Mes filles et les écrans…

Je viens de terminer un livre qui s »intitule « Apprivoiser les écrans et grandir », qui pose la règle du 3-6-9-12 pour intégrer peu à peu les écrans dans la vie de nos enfants.
– Avant 3 ans, aucun écran!
– A partir de 3 ans, l’enfant peut commencer à regarder la télévision
– Dès 6 ans, il peut commencer à jouer à des jeux vidéo
– Dès 9 ans, il peut accéder à l’internet mondial
– Dès 12 ans, il peut s’ouvrir aux réseaux sociaux.
C’est grosso modo l’idée.

htitre 1

J’ai un avis globalement bon sur ce livre, même si quelques points l’on agacé. Il est plein de statistiques qui font peur, assez culpabilisantes… Mais elles ne sont présentes dans le livre qu’à titre informatif, pour bien faire prendre conscience des dangers des écrans, en fonction de l’âge.
A côté de ça, je le trouve peu stigmatisant, l’auteur pose les problèmes, les conséquences d’une utilisation incorrecte des écrans par les enfants, et donne des pistes de réflexion ainsi que des solutions concrètes pour corriger une situation qui a pris une ampleur difficile à gérer.

J’ai trouvé, au final, que ce livre apportait surtout des conseils de bon sens, et j’avoue avoir été un peu étonnée de certains conseils comme « Pas de télé dans la chambre avant 9/10 ans », ou encore « N’allumez pas trop la télé quand votre bébé est dans la pièce », ou le très sérieux « Pas de portable avant 9 ans ».
Ca m’a étonné parce que ça ne me viendrait pas à l’esprit d’offrir un portable à ma gamine en CM1, et encore moins de mettre une télé dans sa chambre.
Cela étant, j’ai connu des gens (croisés dans un camping) qui se vantaient d’avoir installé la télé dans la chambre de leurs enfants de 2 et 4 ans, comme si c’était le luxe absolu… Et d’autres qui laissaient la télé allumée non stop, en fond sonore, avec leur bébé dans la pièce.

Je me moque, mais je ne suis pas tellement mieux à me balader partout avec mon iPhone et à passer un temps fou sur mon ordi chéri… Mes filles ne voient pas l’écran, mais elle me voient devant, et l’exemple n’est pas à proprement parlé très folichon!
Pourtant, j’ai bien conscience du problème et j’essaie souvent de l’éradiquer, en vain.
Et c’est d’ailleurs ce qu’il manque à ce bouquin, des conseils pour que les PARENTS décrochent un peu de leurs si précieux écrans…

Ici, les filles ont un rapport aux écrans assez sain, de mon point de vue.
Je ne regardais que très peu la télé, étant petite, j’ai gardé cette habitude en grandissant (et c’est fou comme il m’est plus facile d’éteindre ma télé que mon ordi) et de ce fait, les filles la regardent très peu aussi.
Mouflette doit passer 2 heures devant par semaine, à tout casser (allez, 4 heures quand c’est les vacances), un petit film le mercredi, et c’est tout…
Elle a droit de jouer à la Wii une petite demi-heure par soir, mais fréquemment, cette demi-heure saute.
L’écran devant lequel elle passe le plus de temps est son ordinateur, quand elle répond à ses mails, elle cherche de la musique ou regarde des vidéos YouTube (ce qui peut donc être compté comme un temps de télé, en fait… Mais l’utilisation n’est pas la même…). On lui accorde une heure par jour. Une demi-heure si elle a joué à la Wii.
Grosso modo, elle peut tout de même passer jusqu’à deux heures par jour devant un écran, à 12 ans… Ce n’est pas rien…
Même si la moyenne est plutôt d’une heure. Je soupçonne néanmoins un temps « caché », quand elle est censée dormir mais qu’elle checke sans doute ses mails en douce…
Son ordinateur est dans sa chambre depuis plusieurs mois, et il est, de fait, plus difficile de vérifier strictement son temps d’utilisation.
Heureusement, elle n’a pas de portable, donc en journée, zéro écran!
Par contre, en vacances, c’est un peu l’anarchie, chez sa mamie, elle se plaint elle-même d’avoir un accès trop illimité à l’ordinateur, duquel elle n’arrive pas à décrocher, parfois pendant 8 heures d’affilé (la fameuse addiction?).

En fait, à y réfléchir de plus près, Mouflette passe quand même pas mal de temps devant un écran, mine de rien… D’autant que ce temps est vite chronophage et difficile à déterminer!
Mais ouf, elle a 12 ans passés, et d’après le bouquin, son utilisation reste très raisonnable.
Je trouve d’ailleurs la partie sur les adolescents très bien faite, démontant nombre de clichés et d’idées reçues, dédramatisant beaucoup de situation, c’est un bilan assez rassurant! Notamment tout une partie sur Facebook, avec beaucoup de conseils pour aviser son enfant des risques… Et éviter bien des écueils aux parents (par exemple, il ne faut pas devenir « ami Facebook » avec son enfant! Hé ouais!).
Bien que pour moi, la question ne se pose pas encore, Mouflette ne veut pas de compte Facebook (ma fille, cet alien).

Concernant MissCouette, la question, et, comme toujours, bien plus facile… Même si elle a été « confrontée » aux écrans vers 2 ans (bouhhhhhh, les cailloux!!!), son utilisation a toujours été très très réduite! Elle a une fascination pour les Aristocats, qu’elle regarde depuis ses deux ans, donc… Au début, elle tenait 4 minutes, et désormais, elle est capable de regarder un dessin-animé pendant une bonne heure. On l’a même emmené au cinéma il y a deux mois.
La télévision n’est allumé qu’une fois que notre petit monde est couché (une longue lutte acharnée avec Mister Mii, qui avait tendance à l’allumer dès son retour du bureau). On regarde souvent un dessin animé le dimanche, parfois des « Il était une fois la vie » le mercredi… Et c’est tout.
MissCouette aime bien regarder un dessin animé comme elle regarde des livres, on doit être à côté d’elle, l’écouter tout nous décrire, répondre à ses questions. Et elle se lasse quand même assez vite, préférant dessiner, tenter d’écrire des lettres à l’envers ou regarder les images d’un livre, moins fatigant.
Pour elle, on n’a pas grand chose à se reprocher, au regard du livre… Et quand bien même, je trouve qu’il ne faut rien diaboliser non plus, chacun fait ses choix!
Mais comme toujours, je trouve que le bon sens est bien plus facile à suivre avec un petit enfant qu’avec un adolescent!

Pour résumer, ce livre est plutôt bien fichu. Si l’introduction est un poil culpabilisante, le reste du livre donne à lire des conseils précieux, surtout pour gérer le rapport des ados à leurs écrans. Il est, je trouve, moins utile pour les plus petits, mais peut-être parce que nous n’avons aucune difficulté avec MissCouette (ni Mouflette quand elle était plus petite).

Bref, je vous le conseille, ne serait-ce que pour déterminer quelle approche vous souhaitez avoir vis à vis de vos enfants. Après tout, ce livre est un guide, permettant de trouver des pistes, mais certainement pas un plaidoyer contre les écrans..

Apprivoiser les écrans et grandir – Serge Tisseron – Editions Erès – 10€

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

18 Discussions on
“Mes filles et les écrans…”
  • Pas facile de gérer les écrans. Ici les chouquettes ont à peine deux ans d’écarts, du coup la petite a été assez vite devant la télé (Je sais, c’est pas bien, mais difficile de priver la grande )
    Nous sommes en travaux quasi permanent depuis 3 ans, du coup la télé j’avoue c’est très pratique… Et du fait que je dois rester coucher ( depuis le 30 août ) jusqu’à la naissance de junior… ben du coup la TV est mon amie. Je ne peux pas rester debout pour faire avec les filles ce qu’on faisait avant.
    Mais je compte bien remettre les choses en place après la naissance de BB3.
    Et pareil, il ne me viendrait pas à l’idée de mettre une Tv dans la chambre des filles.
    Et pour ce qui est du portable… On a le temps.
    Par contre à Noël elles ont eu des tablettes storio, mais on en limite l’accées.

  • C’est une vraie question en effet.
    Chez nous, la télé est très rarement allumée (et surtout quand PetitChou est couchée) mais néanmoins, elle se rend bien compte qu’on est souvent scotché à notre ordi ou notre smartphone (smartphone qu’elle essaye de choper continuellement du coup, puisque ça a l’air super comme « jouet des grands »), et pour ce qui est de la TV même si avant 3 ans je suis du même avis que M. Tisseron, ben c’est quand même bien pratique quand il faut lui couper les ongles (il n’y a que comme ça qu’elle ne bouge pas).
    Bref, pas facile de tenir sur ses principes, et encore moins de montrer l’exemple. Contrairement à nos parents qui ont grandi sans ordi, sans tv, sans jeux vidéos, et sans facebook, je crois que l’on va forcément transmettre (plus ou moins consciemment) un autre modèle de relation aux écrans. Reste à trouver l’équilibre et garder un peu de bon sens.
    NB. La télé dans la chambre ???? seriously ?

  • J’ai l’impression de me lire! Même enfance que toi, sans télé ou presque, ça ne m’a jamais attirée, par contre franchement accro à l’ordinateur et au téléphone mais je me soigne… (je te conseille d’ailleurs le livre « Pause » de Susan Maushart, ça en dit long sur notre addiction aux nouveaux médias électroniques). Ma fille a 3 ans et a commencé à regarder les dessins animés à 2 ans également (bouh!!) mais je limite à un dessin animé par jour (entre 1h et 1h30) et j’éteins la télé au-delà de ce temps. Certains jours, nous sommes tellement occcupées à jouer aux cartes ou à sortir qu’on oublie d’allumer la télé donc je pense que sa consommation hebdomadaire est très raisonnable.
    Je connais des gens qui vivent avec la télé non-stop, même pendant les repas de famille. Personnellement, ça me donne mal à la tête. J’aime le silence, tout du moins le bruit d’une vie de famille normale. Mon homme aussi avait tendance à allumer la télé à tout bout de champ et je l’ai beaucoup limité dessus, au moins en présence des enfants. Bref, je pense que les écrans ne sont pas forcément néfastes, il faut juste en faire une consommation modérée.

  • Je crois que je vais le commander (faut que t’arrêtes de présenter des bouquins, je me ruine. Les écrans c’est ma grande culpabilité et pourtant je sais bien qu’on limite bien plus que d’autres….j’allaite actuellement mon bébébulle c’est pour dire… c’est aussi mon combat avec mon ami ne voit pas les mêmes problèmes que moi… Bref ça m’intéresse et puis j’aime bien Serge Tisseron…

  • 2 ans? bouh? Je connais pas mal de parents qui mettent leurs enfants de trois mois devant … je ne suis pas du tout contre la télévision mais quand je vois le pouvoir hypnotique que ça a sur eux,ça me fait peur ! Ils « avalent » des images et paroles sans les digérer. D’ailleurs, quand la grande regarde un dessin animé et que je n’entends plus le petit frère babiller c’est qu’il a réussi à se retourner pour regarder l’écran! Petit malin … et quand on va chez les gens qui ont la télévision tout le temps allumée, impossible d’en descotcher ma fille.
    Je trouve qu’il faut juste trouver un juste milieu … même si parfois ça m’est arrivé de mettre la grande devant la télé pour avoir un moment ! (là on peu faire BOUH :p)

  • Bonjour !
    Sujet intéressant ! Même sans être accro nous vivons entourés d’écran et cela va en augmentant depuis notre propre enfance. Pour mon aîné, très inquiète de ce que je lisait et connaissant des enfants plus grands dont la télé était la baby sitter (et qui ne se décollait plus de la télé ou de l’ordi à l’adolescence) j’ai été très vigilante et j’ai appliqué les consignes à la lettre. Ma fille qui a maintenant 7 ans regarde la télé de temps en temps, joue un peu sur l’ordi mais elle préférera toujours une autre activité (que nous lui proposons) à ces occupations là, c’est ce qui me rassure. Le jour où elle refusera de sortir ou de jouer parce qu’il y a un dessin animé à la télé ou un jeu sur l’ordi je m’inquiéterais. Pour ce qui est de la télé dans la chambre, je n’en vois pas du tout l’utilité, je n’en ai pas dans la mienne et je crois que cela ne sert qu’à inciter les enfants à la regarder. D’ailleurs, de par mon métier, je sais qu’énormément d’enfants ont une télé dans la chambre, voire un ordi à partir d’un certain âge, je crois que cela rassure certains parents de se dire qu’ils offrent tout cela à leurs enfants mais c’est rarement positif. Certains enfants « revivent » quand les parents les libèrent de ces objets, ils sont plus calmes, plus ouverts etc.. Cela dit, je ne veux pas diaboliser non plus les écrans. Il y a des choses intéressantes à la télé et l’ordinateur permet d’apprendre plein de choses, mais il faut être guidé, encadré etc…
    Pour mon deuxième enfant, je trouve que c’est plus compliqué parce qu’on ne peut pas « priver » l’ainé de télé pour éviter que le deuxième voit l’écran. Et j’ai pu constater comme un enfant de 18 mois est captivé par la télé et réclamé même des dessins animés. ALors on regarde les dessins animés avec modération. En tous cas il ne faut pas culpabiliser les parents, le monde est bourré d’écran et rien que le fait de se poser la question est déjà un très bon signe, il me semble…

  • J’avais fait un article aux VI sur la relation enfants/écrans et c’est vrai que c’est difficile aujourd’hui quand soi même on regarde la tv ou le PC ou la tablette de demander à son enfant de ne pas regarder ou de se priver !
    Concernant la TV j’ai plus de facilité que mon homme à la laisser éteinte. Mais supabb aime bien les dessins animés (shrek, wall-e, et autre ratatouille !).
    Pour la tablette j’ai trouvé des jeux éducatifs, il a le droit de faire une ou deux histoires et il éteint lui même la tablette ensuite (c’est bien mon bonhomme ^^).
    Le téléphone pour le moment c’est No Way ! je vois pas pourquoi il en aurait besoin 🙂
    Avec l’âge, ça évoluera, et ça sera plus compliqué pour nous ^^

  • Dans un docu sur France 5, le journaliste montrait un groupe d’une cinquantaine de petits maternelles dont plus de la moitié avait la télé dans leur chambre. C’est flippant, surtout quand on connait les effets sur les enfants !

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


cinq × cinq =