A la recherche de la maison parfaite!

Cela va faire 10 mois que nous avons déménagé! Nous avons quitté notre appartement chéri, notre première acquisition, l’endroit qui nous avait tant fait rêvé et dans lequel nous avons passé tant d’années de bonheur… Nous l’avons quitté en espérant trouver encore mieux. Une maison qui correspondrait à notre famille qui s’agrandit.
La petite Noisette aurait difficilement trouvé sa place dans notre ancien appartement (enfin vu qu’elle dort encore dans notre chambre, en pratique, elle y aurait trouvé sa place jusqu’à ses 6 mois au moins mais bon…). Et puis avec trois enfants, un jardin nous semblait indispensable.

Nous avons grandi, notre famille aussi, nos projets ont suivi.

Nous avons trouvé un appartement triangulaire de toute beauté afin de vivre les quelques mois séparant la vente de notre futur achat. Mais une fin de grossesse difficile, une naissance, quelques angoisses et une montagne de choses à gérer et surtout la fatigue et le manque de temps nous ont fait un peu oublier notre projet de maison.
Après tout on est bien dans cette résidence un peu bobo-cool, les voisins sympa, l’ambiance décontractée et écolo, la grande terrasse, le jardin de l’immeuble, etc, etc! Pourquoi se presser?

On a eu une sorte d’électrochoc il y a un mois en apprenant une nouvelle désarmante dont je vous reparlerai bientôt.
La maison est soudain devenue une priorité voire une urgence.
Et puis il y a cet escalier dans notre appartement dans lequel j’ai tellement peur que Noisette se jette la tête la première dès qu’elle se mettra à ramper…

Nous nous sommes donc activement mis à nos recherches.
Nous avons des critères d’exigences très élevés et un budget limité. Disons qu’en soit on a un beau budget, je crois, mais peut-être pas à la hauteur de nos volontés!

Nous voulons une maison en ville, proche, très très proche du centre-ville et surtout à deux pas d’un métro. 500 mètres étant un maximum. Nos filles sont scolarisées et « gardées » au centre-ville, vu la difficulté de trouver une place en crèche ou de trouver l’école/le collège parfaits, on n’avait pas très envie de les changer!
Il nous faut un jardin. D’au moins 100 à 200m², que nos filles puissent courir!
Et il nous faut six pièces… Minimum. Des chambres pour chacune des filles et pour le ou les enfants à venir (euh, plutôt « LE » et c’est tout hein!). Dans l’idéal, un bureau pour nous et, soyons fous, une salle de jeux pour les enfants!
Avec la possibilité de garer notre voiture.

Grosso modo on veut un château mais qui couterait le budget d’un deux-pièces quoi!

Mister Mii a trouvé quelques annonces. J’ai été visiter cinq maisons. A chaque fois, on se projette, on se dit « why not » et puis on sait que ça n’est pas le coup de foudre.
– Une maison dans un quartier craignos mais à 100 mètres du métro. Ca se réfléchit! Mais trop chère, trop moche, trop avec une piscine en plein milieu du jardin (et je suis la première à trouver qu’une piscine c’est cool, mais pas quand ça empêche d’accéder au jardin!!), trop en plein milieu d’immeubles avec vue sur le jardin…
– Une maison magnifique, jardin luxuriant, piscine idéalement placée, belles pièces, belle lumière, mais trop loin d’un métro, salon au premier étage et hors budget pour prévoir des travaux!
– Une maison très moche, très mal fichue, trop loin d’un métro, vraiment hideuse et mal pensée…
– Une maison mignonnette dans notre quartier actuel, superficie parfaite, jardin à la bonne taille, à 400 mètres du métro, toute rénovée… Mais un malaise… Un « Ce n’est pas chez moi ça!! »! Nous ne sommes pas faits pour le neuf. L’impression d’habiter chez quelqu’un d’autre ça n’est pas pour nous.
L’agente de cette dernière maison me propose d’en visiter une autre qu’elle vient de « rentrer ». Elle m’en fait le descriptif. Mouais, bof… Mais un je ne sais quoi me force à accepter.

On y va le lendemain.

– Une petite maison bien trop petite. Un joli jardin avec un cerisier. A 400 mètres du métro. Dans le quartier que l’on convoitait en priorité car sur la bonne ligne de métro. A cinq stations de l’hyper-centre.
Une maisonnette au charme désuet, un peu moche, un peu vieillote, sans aucun mûr porteur intérieur.
Une maison où l’on peut tout casser afin de tout mettre à notre goût.
Quinze minutes après le début de la visite, me voilà en train de signer une proposition, le stylo dans une main, le téléphone avec Mister Mii au bout du fil dans l’autre. Une proposition très en deça du prix demandé, mais plus, vu la masse de travaux, on ne peut pas. Ca sera quitte ou double! La maison est très visitée et il y a déjà plusieurs propositions.

On croise les doigts en essayant de ne pas trop y croire.
Le week-end passe. Le lundi passe. Toujours pas de nouvelles de la propriétaire…
Le mardi, un coup de fil de l’agente, et à sa voix je devine ce qu’elle va me dire. Son ton enjoué et radieux, j’entends son sourire! La maison est pour nous!

Nous voilà désormais à courir entre banques et courtiers, entrepreneurs et architectes, notaires et mairie… Car cette maison est idéale dans nos rêves! Pour le moment c’est juste une maison trop petite, trop vieille et un peu moche… Et pour la rendre assez grande, jolie et accueillante pour notre famille, cela va nécessiter beaucoup beaucoup de travaux, un gros chantier de plusieurs mois!

Les choses avancent. Nous signons l’acte sous seing privé d’ici quelques jours. Et nous fonçons dans cette nouvelle aventure avec enthousiasme et un peu d’appréhension!

Maison4

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

39 Discussions on
“A la recherche de la maison parfaite!”

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


× sept = soixante trois