Ca ne pourrait jamais m’arriver!

Ca ne pourrait jamais marriver!Je devais avoir 11 ou 12 ans. Ma mère et moi avions pris la voiture et étions allée dans un magasin de chaussures dans une zone commerciale. Elle s’était garée sur le parking du magasin. En sortant du véhicule, mon regard a été attiré dans la voiture d’à côté, un bébé s’y trouvait, endormi dans son siège-auto. Il devait avoir 3 ou 4 mois. Nous étions en juillet.
Je m’en souviens comme si c’était hier tant cette scène m’a marqué.
Ma mère a couru dans le magasin et a hurlé « Il y a un bébé dans cette voiture, à qui est-il, il faut vite le sortir de là!! ». Une dame avec deux enfants à côté d’elle a regardé ma mère et lui a répondu « C’est mon bébé oui, en quoi cela vous regarde? » La vendeuse avait jeté un regard plein de mépris à ma mère. Une autre cliente était intervenue pour dire « Euh, un bébé dans une voiture par cette chaleur, c’est dangereux non? »
La dame était finalement sortie pour aller sortir son bébé de la voiture.

Avec le recul, je crois que la réaction de ma mère n’était pas la meilleure, nous aurions dû appeler la police ou le samu qui nous aurait probablement dit de libérer immédiatement le bébé de l’habitacle, chaque seconde dans une voiture surchauffée augmentant le risque d’une issue fatale…
Je m’étais dit que jamais ça ne pourrait m’arriver, à moi… Jamais je ne laisserais mon bébé dans la voiture pour aller faire des courses en me disant qu’ainsi il ne m’enquiquinerait pas.
Et l’attitude de la maman de ce bébé était totalement irresponsable et inconsciente.
Mais à l’époque, nous n’entendions jamais parler de ce genre d’accident…

Aujourd’hui, les réseaux sociaux aidant, c’est presque tous les jours que je vois une actualité dramatique concernant un bébé abandonné dans une voiture en plein soleil, ou d’un enfant retrouvé noyé dans une piscine, ou encore d’un tout-petit écrasé par un tracteur ou une voiture…
Je déteste lire ces actualités… Je préférerais les ignorer, ne pas savoir que cela existe… D’autant qu’à mon sens, ces actualités ne sont jamais relayées de manière intelligente… Souvent écrites pour faire de l’audience, pour choquer, elles amènent souvent à juger l’adulte responsable de l’enfant qui n’a pas été là pour le sauver… Plutôt que de donner des conseils concrets pour éviter que ce genre de drame arrête de se produire.

Je ne sais pas qui sont ces gens qui oublient leur bébé dans une voiture, à qui un enfant échappe à la vigilance et se retrouve dans une piscine… Je ne sais pas si ce sont des gens inconscients et mal informés comme l’était probablement la dame de mon histoire ou si ce sont des gens normaux qui ont une seconde d’inattention fatale…

Je ne sais pas non plus qui sont les gens qui les jugent. Savent-ils, eux, dans quelles circonstances le drame est arrivé? Sont-ils mieux informés que moi? Ou seulement se croient-ils supérieurs? Ont-ils un secret qui leur fait savoir que jamais ça ne pourra leur arriver?

Je les envie, ces gens qui savent tout mieux que les autres… Je n’en fais pas partie, je n’ai aucune certitude… Chaque jour j’ai peur de perdre l’un de mes bébés, d’oublier Noisette dans la voiture quand je vais faire les courses, d’oublier de m’arrêter au feu rouge et de me prendre un bus, d’oublier de fermer une porte et de retrouver MissCouette sous une voiture dans la rue, de trop avoir confiance et de retrouver ma Mouflette en morceaux dans le métro qu’elle aura pris seule un peu trop tard…
Je sais que ça n’arrive pas qu’aux autres, je sais tellement que je suis faillible, que je peux glisser dans l’escalier avec Noisette dans les bras, que je peux oublier de regarder à droite en traversant la rue avec mon landau, que je peux mal l’attacher dans la voiture…

Je le sais tellement que je suis ultra vigilante, je vérifie tout plusieurs fois, je suis un peu psychorigide, trop peut-être…
Parfois, je blêmis à en pleurer car je me rends compte que nous sommes passés tout près du drame… Malgré toute ma psychose, j’ai oublié de fermer la fenêtre de la salle de jeux, MissCouette aurait pu s’y pencher et tomber… Ou ce jour où j’ai oublié d’attacher Mouflette dans son siège-auto… Comment est-ce arrivé? Je ne sais pas, mais en la sortant de la voiture, j’ai constaté, médusée, qu’elle n’était pas harnachée…
Des erreurs, on en fait tous, tous les jours, même ceux qui se croient extrêmement vigilants comme moi… Mais on a la chance que rien n’arrive…
D’autres, par un horrible hasard de circonstances, voient leur vie basculer à jamais… Et je sais que ça peut être moi demain… Et ça me terrifie.

J’envie les gens qui savent que ça ne leur arrivera jamais parce qu’ils dorment sans doute mieux que moi la nuit… Ils ne doivent pas passer leur journée à passer en revue tout ce qui pourrait arriver et tout ce qu’il faut faire pour que ça n’arrive pas. Ils savent que tout va bien pour eux et ça leur permet de juger sévèrement ceux qui font une erreur. Ca doit être reposant d’être eux…

J’aimerais pouvoir me lever un matin et savoir que mes filles sont en sécurité, qu’il ne peut rien leur arriver parce que je suis une tellement bonne mère que je les protège de tout.

Ca ne pourrait jamais marriver! Ca ne pourrait jamais marriver!

Vous aimerez aussi :

55 Réponses pour “Ca ne pourrait jamais m’arriver!”

  1. macha 29 juillet 2014 à 8:58 #

    Excellent !!! Ce sont toutes ces remises en question . Toutes ces auto analyses qui font que l on avance d un bon pas !! Tu m impressionne vraiment !! Je te l ai déjà dit je crois !

  2. Anaïs 29 juillet 2014 à 9:04 #

    J’aurais pu écrire cet article! J’ai moi aussi une peur panique de cet instant où tout bascule, où notre vie change à jamais, malgré tout ce que l’on a fait pour l’éviter. J’essaie pourtant de ne pas gâcher mon quotidien et de ne pas passer à côté du bonheur en tentant d’éviter à tout prix cet instant.
    Merci de mettre de si jolis mots sur nos expériences!

  3. CAT OUSKA 29 juillet 2014 à 9:09 #

    tout arrive si vite ….
    même avec les meilleures intentions ….
    récemment un couple d’amis a retrouvé leur petite dans la piscine du voisin… en 20 sec … le temps que maman soigne le bobo de grand frère !

    une fois je fais mes courses dans un hyper et je suis garée au parking souterrain. Au moment où je m’apprête un démarrer : un monsieur commence à faire sa marche arrière sauf que je vois un cosy sur le toit !!!! Je klasonne, le monsieur me regarde énervé sans comprendre et je lui fait un signe avec le doigt toute abasourdie… il devient blême et se jette dehors de la voiture; Je sors moi aussi et là il pleure pendant plus de 20 minute. Le bébé était petit et ne le laissait pas dormir… un papa à bout …
    Il faut être vigilent s’est sure mais personne n’est infaillible … perdre 1 min un enfant au supermarché ou au parc, à la plage … malheureusement ça peut arriver au meilleur des parents.
    Tous les jours je flippe et tout le jour je donne le meilleur de mois même

    • CAT OUSKA 29 juillet 2014 à 9:10 #

      tous les jours (big faute) y en a peut être d’autres

    • La Mite Orange 29 juillet 2014 à 12:16 #

      On fait du mieux qu’on peut, le tout est d’être informé au mieux et de toujours faire ces gestes de sécurité qui nous ennuient… Ça n’empêche pas d’oublier mais j’espère que ça limite les risques…

  4. Egali-mère 29 juillet 2014 à 9:47 #

    J’ai publié un article sur les dangers des enfants oubliés dans les voitures en reprenant les conseils de la sécurité routière.
    Juste après, j’ai partagé un article sur une maman qui avait laissé son enfant dans la voiture pendant qu’elle discutait avec l’assistante maternelle de ce dernier. L’enfant est mort. J’avais demandé à ne pas faire de polémique parce que je voulais seulement rappeler que malgré tous les messages de prévention, ces drames arrivent encore. Et là, les commentaires m’ont surprise, je me suis faite traiter d’hypocrite parce que je lançais un sujet qui appelait forcément à la polémique, que j’appelais à dédramatiser et trouver des excuses à cette maman (je n’avais pas encore tous les détails du drame)…
    Comme tu le dis, différentes personnes sont persuadées que cela n’arrivera jamais à leurs enfants, qu’il faudrait stériliser les personnes qui font ça, qu’il n’y a aucune excuse… Est-ce qu’être aussi sûrs de son infaillibilité avec la sécurité de ses enfants protège de tout ? Non, je ne pense pas. Comme toi, je pense que personne n’est à l’abri et que même si nous sommes très attentionné, cela peut venir des autres.
    Restons donc vigilant-e-s avec nos enfants mais aussi avec ceux des autres et arrêtons de juger les autres.

  5. Agathe 29 juillet 2014 à 9:52 #

    Autant sur le manque de vigilance, je me dis qu’un accident domestique peut intervenir en quelques secondes et que je ne suis pas infaillible.

    Mais en ce qui concerne les oublis dans la voiture là je ne suis pas d’accord. Chaque fait divers de ce type me fait froid dans le dos. Comment peut on oublier son enfant ? Et surtout aussi longtemps ? Si encore certains passaient la porte de chez eux, constataient en 10 secondes que c’était étrangement calme et courraient chercher leur bébé dans leur voiture…

    Aux JT hier soir, deux choses m’ont choqué, la première : l’expérience d’un papa américain qui s’est filmé pendant 30 minutes dans sa voiture en plein soleil : le voir presque suffoquer laisse deviner l’affreuse souffrance dans laquelle les enfants oubliés doivent perdre la vie.

    La deuxième, un « conseil » : « pour ne pas oublier son enfant, pensez à mettre votre sac à main ou vos effets personnels à côté de votre enfant à l’arrière de la voiture ». Mon Dieu est il plus important de penser à son portefeuille ou à son enfant ?
    J’étais choquée en entendant cela…

    Je ne suis pas à l’abris d’un accident mais j’espère sincerement l’être sur un oubli de mon enfant dans ma voiture en plein soleil.

    • La Mite Orange 29 juillet 2014 à 12:20 #

      Effectivement le conseil est spécial…
      Je ne comprends pas non plus comment ça peut arriver et ça me semble inconcevable… Mais je ne pense pas être à l’abri pour autant…
      Je ne sais pas non plus comment on fait pour griller on feu rouge mais ça l’est pourtant déjà arrive, parce que je je l’ai pas vu… Parce que je pensais à autre chose… Je suis pourtant vigilante en voiture et j’ai beaucoup d’amertume vis à vis de ceux qui font n’importe quoi…

      Je ne comprends pas ni ne donne d’excuses aux gens, je pense juste que je ne suis pas à l’abri… Ça me rend encore plus vigilante, cette méfiance de moi même. C’est peut-être aussi une manière de croire que je maitrise un peu les choses…

      • Maud 31 juillet 2014 à 12:20 #

        Personne n’est infaillible, tu as raison… vous avez raison toutes les deux je pense. On a beau être vigilent, essayer d’éviter tous les dangers, parfois une minute d’inattention suffi (comme le coup du feu rouge par exemple…).
        Mais je suis d’accord avec Agathe : perso, je ne pense que pas les enfants morts dans la voiture soient le résultat d’un « oubli ». A mon avis, c’est un choix délibéré, de se dire qu’on en a pas pour longtemps, que ça ne risque rien, ne pas se rendre compte du danger rapide encouru par l’enfant un plein soleil… c’est mon avis. Perso, il m’arrive de laisser mes enfants dans la voiture pour une très courte durée. Pour faire plus vite. Mais je fais très attention à tout ça…
        J’aime beaucoup ce billet. Je pense assez comme toi. J’ai aussi l’impression d’être plutôt stressée (même si je laisse mes enfants dans la voiture quelques minutes), d’essayer de ne pas prendre le moindre risque avec eux… mais comme toi ça m’insupporte les gens qui disent « ça ne m’arrivera jamais » Certaines choses arrivent si vite… Quand me fille était bébé, elle est tombée de la table à langer. j’en ai pleuré à sanglots pendant des heures… Comment ça avait pu m’arriver à moi ?? Mais voilà, c’était le jour où elle arrivait à bouger plus que d’habitude… le jour où j’avais oublié le body dans sa chambre… le jour où mon fils faisait des bêtises quand je l’ai croisé sur le chemin, pensant mettre 2 secondes maxi, et où j’ai dû lui passer un savon… ce qui a pris pour de 2 secondes… oui, ça m’est arrivé à moi. Ce jour-là, j’avais besoin d’en parler, je ne l’ai pas caché… et j’ai une amie qui m’a dit « ça n’aurait jamais pu m’arriver »… :o

        • La Mite Orange 31 juillet 2014 à 10:16 #

          J’ai du mal à croire qu’on puisse laisser volontairement un bébé dans une voiture en fait…
          La seule fois où j’ai laissé Noisette dans la voiture, il faisait 18° dehors, j’étais dans la boulangerie avec vue sur la voiture et mon aînée était assise dans la voiture… :-p
          Mais c’est vrai qu’on fait parfois des trucs machinaux et cons en se disant « non mais j’en ai pour 3 secondes »… Je laisse souvent Noisette au milieu de mon lit quand je vais aux toilettes… Je me dis qu’avant de tomber elle doit faire trois roulades, et comme elle ne se retroune pas encore… Mais va savoir, ça peut lui prendre de ramper et de se retrouver par terre, c’est quand même un manque de prudence!

  6. dbo 29 juillet 2014 à 9:58 #

    qu’il est beau ton texte.
    moi aussi je faillible, j’ai les mêmes craintes que toi.

  7. Petits diables 29 juillet 2014 à 10:07 #

    Je pense que la dame de ton histoire était effectivement inconsciente et mal informée, car elle l’a laissé volontairement. Mais je pense aussi que d’autres personnes sont juste tellement au bout du rouleau qu’en effet ils l’ont « oublié ». C’est arrivé à de charmants voisins à moi, qui sont des très bons parents, et qui en rentrant de voiture après 14h de route ont oublié le bébé une demi heure dans la voiture: chacun croyait que l’autre l’avait avec lui, et comme tout le monde (4 enfants en tout) s’affairait pour ranger les sacs, ils ne l’ont pas réalisé tout de suite. Heureusement plus de peur que de mal, c’était le soir et le bébé dormait, ils l’ont récupéré sans aucun souci à part une belle suée.
    Quant aux piscines, je ne pense pas que ce soit la même problématiques. Je crois vraiment que ça peut arriver à tout le monde, et c’est pour ça que je n’en n’ai pas, surtout quand on sait qu’un enfant peut se noyer dans 50 cm d’eau! Cromignon est très curieux, très moteur, alors s’il balance un ballon dedans il est capable de tout faire pour aller le récupérer, si à ce moment là on n’est pas à côté de lui ça peut aller très vite. C’est aussi pour ça que nous le le laissons pas chez des amis qui ont des piscines (tout le monde ici!!!) car même si nous avons confiance en nos amis, nous savons que ça peut arriver très vite. En changeant la couche du bébé, pendant qu’on met la plus grande au coin après une bêtise….

    • La Mite Orange 29 juillet 2014 à 12:22 #

      Moi je je voulais pas d’escaliers… Et c’est une vraie panique d’en avoir désormais chez moi.
      Ce que j’adorais dans notre ancien appart c’était les fenêtres à 1m50 du sol… Pasbterriblebpour regarder dehors mais impossible pour un enfant d’y sauter (enfin on a quand même retrouve mouflette sur le toit! O_o)

  8. Julie Podecolle 29 juillet 2014 à 10:15 #

    J’aime beaucoup cet article parce qu’il doit parler à beaucoup d’entre nous… Je suis très vigilante aussi et je dois faire partie de personnes qui ne comprennent pas « comment s’est possible » (oublier son enfant, de le laisser seul…). Pourtant comme toi, j’ai plusieurs erreurs à mon actif, un bébé qui se met debout sur sa chaise haute alors que je l’avais attaché, un bébé qui tombe du canapé parce que j’ai tourné la tête 2 sec… bref y’en a et nous ne sommes pas infaillible.

    • La Mite Orange 29 juillet 2014 à 12:23 #

      Voilà, je ne comprends pas non plus mais je ne me pense pas à l’abri… On se dit « je je ferais jamais ça moi! » Mais c’est toujours le truc auquel on ne pense pas qui est source d’accident…

  9. Emma June 29 juillet 2014 à 10:31 #

    Ouhlala, comme je te comprends.
    Je suis une flippée de ce qui pourrait arriver aussi! J’essaie de me raisonner, de me dire que la peur n’évite pas le danger et que de toute façon, il y a des choses qu’on ne maitrise pas (pour celles que je maîtrise, j’essaie de le protéger au max) mais je pense comme toi, qu’autant il existe des parents vraiment négligents/maltraitants et que pour d’autres, ce sont justes des parents « ordinaires » qui font tout pour leur enfant et un jour, une inattention ou quoi et un drame se produit sans pouvoir rien y faire.

    J’avais vu un témoignage l’an dernier je crois dans l’émission « Dans les yeux d’Olivier » sur France2 d’une mère en vacances dont le fils s’est noyé dans la piscine…c’était bouleversant.

    • La Mite Orange 29 juillet 2014 à 12:24 #

      Ma mère m’avait parle de ce reportage… J’en i fait des cauchemars!

  10. magalie 29 juillet 2014 à 10:38 #

    J’essaie aussi de ne pas juger même si certains cas me font bondir et me mettent hors de moi, comme cette jeune maman qui laisse son bébé d’un an seul à la maison la nuit pendant qu’elle sort en boite de nuit (et je pense que ça ‘nest pas un cas isolé, loin de la)

    Mais j’ai aussi cette chance de ne pas être une « bileuse »: je ne pense pas que le pire pourrait arriver, jamais. Peut etre parce qu’en perdant mon 1er bébé le pire m’était déjà arrivé… Je sais pas je ne me l’explique pas. Je n’ai pas peur qu’il arrive quelque chose à mon fils. Je suis prudente oui, mais sans démesure. Je ne m’inquiète pas plus que de raison. Il fera des chutes, on ira parfois aux urgences à cause d’une pièce avalée ou d’une blessure plus importante, mais je SAIS au fond de moi qu’il ne lui arrivera rien… c’est très étrange comme sensation…
    Je me souviens que dans mon cercle d’amis et familial, toutes le sjeunes mamans se relevaient la nuit, par crainte que leur bébé ne respire plus, pour se rassurer. ça ne m’est JAMAIS arrivé…

    Là où j’ai plus de peurs, c’est des autres: peur que quelqu’un fasse du mal à mon fils, intentionnellement… mais peut on se protéger de tout? peut on protéger nos enfants de tout? je ne crois pas. A moins de les enfermer dans une bulle, mais même comme ça, ils peuvent se faire mal!!!

    comme quoi, même sur ce sujet, chaque maman est différente :-)

    • La Mite Orange 29 juillet 2014 à 12:26 #

      J’ai aussi peur des autres.
      J’essaie de faire en sorte que mes névroses n’empêchent pas mes filles de vivre. Je les laisse en vacances, je les laisse aller aux sorties scolaires etc… Je les laisse vivre en somme… Et je ronge mon frein en essayant de ne pas leur transmettre mes angoisses…

      Et plus j’avance en âge plus c’est profond… Je n’avais pas toutes ces peurs pour mouflette, je me croyais à l’abri…

  11. Sophie 29 juillet 2014 à 11:04 #

    Une amie de ma grand-mère a perdu son petit-fils et sa petite fille (des jumeaux qui se sont noyés dans une piscine).
    Les jumeaux avaient presque 3 ans, les parents les ont mis à la sieste. La piscine familiale avait une alarme. Les parents étaient dans le jardin loin de la piscine mais tranquilles puisque les enfants dormaient.
    Sauf qu’à 3 ans un enfant peut faire des bêtises et à 2 ils s’entrainent… Ils sont sortis de leur chambre, sont descendus dans le jardin et se sont mis à l’eau : l’alarme ne s’est bien évidemment pas déclenchée, le temps que les parents se rendent compte du drame, les enfants s’étaient noyés.
    Finalement les parents n’étaient pas des inconscients, leur piscine était sécurisée par une alarme, ils avaient laissé 2 enfants à la sieste en été avec des portes fenêtres ouvertes. C’est une accumulation de petites choses qui ont conduit à un drame et malheureusement 2 enfant y ont laissé la vie. Du coup, je ne juge pas quand un drame comme ça se produit.
    Comme toi, j’ai un jour oublié d’attaché mon fils… j’avais fixé le cosy sur la poussette, je l’avais détache pour qu’il soit à l’aise et pour lui donne un biberon puis l’avais reposé comme ça. En remettant le cosy en voiture j’ai oublié que j’avais détaché mon fils ! Et nous avons roulé comme ça. Par chance je n’ai pas eu d’accident.
    C’est malheureusement la vie qui est comme ça, une « bêtise » peut conduire à un drame et même avec la meilleure volonté du monde nous restons faillible…

    • La Mite Orange 29 juillet 2014 à 12:27 #

      Qu’elle horreur… :-(

    • Maud 31 juillet 2014 à 12:27 #

      J’ai une piscine et des enfants en bas âge… et j’ai souvent pensé à ce genre de situation… J’essaie de faire en sorte que ça n’arrive pas : je ferme la barrière de la piscine même quand ils dorment à la sieste…, la baie vitrée… mais c’est sûr qu’un oubli peut vite arriver… quelle horreur ! je vais faire encore plus attention (et surtout attendre la fin de l’été avant d’enlever les barreaux du lit de ma fille!).

      • La Mite Orange 31 juillet 2014 à 10:08 #

        Il y a une piscine aussi chez mon oncle… On vérifie tous que la porte est bien fermée… Mais il suffit d’un oubli.
        D’ailleurs, il loue sa maison l’été, et refuse toujours de louer à des familles avec enfants de moins de 6 ans, il a trop peur qu’un drame survienne…

  12. Evelyne de Untibebe 29 juillet 2014 à 12:26 #

    Je vois ce que tu veux dire… Oui je vois très bien. Je ne me lève jamais un jour sans avoir peur pour mes filles… peur qu’il leur arrive quelque chose…
    Un jour, j’ai oublié d’attacher Minipuce dans son siège auto. Quand nous nous sommes arrêtés dans l’air de repos de l’autoroute et que j’ai constaté ça, j’ai cru que j’allais me sentir mal. J’ai imaginé ce qui aurait pu arriver si jamais……… j’en ai la chair de poule quand j’y repense… J’ai oublié d’attacher son siège auto, Mon Dieu !
    J’ai tellement peur de faire de nouvelles erreurs de ce type à l’avenir. J’y pense souvent. S’il arrivait quelque chose à mes filles par ma faute je ne le supporterais pas… qu’il arrive quelque chose à mes filles tout simplement…

    Des bises

    • La Mite Orange 29 juillet 2014 à 12:38 #

      Voilà… Et avoir conscience de ça c’est difficile à vivre…

  13. Sabine 29 juillet 2014 à 12:28 #

    Quel bel article, intelligent, sensible, humain. Merci.

  14. madamezazaofmars 29 juillet 2014 à 2:54 #

    Il ya trois jours de ça, on a une voiture avec porte coulissante, j’ai oublié de refermer la dite porte alors que le Mistouflon était dans la voiture, attaché, et on a roulé a 5 a l’heure pendant 3 secondes avant qu’elle ne se referme mais quelle trouille !

  15. Anne-Estelle 29 juillet 2014 à 3:04 #

    Les meilleurs parents du monde ne pourront jamais protéger leurs enfants de tout.
    D’ailleurs, je pense que la seule chose qui peut nous rassurer (un ptit peu), c’est de leur expliquer de quoi on a peur, leur apprendre très tôt comment éviter une situation dangereuse, et puis apprendre à leur faire confiance.
    Ca a l’air tellement simple comme ça… :-S

  16. Top Produits Bébé 29 juillet 2014 à 3:16 #

    On est tous faillibles, ça peut arriver à n’importe qui de mal accrocher les harnais de sécurité ou d’oublier de les accrocher… Moi mon angoisse c’était lorsque qu’on vivait en appartement, au 9ème étage, j’avais tellement peur qu’un jour un de mes enfants prenne une chaise pour ouvrir le loquet de la porte fenêtre puis monte sur une chaise et passe par dessus la barrière de la terrasse… Depuis qu’on a déménagé dans une maison, je suis rassurée à ce sujet ! Mais il y a bien d’autres dangers qui nous guettent… En quelques secondes tout peut basculer… Il faut essayer de ne pas trop y penser sinon la vie devient invivable.

    De nos jours on est bien mieux informés sur les risques du quotidien et il y a des campagnes de prévention (par exemple sur le fait qu’il faut coucher bébé sur le dos et qu’il faut lui mettre une gigoteuse et pas une couverture). C’est déjà un mieux, mais il reste toujours une part de hasard (ou plutôt de malchance), et il suffit parfois de quelques secondes d’inattention pour que le pire arrive… C’est difficile à vivre mais aucun parent n’est parfait… Après il y en a certains qui sont carrément inconscients et qui font n’importe quoi genre laisser un bébé seul dans le bain ou dans une voiture surchauffée…

    Les enfants sont tout pour nous, et c’est plutôt sain de vouloir les protéger de tout même si on ne contrôle pas tous les paramètres… Tu es une bonne maman, essaie de moins paniquer, ok ? ;-)

    • La Mite Orange 29 juillet 2014 à 5:55 #

      Ne t’inquiètes pas je ne panique pas en permanence! Je tempêre parfois! ;-)

  17. AnneLaureT 29 juillet 2014 à 4:06 #

    Je ne sais pas ce que c’est, que de craindre pour son enfant, mais quand je vois la responsabilité que je ressens quand ma nièce vient en vacances à la maison, j’imagine.

    Je fais en sorte de ne pas juger, lorsque j’ai vent d’un tel fait divers, c’est d’ailleurs un commentaire que tu avais laissé sur mon blog sur un sujet du genre qui m’a fait me poser les bonnes questions sur mon attitude.
    Et puis, je pense que les parents sont déjà bien suffisamment accablés lorsqu’un tel drame survient.Je suis convaincue que personne n’est hélas à l’abri.

    Des bises !

    *

    • La Mite Orange 29 juillet 2014 à 5:55 #

      Je me souviens de ce commentaire! :-)
      On manque souvent d’informations quand on entend une actualité… Et je trouve dommage que ça serve à renforcer les haines plutôt qua entraîner l’entraide et la prévention…

  18. Marie 29 juillet 2014 à 5:20 #

    On pourrait croire que je fais partie de ceux qui pense que rien ne peut leur arriver… Parce que je dors très bien la nuit. En réalité, j’ai vu à 3 ans ma mère découvrir le corps de mon petit frère. Mort subite du nourrisson. Toutes les consignes de sécurité avaient pourtant été suivies… Mais la vie est ainsi. Parfois, la vie est une p..e. Cela n’arrive pas qu’aux autres. J’en suis très, peut-être même trop, consciente. Mais j’ai quand même choisi d’avoir des enfants… Et de dormir la nuit. Parce que je refuse de laisser mes angoisses gagner et me gâcher l’existence. Parce que la vie peut être très belle aussi.

    • La Mite Orange 29 juillet 2014 à 5:53 #

      La vue peut être très belle, la mienne est magnifique et c’est pour ça que j’ai si peur que tout bascule.
      J’essaye de ne pas penser à ce que je ne peux pas maîtriser, un crash d’avion, un pot de fleurs qui tombe du 4″, etc…
      Ma manière à moi d’arriver a vivre sans trop d’angoisse c’est de faire attention à tout ce qui est de mon ressors. Ça n’empêchera pas un drame mais ça m’aide à dormir plus sereinement.

      J’imagine que vivre un tel drame doit beaucoup faire relativiser… Chacun aussi sa manière d’appréhender les choses.
      Je voulais surtout souligner que les gens à qui ça arrive ne sont pas des monstres ni des abrutis… L’angoisse je vis avec, sinon je ne choisirais pas de faire des enfants! :-)

      • Marie 29 juillet 2014 à 6:05 #

        Je me suis peut être mal exprimée… Il n’y avait aucun jugement dans mon commentaire. Je voulais juste dire qu’on avait tous une manière différente d’aborder les choses. Pour ma part, je suis résignée ou fataliste. Chacun sa manière de faire taire ses angoisses ou de vivre avec. On fait tous ce que l’on peut :-).

        • La Mite Orange 29 juillet 2014 à 6:32 #

          Je ne l’avais pas mal pris ne t’inquiète pas! Je pensais moi aussi mal m’être faite comprendre!
          Comme tu dis nous avons tous notre façon de taire nos angoisses… Je suis sûre que ceux qui jugent sévèrement le font car cela apaise les leurs…

  19. Cleophis 29 juillet 2014 à 10:17 #

    Je me retrouve tellement dans ton texte. Il m’est arrivé aussi en voulant sortir ma fille de la voiture de me rendre compte que je ne l’avais pas attaché. Ca n’est arrivé qu’une fois mais il suffit d’une seule… C’est horrible de se rendre compte qu’on a eu un comportement dangereux après coup et de se dire qu’on a eu de la chance cette fois. Il y a tellement de choses qui pourraient arriver, nous ne sommes pas infaillibles. Et même si j’ai du mal à comprendre comment on peut oublier un enfant dans une voiture, j’essaye de ne pas juger trop vite.

    • La Mite Orange 29 juillet 2014 à 11:41 #

      Voilà, on ne sait jamais pourquoi tel accident arrive, et à moins de savoir exactement les circonstances il est difficile de porter un jugement…

  20. Kannard 29 juillet 2014 à 10:27 #

    Ces jugements sont principalement des mécanismes d’autodéfense. Trouver un coupable est si rassurant. Cela permet de ne pas se remettre en question.
    Être d’un naturel inquiet ne protège pas du malheur, cela réduit les probabilités mais il existe toujours la possibilité de tirer le mauvais numéro. Quoi qu’il en soit, il bien difficile de lutter contre sa nature et je suis persuadée que les évènements traumatisants ne font que renforcer voire exagérer cette nature. Le bileux y verra une raison de s’inquiéter encore plus et l’insouciant une raison de profiter de la vie encore plus…
    Je suis d’un naturel inquiet et mon mari est carrément hors concours, je te laisse imaginer les niveaux pathologiques que nous atteignons actuellement. Nous ne serons jamais insouciants, nous ne l’avons jamais été mais je suis prête à parier que la majorité des « jugeurs » laissent seulement leur peur parler. Tandis que l’insouciant, le vrai, n’aura pas fait attention à cette actualité.

    • La Mite Orange 29 juillet 2014 à 11:41 #

      Je pense également que ceux qui jugent le font parce que c’est une manière pour eux de se rassurer face au hasard… Se dire que ça ne leur arrivera jamais n’empêchera pas que ça leur arrive, mais en attendant, ils sont sereins. Et c’est en cela que je les envie. Mon tempérament inquiet ne protège de rien, j’en ai conscience, ça m’empêche juste d’être insouciante…
      Mais comme tu dis, c’est ma nature et je ne peux pas lutter contre. Ca me permet, en revanche, de relativiser les moments difficiles… Même quand je suis à bout je sais que j’ai de la chance, ça me donne une patience que je ne me soupçonnais pas…

  21. Ceres 31 juillet 2014 à 2:00 #

    Il est vrai que je me demande comment on peut oublier son gamin dans la voiture. J’ai le réflexe de le faire passer en premier pour tout. C’est le premier à monter dans la voiture, à en sortir, à se lever, à se coucher, à manger, à se baigner… Je ne dis pas que ça ne peut pas m’arriver, mais je me demande comment c’est possible. Et forcément que le jour où ça m’arrivera, j’en ferais une crise cardiaque.

    Maintenant, je ne m’angoisse pas pour ce qu’il pourrait lui arriver. Quand il y a un « quelque chose » qui pourrait arriver, je fais tout ce qui me semble juste pour que cela n’arrive pas. Mais on ne peut pas tout empêcher, et ce qui arrive peut être controlé dans une certaine mesure. A l’age de la marche, un môme, ca se casse la figure. Il a commencé dans son lit, avec les barreaux pour se rattraper, puis continue dans son parc (rembourré le parc). Pas sur le carrelage glissant avec plein de coins de tables pour lui sauter à la figure.
    Ce qui ne m’a pas empeché de le voir tomber de mon lit, deux fois, sans avoir eu le temps de le rattraper, et de lui cogner la tête contre le lit superposé, histoire de l’achever. Plus de peur que de mal sur ces trois incidents, mais ça arrive. Qu’on soit fatigué, ou préoccupés par autre chose, ou qu’on ne fasse pas attention à tout.

    Je suis sure que ta fille connait ses consignes en cas de doute dans le métro. Changer de wagon pour un wagon occupé, ne pas hésiter à solliciter les voyageurs si on l’importune, ne pas sortir son porte feuille ni son téléphone…

    • La Mite Orange 31 juillet 2014 à 2:22 #

      Oui les consignes on arrête pas! Ce qui me rassure c’est qu’elle me raconte parfois comment, parce qu’elle ne sentait pas la personne à côté d’elle, elle est sortie du métro et a attendu le prochain. Elle d’écoute et à les bonnes réactions!

  22. MissBrownie 1 août 2014 à 1:53 #

    Des histoires j’ en ai des tas … les parents infirmiers travaillant de nuit qui laisse le petit de 4 ans sous la garde des 2 plus grands et il passe par dessus la rembarde du pallier, le père qui recule sur son fils, un mur de pierres qui tombe sur un gamin de 10 ans parce qu’il tentait de le détruire…

    Une fois j’ai cru que MrReglisse avait attaché Chichi dans son siège et lui a pensé la même chose pour moi… au bout de 2min, on entend Chichi crier :  » Hé suis pas attassé moi ! »

    Bref, un peu de stress au moment du départ, un peu de précipitation et le drame arrive vite :-/

  23. Kiki the mum 2 août 2014 à 9:32 #

    L’erreur est humaine… l’épuisement, les soucis et certains accidents sont vite arrivés… J’aime beaucoup ton article. Je crois que dans la vie le pire c’est d’avoir des certitudes, ce genre de certitudes qui font que l’on n’est plus justement en vigilance et que l’on se met alors en danger sans s’en rendre compte.

    • La Mite Orange 4 août 2014 à 4:34 #

      C’est ça… Je me dis souvent « Non mais c’est bon, pour deux minutes ça va » et y’a une grosse lumière rouge qui s’allume « Les accidents arrivent toujours en deux minutes! », généralement ça me fait faire le truc chiant qui m’aurait fait gagner 20 secondes… Mais je pense à toutes les fois où je frôle l’accident sans y penser une seule seconde!

  24. Kiki the mum 4 août 2014 à 11:49 #

    Ah ben tiens, aujourd’hui j’ai pensé à toi. La petite fille qu’une copine nounou garde s’est brulée chez elle à la porte du four. Les parents étaient dans la pièce et n’ont pas vu l’accident venir. Elle a trébuché et est tombée sur la porte du four. Brulure au second degré et attendent de savoir s’il faudra une greffe… J’imagine déjà les regards réprobateurs qu’ils ont dû recevoir… dur dur…

Donne ton avis