Mon identité, ma croisade…

Tout a commencé lorsque Mister Mii et moi avons décidé de nous marier. On s’aime très fort, on veut se promettre un engagement fort l’un envers l’autre, on veut se promettre qu’on va passer notre vie ensemble, on veut fonder une famille, on veut signer un contrat moral devant l’Etat Français pour s’unir, on trouve ça chouette.
J’ai eu l’idée idiote de garder mon identité. A noter qu’on garde son identité toute sa vie, et ce depuis Napoléon, celui qui a fait codifier des machins rouges là… Donc ne pas prendre le nom de mon mari en nom d’usage, outre le fait que ça convenait à mon grand amour de mon identité personnelle, me paraissait bien plus simple à gérer.

L’ERREUR!!!

Quelques semaines après que nous nous soyons passés la bague au doigt, les problèmes ont commencé à survenir.
La CPAM, tout d’abord, m’a envoyé une attestation de couverture sociale au nom de mon mari. Aurore Mii. C’est pas moi… Je les ai appelé gentiment pour leur notifier leur erreur, je leur avais simplement envoyé les papiers justifiant de mon mariage comme j’en avais l’obligation, mais à aucun moment je n’exprimais mon souhait de changer d’identité. Je ne me souviens plus de ce qu’ils m’ont dit, tout ce que je sais c’est qu’un an et demi après, quelques jours avant la naissance de MissCouette, j’ai ENFIN reçu la carte vitale qui me permettrait de ne pas avancer les sommes astronomiques que coûtent un accouchement. Au nom de mon mari. J’ai pas fait la maline et j’ai fermé ma gueule, la perspective de devoir attendre 18 mois pour avoir une nouvelle carte vitale m’ayant découragé…
Heureusement, quand j’ai monté mon auto-entreprise et que je suis passée au RSI, j’ai immédiatement reçu une carte vitale à mon nom. Soulagement, gloire éternelle au RSI!

Peu après la CAF m’envoie un papier me disant qu’ils ont bien pris en compte ma nouvelle situation, je suis mariée. La lettre n’est pas à mon nom. Il y a bien mon prénom, mais pas mon nom à côté.
Quand je les ai appelé pour leur demander de me rendre mon identité, la charmante dame pas du tout butée que j’ai eu au téléphone m’a demandé de leur envoyer les papiers du divorce, sinon ils ne pourraient rien faire.
J’ai abdiqué.

Après tout, la CAF et la CPAM, ce n’est pas si grave, j’ai gardé mon nom partout ailleurs!

ERREUR!
Les impôts ont ensuite commencé à nous envoyer les taxes divers au nom exclusif de mon mari. M. et Mme Michel Mii… Plouf, je suis mariée, magique, je disparais! David Copperfield!

Bon, ça reste les administrations, ils sont visiblement les premiers à bafouer le Code Civil, pourtant en vigueur depuis 1804 hein, ils ont eu le temps de s’y faire! Mais bon, on va garder son énergie pour autre chose.

Sauf que…
J’ai eu besoin de voir une assistante sociale pour Mouflette il y a quelques années.
« Bonjour Madame! Alors, quel est votre nom?
– Mme Aurore Orange.
– Etes vous mariée, quel est le nom de votre conjoint?
– Oui, mon mari s’appelle Michel Mii.
– Ha, vous n’êtes pas mariés alors?
– Si si.
– Okayyyyy… Votre fille porte quel nom?
– Le nom de son père, Mouflette Polonais
– Ho non mais c’est super chiant là! Vous avez trois identités? Je fais comment pour remplir mes fichiers?
Ok… Une assistante SOCIALE donc, pas fichue de rester un minimum décente et humaine face à un problème de pauvres lettres à taper sur un malheureux clavier d’ordinateur…

Je passe sur l’agent immobilier, sur le compromis de vente de notre appartement, sur les analyses sanguines pour le bébé qui nécessitent, on ne sait par quel mystère, le nom des parents et qui oblige la femme à rester dans la case « célibataire » si elle veut garder son nom, etc, etc…

Puis ce million de questions auquel j’ai dû répondre, quand je raconte mon histoire. Parce qu’à force c’est devenu pesant pour moi.
Mais pourquoi t’as pas pris le nom de ton mari? Tu t’es mariée pour quoi alors? T’es un peu relou non? Je vois vraiment pas à quoi ça sert, un nom c’est qu’un nom, t’as pas à en faire un tel fromage! T’es sûre que t’as le droit de faire ça? De toutes façons, quand on se marie on perd son nom, c’est comme ça…
Bon, les gens ne savent pas, ce n’est pas très grave. C’est chiant mais c’est pas grave.

Il y a aussi toutes celles (jamais « ceux » hein!) qui s’ouvrent et m’exposent des problèmes similaires. Je ne suis pas seule, ce problème de l’identité de la femme relégué au rang d’accessoire est un réel problème, bien ancré dans la société française…

Au départ mon choix n’était pas militant. Dans mon histoire, dans mon vécu, mon identité est un bien précieux et j’ai choisi de la conserver. Mon identité, c’est mon intégrité. Certains trouveront que c’est excessif, mais chacun son histoire, chacun ses essentiels. Certains détestent leur nom et souhaitent en changer aussi vite que possible. Moi c’est l’inverse. J’aime mon nom, son exotisme, sa particularité, sa singularité. Il représente pour moi la liberté, en changer, ça serait renier une partie de qui je suis, une partie de mon intégrité morale.
Alors je défends mon identité dès que celle-ci est remise en question. Le souci, c’est qu’il ne se passe pas une semaine sans que ce soit le cas.

Alors parfois ce sont des détails, comme hier, le contrat de la banque reçu au nom de Michel Mii et X Mii (X donc, pas Aurore, pas Sandrine, non, juste un putain de X). C’est un détail qui nous engage sur les 20 ans à venir. Ils sont bien heureux de prendre mon argent pour apport. Est-ce trop leur demander de noter 4 toutes petites lettres sur un putain d’ordinateur? Mon nom et mon prénom, juste, et pas me reléguer au rang de celle qui n’existe pas sans son mari.

Mon choix est devenu militant au fil des années. Je refuse désormais de signer des papiers qui ne sont pas à mon nom. Je rectifie, partout où je le peux, le nom qui m’est assigné afin que ce soit le bon.
Je ne supporte plus de voir mon prénom en face d’un nom qui n’est pas le mien. Je sature de devoir me battre régulièrement pour faire respecter mon identité. C’est pesant. Je me sens désormais insultée à chaque fois, je ressens ces injustices comme une profonde humiliation.
C’est sans doute exagéré. Mais c’est tout simplement mon droit d’être attachée à cette partie de moi et de vouloir la défendre.

Sans titre 1

Alors je sais, oui, il y a des combats plus importants à mener. Merci. J’en ai fait plus que ma part. J’ai le droit aujourd’hui de défendre ce qui est important à mes yeux même si cela semble futile à d’autres.

Et j’en ai ras le bol de devoir me battre quotidiennement pour faire respecter ce détail qu’est mon identité.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

92 Commentaires sur
“Mon identité, ma croisade…”
    • Voilà, pour moi c’est hyper symbolique et ça a une importance assez capitale à mes yeux.
      C’est évident que j’ai « le luxe » de pouvoir me soucier de ce problème là… Mais j’en ai vraiment ras la casquette de devoir me battre depuis 6 ans et demi pour garder mon nom…

    • bonjour

      je suis complètement d’accord avec toi !
      et c’est pour éviter ces pb que je ne veux pas me marier

      mais ça n’empêche pas les copains (ceux de M. hein) de nous envoyer leurs voeux à famille ZZZ
      mais moi, je ne m’appelle pas ZZZ… alors ? je ne fais pas partie de la famille de mon conjoint et de mon fils ?
      sans déc ?

      d’autant plus que notre fils porte nos 2 noms… et le mien en premier…

      mais écrire 2 noms sur une enveloppe c’est peut être trop d’efforts ?

      déjà que je porte tout le temps mon bébé, qu’à 7 mois je l’allaite encore
      refuser de se faire appeler par un nom qui n’est pas le mien, dans lequel je ne me reconnais pas, ça ajoute encore une touche au côté « la fille bizarre qui fait rien comme tout le monde »…

      bon courage

      • À leur décharge, Pê que les copains de ton ami ne connaissent que son nom à lui?
        J’avoue je mets souvent seulement le nom que je connais (donc soit homme soit femme ça m’est égale mais celui que je connais quoi. Si je connais les 2 je mets systématiquement les deux…)

  • Alors là, tu as tout à fait raison ! Je ne vois pas pourquoi sous prétexte d’un mariage, on devrait s’effacer et perdre son identité comme si seule celle de Monsieur n’avait le droit d’exister !
    J’ai toujours dit que si je me mariais un jour, je garderais mon nom, et je serais intransigeante la dessus ! Mais quand je vois la galère que c’est pour toi…..bon ben je me dis que finalement, on est biens sans se marier, hein !

  • Aujourd’hui ça commence à se démocratisert. MAis j’ai une amie qui a une dizaine d’années de plus que moi, qui s’est mariée jeune et a tenté de garder son nom, je ne te raconte pas la mission…Perso j’ai choisi de prendre le nom de l’homme, l’idée me plait, et aussi parce qu’il a un nom très bien alors que le mien est tout pourri!

    • Ben, de mon expérience, j’ai pas l’impression que ce soit beaucoup plus simple aujourd’hui… :-(
      Perso je préfère mon nom à celui de Monsieur. Et puis c’est ancré dans mon histoire, je ne peux pas changer, je ne veux pas.
      Mais je trouve ça chouette d’avoir le choix! (Enfin, je trouverais ça chouette si on respectait le mien du moins…)

  • Tu ne me rassures pas !

    Nous sommes mariés depuis 2 ans et demi, j’ai aussi décidé de garder mon nom, et je galère encore ! Ce n’est donc pas près d’être fini alors ??

    Nous sommes en plein rachat de prêt immobilier et de changement de banque, et je dois recommencer les même explications face à des personnes butées qui, le plus souvent soufflent quand je leur explique ma situation (qui, sommes toutes, n’est pas si extraordinaire que cela, nos enfants ayant le même nom de famille que leur papa !).
    J’ai même eu un « mais pourquoi vous n’avez pas voulu faire simple et prendre le nom de votre mari ? » de la part d’une secrétaire de mairie quand je lui ai demandé de changer mon nom sur les listes électorales.

    Je suis devenue comme toi, militante et je refuse également de signer le moindre papier qui ne serait pas à mon nom. Non mais !

    Allez courage, on y arrivera

  • Bonjour,

    Je partage la même croisade que toi, j’en avais aussi parlé sur mon blog. Je suis espagnole, là-bas personne ne change jamais de nom de famille, on a deux noms de famille d’ailleurs. C’est même mieux pour bien comprendre la filiation, les cousins, cousines et toussa toussa. Enfin bref, quand je me suis mariée à mon breton à moi, lui il était fier que je garde mon nom, ça lui posait aucun problème. Moi, ça ne m’avais jamais traversé l’esprit de le changer, ce n’est pas dans mes habitudes. Et puis voilà, je t’épargne des détails… pareil que toi, peu de temps après le mariage, j’ai commencé à recevoir des lettres administratives au nom de Margarida + nom de mon mari. ça fait ch****, oui… moi ça m’embête et à mon mari aussi. Pareil quand quelqu’un appelle et demande pour Mme + nom de mon mari, je dis non, elle n’est pas là, ça s’est sa mère en tout cas… Pfff, et en plus, nous, notre petite porte nos deux noms, d’abord le sien et ensuite mon premier nom de famille, on a gardé la manière de faire espagnole, et sur ce coup-là, je trouve que c’est mieux !!

    Belle journée !

  • Franchement c’est le combat de toute les femmes mariées ou non . Car du moment ou l’on attend un enfant d’un homme qui reconnait l’enfant , les problèmes commencent . Comme j’ai eu deux enfants de pères ils ne devraient pas avoir le même nom de famille ?? Erreur moi j’ai fais le choix de leur donner les deux nom de famille ils ont celui du papa plus le mien et comme ça ils sont toujours à moi !!

    • On a fait pareil. Nos filles portent nos deux noms (Mouflette porte uniquement celui de Mii depuis son adoption en revanche… Mais ça n’était pas légalement possible de faire autrement vu sa date de naissance).
      Pour le moment pas de problèmes à déplorer de ce côté là… Ouf!

  • Oh My God… Non seulement tu as raison… mais je suis atterrée de lire ton récit d’expérience. Ma pauvre… ce n’est pas possible ! Tu vis une tension administrative permanente. Finalement, tu as forcément l’impression de lutter, d’être à contre-courant tout le temps, alors que c’est tout simplement ton DROIT.
    De mon côté, quand je me suis mariée, j’ai choisi de prendre le nom de mon mari… mais franchement j’ai eu un moment de réflexion avant. Je dois dire que j’aurais très bien pu faire le choix inverse. Quand je lis aujourd’hui ton billet, les bras m’en tombent.
    Je vois que tu restes debout, que tu ne cèdes pas devant cette situation de vie abracadabrante… Courage pour la suite. (Tu nous feras un billet dans un an pour faire le point et savoir comment la situation évolue ?)
    Des bises, bonne fin de semaine.

    • Merci! :-)
      Des fois je regrette, au choix, de m’être mariée, je n’avais pas ces soucis avant… Ou d’avoir fait ce choix (mais bien plus rarement, car c’est devenu une vraie croisade pour moi et je n’en démords pas!)
      J’avais déjà fait un billet il y a quelques années. Il faudrait que je le retrouve, mais la situation n’a pas beaucoup évolué je le crains…
      Et oui, comme tu dis, c’est une tension quotidienne et c’est vraiment fatigant à force! Au début ça m’agaçait. Aujourd’hui ça m’agresse carrément!

  • Héhé tu sais que nous sommes soeurs de combat, et pas si nombreuses.J’entends souvent aussi des « bah pourquoi tu t’es mariée alors? » (heu sûrement pas pour changer de nom elle est bonne tiens!) car finalement la grosse majorité des femmes adorent l’idée de prendre le nom du mari pour former une « famille » ce qui ne me pose aucun problème bien entendu.Je n’ai envoyé aucun document lors de mon mariage donc je n’ai rien changé (bon la sécu avait voulu m’arnaquer avec ma carte vitale) les impôts,après avoir coché la case « madame vous souhaitez garder votre nom » 2 années de suite inutilement,j’ai entouré au fluo la 3eme année et s’est passé c’est aux 2 noms.Bon reste 2 postes:mon propre père qui prend un malin plaisir à m’écrire en inscrivant le nom-de-mon-mari à mon prénom,il a du mal avec mon féminisme militant 😉 et l’école de ma fille,qui bien que je signe TOUJOURS à mon nom m’appelle nom-de -mon- mari…mais j’ai fini par accepter que c’était par simplicité,ils m’appellent comme ma fille et font ça avec tous les parents,mariés ou non…ça donne un truc assez ridicule car je persiste à signer et me présenter sous mon nom et on me répond ah bonjour Mme nom-de-mon-mari….autant pisser dans un violon.C’est une lutte….je précise que je n’ai pas fait apparaitre le nom de mon mari sur mes papiers d’identités donc je peux tjs les sortir pour me justifier (ça arrive!) et qu’en revanche mon mari a souhaité ajouter mon nom sur ses papiers,l’officier à la mairie lui a rit au nez en disant que ça n’était pas possible,il a du faire appeler sa supérieure…c’est vraiment pas gagné!

    • Nous on a donné nos deux noms à nos filles, ça facilite les choses avec l’école et la crèche, c’est toujours ça de pris!
      Franchement j’avais résolu presque tous les points, il ne restait plus que la CAF (même les impôts m’ont ajouté, youhou!).
      On était en bonne voie!
      Et puis bam, on a eu l’idée crétine de vendre notre appartement (tous les papiers au nom de Mme NomDuMari, j’ai dû tout faire rectifier, d’autant que c’est illégal, rapport au code civil…). Puis d’acheter une maison! Et là, je sais pas si c’est le monde de l’immobilier, des banques et du notariat qui est particulièrement sexiste, mais les problèmes s’enchaînent. Et je refuse de céder.
      Mon mari est un peu circonspect. Il se fiche que j’ai gardé mon nom (comme toi, mes papiers d’identité sont à mon nom exclusif et il n’est pas question que ça change!), mais a du mal à saisir mon emportement face à ces petites injustices du quotidien. Je me demande bien comment il réagirait s’il était confronté sans arrêt au problème inverse!

      • ah oui la CAF!J’avais oublié que j’avais constituté le dossier en précisant bien dans une lettre que je portais mon nom avec photocopie de mes papiers,compte bancaire,etc…c’est comme si je n’avais rien fait ils s’en fichent!Et pareil quand j’ai vendu MON appart l’agent a tout mis au nom de mon mari,il m’affirmait que vu que j’étais mariée je portais obligatoirement son nom pour l’état civil,quel con j’ai du lui sortir la loi mais même avec ça il n’a rien compris…Pour les enfants je n’ai pas souhaité donner mon nom,et justement c’est amusant car tout le monde suppose qu’on l’a fait vu mon point de vue,mais en fait je m’en fichais de transmettre mon nom,je veux juste pouvoir continuer à porter le mien,j’ai même bien précisé à mon mari que je REFUSAIS qu’on mette son nom sur ma tombe (ou urne hein) la folle….mon homme accepte très bien l’histoire car bon il n’a pas découvert d’hier qu’il a épousé une féministe casse-couilles,ça a même l’air de lui convenir 😉 continuons le combat!!

        • C’est hallucinant le coup de l’agent immobilier!!!
          Ça me rend folle moi!
          Je pense pas qu’on soit casse couille. La loi est de notre côté, on veut juste faire respecter la loi! C’est pas être chieur c’est être citoyen!

  • Nous ne sommes pas mariés et c’est le probleme inverse qui se produit ici. oh pas sui les documents officiels non, de toute façon, nous n’avons aucun document administratif en commun, mais dans la vie de tous les jours, Zozo est toujours mr Ofmars, que ce soit à l’école, là ou Jajaja est suivi, à la pharmacie… Moi ça m’amuise vachement, lui un peu moins.
    Si je devais me marier un jour je souhaite garder mon nom moi aussi mais prendre aussi celui de Zozo, en gardant le mien en premier evidemment.
    Sinon je trouve que tu as raison sur toute la ligne et que les papiers de l’emprunt devraient etre refait et vite, non mais !

    • Même si ça m’amuserais aussi dans ce sens là ça souligne tout de même que tout le monde pense que ton mari et toi (enfin ton chéri) portez le même nom, et forcément tu portes le sien. Sauf que vu que tu donnes le tiens ils pensent que c’est le sien.
      Je sais pas si je suis claire, mais ai fond le problème est le même.

      Même si j’aimerais bien que ça arrive de temps en temps qu’on appelle mon mari par mon nom, juste pour qu’il comprenne comme c’est chiant!!

      • En fait non parce que c’est moi qui suis connu comme le loup blanc et tout le monde la ou j’habite sait tres bien que je suis mme Ofmars. Même les vieux dans la rue me disent  » tu n’es pas la fille de René Ofmars  » Donc personne ne pense que j’ai le nom de Zozo, d’ailleurs personne ne m’a jamais appelé par son nom a lui.
        Dans mon cas ce serait plus être la fille de qui serait gênant parce que j’aimerai bien me promener incognito dans ma bourgade de 3000 habitants mais je ressemble beaucoup trop physiquement a mon pere que veux tu 😉

  • Moi je suis juste pacsée avec mon amoureux. J’ai donc gardé mon nom, et ma fille (et mon futur bébé) porte le nom de son papa. Ça ne me dérange pas de ne pas porter le nom de mes enfants, et je n’étais pas super fan de leur imposer l’association de 2 noms de famille (je suis peut-être déjà un peu traumatisée du prénom composé… mais c’est un autre débat).
    Toujours est-il que mon nom, c’est mon identité, et qu’après ma génération, il disparaît ! Alors j’entends bien lui faire honneur jusqu’à mon dernier souffle, et ce, que l’on décide de se marier un jour ou non.
    Mais ces bizarreries administratives sont quand même ubuesques puisque ton nom de naissance est quand même censé prévaloir sur le nom d’usage, non?
    Allez, je te souhaite bon courage ma belle car je sais que ce combat t’importe beaucoup !
    (Profite au moins de ta grossesse, car il me semble qu’à la maternité, on insiste toujours pour me demander mon nom « de naissance » !)
    Des bisous

    • Tout à fait! Le code civil, depuis 1804, dit clairement que tout individu garde son nom de naissance à vie. Sauf procédure longue et chiante pour changer officiellement!

      À la maternité ça va oui. Faut juste pas avoir à faire aux administrations autour! 😉

  • Moi, j’ai fait un choix intermédiaire. Mes papiers d’identité sont aux deux noms et les impots sont au nom de monsieur mais pour le reste je garde mon nom de jeune fille, y compris au boulot. Je n’ai jamais eu de problème pour faire accepter cela par la CAF ou la CPAM ( et donc mes médecins) ou ma banque, ou même mon travail. Le petit hic est qu’on continue à m’appeler mademoiselle, ce qui me fait bizarre vu mon âge et que je suis mariée.

    L’autre problème est que mon mari a eu du mal à accepter ce choix. Sa famille est très « vieille france » et pour eux la femme mariée doit adopter le nom de son mari. Il pensait que ce refus était dû au fait que je ne l’aimais pas assez. Il a mis plus de trois ans à me comprendre. Maintenant, il me considère comme une femme libérée, ce qui est plutôt drôle quand on me connait….

    En tout cas, j’approuve ton choix et ton combat.

    • Tu as de la chance de n’avoir eu aucun souci avec les administrations!!
      Pour le mari, le mien a très bien accepté mon choix (faut dire que je ne lui ai pas demandé son avis! ^^ ), je lui ai proposé de prendre mon nom qui est beaucoup plus rigolo que le sien mais il a refusé. Ce que je comprends bien!
      En revanche nos familles m’appellent avec son nom à lui et ça a tendance à me crisper assez régulièrement!

  • Je comprends tellement que tu ai voulu garder ton nom. Pour moi, mon nom, c’est une part de moi, de mon histoire, de ma famille, et j’y tiens. Mais je n’imaginais pas que ce puisse être si difficile d’être reconnue avec un nom qui a toujours été le tien!

    • J’étais loin de l’imaginer aussi. Le problème ressurgit aux moments clés, il n’est heureusement pas continuel… Mais en ce moment on enchaine les moments clés, et donc les problèmes avec mon identité!! Et c’est très chiant!

  • Même problème par ici, j’ai gardé mon nom de jeune fille… Je n’ai pas autant de problèmes que toi car je me suis mariée à l’étranger, et bizarrement ça semble avoir facilité les choses (ce qui m’inquiète plus qu’autre chose, j’attends le retour de bâton ^^). En revanche, ma banquière ne comprend pas. Elle m’appelle systématiquement Madame NomduMari, et quand je rectifie, elle s’excuse, et m’appelle Melle MonNom. Je lui explique que c’est Madame MonNom, mais rien n’y fait… Si je veux être une Madame, je dois obligatoirement avoir le nom de mon mari :/ J’ai fini par laisser tomber…

  • C’est loin d’être un détail !!!
    Je te soutiens à fond dans ce combat. Déjà petite, je m’étonnais de voir des tantes recevoir du courrier au nom de Mme PrénomEpoux NomEpoux, ou pire, Veuve PrénomEpoux NomEpoux. C’est un usage français, en aucun cas une loi ni une obligation de prendre le nom de son mari.
    Je me souviens aussi que mes parents ont changé de banque parce que la première leur refusait un chéquier mentionnant M. ou Mme avec leur 2 prénoms! (il y a de ça au moins 30 ans.) Un combat féministe de plus à mener!
    Pour ma part, je suis hyper logique car je trouve ça stupide de prendre le nom de son époux, mais, en plus de m’être mariée, je l’ai pris ! Mais c’est pour tout un tas de raisons personnelles, comme tu le dis si bien. Et je ne comprends pas qu’en 2015, tu reçoives encore des tas d’embrouilles comme ça. C’est sûr que c’est trop difficile de paramétrer l’ordinateur (qui a souvent bon dos dans ce genre d’histoire!)
    Courage !

  • Je compatis. Comme souvent, quoi que la femme fasse, tout est compliqué !
    Moi j’ai voulu faire le contraire, prendre le nom de mon mari par souci de simplicité, mais quelle galère pour tout changer… Envoyer des tonnes de justificatifs à droite à gauche, la carte vitale à mon nom de jeune fille mais encodée a mon nom de femme mariée…
    Mais le pire, c’est maintenant qu’on est parti vivre en Belgique, ces gros malins ne VEULENT pas de mon nom de femme mariée, du coup tout est à mon nom de jeune fille, ça me saoule a un point…
    En France, on se plaint de beaucoup de choses mais malgré tout, on a le choix… (Même si son choix n’est pas toujours facile à faire valoir, certes)

  • Je comprends totalement… J’ai fini par abdiquer en prenant comme nom d’usage le nom de mon mari-le mien… Mais petit à petit, je remets le mien, et que le mien, parce que merde, c’est MON nom !! Et que je ne suis pas que la femme de. Je plussoie… Mais bon courage :-*

  • Je te comprends même si moi j’ai choisi de prendre le nom de mon mari. Mon mari m’ayant laissé le choix ! perso je travaille dans l’administration et je note le nom que l’on me donne et je ne fais pas de conclusions hâtives ni stupides…
    Par contre tout en ayant pris le nom de mon mari je refus de prendre son prénom : je déteste les courriers adressés à Mr et Mme Olivier XYZ. Non pour moi c’est Mr et Mme XYZ ou Mr Olivier XYZ et Mme Sophie XYZ mais non j’existe quand même.
    Par contre ce qui est drôle c’est comme je gère l’administratif il n’est pas rare que mon mari reçoive des courriers à Mr Sophie XYZ !

    Avec la CPAM c’est toujours la galère. Quand on a pu affilier les enfants sous les 2 régimes j’ai fait la demande de rattachement des enfants en double. résultat j’ai récupéré les enfants sur ma sécu mais mon mari les a perdu sans en être informé bien évidemment et quand j’ai demandé la double affiliation de nouveau on m’a rétorqué que nous étions mariés pourquoi donc avais-je besoin de cette double affiliation : j’ai juste répondu à la dame que j’avais le droit de sortir sans mon mari et de vivre à plus de 1m de lui aussi au quotidien et de conclure et vous savez quoi il m’a même autorisé à travailler !

  • Bonjour,
    Je me suis permise de partagée votre article, que je trouvé très percutant.
    Je ne suis pas mariée « seulement » pacsée, mais je sens poindre le pb déjà… notamment sur les papiers de location de l’appart ou je suis reléguée au 2e rang, quand mon nom n’est pas purement et simplement effacé… Bref ! Bon courage :)

  • C’est quand même incroyable tout ça. Si la possibilité de garder son nom existe bien, tous ceux qui remplissent les paperasses devraient sans grogner le mettre.
    J’aime beaucoup aussi mon nom de famille, ces trois petites lettres qui font partie de mon identité. C’est pour ça d’ailleurs que j’ai voulu que mes enfants l’aient aussi, en double noms de famille, il fait partie de la leur aussi, pourquoi est-ce qu’ils n’auraient que celui du papa. Déjà que toute la famille du papa ne cesse de trouver des points uniquement de leur côté (les cheveux de mamy, les yeux de papy, le regard du papa …. -_-).
    Si on se marie, soit je fait comme toi, soit comme pour mes enfants.

    (PS: ah, tiens, on n’a plus à compter ^^)

  • Ça me crispe toujours quand j’entends ce genre de problèmes… Au Canada, c’est l’excès inverse : pas le droit de prendre le nom du conjoint (mais pas de problème non plus du coup). Ma mère regrette d’avoir pris le nom de mn père, elle l’a fait par convention. Elle porte les deux noms aujourd’hui.

    Chose rigolote : nous ne sommes pas mariés, notre fille porte nos deux noms… et le mien en premier (ça sonnait mieux). Et bien par habitude, les gens appellent Mr… par le premier nom de notre fille, qui est mon nom à moi :)

  • Je découvre ton blog via celui de 5 aux US et j’aime beaucoup ton post. Garder mon nom était très important pour moi. Pas d’histoire particulière, juste que c’est mon identité. Mon mari aurait bien aimé que je prenne son nom, mais je n’ai accepté qu’à condition qu’il prenne aussi le mien…Il a refusé et on a donc gardé nos 2 noms…jusqu’à présent seule ma famille l’a accepté ! Sa famille à lui m’appelle Mme Mari, nos amis pensent que ça signifie que je ne l’aime pas vraiment (!). Les impôts que JE déclare et que JE paye m’ont fait disparaitre et pire m’ont envoyé un chèque de remboursement au nom de mon mari ! (alors que chaque année, je leur envoie un mail pour me plaindre). Pour le reste, je n’ai prévenu personne vu que je suis partie aux Etats-Unis et heureusement là-bas, alors qu’ils sont beaucoup plus tradi qu’en France, le fait de garder son nom passe assez bien. Mais j’aurais probablement les mêmes problèmes en rentrant et je sens que ça va m’énerver !!!

  • Bonjour!
    Je ne suis pas mariée et ne porte donc pas le nom de mon amoureux. Cela n’empêche pas plein de personnes de m’appeler du nom de mon amoureux et parfois je l’utilise parce qu’il est plus simple à orthographier. Si je me marie, ce que j’aimerais, j’ai toujours dit a mon cheri que ce n’était pas pour changer de nom. J’aime le mien, il fait partie intégrante de moi meme. Et c’est vrai que quand j’en parle on me répond souvent que je serai obligée . C’est pourtant écrit dans le livret de famille que tout parent possède mais c’est finalement peu connu ! Et pour certains c’est carrément incomprehensiblemais je ne pensais pas que c’était aussi compliqué pour  » l’administration ». D’ailleurs en tant que fonctionnaire je sais que ma belle mere pourtant mariée continuait à recevoir tous les papiers liés à son boulot à son nom de jeune fille, ce qui lui déplaisait mais c’est une autre histoire ! Après c’est vrai qu’à l’école ce n’est pas toujours facile de se souvenir des noms des deux parents et qu’on retient celui de l’enfant qui est alors attribué systématiquement aux deux parents. Ca se comprend à l’oral mais quand on téléphone ou qu’on écrit pas difficile de regarder dans le dossier et d’appeler les personnes par leur nom …

    • Je suis bien d’accord pour l’école!
      Moi ça va j’ai jamais eu le souci pour l’instant mais ils m’appellent jamais! 😉

      Et oui moi aussi je pensais que c’était plus simple avec les administrations…

  • Nan mais sérieux…. T’as vraiment reçu un courrier de la banque adressé à X Mii ?? Mais quelle est cette banque de gros nazes ?!
    Sinon, c’est vrai qu’avec l’URSSAF et donc le RSI au moins t’es peinard. J’ai retrouvé mon nom de jeune fille depuis que le suis à mon compte, dis donc ! (alors que moi, je n’ai rien demandé)
    Comme toi, en général, et même si j’ai pour ma part décidé de prendre le nom de mon mari (pour des raisons hélas évidentes en matières de recherches d’emploi), ça me gave prodigieusement de voir partout « Mr et Mme Prénom Nom-de-monsieur-le-mari. Euh… C’est pas parce que j’ai pris son nom que j’ai aussi pris son prénom quoi (ainsi que son sexe, sa couleur de cheveux, son grand nez, etc…).
    M’enfin…
    Bisous quand même ma Mite !

  • Le problème est réglé pour moi : je n’ai pas encore eu l’envie de me marier ! Mais, si ça devrait arriver, je garderais mon nom… Parce que depuis 26 ans, c’est comme ça qu’on m’appelle, parce que c’est peut-être bête mais mes diplômes sont à ce nom-là et aussi parce que je préfère largement le mien à celui de l’Inspecteur-Chéri… Puis si Napoléon nous le permet, pourquoi s’en priver !
    Sonia.

    • Ce n’est pas que Napoléon le permet! Napoléon l’impose! Ce sage homme! Depuis 1804 on garde son nom de naissance à vie, mariage ou pas. Sauf à lancer une procédure visant à changer l’acte de naissance (ce qui s’est passé pour mouflette avec l’adoption par exemple), mais le mariage n’est pas une procédure, c’est un contrat! 😉

  • Bonsoir,
    Continue de te battre pour qui tu es! Je ne suis pas encore mariée (seulement pacsée) mais c’est sûr que je garderai moi aussi mon nom (envers et contre tous), comme tu le dis, notre nom de famille a aussi une histoire (en particulier lorsqu’il est très peu porté!), il n’a pas a disparaître comme cela d’un coup.
    Lorsque ma fille est née, nous lui avons donné nos deux noms, mais avec le mien en premier….je te passe les réflexions aussi..faut être bien accrochée quelques fois!
    Bon courage dans ta (notre) lutte (c’en est bien devenue une…)
    Mel

  • Ah la galère des noms de famille ! Incroyable comme l’administration peut être bornée, butée, chiante, alors même que c’est un droit français.
    Je ne suis pas mariée, mais vers 15 ans j’ai décidé de porter aussi le nom de mère. Aucun problème au lycée, à l’université ou à la mairie, mais pour tout le reste, c’est une galère monstrueuse ! La sécu n’a toujours pas accepté mon changement de nom, donc toujours pas de carte vitale, la caf je n’en parle pas, la mutuelle a mis un temps assez long a comprendre…

    Je pense que tant que tout sera à rentrer dans une case psycho-rigide (mariée = nom de Monsieur), il sera malheureusement très difficile de simplifier ces démarches.

  • Wahou 2 commentaires en un mois ça fait beaucoup pour une lectrice de l’ombre !
    Ici, j’ai pris les 2 noms : celui de mon mari et accolé, le mien mais surtout, mon mari a fait la même chose ! Nos parents n’en sont pas encore remis depuis 7 ans 1/2 qu’on est marié….. Et la galère pour les papiers… D’ailleurs moi aussi je n’ai pas le bon nom sur ma carte vitale et j’ai abandonné…

  • Tu sais j’ai hesité avant de prendre le nom de mon mari mais c’est un choix mûrement réfléchit et c’est ton droit. Donc partout je suis Mme C… sauf pour les impôts où je reste Mme F… je ne sais pas pourquoi, sauf erreur je crois avoir cocher la case « prendre le nom de l’époux » pourtant. (oui tu as juste une case a coché après pas toujours respecter pour preuve ^^).

  • Ah la la, je commente toujours sur les posts sur ce sujet puisque tu t’en rappelles peut-être, pour moi c’est la même chose (avec les fameuses copines mariées qui te sortent « Moi j’aime mon mari donc j’ai pris son nom » -> en fait, c’est plus que t’avais un nom de naissance pourri dont tu t’es plaint toute ton adolescence donc dès que t’as pu changer tu l’as fait alors le coup des sentiments, il fait bien rigoler les ados qu’on était.

    Bref, j’ai eu moins l’occasion de me justifier de tout cela (une carte vitale par ci -> c’est quoi leur p**** de problème à la CAF ? une carte d’identité par là). Dernier cas, un promoteur immobilier qui prend le nom de monsieur pour nous rappeler et nous sort : monsieur et madame X ? et je lui réponds gentiment avec le sourire : « monsieur et madame oui mais pas X ». Alors il s’est braqué tout de suite en nous disant « Non mais je m’en fiche de votre nom, c’est pour savoir si vous êtes mariés » alors avec le même sourire, mais avec un ton légèrement plus agacé, je lui ai dit : « nous sommes mariés ET je ne m’en fiche pas, moi, de mon nom ».

    En tant que prof, je demande toujours en début d’année aux élèves le nom de leurS parentS. J’ai pleins de collègues qui me disent « Bah, l’élève s’appelle Truchmule, j’appelle la mère madame Truchmule hein ». Ben ouais mais c’est pas toujours le cas. Donc je demande et je suis souvent la seule à appeler madame Bidule, madame Bidule, même si c’est la maman de Truchmule. Ce n’est pas la difficulté du siècle quand même…

    Dernière anecdote rigolote : il y a quelques temps, je me suis fait opérer des dents de sagesse et j’explique au chirurgien-dentiste que mon mari vient me chercher. Quelle rigolade quand il a dit : « Monsieur Monnom ! » dans la salle d’attente ! J’ai failli dire « Papa, tu es là ?! » Ce qui est rigolo, c’est que c’est si rare dans ce sens là que mon mari ne bronche même pas et vient sans râler !

      • Ah ben voilà, ce midi, on a reçu un faire-part de la part d’amis qui viennent d’avoir un bébé… au nom de monsieur et madame Nomdemonsieur. Et ce n’est pas comme si je ne leur en avais jamais parlé hein. Je ne dirai rien évidemment une fois de plus parce que ça ne sert à rien mais ça montre quand même que les mentalités sont longues à évoluer…

        • Tout à fait…
          Moi j’ai beau mettre « NomdeMonsieur + PonNom » sur toutes nos correspondances communes (les voeux par exemple), hé bien on reçoit tout de même les réponses à que son nom à lui.
          Alors je me plains pas parce que j’adore recevoir du courrier, mais j’ai quand même un petit pincement à chaque fois! 😉

  • J’ai lu ton article hier, et j’y ai repensé ce matin, où je suis allée inscrire mon fils à l’école.
    Comme toi, je suis mariée et j’ai gardé mon nom de naissance (je n’aime pas l’expression « nom de jeune fille »).
    Ce matin, je donne ma carte d’identité (ou seul mon nom figure) et « miraculeusement » sur le formulaire imprimé je suis devenue Mme Nomdemonmari ! Bah elle a du refaire le formulaire, la dame !
    Le pire, ici, ça a été avec la banque (j’en avais parlé ici : http://lilablogue.over-blog.com/article-non-je-ne-changerai-pas-de-nom-de-famill-87238521.html), avec la guichetière qui m’a quand même dit « mais vous ne pouvez pas changer de nom ? Ca serait plus pratique ». Comme si j’allais changer de nom pour arranger la personne à la banque !

    Mais je crois que ce qui m’agace le plus, c’est quand nos proches m’appellent avec le nom de mon mari. J’ai lâché l’affaire avec les grands parents de mon mari, mais pour les autres, je reprends toujours ! Ce sont des gens qui me connaissent, ils pourraient au moins respecter ça !

    • Moi aussi on me l’a sorti le coup de « c’est bon vous auriez pu faire un effort », genre la chieuse qui oblige, OH MON DIEU, à remplir un nom de plus… L’horreur quoi… Ces pauvres administrateurs qui doivent taper 4 lettres de plus sur un clavier, trop dur…

      Pour les proches pareil, ça m’agace, mais bon, ils le font exprès à force je crois!

  • Alors, moi j’amène la peut-être LA bonne nouvelle, en tout cas celle qui m’a fait bien plaisir quand je suis allée faire renouveler ma carte d’identité: on m’a laissé le choix entre Mme B… épouse Q… et Mme Q… née B…, et là où moi j’avais faiblement abdiqué face à l’administration en prenant le nom de mon mari pour éviter tous les soucis que tu as dû rencontrer…eh bien là j’ai pu me faire le grand plaisir d’avoir une carte d’identité à MON nom! Merci pour ton témoignage!

  • Re ! Encore moi ! (Oui, je commente tout ce soir, du fond de mon lit parce que ca m’interpelle).
    Playboy geek et moi ne sommes pas mariés. Bebe geek est son fils, et le mien. Il porte mon nom. Tu la vois venir la galère la ? Entre sa famille qui est persuadé que playboy n’a aucun droit sur le mome vu qu’il porte pas son nom ( ha sisi, on a fait la déclaration à l’état civil, c’est sur le livret de famille hein). Genre JE l’ai privé de son héritage (c’est playboy qui a choisit hein, mais c’est MA faute et il aura son héritage comme ses cousins).
    Maintenant, si je rajoute qu’il est venu vivre chez moi, et qu’il recoit des courriers à mon nom. Edf en l’occurence. C’est dur aussi pour les copains. Mais eux aumoins font un effort. Ici c’est famille V (mon nom a moi), parce qu’il est en minorité. Il ne perd pas son nom pour autant, et je renvoie les courriers quand c’est marqué playboy V.

    Pour les mlles, maintenant on doit quand même dire mme. C’est passé à l’assemblée nationale. Faut pas hésiter à répondre ça quand ils nous embêtent 😛

  • Aaah ! les administrations, toujours un calvaire avec eux, on doit toujours tout justifier « parce-que c’est la loi » mais eux « jamais pressé » ne respecte jamais « nos droits » conforme « à la loi ». Ils ne se remettent jamais en question, c’est toujours nous les fautifs ou les auteurs « de troubles » … Ce n’est pas eux qui nous dire « personne n’est censé ignorer la loi » ?!!

  • Ohoh je connais bien cette situation, mes parents se sont mariés quand j’avais 9 ans, déjà ça dans un petit village il y a 20 ans… Et en plus ma mère a gardé son nom…!! Juste ce qu’il faut pour passer pour une « féministe-chieuse »…
    Mais je peux te dire que pour les enfants ça peux être très avantageux que nos parents ne portent pas le même nom : ma mère avait la fâcheuse habitude d’être délégué de parents d’élèves, et quand on demandait dans la classe « C’est qui Mme Trucmuche?  » Ni vu ni connu, pas un mot de ma part, ou un « Non non je vois pas… » Et impeccable je ne me suis jamais faite démasquée.!
    Et même au delà de ça nous naissons avec une identité, pourquoi en changer? D’ailleurs je me marrie bientôt et je garderais mon nom!

  • Hello,

    Je retombe sur cet article en ayant suivi un lien sous un autre de vos articles!

    Je trouve cela tellement aberrant de ne pas pouvoir faire respecter ce choix qui au-delà d’être un choix est avant tout un droit!

    Alors pour ma part j’ai une situation encore différente! J’ai gardé mon nom de naissance (V.) pour le boulot et j’ai pris le nom de mon mari pour le reste (D.). Pour les administrations et autres organismes, je suis Mme D, nom que l’on a aussi donné à notre fils à sa naissance ( ce qui me permet de ne pas avoir à justifier que je suis bien sa mère à chaque fois que je donne son nom puisque l’on a tous le même nom). Suite à notre mariage, j’ai fait refaire mes papiers d’identité en précisant épouse D. afin de bien signaler que le second nom est celui de mon mari. Au boulot, c’était compliqué de changer de nom pour plusieurs raisons ( connue à mon nom de naissance par mes nombreux contacts professionnels qui vont d’entreprises à forces de l’ordre, mail professionnel à mon nom de naissance, assermentation à mon nom de naissance etc). J’ai l’impression d’avoir deux identités qui au final me permettent de bien séparer ma vie privée de ma vie professionnelle. J’avais fait un article à ce sujet: https://lasucrery.wordpress.com/2016/05/15/double-identite/

    Le seul problème que j’ai eu a été un refus de paiement d’indemnités ( frais de repas et de déplacement) de la part de mon employeur ( = l’Administration) à qui j’avais notifié un changement de coordonnées bancaires. Sur mon nouveau RIB apparaissait mon nom d’épouse ( normal, banque = vie privée = nom d’épouse) alors que pour eux je suis connue sous mon nom de naissance ( normal, boulot = vie pro = nom de naissance). Pour me payer mon salaire, ils n’avaient même pas remarqué mon nom d’épouse sur mon RIB alors que pour payer des indemnités qui ne sont pas réglées par le même service ( vive l’Administration!!), cela leur posait problème! BREF.

    Petit détail aussi, quand je vais chercher un colis, je ne sais jamais quel nom donner! J’ai crée certains comptes clients sur internet avec mon nom de naissance avant d’être mariée et d’autres avec mon nom d’épouse et donc je mélange toujours!

    Bien à vous.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


six + = dix