Les travaux de la discorde…

Sans titre 1Voilà deux semaines que je ne blogue plus ou presque. Deux semaines que je suis loin de chez moi, avec MissCouette, forcée à l’exile par des travaux et mon état de santé… Il reste 4 jours avant notre retour à la maison, afin de réunir à nouveau notre famille qui supporte très mal la séparation.

Des travaux pour quoi, allez-vous me demander? (Ou alors vous en avez rien à ficher mais je vais vous raconter quand même!) Hé bien les travaux votés par la copropriété afin de refaire les conduits de cheminée de nos voisins…
C’est une longue histoire et je ne vais pas rentrer dans les détails… On a UN voisin qui a la chance d’être détenteur d’une magnifique cheminée, voilà plusieurs années que le pauvre homme ne peut pas l’utiliser à cause d’un risque très grand d’empoisonner tout le monde au dioxyde de carbone à cause d’une fuite dans les conduits. Le règlement de la copropriété datant de Mathusalem oblige tous les copropriétaires à payer pour un seul homme… Nous avons peu de dixièmes, nous n’avons payé « que » 1500€, c’était rageant mais avalé.

Moins avalés les travaux demandés pendant des vacances scolaires (afin de pouvoir fuir en famille) qui ont finalement débuté début novembre, juste après les vacances, donc, et en plein début de grand froid…
J’ai dû fuir parce que je travaille à domicile, donc me coltiner les ouvriers et le bruit toute la journée, bof bof… Et surtout parce que je suis malade, fatiguée, affaiblie, et je ne peux pas envisager d’aller passer mes journées à vagabonder dehors au froid.
MissCouette m’a suivi parce que louper trois semaines de maternelle, ça a peu d’impact (après concertation avec la maîtresse qui a approuvé notre choix), et parce que des travaux comportent des risques pour un petit enfant, autant les éviter au maximum.
Mister Mii a dû rester à la maison parce qu’il travaille, hein… Et Mouflette avec lui parce que la 5°, ça a un peu plus d’importance que la petite section de maternelle… Et au début elle ne voulait de toute façon pas quitter son foyer, même en chantier!

Bref, la situation est pénible, mais elle est censée durer 3 semaines, c’est gérable.
Sauf que, parce que évidemment, qui dit travaux dit délai non respecté et plein de merdouilles attenantes! Les travaux ont pris une semaine de retard! On ne sait pas encore si c’est au niveau de l’immeuble ou juste chez nous (oui parce qu’on est deux à subir les travaux, et même pas le propriétaire de la belle cheminée, tout ceci est très juste!).

Là encore, ça serait gérable… Sauf que, ben ça n’a pas suffit, et en ouvrant les combles au dessus de chez nous, les ouvriers ont découvert environ 2 tonnes de gravats, prêts à nous tomber sur la tronche depuis on ne sait pas trop quand… Les poutres ont déjà commencer à fléchir, et grosso modo, on vivait avec une épée de Damoclès, au sens propre du terme, sans même le savoir, depuis on ne sait pas quand.
Sauf que, non seulement nous sommes en danger de mort, mais les combles étant au dessus de notre tête et accessibles par aucun copropriétaire, on risque de se voir mettre leur présence sur le dos, et donc d’assumer seuls la charge financière de leur enlèvement…
Ca reste assez flou, on a du mal à avoir des précisions, ce qui rend la situation très stressante, j’espère que nous en saurons plus dans les prochains jours, notamment quand les gravats vont être enlevés afin de nous laisser une chance de survie!

Bref, c’est assez agaçant, tout ça, même si au final les travaux de la cheminée sont une bonne chose parce qu’ils vont peut-être nous éviter de nous prendre deux tonnes de briquettes sur la tronche!
L’incertitude est très contrariante et franchement angoissante (quand cela va t’il être retiré? Combien encore cela va t’il nous coûter? Est-ce possible d’être poursuivis alors que nous n’y sommes pour rien, juste parce qu’on habite en dessous?).
D’autant plus agaçant que nous venons de signer un compromis de vente pour l’appartement (il y a un mois déjà) et que nous sommes censés partir dans deux mois… On aimerait, d’une, laisser un appartement sain et sans danger à nos acheteurs, de deux, partir dans des conditions correctes pour nous…

Voilà voilà pour les nouvelles…
J’espère avoir des choses plus réjouissantes à vous annoncer en fin de semaine!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

28 Discussions on
“Les travaux de la discorde…”

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


+ deux = onze