Rencontre VI – Concours!

Bonjour chers détenteurs de neurones !

Elles approchent à grands pas alors il est temps de vous parler un peu plus des 2e rencontres IRL des Vendredis Intellos .
Elles se tiendront à Lyon les samedi 2 et dimanche 3 novembre 2013.

[D’ailleurs, j’en profite pour glisser une confidence au lectorat de LMO que je sais en partie toulousain : comme nous souhaitons aller à la rencontre de tous nos lecteurs et contributeurs, sachez que les rencontres 2014 auront lieu à Toulouse ! A bon entendeur…]

Cette année, nous avons choisi le thème suivant :
La co-éducation : parents, grands-parents, famille élargie, école, associations de parents, institutions de soutien à la parentalité… vers une nouvelle communauté éducative ?

Inscriptions en ligne jusqu’au 25 octobre 2013

chorale

J’ajoute que si vous souhaitez suivre les conf’ateliers à distance, le hashtag #VI2013 vous permettra de le faire sur Twitter !

Ce qui m’amène logiquement au fameux concours qui accompagne cette présentation.

L’idée, c’est de vous proposer de poser la question de votre choix à l’un de nos invités. Nous avons réuni 4 personnalités aux profils et aux domaines de compétences variés. Sur le blog des Parents 2.0, vous trouverez plus de détails sur leurs interventions, ainsi que :

Le programme détaillé

 

L’un d’entre eux est Jean-Pierre Lepri. Père et grand-père, ayant passé plus de 50 ans au sein de l’Education Nationale (en tant qu’instituteur, formateur, inspecteur, etc.), il est docteur en sociologie et en éducation, et également auteur et fondateur du CREA-Apprendre la vie. Vous l’aurez deviné, Jean-Pierre Lepri a ainsi accepté de venir nous parler de cet incontournable acteur institutionnel de la co-éducation qu’est… l’Ecole ! Mais comme vous le verrez en lisant son dernier ouvrage (La fin de l’éducation… commencements, éditions L’Instant présent, 2012) ou la présentation de son intervention faite par Mme Déjantée, son avis sur la question n’est pas tiède !

Son intervention aux Rencontres 2013 des Vendredis Intellos s’intitule donc : Pourquoi éduquer ?
Aperçu :
Personne n’échappe à l’éducation. Très peu en réchappent…
À l’école, en famille, dans la rue, au travail, à la télé…
Pourquoi ces éducations-formations ? À quelle fin (quelle finalité) ?
L’éducation, je la trouve en naissant, elle n’a pourtant pas toujours existé.
Et il n’est pas dit qu’elle va durer. Pour plusieurs raisons.
Quelle fin (quelle disparition) prévisible pour l’éducation ?
Mais alors, peut-on vivre sans éducation ?
Moins bien ou mieux ? Pourquoi ? Comment ?
Une réflexion inédite sur le pourquoi des éducations, loin des actuels et sempiternels débats sur le comment «mieux » éduquer…

Alors ? Perplexes, curieux, inspirés ? Lâchez-vous !!

Modalités du concours :
• Pour participer, laisser votre question en commentaire de ce billet
• au plus tard le lundi 28 octobre inclus.
• Nous tirerons une question au sort et annoncerons le-a gagnant-e le mardi 29 dans la journée.

Tous les partages et retweets sont les bienvenus : nous en avons vraiment besoin.

MERCI !
A bientôt !

Mme Sioux

 

 

Article écrit par Madame Sioux, pour promouvoir la rencontre des Vendredis Intellos, je la remercie chaleureusement pour cette rédaction!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

7 Commentaires sur
“Rencontre VI – Concours!”
  • Fan des VI mais ne pouvant participer IRL à la Rencontre, je profite de toutes les occasions pour y mettre un pied virtuel !
    Je connais « bien » la réflexion de JP Lepri, je cogite actuellement très sérieusement à la déscolarisation, mais… pour cette première année d’école pour mon aînée, elle aime bien y aller, même (parce que ?) elle se fait punir tous les jours ! :)

    J’aurai une question très concrète : il n’est actuellement pas possible se passer complètement d’éducation (unschooling, par opposition au homeschooling). En effet, un inspecteur passe dans toutes les familles qui ne scolarisent pas leurs enfants, pour vérifier les acquis selon les critères de l’Éducation Nationale.
    > comment faire pour respecter à la fois l’enfant… et la société dans laquelle il vit ?!!

  • J’avoue avoir beaucoup de mal à entendre que l’école n’est pas nécessaire.

    L’école n’est pas telle que je la rêve. Mais comment rendre le savoir accessible à tous sans une école ou tous peuvent aller, se côtoyer avec toutes leurs différences ?

    Comment faire en sorte que tous les enfants accèdent à une culture commune leur permettant de vivre ensemble plus tard sans une institution de ce type ?

    Est-ce que la question n’est pas plutôt quelle école (quels objectifs, quels programmes, quels professeurs?) construire pour préparer les enfants au monde où ils seront adultes demain ?

    Sinon comment faire pour que les enfants ne soient pas exclusivement prisonniers de leur univers familial ?

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


× un = sept