amené la situation (la précarité du jeune braqueur, la peur et la lassitude du bijoutier, le manque de soutien familial à une mère et un beau-père, la misère sociale… ), et réfléchir sur ce qu’il faudrait faire pour que ça n’arrive plus ??? (non, la peine de mort n’est pas une solution pour que ça n’arrive plus… enfin à mon avis)

    Et bien non, on livre juste ces histoires en pâture à la vindicte populaire, les gens réagissent à chaud et violemment (et j’avoue que ça me fait peur de savoir que tant de personnes soutenaient le bijoutier meurtrier). Et l’ensemble de la population se délecte de ces horreurs, qui ne peuvent arriver qu’aux autres… ces autres qui sont des monstres….. seulement des monstres, et même plus des êtres humains avec une histoire, des émotions, des sentiments, à écouter, une famille à aider…

    Bref, moi aussi la médiatisation de ces faits divers me dégoûte, tout comme la réaction populaire.

    Merci pour ton article, brouillon certes, mais que j’ai totalement suivi et compris (ça doit être tout aussi brouillon dans ma tête).

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


+ sept = dix