Se laisser porter par la vague [Part 3]

Noisette est mon troisième bébé, elle fait de moi une maman pour la troisième fois.
Sur bien des points, je me sens encore novice et je crois que vingt maternités ne me suffiraient pas pour maîtriser le chamboulement qu’est l’arrivée d’un bébé.

Ma force aujourd’hui, c’est que je sais que ces moments intenses, doux et difficiles ne durent qu’un temps. Quand je regarde Noisette, si petite, si frêle, si adorable et tellement dépendante de moi, j’ai envie que cela dure toujours… Et je sais que d’ici quelques semaines, ces instants précieux seront déjà derrière nous…
Alors j’en profite. Bien sûr, je suis fatiguée. Bien sûr, je préférerais dormir, la nuit. Mais je savoure ces câlins que mon bébé m’impose, parce qu’après-demain, elle aura un amoureux plus vieux qu’elle et fera fi de mon avis…

Je ne suis pas une maman plus compétente qu’une autre parce que je suis trullipare (j’invente des mots si je veux!). Mais je sais ce que j’ignorais lors de ma première grossesse, je sais qu’il ne faut écouter que soi, que quelque soit le choix que l’on fait, on trouvera des gens pour critiquer… Et d’autres pour valider.
Alors il faut surtout faire ce que l’on pense juste, et c’est tout…

J’ai aussi compris qu’un bébé n’est jamais semblable à un autre. Ce qui convient à l’un ne convient pas à l’autre. Car ils ont chacun leur caractère mais aussi leur histoire, aussi jeunes soient-ils.

Alors j’apprends à connaître Noisette en sachant que tout ce que je savais jusque là est inutile avec elle. Ce qui fonctionnait avec Mouflette ou MissCouette ne marchera pas forcément avec elle… Alors je teste autre chose, et je l’écoute autant que possible afin de m’adapter à elle et à aucun autre bébé.
Et je m’écoute, moi, car je ne suis pas la même maman qu’avant, pas la même femme, et ce qui me convenait il y a 13 ou 4 ans ne me convient pas forcément aujourd’hui… Les limites poussées par chacune de mes filles ne sont pas les mêmes…

Je lâche prise face aux « il faut ». J’essaye de faire au mieux, en sachant pertinemment que je me planterai, aujourd’hui et demain.

Se laisser porter par la vague [Part 3]

Se laisser porter par la vague [Part 3] Se laisser porter par la vague [Part 3]
0

Vous aimerez aussi :

16 Commentaires sur
“Se laisser porter par la vague [Part 3]”

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.