Le déménagement

Le déménagement

Voilà 10 jours que nous avons déménagé et ENFIN internet est connecté (en filaire, version old school, mais c’est déjà mieux que le vide intersidéral!), je saute sur l’occasion pour écrire mon premier article dans ce nouvel appartement et vous donner des nouvelles!

Le déménagement s’est passé… Pas trop mal on va dire…
On a fini les cartons en speed (109 cartons, quand même!), mon mari, qui m’épatera toujours, a réussi à faire une blanquette de veau et un boeuf bourguignon avec seulement une poêle et une casserole, afin de bien nous nourrir jusqu’à la dernière minute (je vous ai déjà dit que mon mec me filait de sérieux complexes?)(Enfin ce n’est pas difficile, tu peux me donner tous le matériel nécessaire, je suis bien incapable de te cuisiner une blanquette de quoi que ce soit!)

On a quelques soucis avec la vente de notre appart, qui devait être signée mardi dernier, mais qui a été reportée pour d’obscures raisons. On croise les doigts pour que ce ne soit qu’un malheureux contretemps. On n’a pas encore de date pour la signature, d’ici 2 semaines environ, normalement…

Le jour du déménagement, il a tellement plu que la Garonne a débordé et il y avait des flaques semblables à des étangs dans le jardin de notre nouvelle résidence… Les déménageurs étaient ravis. D’autant qu’ils n’avaient pas été tenus au courant par leur patron que notre logement était sur deux étages…
Mais à 6 grands gaillards, ils ont plié le transvasement des meubles et cartons en moins de 9 heures, ce que j’ai trouvé absolument fascinant!

C’était bien pratique de faire appel à des professionnels, mais ça fait un drôle d’effet de rester les bras croisés, à donner des directives (« mettez moi ce canapé à l’étage! »"Le frigo, c’est dans la cuisine, là-bas au fond! »). J’ai vraiment eu le sentiment de ne pas être à ma place, de ne servir à rien…
Si un jour je fais appel à un agent d’entretien, j’aurais plutôt intérêt à partir loin si je ne veux pas l’aider en permanence (ce qui n’est à priori pas le but).

L’emménagement s’est bien passé également. L’euphorie de découvrir un nouvel endroit, de se l’approprier un tout petit peu.
Grâce à ma mère, venue m’aider, les chambres des filles étaient installées dès le soir-même!
Le reste de l’appart a suivi… Seul le salon/cuisine et le « bureau/chambre du bébé » restent à la traine.

Il y a plein de pièces partout, les filles ont une chambre chacune (qui malgré les angles, sont spacieuses et agréables), comme avant, mais elles ont, en plus, un grand espace de jeux sur le palier… Mais genre très grand! Elles ont hérité de notre grand canapé d’angle (habituellement, je déteste les canapés d’angle, mais c’est le seul qui convenait à notre ancien logement… Et faut avouer que c’est confortable!) et ont tous leurs Légos et jeux de société dans cette grande pièce… Très pratique et conviviale, on prend plaisir à prendre une petite demi-heure chaque soir depuis notre arrivée pour jouer au Cochon qui rit, à Safari Malin ou pour initier MissCouette aux échecs (qui n’a retenu que le mouvement du cavalier, pour l’instant)

Bref… L’appart en lui-même est très sympa, on s’y sent bien… Tout est un peu à l’envers et fichu bizarrement, nous constatons plein de petits détails absolument pas pratiques chaque jour… Mais ce n’est que provisoire alors on en rigole.
La résidence est calme, le jardin, quand il n’est pas inondé, est mignon comme tout, les filles prennent plaisir à s’y amuser au moindre rayon de soleil. Ca change la vie!
Evidemment, c’est un peu plus dur de se lever le matin, n’étant plus à 3 minutes à pieds des écoles et collèges…
Le quartier fait un peu dortoir, et ça ne nous correspond pas du tout… Au moins on sait où ne surtout pas chercher une maison! Mais pour un an ou deux, ça fera bien l’affaire!

On a un pied dedans, un pied dehors… On regrette notre quartier, notre si bel appartement (qui était à nous! Et on se sent bien plus chez soi dans un bien qui nous appartient qu’en location, nous le réalisons puissance 1000!), on n’investit pas tellement les lieux ici, car nous savons que nous pouvons être partis d’ici 8 mois, 1 an ou 2 ans… On commence déjà à se projeter dans une future maison, avec tant de pièces, tant de m², dans tel quartier… On est partis en location dans l’unique but de nous laisser le temps de trouver la perle rare!

Les filles, elles, n’e s’ennuient pas de toutes ces considérations! Les deux sont ravies de prendre les transports en commun tous les matins… Les deux vouent un culte à la terrasse et au jardin! Les deux préfèrent vivre ici, dans ce grand appartement avec un étage quasi rien qu’à elles que dans l’ancien, plus joli, plus proche d’absolument tout (au coeur de tout, devrais-je dire) mais moins grand et avec moins de place pour elles. Et elles n’envisagent que dans très longtemps un départ pour une maison (mais un an ou deux pour un enfant, c’est dans très longtemps, non?)

Enfin bref, nous sommes dans une période transitoire!

Le déménagement Le déménagement

Vous aimerez aussi :

16 Réponses pour “Le déménagement”

  1. Nathalie, Lheuredete 3 février 2014 à 12:45 #

    Ne m’en parle pas, je vois bien tout ce qu’un déménagement peut porter comme contraintes. Cela dit, vous avez fait là un grand pas… et un grand pas positif ! Vous devez être heureux (et fatigués).
    Chapeau à ton Homme qui devrait s’inscrire à Masterchef. A moi aussi, il me file des complexes ! ;)
    Bonne suite d’emménagement, bon courage !

  2. danslapeaudunefille 3 février 2014 à 1:01 #

    si les enfants se plaisent c’est le principal non ?

  3. f4iry 3 février 2014 à 1:39 #

    Bon courage :) Nous désormais que l’homme signe son CDI :p on va pouvoir concrétiser notre rêve de maison :p

  4. Soma 3 février 2014 à 3:30 #

    Bonne installation….
    Une nouvelle vie.
    En attendant, déballer les cartons, faire la déco, acheter des meubles, des bricoles & tout ça !!!!
    Bisous !!!

  5. Lexou 3 février 2014 à 4:31 #

    Au moins vous avez le temps et pas la pression pour chercher à acheter, chacun prendra son rythme, si les filles sont contentes et heureuses c’est le principal, nous les adultes on sait faire le pour et le contre, et quand les inconvénients sont momentanés ça va!

  6. PetitDiable 4 février 2014 à 11:13 #

    Un nouveau départ, un jardin, et le bus: c’est clair que ça change!

  7. Over-Cookée (@overcookee) 4 février 2014 à 8:03 #

    Bonne installation à toute la famille !

  8. Carole Nipette 10 février 2014 à 6:23 #

    ça c’est clair ! j’ai toujours été proprio sauf durant 6 ans, les dernières années où j’étais locataire et bien je n’ai pas réussi à m’investir dans l’appart, on a fait le minimum déco, on a laissé les choses en l’état bref c’est cliché et bateau mais on est mieux chez soi :) en tout cas vous avez l’air pas mal en attendant !

    • La Mite Orange 12 février 2014 à 6:08 #

      Oui, c’est dur d’investir les lieux, surtout que l’on sait que c’est très provisoire, mais on prend nos marques!

Donne ton avis