Le téléphone portable

Le téléphone portableDepuis 3 ans environ, Mouflette nous bassine avec le fait d’avoir un portable, tous ses copains en ont un, c’est trop injuste qu’elle n’en ait pas, tout ça, tout ça… Nous avons résisté, tels des rebelles de la nouvelle technologie infantile… Et puis un jour, elle a cessé de nous en parler. Quand elle évoquait le fait de posséder un mobile, elle nous disait que finalement ça ne l’intéressait plus, qu’elle ne se sentait de toute façon pas prête à en avoir un.

En parents dotés d’un sens contradictoire très fort, nous avons décidé de lui offrir un iPhone pour Noël. Le premier iPhone de Mister Mii, qui a transité par moi pendant un moment avant de revenir en cadeau de Noël à Mouflette. Nos raisons étaient les suivantes: Notre fille semble mature, elle va avoir 13 ans bientôt. Nous allions déménager et ne plus habiter à 300 mètres de son collège, rendant indispensable un moyen de communication rapide et efficace. On avait envie de lui faire plaisir alors qu’elle ne nous bassinait plus…

La joie a donc été à son comble, le 24 décembre à minuit, quand Mouflette a découvert au milieu de ses paquet le fameux iPhone. Elle n’y croyait pas, pensait qu’on lui faisait une mauvaise blague, mais non, elle était bien devenue l’officielle détentrice d’un portable!

Pendant les vacances, on ne l’a plus beaucoup vue, Mouflette, toujours collée derrière son écran à envoyer des mails ou des textos aux copines… Mais c’était les vacances, alors on ne s’est pas trop méfiés!

Pour la reprise des cours, nous lui avons donné des consignes très strictes et pourtant basiques: pas de portable allumé dans l’enceinte du collège, à la moindre remarque d’un professeur, portable confisqué. Et on surveillait tout ça de près. Mouflette n’a jamais dérogé à ces règles là.
Par contre, de retour à la maison, c’était un peu la fête du SMS… Nous l’avons surprise, le surlendemain de la rentrée, en train d’envoyer des textos depuis son lit, à 23h… Nous avons donc immédiatement pris une mesure coercitive l’obligeant à nous donner son téléphone avant d’aller se coucher, l’empêchant d’être tentée d’empêcher de dormir ses copines en plus de retarder son propre endormissement!

Tout se passait à peu près bien, mais les résultats scolaires, pourtant très bons en début de semestre (oui, y’a plus de trimestre au collège de Mouflette mais des semestres, genre comme à la fac… LOL!) ont commencé à chuter de manière vertigineuse…
Plueisuers fois, j’ai surpris Mouflette en train de répondre à un texto en plein milieu d’une répétition de Clarinette… Ou encore en plein milieu de la rédaction d’un devoir ou de l’apprentissage d’une leçon. Comment donc se concentrer et travailler correctement alors qu’on est sans cesse interrompue par le message d’une copine qui veut savoir ce qu’on fait, où et comment???

Bref, deuxième mesure coercitive: le portable doit nous être remis pendant les devoirs/leçons/répèt° de Clarinette…

Je comprends très bien ma petite ado… Moi même, je suis loin d’être un exemple avec mon smartphone, que je consulte un peu partout, en essayant de garder les limites de la politesse bien à l’esprit, mais je comprends que ce soit difficile à appréhender pour une petite jeune fille…
Nous nous adaptons aussi, tâtonnons pour ne pas laisser notre fille devenir une (trop) accro à son portable…
Ce n’est pas très facile. Elle n’écrit pas trop en « sms », elle essaye de faire attention à son orthographe, apparemment, son téléphone est toujours éteint dans le collège et elle n’envoie aucun texto en cours (on a une appli pour le vérifier). Elle reste relativement raisonnable…

Bon, jusqu’au jour où on l’a surprise en train d’insulter une copine par texto (qui l’insultait copieusement de son côté, mais ça n’excuse rien!), et là, les mesures sont carrément devenues despotiques… Elle a tout simplement été privée de portable, tout court (sauf pour nous envoyer des textos d’urgence, quand même). Le respect c’est quand même un peu la base, via texto ou non!
Mais ça reste peu évident, parce que nous ne sommes pas de la même générations, les choses évoluent de manière très rapide et on ne comprend pas tout, et surtout plus tout à fait cette ado si différente de nous (et différente du souvenir qu’on a de nous au même âge)!

Et vous, comment gérez-vous le smartphone avec vos enfants? A quel âge en ont-ils un, ou à quel âge envisagez-vous de leur en offrir un?

Le téléphone portable Le téléphone portable

Vous aimerez aussi :

18 Réponses pour “Le téléphone portable”

  1. Pomdepin 6 février 2014 à 12:10 #

    Comme toi, on a attendu que les deux grands rentrent au collège. Comme ils prennent le bus, c’est plu sur. Et pour l’Ado, ça nous permet de le suivre, avec l’app find friends. C’est pas qu’on a pas confiance….mais on n’a pas confiance! Il a l’habitude de se perdre.:)

  2. Soma 6 février 2014 à 12:14 #

    Je n’ai pas de smartphone à proprement parlé & mon mari non plus. Juste des appareils qui nous servent à téléphoner et envoyer des sms… qu’on oublie souvent qq part ds l’appart…
    De retour en France, après 3 ans d’expat, je me rends compte comment cet objet est devenu envahissant.
    J’avoue avoir du mal à supporter des cafés, des déjeuners sans cesse interrompus par un appel, sms, etc… sans que cela gêne la personne !
    Cela me fait un peu flipper….
    A côté de ça, à la maison, je suis accro à mon ordi.

  3. madamezazaofmars 6 février 2014 à 12:41 #

    J’ai encore le temps d’y penser et ici c’est plutôt contre moi et mon smartphone que Zozo aimerait prendre des mesures drastiques
    :-)

  4. Solène 6 février 2014 à 1:39 #

    hi hi j’aime comme vous avez déjà expérimenté pas mal de situation en seulement 1 mois ! Ma grande est en 4ème et vient d’avoir 13 ans. Elle n’a pas de portable : elle me pique volontiers le mien mais seulement pour jouer… et ne m’en réclame pas plus que ça. On a déjà un portable préhistorique pour les enfants avec une ligne free à 2 euros mais qui en fait ne sert jamais (on est aussi à 300m du collège), alors qu’elle pourrait le réclamer pour envoyer des sms… Je suis tenté de lui offrir mon vieux galaxy S2 mais en fait j’ai peur de créer un besoin qu’elle n’a absolument pas. Bref, pas facile de se décider! ma deuz est en 6ème et n’y pense même pas, ça l’amuse quand ses copains lui demande son 06 et elle utilise le mien pour appeler ses copines pour les devoirs par exemple. Sinon je crois sincèrement qu’elle n’en a pas besoin :)
    A suivre, donc ! tu nous diras comment ça évolue avec Mouflette !

  5. Elsa 6 février 2014 à 1:50 #

    Ce qu’il y a de bien, chez moi, c’est que nous sommes perdus dans la campagne, le portable ne passe qu’au milieu du salon ou à côté de la bouilloire (ferait-elle antenne???)…donc question discrétion, Josh ne pourrait pas vraiment échapper à mon œil de lynx!
    Il n’a pas de portable, il n’en aura qu’au lycée (probablement interne à ce moment là ou à 35kms de chez nous). Ouais, on est durs mais c’est comme çà. Il a 10 ans, est au collège et nous bassine mais non, aucun intérêt: je vais le chercher, son père l’amène, les portables sont laissées à la Vie Scolaire. Le seul moment où il en aurait besoin c’est en VTT avec les copains…et çà ne passe pas dans les bois!!!

  6. lexou 6 février 2014 à 4:17 #

    Cela ne doit pas être évident, je n’ai pas d’ado à la maison mais plein d’amis avec ce genre de soucis de sms envoyé tard, en plein de voirs ou autre.Ils confisquent comme toi au coucher, mais parfois cela dérape un peu quand même…

  7. Le Journal de Chrys 8 février 2014 à 3:54 #

    Ma fille vient d’avoir 17 ans et ça fait 6 ans qu’elle a un portable. Je t’avoue que je n’ai jamais eu à prendre de mesures coercitives par rapport à son usage. Elle l’a toujours éteint en cours et donc il n’a jamais été confisqué. Quant au contenu des messages, je n’ai jamais jeté un oeil, ni surveillé quand elle envoyait des sms.
    Tout cela peut-être tout simplement parce qu’elle n’a pas commencé avec un smartphone mais un téléphone ordinaire avec 1 heure de communication et des textos illimités.
    Peut-être faut-il commencer avec des fonctionnalités limitées afin que ce ne soit pas envahissant? Communications téléphoniques et sms, voilà tout. D’autant plus que l’aspect économique est important, les enfants comprennent que cela a un coût et qu’on ne peut payer des forfaits trop onéreux.

    Quant à mon fils qui va avoir 24 ans, il a dû avoir son premier portable vers 14 ou 15 ans, je ne me souviens plus.

    • La Mite Orange 12 février 2014 à 6:01 #

      Elle n’a pas la fonction téléphone (juste 1h d’appel pour les urgences), ni internet (sauf le wifi à la maison)… Juste textos illimités…
      Elle a un iPhone (parce que c’était le nôtre et qu’on ne voulait pas lui acheter un portable), mais elle a très peu d’application (plus rien n’est compatible avec le premier modèle)…
      (Et on paye 5€ de forfait par mois, ouf!!!)

  8. selky 10 février 2014 à 11:03 #

    J’ai encore le temps d’y penser, ma fille a 5 ans !!
    Mais c’est vrai que c’est pas facile pour choisir le bon moment…
    Un côté rassurant le fait de pouvoir la joindre à tout moment, et inversement, mais aussi le côté « connecté » à limiter…
    Je ne saurais te dire…
    Vous allez trouver le bon rythme !!

  9. Céline 23 mars 2014 à 11:51 #

    Bonjour,
    Mon fils a 12 ans et à corps et à cri il nous a réclamé un portable….Monsieur ne voulait pas un basique comme moi….j’ai attendu son anniversaire et je lui ai offert un smartphone nokia lumia….depuis c’est comme chez vous…..dur dur

Donne ton avis