Comment tomber enceinte accidentellement à notre époque?

Forte de quatre grossesses dont deux accidentelles (hé oui, faut le faire!), c’est une question que j’ai entendu à plusieurs reprises: « Mais comment donc as-tu fait pour tomber enceinte sans le prévoir au XXIème siècle???? »

Ce n’est pas facile de répondre à cette question. J’entends bien le message d’envie et d’admiration. J’entends bien qu’une grossesse accidentelle, c’est carrément le rêve et choisir le moment de la conception d’un bébé, c’est chiant. Je sais, j’ai moi-même fait l’expérience de la grossesse désirée et attendue, franchement, c’est relou de décider quelque chose, d’attendre que ça arrive et puis finalement le voir arriver sur un plateau doré à peu près au moment où on l’a décidé. C’est tellement plus merveilleux d’être surpris!!

Alors bon, quand on me pose la question, j’essaye de passer outre le regard plein d’étoiles de mon interlocuteur qui pense que je vais lui filer le secret d’une grossesse imprévue. Et je réponds de manière pragmatique.

Aujourd’hui je vais vous offrir mes précieux conseils afin de, vous aussi, pouvoir bénéficier de cette bénédiction qu’est la grossesse non désirée! Parce qu’un bébé, c’est bien. Mais un bébé dont on ne voulait pas à la base, c’est encore mieux!

Il existe plusieurs façons de faire. Pour ma part j’en ai testé deux:
– La méthode « j’oublie ma pilule juste une fois, une seule et c’est tout! Et j’oublie que j’ai oublié ma pilule. »
Cette méthode nécessite une grande maîtrise de son esprit. Il s’agit d’oublier de prendre son contraceptif ET d’oublier qu’on ne l’a pas pris (sinon on fait attention et ça marche moins bien).
– La méthode « J’ai un compagnon mignon qui oublie de se protéger, oublie de me le dire, moi je ne m’en rends pas compte et youplaboum! » Je ne vais pas mentir, cette méthode est de loin la plus compliqué. Trouver un homme aussi tête en l’air concernant la contraception, ça n’est pas donné à tout le monde!

Sans titre 19

Il y a d’autres méthodes consistant à perdre un stérilet sans s’en rendre compte. Ou à utiliser un préservatif périmé qui va se fendre subrepticement. Ou encore boire à l’excès et oublier toute protection, d’un côté comme de l’autre. Il en existe certainement d’autres mais mon but n’est pas d’être exhaustive.

Une fois la contraception oubliée ou prise incorrectement, il s’agit de ne pas faire de bêtise. Si c’est une grossesse non souhaitée que vous voulez, il faut prendre des précautions particulières à ce moment là. Si, à un moment donné, vous vous êtes rendus compte de l’oubli, vous n’avez aucun autre choix que de faire appel à la contraception d’urgence (attention, c’est important, si vous ne le faites pas, on pourra considérer que votre grossesse était un peu souhaitée quand même, et bam, pas de grossesse accidentelle pour vous!).
La pilule du lendemain, donc! Il faut la prendre dans le délai indiqué sur la boîte (sinon on en revient à la parenthèse juste au dessus). Vous n’avez plus ensuite qu’à espérer très fort qu’elle fonctionne (tout en vous réservant le loisir de rêver à une grossesse surprise, à ce stade de l’entreprise, vous avez le droit!).

Là intervient la période la plus compliquée. Durant deux semaines, vous devez oublier ces incidents tout en gardant à l’esprit que vous devez être un peu paniquée quand même! Deux solutions: le déni (vous ne savez pas que vous avez fait une erreur contraceptive), la panique (vous savez et vous craigniez le pire!).
Vous devez attendre un véritable retard de règles avant de faire un test. En effet, trop de précipitation, à moins qu’elle soit dûe à une véritable angoisse panique de la grossesse surprise, pourrait compromettre votre projet…

Une fois le test positif, vous voilà dans la cour des grandes, de celles qui bénéficient de la joie de la grossesse surprise! Bravo, savourez, vous êtes enceinte sans l’avoir prévu, bravo bravo!

Voilà, j’espère avec mes bons conseils avoir répondu à cette question récurrente. Oui, avec un peu de bonne volonté et de chance, on peut tomber enceinte de manière totalement inopinée en 2015! Et même passé la trentaine!!
Et le truc encore plus fou, c’est qu’on peut, alors qu’on ne souhaitait pas cette grossesse, tout de même décider de ne pas avoir recours à l’IVG! (Siiiiii, c’est possible!!)

Bref, j’espère que la portée caustique de mon billet n’échappera à personne, je n’incite personne de tomber enceinte sans le vouloir (même si au final c’est une chouette expérience aussi!), mais ça m’a semblé une façon rigolote de dédramatiser la question que j’ai entendu si souvent. Qu’elle me soit posée directement ou indirectement. Et qui sous-entend que, quand même, à notre époque, faut pas être bien futée pour en arriver là. Or, il y a un million de façon de tomber enceinte par accident, que l’on soit jeune et immature ou déjà mère de famille et responsable.
On peut décider de garder sa grossesse. Ou d’y mettre un terme. Et on peut considérer que vu le nombre de femmes en France, vu le nombre de leurs cycles et leur récurrence, ce soit un miracle que le nombre d’IVG ou de grossesse indésirée soit si faible!
Les femmes portent sur leur dos la responsabilité du contrôle des naissances. On les brocarde si elles avortent, et pareil si elles décident de garder l’enfant. Quel que soit le choix, si on est tombée enceinte sans le vouloir, on reste une inconséquente qui n’a pas fait attention. C’est peut-être un peu lourd à porter. Mais c’est un problème que je ne voulais pas aborder dans ce billet que je voulais léger malgré la question de société qu’il soulève.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

94 Discussions on
“Comment tomber enceinte accidentellement à notre époque?”
  • Ahhh merci pour cette rigolade dès le matin !!!
    Ton billet est extra !
    Je suis moi même « victime » d’une grossesse accidentelle du XXIème siècle et d’un mari comment dire … A la mémoire qui flanche 😉
    Aujourd’hui ma poupette à 7 mois <3
    Néanmoins je pense avoir préféré le choix de mes deux autres grossesses car la surprise de celle ci ne tombait pas forcément bien et m'avait un peu choquée
    Maintenant tout va bien c'est le principal !
    Bonne journée LMO

  • J’ai testé la méthode, j’ai oublié ma pilule et j’ai oublié que je l’avais oublié. Et mon corps m’a fait croire que tout allait bien pendant 4 mois en me donnant des règles. Le filou.

  • c’est vrai que raconté comme cela, c’est plutôt franchement rigolo !
    mais quel était l’avis et les sentiments du conjoint en question…
    parce qu’autant l’oubli de pilule (et l’oubli de l’oubli), il n’en a pas conscience, autant l’oubli de contraception de sa part…il ne peut pas l’oublier (je veux dire oublier son oubli…) ! qu’est-ce qui lui passe par la tête suite à cela…angoisse, déni, ou tout simplement joie de peut-être avoir pris le risque d’avoir un nouvel enfant (ce qu’il voulait de toute façon si j’ai bien compris !)

    • Ben justement il s’en est rendu compte (et moi aussi, APRÈS) et j’ai pris une pilule du lendemain.
      Mais bon dans notre cas je crois que le papa tait très vont de cet oubli et que la pilule foire, vu le sourire satisfait lorsque je lui ai annoncé que j’étais enceinte… 😉

  • Deux grossesses surprises sur trois ici, sous pilule, dont une découverte a 3 mois de grossesse, et je n’oublierai jamais cette phrase de la voisine de ma mere a qui elle venait d’annoncer ma troisième grossesse ( et qui ferait mieux de s’occuper de ses fesses a elle )  » il va falloir qu’elle pense a se protéger quand même « , mais fuck !

  • Tombée enceinte « par accident » à 33 ans ^^
    Plus sous implant, à la capote depuis 6 mois et puis à l’anniversaire de Monsieur, on a un peu trop picolé et oublié…Bon, c’est pas grave, on comptait juste attendre de déménager avant de faire un deuxième. Grossesse datée au 4 juillet, visite du nouvel appart le 6 juillet. Le coco s’est tapé l’incruste quelques semaines plus tôt que prévu.
    Après, il y aura toujours un grincheux pour te dire « gnagnagna, pas biiiien », mais on peut aimer cette surprise et l’accepter 🙂

  • Blague à part, tu as raison. Le choix n’est jamais le bon aux yeux de la société. Pour ma 2ème fille, j’ai eu énormément de regard de travers, de réflexions déplacées. nan mais TUTERENDSCOMPTE elles ont 19 mois d’écart !
    franchement, je l’ai mal vécu et pourtant aujourd’hui j’en suis très heureuse !

  • excellent. C’est vrai que tu dois l’entendre constamment (et surement aussi le bien pensant « avec le monde dans lequel on vit c’est criminel de faire autant d’enfants ») . En tout cas vous êtes bien trouvé aussi tête en l’air l’un que l’autre ^^

    • Non le coup du monde j’ai pas eu! ^^
      En soi j’ai eu très peu de critique direct, pas encore du moins, mais pas mal de discussion à côté de moi genre « han mais comment c’est possible? »
      Bon et j’ai eu mon lot pour mouflette!

  • Merci pour ce chouette billet! ^^ Ca m’a donné envie de partager ma grossesse surprise, parce que les réactions autour de nous ont toutes étaient assez épiques.

    Pour resituer, je rencontre un super chouette mec en Irlande, dans un pub évidemment, fin septembre 2011, alors que j’y suis jeune fille au pair. Il est francais, il est beau, il est grand et j’suis avec un groupe d’allemandes qui parlent beaucoup en allemand et je me fais royalement chier. S’en suit des événements assez abracadabrant. C’est un miracle qu’on se soit retrouver un peu plus tard cette nuit là, sans telephone et en courant la ville chacun de notre côté. Bref, ce qui devait arriver arriva.

    Essayez de vous procurer la pilule du lendemain en Irlande… Ca coute d’un, une blinde et de deux l’entretien avec le pharmacien pas franchement agréable ou on ne comprend que la moitié de ce qu’il dit est assez déplaisant. Bref, mission quand même réussi (on est sauf pour ce coup ci…).

    Je reviens en France fin octobre, on se revoit les we, mais je suis censée repartir pour un tour du monde début janvier. Tout est bouclé, le départ approche, on se revoit quand même. Bref c’est chouette! On part même au ski avant noël, une grande première, pleine de gadins et d’alcool. De retour fin décembre, c’est bizarre, j’ai toujours pas mes règles. Mais bon, le stress du départ tout ca, sauter un cycle ca arrive dans ces conditions. Et puis bon, je me laisse quand même convaincre de faire un test, par ma pote avec qui je suis censée partir. Pour le coup j’étais à 100 mille lieu d’imaginer qu’il pouvait être positif. C’était genre, impossible. Enfin je pars faire un tour du monde dans 10 jours!

    Et la suite, c’est réfléchir vite vite à que faire. Prendre la plus grande décision de notre vie et tenter une vie à deux plutôt qu’une vie sur les routes. ^^

    Quand l’annonce a été faite, pas mal de réactions, pas forcément super sympas. Plus de nouvelles pour certains. J’abandonnais mon amie au dernier moment, du coup ca famille a eu du mal a ne pas m’en vouloir… Des, mais, tu vas pas le garder de toute façon? Si? Mais pourquoi? (euh, va te faire foutre? –‘). En passant par des, toi, tu vas avoir un bébé? Euh, t’es sure? Parce que bon, c’est quand même un bébé quoi et toi tu es… (Oui, je suis? ) Ou des réactions soulagées de mes grands mères, pour qui c’était beaucoup moins risqué d’avoir un bébé que de se faire dévorer autour du monde. Ou les réactions mi content, mi mais tu la connais depuis 3mois, de la part de sa famille.

    J’arrête mon pavé, mais ton billet m’a refait penser à tout ca. ^^

    Enfin bref, pas forcément de réactions sur le fait qu’être enceinte par « accident » ca arrive, mais plutôt sur la décision qu’on a prise suite à la nouvelle.

    Et oui ca arrive et oui, on a le choix, dans un sens ou dans l’autre. :p

    • Elle est jolie ton histoire!! 🙂
      J’ai surtout eu la question de « mais tu vas pas le garder quand même » lors de ma première grossesse.
      Curieusement la quatrième, c’est venu à l’esprit de très peu de gens de me demander si on allait le garder, pour beaucoup c’était une évidence, après 3 enfants on avorte pas! Bah si… Enfin pas nous, mais on aurait ou! On a quand même fait un choix!

  • Je rêverais d’un bébé surprise 🙂 mais mon homme n’est pas du tout « tête en l’air » 😉 et je ne prends ni pilule, et je n’ai ni stérilet. Faudrait juste que j’espère que le préservatif craque alors ^^ hihi

  • ah ah ah!! très drôle

    moi aussi je sors juste d’une grossesse surprise. Surprise mais désirée quand même vu la joie que nous apporte notre petite fille, à moi, à son papa et à toute la famille 😉
    dans mon cas il y a eu: prendre sa pilule en retard lire la notice se prendre les pinceaux dans les semaines et croire que c’était bon.

  • J’ai vécu deux grossesses accidentelles. La première est arrivée à 18 ans alors que je prenais la pilule. Je n’ai pas oublié de la prendre mais j’ai du la rejetter (sans le savoir) lors d’une gastro qui a précédé un rapport. J’ai découvert ma grossesse a 6 semaines et quand j’en ai parlé à ma mère elle m’a fait comprendre qu’elle me couperait les vivres et tout contact avec moi si je n’avortais pas. L’aurait t’elle fait? Si sur le coup j’y ai crû, je pense aujourd’hui que c’était surtout un moyen pour elle de m’imposer sa volonté, de me protéger d’une décision jugée hative par elle. Toujours est il que si la perspective de voir mes vivre coupées ne me posait pas de problème, celle de ne plus avoir de contact avec une famille jusque là très présente et aimante oui. J’ai donc laissé ma mère prendre le rdv chez la gynéco, et m’accompagner tout au long du processus d’avortement. Avec le temps, j’ai appris à me pardonner cet acte de faiblesse.

    Mon deuxième avortement, une IMG cette fois, a été plus marquant pour moi. J’étais déjà avec mon mari et mon plus grand avait 14 mois. Un jour, je me rend compte que je perds du sang en dehors de la période des règles. Je décide d’aller à l’hopital où on réalise un test de grossesse qui s’avère positif. On me fait alors une échographie. Là le médecin m’annonce deux nouvelles. J’ai un foetus de 15 semaines dont le coeur bat mais la poche est en train de se détacher. Il faut que je revienne diex jours plus tard. A ce moment là, j’étais à la fois ravie d’être enceinte et horifiée par la nouvelle, pleine d’espoirs et désespérée. Dix jours plus tard, à 16 semaines et demie, l’échographie confirme le pronostic. Le coeur du foetus bat toujours mais la poche se détache de plus en plus malgré le repos absolu imposé. Il était impossible que la grossesse se poursuive suffisamment longtemps pour que le foetus arrive au poids critique (environ 25 semaines de grossesse). On me conseille alors fortement l’interruption médicale de grossesse. Mon mari et moi décidons d’aller consulter dans la semaine deux autres gynéco qui confirment le pronostic. J’ai alors accepté l’inévitable, d’autant que les médecins m’ont assuré que cela éviterait des souffrances foetales inutiles. Aucun geste ne m’a paru plus difficile que celui de prendre cette pilule ce jour là, à 18 semaines de grossesse, et pourtant je savais que le bébé était condamné à court terme. Je n’ai pas voulu que mon mari m’accompagne le jour de l’intervention par aspiration, un moyen pour moi de le préserver un peu. C’est l’annonce un an plus tard d’une nouvelle grossesse, programmée cette fois, qui m’a permis de retrouver totallement ma joie de vivre. Comment je suis tombée enceinte lors de cette deuxième grossesse accidentelle? Ce n’était pas un oubli de pilule mais plutot une nouvelle pilule dont le dosage devait être trop faible pour moi. Toujours est-il que même en utilisant un moyen de contraception réputé sûr de manière consciencieuse, le risque de tomber enceinte existe toujours.

    • Il y a une courbe dont je ne me souviens plus le nom et qui explique en détail les risques de chaque moyen de contraception. Risques bien plus élevés (même pris très assiduement et correctement) que ce qu’on nous laisse entendre… Aucun contraceptif n’est fiable à 100% (à part l’abstinence, mais peut on parler d’un contraceptif??! :p )

      Ton histoire est néanmoins très triste. Et c’est plutôt à ta mère que tu devrais pas pardonner et non à toi. A 18 ans, la perspective de se voir couper de sa famille, c’est inenvisageable… Son chantage était honteux, même si elle l’a sans doute fait avec de bonnes intentions.
      Et je n’ose imaginer ce que tu as ressenti lors de ta deuxième grossesse non prévue… J’imagine la peine et la douleur mélangées à la culpabilité, même infondée…
      Plein de bises à toi et merci pour ton témoignage dur mais touchant.

  • Oublier sa contraception 1 fois et s’en rendre compte à la fin du mois quand il est écrit jeudi sur la plaquette et que nous ne sommes pas jeudi, j’ai testé, mais ça ne fonctionne pas sur moi 😉 Pas assez fertile.

    L’autre, je suis certaine que je m’en rendrais compte si mon homme n’avait pas un bout de latex, c’est tellement différent et j’aime tellement pas.

    • Haha!! 😉
      Suffit que ça tombe pas au bon moment et tu as de la chance! (ou l’inverse! ;-))
      Pour la capote, je ne pensais franchement pas que ce soit possible… ET qu’il oublie. Et que je ne le sente pas…
      Mais bon, faut croire que si! 😉

  • une femme ovule chaque mois (13 fois par an même) de ses 15 ans à ses 50 (en gros) soit 455 fois.
    Disons que chaque mois, si cette petite veinarde s’envoie en l’air régulièrement tout au long de sa vie féconde, elle a 2 rapports sexuels durant la pérode ou elle est féconde (ça peut être plus ou moins, c’est une moyenne !)

    ça nous fait en gros 900 rapports potentiellement « féconds ».

    Je mets au défi n’importe qui ne faire un truc 900 fois en pensant bien à CHAQUE FOIS à faire un geste protecteur avant de faire le chose.
    900 fois !!!
    En sachant que sur ces 900 fois, il y a des pièges : on fait boire un peu le personne, on la destabilise en lui mettant une dieu grec en face (ou une bombasse) on lui colle un épisode de The Voice ou on lui bouge de place son outil de protection sans lui dire …

    Voilà, celui qui arrive à faire 900 fois une chose sans une petite erreur il peut ouvrir sa gueule sur le sujet.

    Ps : mes erreurs ont presque 8 ans et 4 ans. elles sont un oublie de pilule à 26 ans et une gastro éjecteuse de pilule à 30. j’espère qu’il n’y aura pas d’autre erreur parce que 2 c’est déjà bien 😉

    PS 2 : je suis navrée de te dire ça mais ton blog est illisible ou presque pour une myope comme moi… c’est très difficile de lire des lettre aussi fines et claires, j’ai lu parce que le sujet me touche mais sinon j’aurais abondonné 😉

  • Tu as bien raison, c’est chouette les grossesses surprises ! Bravo pour ton article plein d’humour, ça fait du bien de dédramatiser et de se foutre des cancans !
    Alors moi je suis tombée enceinte par surprise à 18 ans, je n’avais plus mes règles car j’étais ano du coup mon petit ami ne se protégeait pas et moi je ne prenais pas la pilule car elle me donnait des migraines atroces. Je pensais que sans règles ce n’était pas possible de tomber enceinte. Bah si en fait.
    Ensuite des année plus tard quand j’étais avec le Mâle il pratiquait la méthode du retrait et moi je prenais la pilule de façon aléatoire et ben bim je suis tombée enceinte de Poupette. Bon on voulait un deuxième enfant quelques mois plus tard donc ce n’était que du bonheur 🙂
    Je trouve ça magnifique les grossesses surprises quand bien sûr on est en situation de garder le bébé. Je te souhaite une très belle fin de grossesse !

  • Tu as oublié l’option « Je suis sous pilule, je n’ai jamais oublié de la prendre, mais je suis quand même enceinte »
    Ouais, c’est ce que j’ai découvert ce week-end. Bonne St Valentin !! 😉

    Bref, merci pour ton billet qui dédramatise un peu la chose, pour le moment je suis toute perturbée (et pour en rajouter une couche, j’ai reçu aujourd’hui une proposition d’emploi, alors que je suis en recherche depuis 8 mois. Bref, la vie est parfois très ironique…)

    • Oui, il y a mille façon de tomber enceinte, même sans aucun oubli…
      Je connais bien les sentiments qui accompagnent la découverte d’une grossesse alors que ça n’est pas le moment…
      Quoi que vous décidiez tu as tout mon soutien! 🙂

  • c’est vrai que c a nous de penser à tout lol avec mon nouvel amoureux avant on se proteger maintenant on a fait le test donc plus de preservatif mais en revanche il me dit noublie pas de prendre ta pilule 😉 j’ai rarement oublié étant jeune etc mais pour etre rassurer j’ai telecharger une appli et comme ça je suis sure de pas loublier

  • Super article, j’adore ce ton ^^ Même si elle n’était pas totalement accidentelle, j’ai fait l’expérience de la grossesse surprise, et après le choc, je pense que ça a été la plus belle des 3 !

  • Quand on a « zappé » le contraceptif pour Minicap qui n’était pas prévue et que j’en ai parlé à ma gynéco. Elle m’a dit après auscultation « vous n’êtes pas enceinte (hmhmhm, mauvaise pioche docteur) mais vous allez finir par l’être si vous continuez ainsi. Il y a une part d’inconscient quand on commence à faire ce genre de choses ». Elle n’avait pas tort. Difficile de juger les gens de l’extérieur quand il s’agit d’une question si bêtement biologique et en même temps si psychologiquement compliquée.
    L’important c’est d’être au clair avec ses choix une fois la grossesse avérée. Et vu le nombre d’histoires de grossesse surprise que j’entends, je trouve ça un peu étroit d’esprit de penser qu’au 21ème siècle, cela ne peut plus arriver.

    • Il y a des cas d’ « acte manqué », c’est clair!!
      Il y a aussi des cas vraiment totalement accidentels, tout n’est pas psychologique comme certains le disent.
      Mais bon dans mon cas comme dans le tiens visiblement, c’était souhaité d’une certaine manière… 🙂

  • La copine qui était sensée être infertile et donc ne se protégeait pas… et puis des trucs un peu bizarres… eh bien à 43 ans elle a appelé sa mère pour savoir si ses symptômes étaient bien concluants : bingo!
    Sa surprise a aujourd’hui 8 ans et elle en est très heureuse.

  • ma mère quand elle a appris la grossesse de mon fils (en 2013) m’a jeté à la figure : ma pauvre fille au XXIÈME siècle on a que les enfants que l’on désire ! J’envisage de lui envoyer le lien de ton billet 😉
    Merci de ce deuxième pu troisième degré qui m’a fait rire !

  • Moi j’ai testé la méthode ‘Oups j’ai mal compté mes jours’ (c’est très résumé car les circonstances sont un peu plus complexes) combinée au stress, suspense et attente jusqu’au retard des règles… (le Wami n’a pas voulu acheter de test avant… idéal pour prolonger le doute) et j’en suis très contente. Je n’aurais jamais osé tomber enceinte volontairement à cause de ma santé et de phrases flippantes sur l’accouchement et pourtant cela faisait des années que je rêvais d’une petite fille…. Alors cette grossesse accidentelle était à la fois un peu flippante, mais mon bébé était là, et j’en étais heureuse…. Après, je me suis documentée à fond toute la grossesse, et j’ai viré mes peurs, j’ai profité à fond de ce merveilleux cadeau inattendu, inespéré, que je n,’aurais jamais osé provoquer……

  • Ces histoires de jugement me fatiguent.
    Rien que le fait d’aller acheter la pilule du lendemain, la pharmacienne qui me regarde et qui me sort « Non mais la contraception, ça existe ». Oui merci connasse, mais les capotes qui craquent aussi.
    Une amie de ma soeur est tombée enceinte 2 fois sous pilule, sans oublie ni décalage dans ses heures de prise. Et recracher sa pilule pendant une gastro ça peut vite arriver, et c’est pas la tête dans la cuvette qu’on se soucie de ça.
    Je pense que garder ou ne pas garder l’enfant est un choix, je respecte les deux. L’important c’est de penser à soi et aussi aux petits bidules qui arriveront par la suite.
    J’ai une amie qui a également eu 2 poupettes par suprise, elle est de loin la meilleure maman que je connaisse et la femme la plus heureuse de la terre.
    Une autre amie a avorté dans le plus grand des secrets, jugée stérile par son médecin et finalement miracle, un beau jour elle sent ses seins gonflés, et la voilà certaine d’être enceinte, à juste titre.
    La pire des solutions est à mon sens de ne pas du tout avoir le choix. Le déni de grossesse est vraiment flippant.
    En tous les cas même s’il se veut léger, ton article soulève quand même la grosse difficulté des gens à se mêler de leur trou du derrière, alors qu’on est quand même au 21ème siècle!

  • Il y a aussi le cas de l’hyperfertilité.. Trois grossesse sur 4 non désiré, alors que aucun oublis de contraception.
    C’est bien simple, pilulle, implant ,sterilet on forcement foirer a un moment ou un autre sur ma pomme, je suis toujours la 0.0..& quelques % pour qui pam la contraception n’a pas protégé.

    C’est juste invivable, l’angoisse d’etre enceinte tout les mois, malgré la protection, le regard accusateur de l’entourage « quoi t’est encore enceinte, la contraception, tu connais pas? Non c’est fiable c’est pas possible que ca foire a chaque fois etc..etc »
    Est pourtant lol

    Enfin voila, de jolis surprise , resultat pour ma seule grossesse programmé, bah j’ai trouvé cela hyper long deux ctcle pour avoir le ++
    Finalement je prefere la surprise

    • Oui ça c’est fou!
      J’ai l’impression d’être très fertile (même si ça s’est souvent soldé par une fausse couche, ce qui n’est pas très marrant), mais pas au point de tomber enceinte sous contraceptif…
      Ca tourne à la malédiction en effet quand on ne sait jamais si on risque d’être enceinte ou pas… :-/

  • Haha 😀

    Et moi j’ai testé la méthode « on m’avait prévenu que je n’arriverais pas à tomber enceinte sans aide médicale, ah ben en fait si » – c’est bien aussi. Et j’ai aussi testé le « mais j’ai pas eu mon retour de couche pour faire mes calculs », mais bon, ça compte pas vraiment, on voulait un troisième de toute façon 🙂

  • Je rajoute comme option la difficulté à concevoir, des bébés qui arrivent après une longue attente et de nombreux examens médicaux te signifiant que tu as presque aucune chance d’avoir des enfants. Bon, cool, on a réussi, et 2 d’un coup!
    Donc aucune contraception ensuite… et n°3 qui s’installe toute seule 3 mois après le retour de couches! 1 an après la naissance des jumeaux, les gens ne comprennent (car ne savent pas tout ce qu’on a traversé).
    Notre sage-femme parlait de grossesse « désirée mais non-programmé », c’est mignon, non?

  • Ton article tombe à point nommé. J’ai appris y a 1 semaine et demi que je suis enceinte d’un 3 eme enfant . 3ème grossesse surprises pour moi. Ca commence a faire beaucoup et on commence à ne plus me croire. 1ère : pillule pas oubliée. 2ème : patch. 3ème: préservatif !
    Les 2 premières j’ai fait face et c’est vraiment ce qu’il m’est arrivé de mieux. Mais la je suis pas sûre de pouvoir… C’est tellement pas le moment. Je suis complètement paumé….
    Un jour j’aimerais prendre la décision d’avoir un enfant et d’espérer cette grossesse , ça doit être chouette ! ^^

    • Arfff, ma pauvre… Oui en effet décider et avoir un bébé c’est chouette aussi! 🙂
      Quoi que vous décidiez, vous avez tout mon soutien… Garde en mémoire que tu as le choix, même si c’est très difficile sur le coup, je crois que dans un sens ou dans l’autre les choses sont plus faciles à vivre quand on sait qu’on a fait un choix…

  • Je suis moi même une maman Accident ^^
    Mon Titou a 4 mois et demi, elle est née le 1 et octobre, je suis « trop fertile » d’après les sage-femmes , pas d’oublie de pilule, pas malade rien, et une grossesse découverte a presque 3 mois !! Et en plus j’ai 18 ans et je l’ai gardée , je te laisse imaginer qu’elle adolescente inconsciente je suis d’après tout le monde! 🙂
    Moi j’aime mon bebe surprise a la folie et je suis ravie qu’elle se soit loger là début janvier 2014 !!!

  • J’ai beaucoup aimé ton article parce que, je l’avoue totalement, j’me suis toujours demandée aussi comment on pouvait tomber enceinte accidentellement de nos jours, sans juger le moins du monde bien entendu !
    Soit dit en passant, j’adorerais que cela m’arrive 😀
    Enfin, ça serait accidentel mais voulu … bah oui, par moi, pas pour le papa ! 😀
    Enfin, il veut un enfant, notre premier, mais il est trop sérieux et pragmatique pour risquer une grossesse tant qu’on est pas « installés et prêts »… heu, mais que veut dire installés et prêts ? locataires ? proprio ? depuis combien de temps ? avec combien d’euros de coté ?
    Pour moi, on est jamais prêts à 100%, même à 50 ans! alors à 27, faut se lancer, plus le choix, je voudrais vraiment mon premier avant 30 ans, sinon, je le vivrais mal.
    Bref, moi, l’accident, je le souhaiterais vraiment du fond du coeur pour obliger mon copain à revoir ses plans (et il en fait des plans!).
    Déjà la pilule je l’ai arrêtée volontairement car je n’aime pas l’idée de ce « médicament » dans mon corps, il reste que la capote mise au « dernier moment » c’est peut-être le risque espéré ! … pour le moment, quelques « frayeurs » (lire : excitations!) lors de retards importants de règles, mais rien de confirmé 🙁
    Ahah, la suite au prochain épisode !

  • J’adoooooooooooore le ton de cet article! Mais permets-moi de te dire que tu es quelque peu irresponsable de laisser à un homme le soin d’enfiler un préservatif tout seul! Non, non, non, après une malheureuse expérience de préservatif qui éclate (et pas d’histoire de date de péremption, j’avais vérifié), c’est moi qui me charge de la pose de ce « dispositif médical ». Parce qu’il n’y a bien qu’un pharmacien pour penser qu’une nana qui a déjà gouté aux joies de la pilule du lendemain puisse avoir envie de l’utiliser comme méthode contraceptive régulière. La confiance dans son partenaire est primordiale dans le mariage mais il suffit de voir comment les enfants se retrouvent habillés quand on laisse leur papa faire pour savoir qu’il y a des limites. 😉

    • Hahahahaha! Tu m’as fait rire!
      Clairement je suis une grosse irresponsable et on ne m’y reprendra plus!! 😉
      D’ailleurs après la naissance de ce petit dernier je vais utiliser la méthode de l’abstinence en moyen de contraception, ça me semble plus raisonnable!

  • Comment peut on poser un telle question en 2015?? C’est gonflé comme remarque.
    Mais bravo, je trouve que ce billet y répond d’une superbe façon !

  • Minipouce est une surprise (c’est le Chuck Norris des Condoms). Avec le recul, je dirai un acte manqué, mais une surprise quand même (son père et moi étions ensemble depuis…5 mois quand on l’a mis en route).
    On s’est posé des questions, je suis allée au Planning pour avorter et en discutant avec la psy du Planning, je me suis rendue compte que ce bébé, je le Voulais avec un V majuscule.
    Maintenant nous sommes des parents comblés, notre Ptit Bout est une merveille et je n’ai caché à personne que c’était un joyeux accident et que OUI on a décidé de le garder.

    Bizarrement, ça a toujours l’air de choquer les gens. Pourtant, pour moi, avoir eu le choix de le garder ou non fait que ce bébé-surprise est 200% plus choisi qu’un bébé « programmé ».

    Bon, par contre, quand j’ai découvert que son père utilisait toujours la même boîte de capote qui nous a donné Rollmops, j’ai fait une drôle de tête 😀

    • Haha!! 😉
      Oui, je suis de ton avis, à notre époque nous avons le choix… Garder ou non une grossesse. Et si on décide de le garder, alors la « valeur » de cette grossesse, de ce désir de bébé n’est pas inférieur à une grossesse préméditée.
      Quand ma fille ainée me demande si elle était un accident, je lui réponds que non, elle a été l’une des plus belles surprises de ma vie.
      Et quand elle me dit « oui mais tu ne voulais pas de cette grossesse! » Je lui réponds qu’en effet, la grossesse n’était pas prévue, mais quand j’ai vu ce petit trait bleu s’afficher, j’étais heureuse et je l’ai désirée et aimée de tout mon coeur! Ni plus ni moins que ses petites soeurs issues de grossesses « prévues »! 🙂

  • Yes !
    Voui, on peut tomber enceinte par « accident ». Ya aussi celles qui font tout pour se protéger, et qui malgré tout, tombent enceinte (me reviennent en mémoire quelques articles sur ces femmes « hyper »fertiles).
    Et puis ya les bébés surprises (et pas accident genre ma capote s’est trouée), parce que le moule était censé être cassé, et que bah finalement il marche quand même très bien. C’est mon cas, et je suis bien contente d’avoir été un bébé surprise, et ma mère aussi (quand à mon père et sa famille n’en parlons pas, à son age, ils désespéraient un jour d’avoir une descendance).
    Puis comme tu dis, c’est pas parce qu’il y a un bébé surprise que c’est forcément une mauvaise surprise. Quand tu casse le très vieux vase de ta grand-mère qui le tenait de son arrière arrière grand mère et que tu trouve 30 000 euros en louis d’or dedans, c’est un accident, mais pas une mauvaise surprise 😛 (Quoique vu la tronche du vase on se demande si c’est vraiment un accident !)

    Pas de surprise pour mon chaton, il était attendu de pied ferme ^^

  • c’est vraiment un très beau parcours ! c’est vrai que parfois (souvent) les commentaires des « gens » sont blessants, c’est parfois volontaire, d’autre fois c’est juste l’expression de leur propre peur. Si je vois un côté positif à ton expérience (je veux dire en plus que tout ce que tu as réussi à faire…), c’est que si jamais ta plus grande fille dans 4 ans à envie de s’installer avec son amoureux, de faire un enfant, de vivre sa vie comme elle l’entend « alors qu’elle est si jeune » et bien tu la soutiendras, et ça s’est vraiment précieux !

  • merci pour ce billet délicieux!!!

    j’ai moi aussi essuyer cette question puisque j’ai expérimenter aussi la joie de la grossesse accidentelle alors que mes filles avais 3 ans pour la grande et 6 mois pour la petite (le pire c’est que les gents se sentent en droit de demander les détails lol)
    bcp était choquer que l’on puisse décider de garder le fruit de cette surprise mais mon petit gars est un rayon desoleil.

    • Oui la réaction de certains est difficile à encaisser parfois…
      Noisette avait 4 mois quand je suis retombée enceinte, ça a été le choc mais on a rapidement été heureux de cette nouvelle! C’est bien l’essentiel!!

  • Bah oui, moi aussi, je me suis toujours demandée comment on peut encore tomber enceinte sans l’avoir voulu, merde…
    Jusqu’au moment où j’ai testé pour vous le « j’ai mal compté mes jours (« non, non chéri, pas besoin de préservatif, c’est sur à 100% qu’il n’y a pas de risques »…. sauf qu’en fait c’était pile poil le bon jour… un seul rapport en 3 semaines, et bingo…. et en re-regardant mon ptit tableau excel de suivi (oui, normalement, je suis très organisée !!!)… bah j’ai pas du tout compris comment j’ai pu me tromper à ce point….
    Bon, là, je suis un peu tourneboulée, mon premier fils a eu 1 an tout pile le jour de la conception (c’est un joli signe, non ?!), on voulait se relancer cet été pour que le second ait 2 ans d’écart avec le premier, ce qui m’aurait permis de passer le printemps et l’été à profiter de mon mari, de ma famille, de mon fils qui grandit, de mon corps retrouvé, de mon boulot…. et là, je n’arrive pas trop à comprendre ce qui m’arrive, d’avoir un bébé dans le ventre sans l’avoir anticipé, espéré, imaginé…. (« mais j’ai déjà un bébé, c’est mon fils… qu’est ce que je vais faire du suivant ? et si je l’aimais moins ? et si j’aimais moins mon premier ? »)…..

    bref, ce billet et vos commentaires me font dédramatiser : non, je ne suis pas une grosse nulle ratée d’être tombée enceinte sans l’avoir prévu, et oui, les grossesses surprises sont des moments qui apportent de grands moments de joies ! J’ai hâte d’être à la première écho ;o)

    • Je comprends très bien l’ambivalence de tes sentiments!
      Une grossesse apporte déjà un sacré lot de doutes… Mais une grossesse imprévue, en plus rapprochée de la première, c’est hard je trouve! Surtout quand ça n’est pas la première (ma première grossesse était surprise aussi mais je ne l’ai pas du tout vécu de la même manière que celle-ci…)
      Non tu n’es pas une ratée… C’est sympa la contraception mais c’est quand même loin d’être une sécurité absolue… N’importe qui peut tomber enceinte sans l’avoir prévu, sous pilule, avec préservatif, sous pilule du lendemain (comme moi), sous stérilet ou sous méthode de comptage des jours visiblement! 😉
      Et on ne le réalise vraiment que quand ça nous tombe dessus je crois…
      Quoi qu’il en soit, du moment que le bébé est désiré, même s’il n’était pas prévu si vite, même si la grossesse enquiquine, ça reste en effet pas mal de joie (et de doutes, et d’angoisse, et de torture cérébrale, mais pas mal de joie quand même! ;-))

  • Encore une fois, j’adore la façon dont tu racontes les choses !
    A l’époque où je suis tombée enceinte de ma choupinette je ne prenais pas la pilule, on se protégeait mais visiblement ce n’était pas assez.
    Quand je suis allée voir pour la 1ère le gynécologue pour ma grossesse et qu’il me dit « Vous prenez la pilule? Non, et bah c’est comme ça qu’on tombe enceinte… » Merci mais non merci ! Ce n’est pas vraiment le genre de commentaire que j’ai apprécié. Surtout que j’ai eu l’impression que c’était limite quelque chose de pas bien, de négatif… Bref, sinon à mon retour de grossesse à l’école j’ai eu le droit à  » Dit moi, comment on fait les bébés? » Manière très sympathique de se foutre de ma gueule, surtout venant de la part d’un mec … Bref les joies de la grossesse à 19 ans !

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


neuf − = cinq