Chaque grossesse est différente

Je vis actuellement ma troisième grossesse (enfin, la sixième, en vrai, comme se plaisent à me le rappeler les médecins…). Trois grossesses ayant dépassé le stade fatidique du premier trimestre, donc… Trois grossesses à la fois semblables et si différentes…

Novembre 2000. 5 mois 1/2. Mouflette

Novembre 2000. 5 mois 1/2. Mouflette

J’avais à peine 19 ans quand, en juillet 2000, j’ai été m’acheter un test de grossesse, toute honteuse, le planquant sous des articles dont je n’avais pas vraiment besoin, pour masquer mon embarras… Quelques heures après, sans attendre le lendemain matin comme préconisé sur la notice, je me retrouvais avec un bâton affichant fièrement deux petites lignes bleues, qui a fait chavirer ma vie à jamais… La petite graine Mouflette était plantée! Et je crois n’avoir vécu aucune de mes grossesses aussi sereine, aussi sûre de moi face à mon rôle de maman, aussi certaine d’aimer déjà à la folie ce bébé qui grandissait en moi…
J’avais 19 ans, et à part les 3 premiers mois que j’ai passé à dégobiller mes tripes, j’ai vécu une grossesse en pleine forme! Je n’étais jamais fatiguée, je n’ai pas tellement vu la différence « avant » et « après »… Mon corps changeait, mon ventre devenait absolument gigantesque et se striait de petites marques disgracieuses, mais je ne trouvais pas ça spécialement lourd à porter…
Bien sûr, à 19 ans, j’en paraissais 15, j’ai du affronter pas mal de remarques très désagréables et j’étais souvent infantilisée par les médecins (était-ce l’âge ou l’époque? Je ne sais point…). Ca ne m’empêchait pas de porter fièrement mon gros ventre et d’attendre, radieuse, cette petite fille porteuse de tant de rêves.
Je n’y connaissais rien, je n’attendais pas grand chose d’autre qu’un beau bébé en pleine santé et j’ai mis au monde la plus merveilleuse des petites filles avec le sentiment d’avoir vécu un accouchement de rêves (vu comme il différait de tous les récits que j’avais pu entendre…)
Mouflette est née, son mauvais caractère avec elle, et de ma vie, personne ne m’a donné autant de force qu’elle pour avancer et me battre!

Février 2010. 5 mois 1/2. MissCouette

Février 2010. 5 mois 1/2. MissCouette

Environ 9 ans et une douloureuse fausse couche plus tard, j’enchainais une demi-dizaine de tests de grossesse, une semaine trop tôt, pour vérifier que la petite barre bleue quasiment invisible se fonçait au fil des heures…
MissCouette était dans la place! J’ai pu constater que, d’une grossesse à l’autre, je supportais toujours aussi mal de vomir à longueur de journée…
A part les quatre premiers mois que j’ai passé au dessus d’une cuvette, et les deux dernières semaines où je trainais mon gros ventre comme un fardeau, cette grossesse s’est passé comme dans un rêve… Je n’étais jamais fatiguée, on ne pouvait pas m’arrêter, je ne supportais aucune aide et je menais ma vie comme si de rien était.
J’ai passé mon master, assisté à tous les cours sans que personne ne me pose une seule question sur mon proéminent abdomen. Seul petit truc qui me rappelait que je n’étais pas tout à fait comme les autres étudiants: j’étais à deux doigts de tomber dans les pommes si je restais debout sans bouger trop longtemps MAIS je ne pouvais pas m’asseoir par terre sinon j’étais incapable de me relever!
J’ai passé les examens enceinte de 7 mois et demi, 3 semaines avant d’accoucher. J’ai eu les résultats, positif, quelques jours avant la naissance de MissCouette… Cette jolie petite chipie qui cache si bien son jeu, un caractère de tyran caché derrière une jolie bouille d’amour si calme et sensible!
Contrairement à ma première grossesse, je n’ai jamais réalisé que j’étais enceinte… Et lorsqu’on m’a posé MissCouette sur la poitrine, j’ai encore eu du mal à comprendre que j’avais désormais deux enfants… La peur panique de la perdre tout au long de ces 9 mois m’avait fait oublier volontairement que j’attendais un bébé.
Sa naissance s’est pourtant passé de manière inespérée… De la grossesse et l’accouchement, je ne connaissais que ce que j’en avais vécu, c’est à dire pas grand chose, juste mon expérience. MissCouette est née tout en douceur, dans le calme et le respect, soutenue par une équipe de sage-femmes au top.
Je ne pensais pas qu’il était possible de mettre un enfant au monde dans une telle sérénité!

Février 2014. 5 mois 1/2. "Noisette"

Février 2014. 5 mois 1/2. « Noisette »

Cette fois-ci, avec deux fausses couches de plus à mon actif, je vis les choses de manière bien différente…
J’ai été malade à mourir les 3 premiers mois, puis, seulement « un peu malade » depuis…
Je suis crevée comme je ne l’ai jamais été de ma vie… Je ne suis pas tout à fait enceinte de 6 mois, je n’ai pas pris un gramme (j’avais pris 2 kilos que j’ai reperdu aussitôt, je présume un bug de ma balance) et pourtant je me traine comme un vieux pingouin à l’agonie…
Je n’ai pourtant que 4 ans de plus que lorsque j’étais enceinte de MissCouette… Je n’ai que 32 ans, l’âge où une grande partie des femmes ont leur premier enfant, pétant la forme et l’énergie…
Je suis loin de tenir la forme, et concernant l’énergie, je me demande où elle est passée…
Je ne suis pas certaine qu’un déménagement et 2 enfants à charge expliquent cet état…

Je n’ai une maternité que depuis le début de la semaine. Le gynéco de cette maternité m’a demandé de prendre du poids… GROS LOL! J’apprécie qu’un médecin ne me demande pas de maigrir, ça change! C’est la première fois, d’habitude, on me demande de faire très attention et de perdre autant de poids que possible, parce que bon, je vais faire un bébé obèse sinon! Celui-ci m’a gentiment dit que mes deux précédents bébés étaient loin d’être gros (enfin, 3.5 kilos la bestiole, c’est pas non plus de la crevette hein!) et que je ne devais surtout pas me priver. Franchement, je ne me prive pas du tout et je ne sais pas trop pourquoi je ne grossis pas… Mais bon, disons que j’ai déjà du mal à bouger ma carcasse avec juste mon gros ventre et mes kilos en trop, j’ai tendance à penser que plus je ne grossis pas trop et mieux je me porterais, sachant que je doute que ça ait grande influence sur ma petite Noisette vu comme j’ai quand même vachement de réserves!

Bref, cette grossesse est un peu différente des précédentes… Je suis bien moins en forme, mon ventre commence déjà à m’encombrer (alors qu’il n’est pas tellement plus gros que pour Mouflette et MissCouette), j’ai souvent mal au dos… Mais j’aime toujours autant sentir les petits coups du bébé que je porte, Noisette est rigolote, si on pose la main, elle va venir taper juste à cet endroit et c’est tout! MissCouette s’arrêtait immédiatement de bouger quand qui que ce soit posait sa main (même moi)(cela dit, ça lui ressemble tellement!).
Différence notable également, je suis plus sûre de moi et de ce que je veux… Je ne laisse personne me toucher alors que je ne le souhaite pas, je m’impose pour avoir une place dans les transports en commun (même si ça m’agace énormément d’avoir à le faire). Je sais désormais comment je veux accoucher et ce que je ne veux pas (dans la mesure du possible, je ne suis pas non plus débile), j’ai su dire non à la plupart des actes médicaux que je savais non indispensables (j’ai une généraliste très compréhensive et très au courant, ça aide).
La grossesse de la maturité peut-être?

J’ai du mal à réaliser que d’ici trois mois, nous serons cinq… Nous aurons trois filles… C’est vertigineux et iddylique à la fois!
Je ne me suis jamais dit « Plus tard, j’aurais tant d’enfants »… Non, petite, je me voyais élever seule un unique petit enfant que j’aurais eu très tôt, et je ne voyais pas plus loin… La prophétie s’est réalisé pour Mouflette, et puis la vie a décidé de me faire de belles surprises pour le reste!
Trois filles… Je ne sais pas encore bien comment on va s’organiser avec trois enfants vu comme on a déjà parfois des difficultés avec seulement deux! Mais ce tableau me réjouit à l’avance! Une jeune fille, une petite fille et un bébé, la vie va swinguer, c’est sûr!

Bref, je vis ma troisième grossesse, en essayant de me reposer autant que je peux histoire d’être un peu en forme à la naissance de notre bébé… Et je trouve qu’on devrait un peu plus nous prévenir qu’une troisième grossesse, ça fiche carrément sur les rotules! (Ou alors c’est moi qui me débrouille vraiment très mal!)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

52 Discussions on
“Chaque grossesse est différente”
  • je suis tres contente pour toi. je reprends, avec des kilos en trop, le chemin des essais bebe dès avril. jespere que cela va marcher.

    j’avais des kilos en trop il y a un an, j’ai essaye / jessaie de perdre du poids mais bon, les resultats ne sont pas tres probants.

    je te souhaite une belle fin de grossesse.

    merci de partager ton experience ici.

  • Ne t’inquiète pas pour ta non-prise de poids…
    J’étais déjà mince à la base, et je n’ai pris que 4 kg enceinte (des nausées à mourrir, je compatis ), à partir du 6ème mois.
    Heureusement, sage femmes et médecins m’ont toujours rassurée en me disant que tant que je ne me privais pas et mangeais suffisammant de viande et de laitages, le bébé prendrait ce dont il avait besoin.
    Cela ne m’a pas empéchée d’avoir un énorme ventre et de me sentir bien lourde.
    Ma puce pesait 3,2 kg à la naissance et se porte bien (moi par contre, après l’accouchement j’avais pas mal de poids en moins et je me suis retrouvée vraiment très très fatiguée )

    Bon courage et gros bisous

    • Oh je ne m’en fais pas trop pour mon poids, moins je grossis mieux je me porte! Je me trouve déjà énorme et mon ventre est déjà lourd à porter…
      Apparemment mon bébé grossi tout de même, donc tout va bien!

  • J’avais 2 ans de moins que toi pour ma 3ème grossesse, mais c’est la seule grossesse pour laquelle j’ai eu de la sciatique ! Une horreur !
    Ma soeur qui attend son 4ème à 32 ans, comme toi, trouve cela plus dur physiquement, elle aussi.
    Pourtant, tu as raison quand tu dis que la majorité des femmes ont leur 1er à cet âge. Aucune de mes amies n’a eu d’enfants avant 30 ans. L’une d’elles attend son 1er à 33 ans.

  • J’entame ma 3ème grossesse également, et je dois dire que comme toi, elle est totalement différente des 2 précédentes.
    Pour mes 2 filles elles avaient déjà été différentes. La 1ère s’était super bien passée : pas de nausées, pas de douleurs, je dormais bien, j’étais pas trop fatiguée, et malgré un diabète gestationnel tout était nickel.
    Pour la 2ème j’ai eu des nausées, j’arrivais pas à trouver une position confortable pour dormir, et j’étais super fatiguée. Par contre, comme j’avais perdu du poids entre mes 2 grossesses je n’ai pas eu de diabète gestationnel.
    aujourd’hui j’en suis à tout juste 1,5 mois de grossesse et j’ai le ventre qui me tire terriblement, il est déjà gonflé et j’ai l’impression d’avoir un petit ballon rempli d’eau à l’intérieur. Je n’ai pas encore de nausées mais je suis déjà très fatiguée. Et qu’est ce que ma poitrine me fait mal aussi ! Je dois dire que ça m’inquiète un peu pour la suite lol ! j’imagine même pas ce que ça va donner à 8 mois de grossesse ! Cette fois encore je ne m’inquiète pas trop pour le diabète gestationnel étant donné que j’ai encore perdu du poids.
    Alors je me dis que peut être que mon corps réagi au quart de tour car il commence à avoir l’habitude des grossesses, du coup il est en train de préparer le terrain.
    Et contrairement à toi, je pense que l’âge joue quand même un peu, j’ai 34 ans et c’est toujours 6 ans de plus que pour ma 1ère grossesse, du coup ce n’est pas la même capacité de récupération et la fatigue se fait plus ressentir.
    Et en plus, il y a quand même 2 enfants de 5 et 2 ans à la maison, et ça aussi c’est fatiguant lol 🙂
    Comme tu le dis les femmes qui ont 32 ans et sont enceinte pour la 1ère fois pètent la forme, mais c’est leur 1er enfant et on peut le dire, la 1ère grossesse donne des ailes ! Et elles n’ont pas tous les tracas du quotidien des femmes qui sont déjà maman et qui accumulent le stress et la fatigue au quotidien. Du coup c’est sûr qu’elles pètent la forme plus que toi ou moi ou les autres 🙂
    En tout cas bon courage à toi, et je pense moi aussi bientôt rejoindre le club des pingouins à l’agonie lol !

    • Heu oui, 5 et 2 ans, c’est sport, tu m’étonnes!!!
      Pour ma part il y a 13 ans d’écart entre ma première grossesse et celle-ci, c’est vrai que, forcément, je suis un peu moins jeune! 😉 (Même si je n’ai que 32 ans…)

      • Lol oui 32 ans c’est pas vieux, par contre je sais pas pourquoi mais passé 30 ans c’est plus difficile de se remettre d’une nuit blanche qu’à 20 ans…. et je ne parle même pas d’une soirée un peu arrosée ! lol !
        Alors pour les grossesses c’est sûrement un peu pareil 😉

  • A 38 ans, bien que j’ai adoré être enceinte et que j’ai echappé aux nausées, c’était physiquement plus dur forcément et la fatigue etait bel et bien là. Tu ne te débrouille
    donc pas mal 😉

    On ne nous prévient ni pour l’avant, ni pour l’apres d’ailleurs mais je pourrais t’en parler si tu veux 😉

  • Coucou !!!!

    Si ça peut te rassurer j’en suis à 5 mois et qq, pas tout à fait et demi, mon ventre est déjà imposant et j’ai du mal à me bouger car le poids pris me semble difficile à transporter lol et je suis extrêmement fatiguée, je n’ai que 29 ans (j’insiste sur le que, histoire de me croire encore jeunette^^) et c’est ma 1ère grossesse (enfin, la 1ère qui aboutit à un joli pti mec, la précédente ayant aboutit à une fc) Je suis pourtant en vacs depuis une semaine et demi (elles se terminent bientôt d’ailleurs beurk et snif) et je suis exténuée….

  • Moi j’étais sur les rotules pour ma 2eme grossesse. Mais genre je dormais sur assise dans la salle de bain pendant que ma Titie prenait son bain…
    Donc voilà une des nombreuses raison pour lesquelles j’en ‘aurai pas de 3eme bébé. Je risque de dormir pendant 9 mois !

  • Je me posais la question il y a peu en voyant une maman d’un ptit troiz, qui est dans ma tranche d’âge et que son corps bah il récupère pas pareil qu’avant..

    J’ai tellement morflé du dos, vomis, euh des moments ou je m’endormais d’un coup, même au boulot, et ce dos !! Cela a vraiment pollué ma grossesse sans compter sur cette fatigue permanente.
    J’étais aux anges car notre Minibulette est voulue++++++, avec ces satellites pouritude.
    Niveaux poids euh joker, les médecins disaient plus rien tellement j’ai gonflé.
    J’ai perdu 42 kilos depuis la naissance de ma fille, il reste des traces qui sont super hardues à atténuer.

    J’ai eu cette chance de pouvoir vivre un accouchement calme et serein avec une équipe au top.
    Je crois effectivement que chaque grossesse est différente et tant mieux d’ailleurs, l’intensité des émotions reste elle intacte, c’est ça qui fait que c’est magique^^

    Je suis périmée maintenant, je m’arrête de faire des bébé trois c’est bien, reprise des études à la fin du congé parental, on va rire ^^

    Je te souhaite une super chouette fin de grossesse, un accouchement au top^^
    Un très chouette billet en tout cas qui reflète bien ce que beaucoup ressentent brao^^

  • Je t’assure tu n’es pas seule, moi aussi cette troisième grossesse me fiche une sacrée claque !!
    Enfin, pour moi c’est la dernière alors je la savoure quand même 🙂

  • moi c’est ma seconde grossesse a 31 ans qui m’a mis sur les rotules, a l’inverse de la première ou j’étais vraiment en forme, comme vous le dites chaque grossesse est différente

  • Je suis enceinte de mon deuxième enfant (une fille), je viens d’avoir 32 ans et je suis KO depuis le départ… cette grossesse est remplie de bonheur mais épuisante.
    Essaie de te reposer le plus possible, courage!

  • perso je pense que sa dépend des personnes, de la condition dans lequel on vit sa grossesse perso moi ma troisième a été plus simple que ma première et pourtant pas le même âge.

  • hey oui chaque grossesse est différente.
    De meême cette troisième grossesse à été pour moi la plus compliqué en maux de grosssesse, meme si à linverse de toi les nausées et vomissement tend à partir à chacune des grossesse.
    je me souvenais plus que cetait une petite nénette, cest super 🙂
    ça va t’as encore des prénoms en stock ? ^^

  • je te trouve magnifique sur toutes ces photos….
    moi non plus je n’ai pas encore grossi, mais d’après mon gynéco qui n’a pas tort, le bébé puise dans mes réserves et j’en ai un paquet!!!! hu hu hu

  • Je n’ai qu’un enfant, donc forcéement difficile de commenter tes sentiments, tes douleurs, la fatigue, mais j’imagine et je compare les états différents, les situations différentes, la première grossesse nous sommes concentrées sur nous même, nous n’avons que nous à nous occuper, mais pour les prochaines il y a les ainées, les contrariétés de la vie de famille parfois aussi qui peuvent nous fatiguer, les microbes des uns et des autres, tout un tas de petites choses qui nous croque de l’énergie je suppose pour les autres grossesses!

  • Moi je n’ai pris du poids qu’à partir du 6ème mois… les gens ne voyaient quasiment pas mon ventre, et je devais presque justifier quand je disais que j’étais enceinte 🙂 Mais quand j’ai commencé à prendre, j’ai tout rattrapé 🙂
    Je ne pense pas que ta fatigue soit liée à ton âge. Peut être que le déménagement a accentué cet état, mais je suis d’accord avec toi, ça ne l’explique pas. A mon avis, ta fatigue est plutôt liée aux fausses couches précédentes. Je n’ai jamais traversé cette épreuve, mais je sais que physiquement c’est extrêmement fatiguant, et en plus s’ajoute le psychique derrière (la peine, la douleur, le deuil…).
    Courage, tu vas prendre du poids, et du poil de la bête 🙂

  • ton accouchement pour miss couette donne trop envie, j’espère que ce sera comme ça pour mon 2e !
    bonne fin de grossesse sereine en tout cas !
    +++

  • Bonjours,

    Félicitation pour cette troisième petite fille !

    Je laisse que très rarement des commentaires mais je dois avouer que ton blog me touche. Notamment cette façon de se raconter, moi je me retrouve plus dans cette toute jeune mite orange de 19 ans ! J’ai eu mon petit loup à l’âge de 21 ans en mars 2013, allant à la fac jusqu’à 39 sa, affrontant les regards de certaines camarades pas toujours trés tendre, mais j’ai eu la chance de tomber sur des professionnels de santé super, et sans jugement ( moi qui appréhendais énormément leur regards. Ah si il y a juste eu cette c…n.sse de secrétaire du labo quand je suis venue spontanément faire une pds car la barre du test n’était pas franchement bien apparu. Son ton et son regards m’ont fait sentir honteuse).

    Donc qu’une grossesse à mon actif, mais je pense (enfin j’imagine) que chaque grossesse doit être unique et universelle à la fois, surtout que vous aurez vécu chacune de vos grossesses dans différentes décennies avec ce que cela incombe. De mon propre chef ma (jeune) grossesse aura était trés facile physiquement, pas de nausée et aucun autre problème ( bon juste un déclenchement d’accouchement que j’ai eu du mal à accepter mais c’est une autre histoire). Sur le plan psychologique, une impression de toute puissance en étant enceinte, je sentais que mon bébé était protégé tant qu’il était dans mon ventre, l’appréhension c’était surtout l’après: vais je savoir m’occuper de lui. Je me revois à la sortie de la maternité me dire  » mais ils sont fous de nous laisser partir ! on ne sait pas s’occuper d’un bébé !!! ». Et puis finalement bilan de cette première année dans quelques jours: on s’en est pas trop mal sorti ! Il fallait aussi gérer les doutes du papa, et en étant loin de ma famille, je me suis sentie assez seule au final, mais je garde un doux souvenir de cette période.

    Pour la fatigue je pense qu’elle doit notamment venir du fait d’avoir d’autres enfants, les préoccupations que cela engendre.

    Bref, je me suis un peu répandue moi ! En tout cas j’attend la suite de vos aventures ( car oui la vie est une aventures) avec impatience. Prenez soin de vous et de vos filles.

    Jamila

  • Bonjour!!

    après avoir eu 2 premières grossesses « parfaites » (pas malade, fatiguée quelques jours mais sans plus, bébé né à terme,…) je confirme qu’une troisième grossesse ça met sur les rotules! Moi j’ai été fatiguée du début à la fin et maintenant que ma petite mistinguette à un mois et demi, je n’ai pas encore récupérer toute la fatigue perdu pendant la grossesse.

    les 2 premiers continue d’être eux-même : des enfants qui touchent à tout, qui bougent tout le temps, qui grimpent partout, et fond toutes les bêtises possibles!!!
    bon d’accord à 5 ans et 2 ans,ils veulent découvrir le monde, mais ça fatigue quand on a un gros ventre, et ensuite quand bébé est là!!

    J’espère que ta grossesse se passe bien malgré cette fatigue, après c’est toujours fatiguant, mais avec plein de bonheur d’avoir un bébé en plus à la maison!
    on se rends compte que c’est tout petit un bébé!! (on avait oublié ça!!)

    Bonne fin de grossesse!

  • Tu devrais être ravie de n’avoir pas pris de poids !
    Moi, j’en suis à +7kg à 5 mois de grossesse (dont 1.7kg depuis un mois), ma gygy me tire les oreilles et me demande de ne pas prendre de poids jusqu’au mois prochain…

  • Hihi ! Ah oui chaque grossesse est différente ca c’est certain ! 6
    Bon moi aussi j’ai vomis mes trippes pendant mois a chacun la , mais je note des différence au niveau des nausées , + violent pour ma fille, – violente pour mon garcon, nausée sur le dentifrice pour le garcon et pas pour la fille ! Les mystère de la vie !

    Oh comme c’est charmant les petit noms que tu donne a tes filles Mouflette Miss Couette et Noisette si j’ai bien compris !

    Moi pour ma première grossesse bein j’etait hyper stressé de tout, j’ai passé 9 mois a me poser toutes les question qui pouvais me passer par la tete et a cherche sur internet et avec les autres maman des réponses !

    Bon de mon coté j’ai 26 ans, c’est ma seconde grossesse, et bien je suis autant fatigué que pour la première, je pense ce sera la clap de fin après ce coup ci, un garcon et une fille le choix du roi comme on dit !

    Pour l’accouchement a bein tu me rassure que ca peut se passer dans le calme et la sérénité, car moi ca je n’ai pas connus, donc ce coup ci forcément j’ai l’impression d’aller a l’abbatoire pour tout dire, pour résumé, je supporte surement moins bien les contraction que d’autre jetait dans un autre monde pendant 3 jusqu’à la pose de ma péridurale qui a duré 2 h !

    Sauf que j’ai vu rouge quand ma sage femme a fini son service et une autre méchante a pris le relais… Apres 2 h de peri elle a refusé de rechargé la péridurale sous prétexte que je devrais sentir pour la suite et accoucher , j’etaie verte, 1h plus tard après encore + de hurlement intensif j’ai accouché en boulet de canon tiraillé par la douleure et a vrai dire tellement plus que moi et la douleure je savais ni que j’accouchai sur le moment ni ou j’etait je pense j’etait pas loins de m’évanouir.

    Que de mauvais souvenir j’en ai été retourné un moment 🙁

    Enfn bon me revoila partis pour l’aventure numéro 2 en me disant que ca peut aps se passer a chaque fois comme ca, et tomber sur de mauvaise équipe ! Coup de pas de bol ! Je croise fort les doigts pour que ce soit aussi merveilleux que tu l’a decrit pour ta Miss Couette !!

    Bisouilles

    • Oh ma pauvre… Je trouve ça terrible qu’un accouchement soit finalement aux mains de l’humeur du personnel médical, c’est atroce de se sentir aussi peu respectée… 🙁
      Je te souhaite un bel accouchement cette fois, dans la sérénité et surtout le respect!!

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


huit − trois =