Nos débuts en couches lavables

Voilà trois semaines maintenant que nous utilisons les couches lavables Hamac. Notre expérience est encore toute jeune, nous tâtonnons encore, mais je peux déjà parler un peu de nos premières impressions.

Evidemment, a la maternité et à l’hôpital, nous avons utilisé les couches qui nous étaient fournies, des Pampers pour nourrissons (des taille 0 à l’hôpital, ça fait drôle, c’est minuscule!).
Mais dès notre retour à la maison, comme nous n’avions pas de jetable (on est des gens extrêmement prévoyants comme vous pouvez le constater), on a bien été obligés de faire sans!

On a donc sauté dans le grand bain des couches lavables avec une grosse appréhension au début, très vite écartée.
Nous avions peur de ne pas avoir le temps de les laver. Nous avions peur des fuites. Et aussi des odeurs… Et de la logistique à mettre en place.

Au final, l’unique souci que nous rencontrons, c’est que Noisette est une mini-crevette et les couches S sont trop grandes. Les couches en taille S sont pour les bébés de 4 à 8 kilos (donc une grande majorité des bébés dès le premier mois), sauf que Noisette ne fait que 2,8 kilos, et comme je le disais, elle met des Pampers en taille 0, c’est dire comme elle est mini!
Il existe des Hamac en taille XS, pour les bébés de 2,5 à 4 kilos, mais on espère que Noisette va tellement vite prendre du poids que nous n’en aurons pas besoin!
Et de toute manière, les tailles S sont grandes, mais elles lui vont! En tout cas sachez que les tailles XS existent également.

Concrètement, comment ça se passe chez nous?
On met la couche à Noisette, comme n’importe quelle couche. Nous utilisons des inserts lavables + le voile de protection.
Quand Noisette n’a fait que pipi, on enlève l’insert lavable et le voile, que l’on met dans un « sac-filet » (le sac de stockage)  en attendant de les mettre dans la machine (les voiles sont lavables une fois ou deux).
On remet un insert et un voile propre et le tour est joué!
En cas de selles, on change l’intégralité de la couche, car souvent ça salit un peu la partie intérieure de la couche. Pour le moment, Noisette est un tout petit bébé allaité donc elle fait facilement 3 à 4 selles par jour… Mais d’ici quelques semaines, ça devrait se calmer, si j’en crois ma consultante en lactation et les bouquins d’allaitement!

Au final, on change donc 3 à 4 fois l’intégralité de la couche dans une journée. Nous avons tellement de lessives à faire (une par jour, minimum) que les couches se glissent dans la machine de manière transparente. On ne fait pas plus de lessives avec les lavables, on a juste plus de trucs à étendre à chaque lessive, mais ça n’est pas très contraignant.
Et on lave environ 7 à 8 inserts par jour (preuve que Noisette est en pleine santé, apparemment, vu qu’elle mouille plein de couches! \o/ )

Une fois le tout sec, on prépare les nouvelles couches en remettant un insert et un voile dans chaque « hamac » (la couche quoi) afin qu’elles soient prêtes. Je plie aussi les inserts afin de faciliter leur utilisation quand on doit les changer.

Ca demande une petite organisation, mais franchement ça ne prend pas beaucoup plus de temps que de changer une couche jetable. Et on n’a pas des poubelles débordantes de couches puantes vu que tout va dans la machine, qui se ferme!

Nous tournons avec 6 couches et 12 inserts (on a aussi des jetables mais pour le moment nous n’en avons utilisé qu’un). Et nous n’avons utilisé que la moitié d’une boîte de voiles protecteurs.

Pour le moment, nous n’avons eu qu’une fuite à déplorer, une grosse selle débordante, mais Noisette n’avait pas de body, et comme c’est celui-ci qui « tient » la couche en attendant qu’elle soit plus grassouillette, c’était une fuite inévitable!
Le reste du temps, c’est très hermétique, je suis assez bluffée!

Sans titre 4

Concrètement, les points positifs que je trouve aux couches Hamac:
– C’est BEAUCOUP plus joli qu’une couche jetable. Les couleurs sont sympas, ça ne fait pas de grosses fesses au bébé. Franchement c’est super fashion! Et je m’amuse même à coordonner la couleur de la couche avec la tenue de Noisette (ça ne dure pas très longtemps vu qu’on change encore souvent la couche, mais ça me fait plaisir!)
– Ca sent bon. J’avais peur des odeurs, j’avais peur que sans produits chimiques pour annihiler les odeurs d’urines, Noisette empeste… En fait c’est exactement l’inverse! Avec les lavables, ça ne sent rien… On a l’odeur des selles (ce qui est un bon indicateur pour aller changer la couche, sinon on oublie…) mais pas celle des urines.
Quand Noisette a été hospitalisée, je trouvais qu’elle avait une odeur bizarre, un peu rance… J’ai compris au bout d’un moment qu’il s’agissait de sa couche jetable…
J’étais bien contente, en rentrant à la maison, de lui remettre les lavables et de sentir à nouveau l’odeur toute fraîche de mon petit bébé!
C’est vraiment saisissant… Sans produit chimique absorbant, pas d’odeur un peu bizarre et désagréable!
– C’est pratique! On est un peu débordés, on oublie un million de trucs, on a difficilement le temps d’aller faire des courses… Au moins, on est sûrs de ne jamais manquer de couches!

Nous n’utilisons vraiment les Hamac que depuis 2 semaines (si on enlève le séjour à la maternité et l’hospitalisation), mais nos premières impressions sont vraiment excellentes!

Les réactions sont mitigées, quand les gens se rendent compte que Noisette porte des lavables (ce qui arrive très rarement, ça passe vraiment inaperçu sauf si on change une couche devant les gens). Mon généraliste a regardé ça avec grand scepticisme « Mais ça doit vraiment être très pénible! Vous vous ajoutez beaucoup de travail! », mais sinon les réactions sont plutôt positives, si ce n’est ce doute quant à une charge de travail démesurée (un à priori que j’avais moi aussi avant d’essayer).

Bref, j’espère que nos premières impressions se confirmeront au fil des mois. Je ne sais pas si ce sont les débuts, les plus difficiles, ou si la difficulté vient par la suite… Pour l’instant nous sommes conquis!

Couches offertes par Hamac. Merci!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

44 Commentaires sur
“Nos débuts en couches lavables”
  • Ah, j’attendais ce compte-rendu avec impatience, merci :) Je vais tenter l’expérience des lavables aussi, mais je pense prendre des couches taille unique par souci d’économie.

  • C’est rassurant de lire ton récit. Je suis au 3e trimestre, j’ai acheté un lot chez Bambinex pour tester, mais je ne sais pas si je vais réussir (et que je suis encore un peu à la ramasse!).
    Bref, je suis de près tes essais!
    Tu les laves avec la lessive habituelle ou tu en as une spéciale?

    Merci pour ces premiers retours et à bientôt

  • merci pour ce billet
    car je suis en plein dans mes recherches pour savoir lesquelles CL choisir –
    Au prix qu’est un pack, j’ai pas envie de me planter…
    (alors si la marque veut aussi m’en offrir hein, y’a pas d’problème comme on dit maintenant !)

  • Merci pour ton partage d’expérience avec une Noisette à croquer 😉
    Ici nous allons accueillir bébé avec des jetables bio le temps d’atterrir (je compte sur un mois ou deux grand max) avant de passer aux lavables. Enfin ça, c’est le projet, on verra quand on sera dans le grand bain ^^

  • Après 2 ans et demi de CL (bumgenius surtout chez nous, je prèfère aux hamacs!), Cromignon est propre. Je ne regrette vraiment pas, surtout quand je pense à tout cet argent économisé! Et cerise sur le gâteau, maintenant, je les revend!

  • Bonjour à toutes, super ton témoignage !!! Vive les couches lavables, moins irritantes pour bébé, écologiques et économiques (il faut compter environ 2000€ de couches jetables jusqu’à ce que bébé soit propre !!) . Et à te lire, mettons nos préjugés de côté pour prendre soin des petites fesses de nos amours !! Plein de gros poutoux !

  • Super ce retour d’expérience !
    Avec mon mari nous sommes en train d’y réfléchir, mais autant le pipi ne nous dérange pas, comment vous faites pour la grosse commission ? C’est un peu bête mais ça mérite réflexion 😉

  • Je suis à 200% pour les couches lavables ma pounette en porte depuis sa sortie de maternité et elle pesait 2,3Kg!Concernant l’odeur des couches jetables je suis d’accord et en plus elles irritent rapidement la peau de ma puce. Mon médecin traitant m’a parlé de radio des hanches à cause des couches lavables alors qu’honnêtement elle n’a pas les jambes arquées contrairement à son Papa 😉 .

  • j’ai été conquise au premier jour, et je continue à l’être!
    et je te rejoins sur l’odeur: les jetables, maintenant que j’utilise des lavables, je trouve que ça schlingue carrément!!! raison de plus de ne pas en utiliser, ou du moins le moins possible!!!!

    je pense par contre que tu vas devoir augmenter ton stock en allant, 6 couches et 12 inserts, ça me semble peu!!! (et puis t’auras envie d’en essayer d’autres tu verras)

  • Pas encore de bb mais un jour ça viendra et j’aimerai vraiment faire les couches lavables
    Du coup, ton avis m’intéresse. J’ai une amie qui est conquise depuis bientôt 5 ans avec 2 enfants par contre la nuit elle passe en jetable sinon il y avait des fuites
    Mais vous vous en sortez comme des chefs et comme vous en parlez ça donne envie
    Merci

  • Les lavables c’est bien quand on a la foi!! Pour ma 1ere j’etais hypra motivée/renseignée/équipée! On les a mises nuit et jour dés la sortie de la mater on n’avait pas de seche linge et un mini appart ( le 1er mois ). On a mis des lavables pendant je dirai..6 mois. sachant que dés le 4eme mois elle etait en jetable chez la nounou à mi temps, je n’ai pas osé lui « infliger » cette gestion.

    On a arreté parce qu’on en avait tout simplement marre! Le gros point noir pour moi a été le change durant les sorties, devoir se trimballer la couche sale j’ai tjs eu un peu de mal, d’autant que j’étais plutot adepte du voyageons leger!
    Bref mon mari a refusé qu’on s’en serve pour la 2eme, et vu les nuits moisies et les cernes qu’on s’est cognés pendant 2 mois et demi je me dis que ça aurait été un peu de la folie de se lancer là dedans ( parce que qd meme ça rajoute du boulot, pas une montagne certes mais bon.)
    Pour l’odeur mis à part que l’odeur d’un bébé allaité est bcp plus agréable que celle d’un bébé au lait artificiel , j’ai jamais remarqué de différence pour l’une ou pour l’autre.

    Et pour le regard, j’au une anecdote assez enorme à ce sujet.
    Quand on cherchais une ass mat pour notre 1ere, on a rencontré une dame tres sympa , on lui pose la question de la possibilité de lui laisser des couches lavables. Elle répond que oui pas de soucis… elle propose de nous rappeler ds la semaine pour nous donner le tarif.
    Je fini par la rappeler, étant sans nouvelles. Elle fini par me dire qu’elle ne pourrait pas travailler avec nous car surement trop cher pour nous… je demande pourquoi elle pense celà ..attention réponse du tonnerre  » et bien vous utilisez des couches lavables…c’est que vous n’avez pas de gros moyens » oO , j’en suis restée tellement bête! Au prix de la couche !
    Bon voilà pour dire que c’est pas gagné l’evolution des mentalités!

  • je n’ai aucun médecin qui n’a fait de réflexion quand aux couches lavables et pourtant on a en croisé avec ma grande quand elle était petite 😉 pourtant région paumée, pas de boutique physique sur le sujet pour dire ! (en fait, une a existé et n’a pas tenu un an malheureusement … vraiment paumé quoi lol)

  • Nous aussi on a utilisé des lavables pour Camille, et on continue pour Blanche. La seule contrainte à laquelle on n’a jamais trouvé de solution c’est que sans absorbant chimique, ils se réveillent lorsque la couche est humide et comme on a des bébés avec défaut « sommeil » c’est une galère sans nom. Donc siestes et nuit > jetables.
    Welcome on board, ma jolie ! :)

  • Bonjour la mite
    je crois que ce sont les memes couches lavables qu’utilisaient la maman du petit que je gardais.. il n’y a aucune difficulté ensuite obligé qu’il y ait une charge de travail en plus, puisqu’il faut non pas les jeter mais les laver.. mais bon, je pense que ces quelques minutes en plus, ne genent pas quand on a decidé de faire ainsi..
    pour info, la maman a mis des couches lavables jusqu’à la fin.. heu j’veux dire, jusqu’à ce que l’enfant soit propre, c’est à dire deux ans et demi..
    Profite bien

  • Hello!
    Merci pour cet article et ta première critique de ces couches lavables! Pendant ma grossesse, j’étais vraiment convaincue que j’utiliserais des couches lavables. Puis, Mr bébé est né, et je n’ai même pas essayé. Déjà parce qu’on avait pas le budget pour acheter tout un pack et puis parce que ça m’a paru insurmontable, en hiver, sans sèche linge. Je me suis dit, on fait quelques mois comme ça, avec des jetables, et on verra après. Il y a deux mois j’en ai acheté un pack découverte, de la marque popolini, pour tester. Et là, vraiment pas convaincue! Ça lui faisait un gros popotin, l’irritait et il y avait des fuites! Bref, vraiment pas top! Alors peut-être est-ce une question de marque. J’ai bien envie de me laisser tenter par ces Hamac. Et puis effectivement elles ont l’air vraiment tendance! :)

  • De notre côté, nous fonctionnons en mixte: couches lavables bambinex le jour; couches jetables la nuit. Après 6 mois, je trouve ça finalement beaucoup moins contraignant que ce que je craignais. Quant à la culotte dans laquelle se trouve la couche proprement dite, elle est évolutive et prévue pour être utilisée jusqu’à 3 ans (pas sûre que ça tienne autant, ceci dit, avec un usage intensif).
    Est-ce que vous arrivez à les utiliser une nuit entière (une nuit = 12h pour notre part, la miss est une grosse dormeuse) sans fuites? Je n’ai pas encore osé essayer.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


sept − = un