Plug-in baby

Sans titre 1Noisette est une sacrée petite chipie…
Mouflette avait posé les choses clairement dès le départ, c’était une enquiquineuse-née, un bébé intense et exigeant qui ne me laisserait aucun répit, dès qu’elle a posé son regard sur moi j’étais fixée.
MissCouette, elle, était du genre fausse-calme, mais je dois bien avouer que le souvenir que je garde de ses premiers mois, c’est qu’elle était plutôt cool et facile à vivre…
Noisette a véritablement été coquine… Bon elle ne l’a pas fait exprès la pauvre… Mais à la naissance et les 2 premières semaines, elle était un bébé étrangement calme, trop… Elle dormait, elle ne réclamait rien, c’était même angoissant pour moi.

A raison! Depuis que nous sommes rentrées de l’hôpital et qu’elle a repris des forces, Noisette montre sa vraie personnalité, qui n’a absolument rien à voir avec le bébé trop sage qu’elle était au tout début de sa vie.
Quand nous sommes rentrées, les premiers jours, quand elle dormait, je m’inquiétais… Mais est-elle encore trop fragile? Peut-être qu’elle ne sait toujours pas se réveiller quand elle a faim?

Mes craintes ont rapidement été écartées… Quand Noisette veut quelque chose, elle l’exprime. Fort! Et Noisette a toujours besoin de quelque chose. Donc soit elle a faim, et elle veut le sein (jusque là tout est normal), soit elle est fatiguée, et elle veut dormir, sur moi, juste sur moi, si possible avec un sein dans la bouche… Soit Noisette se sent mal à l’aise dans sa couche et elle hurle jusqu’à ce qu’on la lui change. Soit elle a juste envie d’un câlin et il faut qu’elle soit dans nos bras.
Et le tout est agrémenté d’un « fort besoin de succion » (alors soit j’ai un seul moule pour faire les mômes, soit TOUS les enfants ont ce « fort besoin de succion!).

Noisette passe donc 75% de son temps sur moi, pluggée au sein.
On a essayé de la leurrer avec notre petit doigt, de temps en temps ça fonctionne, notamment quand elle dort (oui parce que Noisette se réveille JUSTE pour avoir un truc dans la bouche…).
Elle refuse systématiquement la sucette, elle la recrache, hurle quand on lui en présente une et nous regarde comme si on avait essayé de l’empoisonner…

Quand elle dort, c’est dans l’écharpe, en journée, ou sur moi, la nuit.
Mister Mii arrive à l’endormir et la poser dans son berceau (Merci le Cocoonababy!), mais moi, impossible… Je ne sais pas en quoi diffère ma technique, mais avec moi, elle hurle si je la pose.

Noisette, si on voulait lui coller une étiquette, répondrait parfaitement aux critères du « BABI », elle a besoin de contact en permanence, d’être rassurée, bercée, câlinée…
Je suppose que son séjour en pédiatrie doit influer un peu… Mais je crois surtout que je fais des bébés très « primaires », qui ont de forts besoins d’être sans arrêt dans les bras, bercés de tendresse et de réconfort (MissCouette était très calme, mais force est d’admettre qu’elle n’avait aucune raison de ne pas l’être, on répondait à tous ses besoins dans la seconde!)

Noisette n’en reste pas moins un petit chou à la crème. Hyper expressive, elle semble nous exprimer sa joie intense en nous gratifiant de ses sourires, ou nous explique avec ses moues de désespoir que là, ça ne va plus du tout. La moue de désespoir qui survient souvent juste avant les hurlements.

Aucune journée ne ressemble à la précédente, c’est normal, elle est encore toute petite…
Quand je l’emmène en balade, je ne sais jamais si elle va apprécier son landau et s’y endormir après avoir passé quelques moments à regarder autour d’elle… Ou si au contraire elle va rapidement se mettre à hurler parce qu’elle s’en fiche du landau, elle veut être dans mes bras… (Du vécu, on est super heureux d’avoir pris le landau quand finalement Noisette passe toute sa balade dans l’écharpe…)
Le matin après le bain, je ne sais jamais si elle va faire une sieste de trois heures ou vouloir manger non-stop.

Seul le soir est toujours à peu près pareil, vers 19h, Noisette commence à s’agiter… Je ne sais pas si elle est prise de douleurs (je ne pense pas) ou plutôt d’angoisses (plus probable), mais elle se met à pleurer, pleurer, pleurer, avec une petite bouille toute désespérée.
Donc de 19h à 23h environ, elle est au sein quasi non-stop (je ne sais pas qui est l’inventeur de ce truc là, mais c’est quand-même assez magique, faut bien admettre! Bon c’est vite encombrant mais par chance, le soir je n’ai généralement pas grand chose à faire.

Noisette a un énorme besoin de protection et de réconfort. Et je dois bien l’avouer, ce besoin remplit également ma propre nécessité d’être une mère indispensable à son enfant.
Noisette est si mignonne, elle exprime tant de choses quand elle me regarde, et notamment son amour inconditionnel et son sentiment d’assurance et de confiance quand elle est dans mes bras, qu’elle me comble, en tant que maman poule. Je me sens utile…
Et je crois que ce besoin qu’elle a de moi est simplement la réciproque de mon besoin d’elle…

Bon on est un peu scotchées non stop du coup… Mais je sais qu’aussi pénible cela puisse être à certains moments, c’est aussi très bref, et d’ici quelques mois, elle aura pris son autonomie… Autonomie peut-être facilitée par cette présence constante à ses côtés et la réponse quasi-immédiate au moindre de ses désirs.
C’est un job à temps plein, mais ça nous convient bien! (Et on trouve des aménagements, à trois, pour que ce soit moins intense!)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

40 Discussions on
“Plug-in baby”
  • Ah, ça me rappelle des choses. Mon fils était comme ça aussi. Collé à moi pendant 6 mois. Tout passe!
    Le plus difficile doit être de ne pas négliger les grandes, je t’admire!

  • J’ai la même à la maison mais j’ai pas eu les 15 premiers jours de subterfuge… Et je me demande encore et toujours d’où lui vient ce besoin viscéral d’être scotchée à moi (d’ailleurs même le soir le papa n’y peut plus rien, elle se calme que dans mes bras!). Et la nuit, aaahhhhhh la nuit…….. :'(

  • Noisette est trop mignonne! J’ai hâte de revivre tous ces moment(plus que 4 mois!). Les bébés qui restent des heures dans leur transat, moi ça me fait flipper de toute façon, je préfère mille fois les avoir collé au sein ou dans les bras!

  • Ce qui nous as sauvé ici : l’emmaillotage (en l’occurrence avec un maxi l’ange aden+Anaïs. Je l endors au sein vers 21h et elle dort toute seule dans son lit (collé au notre sans barrière) jusqu?a minuit. Avant cela je n’avais pas une minute pour moi…

      • Ahah c est décidé, pour le prochain j’achete un cocoonababy ! J.ai pris le parti (passée l’extreme fatigue du premier mois) de profiter un maximum et je crois que je suis autant scotchée à elle qu’elle l’est à moi 😀 comme tu le disais dans un autre article, c’est quand il s’agit de faire autre chose dans la maison que ça devient complique ! Mais quel bonheur …

  • J’en ai fait 3 pareil aussi… Et j ai l impression en plus, qu avec l âge et le BB d enfants on sait que plus on les laisse scotcher plus ça fait de gds débrouillards… Du coup on prend notre mal en patience

  • très beau récit, ici baby boy avait un frein de langue très court, après un petit tour à Necker et une frénectomie, une vrai délivrance pour lui mais toujours des tétés en grappe très longue en durée et toujours se besoin du sein à 7 mois, ne dort que scotché au sein aussi bien pour la sieste car sinon monsieur n’en fait pas si je ne m’allonge pas avec lui ou si je le pose c’est le drame un vrai radar ce baby, que pour la nuit pour s’endormir mais après il dort dans lit, un peu dur dur maintenant que papa est en déplacement pour gérer le quotidien de la maison…..mais j’

  • très beau récit, ici baby boy avait un frein de langue très court, après un petit tour à Necker et une frénectomie, une vrai délivrance pour lui mais toujours des tétés en grappe très longue en durée et toujours se besoin du sein à 7 mois, ne dort que scotché au sein aussi bien pour la sieste car sinon monsieur n’en fait pas si je ne m’allonge pas avec lui ou si je le pose c’est le drame un vrai radar ce baby, que pour la nuit pour s’endormir mais après il dort dans lit, un peu dur dur maintenant que papa est en déplacement pour gérer le quotidien de la maison…..mais j’adore le contempler tout contre moi hihih

  • Ici aussi, comme pour « Oh!Monbébé », c’est l’emmaillotage qui nous a sauvés! Après avoir mangé, notre petit bonhomme était emmailloté, bercé, câliné, couché et, se sentant rassuré d’être emmailloté, doucement, chaudement, il acceptait de s’endormir dans son petit lit. Cela nous a fait du bien à tous. Je t’admire d’être aussi zen, moi, cette période m’épuisait totalement. Mais, c’est vrai que contrairement à toi, je n’ai jamais voulu me sentir indispensable à mon bébé. Mon histoire personnelle me poussait même à l’inverse. Je voulais qu’il puisse être également nourri, bercé, câliné, rassuré par d’autres que moi car je me disais (je sais, c’est très bête!) que si je devais mourir du jour ou lendemain, je voulais qu’il soit triste mais pas perdu et qu’il puisse exister sans moi sans en être dévasté…
    Finalement, chacune vit ses premiers mois selon son histoire, sa sensibilité. L’essentiel est que bébés et mamans soient comblés par la relation qui s’instaure au fil des jours.

  • J’ai envie de dire « profite » ! ça passe si vite !

    A la maternité, on m’a imposé la tétine et puis quand j’ai vu que ça le soulageait un peu, que ça calmait ses besoins de succion je n’ai pas lutté…mais si Noisette n’en veut pas…

    Par contre, le côté greffon de Lucien s’est apaisé le jour où je lui ai juste dis « j’ai besoin de préparer à manger alors je vais te mettre dans ton parc et tu vas te reposer… »miracle pas un bruit…ensuite j’ai persévéré en lui indiquant où j’allais dans la maison et petit à petit il a commencé à se sentir bien…

    Je suis de celles qui pensent que les bébés comprennent tout et qu’ils n’ont juste pas la capacité de nous répondre !

  • « Et Noisette a toujours besoin de quelque chose. Donc soit elle a faim, et elle veut le sein (jusque là tout est normal), soit elle est fatiguée, et elle veut dormir, sur moi, juste sur moi, si possible avec un sein dans la bouche… Soit Noisette se sent mal à l’aise dans sa couche et elle hurle jusqu’à ce qu’on la lui change. »

    Oh bah pareil ici! à un détail près… il attend qu’on lui change la couche pour faire le bousin dedans !!! 🙂 Va falloir faire des stocks de couches!

  • Je me trompe peut-être mais si elle crie quand toi tu la poses et pas avec ton homme, je pense que c’est parce que l’odeur du lait s’éloigne (ça m’arrivait souvent aussi et c’est ce que les sages femmes m’avaient dit à la maternité).
    En tout cas c’est vrai qu’il faut profiter au maximum. Mon fiston ne s’endort plus dans mes bras, sauf quand il est malade et c’est vrai que ça manque cet abandon total qu’il ressentait avant ^^

  • Après, comme le stipule un commentaire plus haut, je n’ai aucun regret d’avoir eu Lucien contre moi le plus souvent possible (c’était le 1er aussi, ça aide). Je me rappelle d’une après midi ou il est resté en crapaud sur moi…5 heures (quand mon mari était arrivé le soir et qu’il m’a demandé si la journée s’était bien passée, la réponse a été toute trouvée « je n’ai RIEN fait et c’était top! »
    Bref, je sais aujourd’hui que grâce à ça, Lucien a confiance en lui et en moi.

  • Crevette était comme tout bébé!elle ne dormait QUE sur moi, voulait que le sein, puis bcp la tétine et surtout les bras!c’est déstabilisant au premier, après tu t,habitues non?le plus compliqué c’est pour faire à manger, repasser, faire la vaisselle ;)!

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


quatre + six =