Le premier jour du reste de ma vie…

Je ne vais pas mentir, depuis la naissance de Noisette, je peine à trouver du temps pour lire… Et quand j’ai cinq minutes, en général, j’ai trop la flemme pour ouvrir un bouquin que je ne finirais pas avant des lustres…
Néanmoins, quand le livre de Virginie Grimaldi aka Ginie de Femmesweetfemme est sorti, j’avais vraiment hâte de le lire. Parce que c’est ma copine de blog depuis que j’ai ouvert le mien. Parce que ça fait six ans que je la suis, que je les vois évoluer, elle et sa plume. Et parce que le titre, la quatrième de couverture et la photo du bouquin me donnaient drôlement envie de m’évader un peu de ce quotidien hivernal tout gris et plein de microbes!

Je pensais mettre un mois à le finir, vu que j’ai des tranches de 5/10 minutes pour lire, j’imaginais mal comment aller plus vite… Et en fin de compte, je l’ai bouclé en trois jours, happée par l’histoire, les personnages si attachants, le voyage qui réchauffe, le renouveau qui fait du bien.

Trois jours pour 300 pages avec un bébé de 8 mois, deux mômes qui veulent sans arrêt me parler et un besoin de me coucher à 20h30, c’est un exploit!! Et pour le terminer, j’ai été jusqu’à me coucher à 22h (oui, folie!), parce que je ne pouvais plus attendre pour découvrir l’épilogue.

Mais de quoi parle t’il donc, ce livre?

Sans titre 1

Le premier jour du reste de ma vie, c’est d’abord l’histoire d’une femme malmenée par un mari égoïste et qui va tout plaquer pour se retrouver. A bord de sa croisière pour le tour du monde, elle va rencontrer deux autres femmes, elles aussi à la croisée de leur vie.
L’histoire se passe donc majoritairement sur un paquebot de croisière, avec quelques escales dans des lieux paradisiaques aux quatre coins de la planète.

Un livre plein de bonne humeur et d’espoir, qui fait tour à tour rire, rêver, pleurer un peu aussi…
Je me suis retrouvée dans chacune des protagonistes… Marie et sa chance insolente une fois qu’elle reprend sa vie en main, son amour pour ses enfants; Camille qui est pour moi le fantasme de ce que j’aimerais vivre, enfin me plaire… Anne, ses angoisses et sa volonté de finir ses jours avec l’unique homme qu’elle a jamais aimé…

Ce roman est sans prétention, un style fluide qui se lit très facilement, une histoire simple et jolie, des personnages attachants qui donnent envie de copiner avec elles… Il me fait penser à une bonne série, genre Friends, qui fait du bien, qui remonte le moral, qui tient chaud et qui donne envie de le lire et le lire encore pour partager à nouveau ces moments avec ces copines comme on en rêve, dans cette vie pleine de peps et de rebondissements.

Je n’en attendais pas moins de Virginie, l’auteure, elle qui sait à merveilles jouer avec les mots pour en ressortir de jolies émotions.
Un joli premier roman, une jolie histoire toute chamallow qui se lit avec un bon chocolat chaud et des nounours en guimauve, un plaid en pilou sur les jambes, comme on regarde un film romantique!

Le premier jour du reste de ma vie – Virginie Grimaldi – Editions City – 16,50€

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

10 Commentaires sur
“Le premier jour du reste de ma vie…”

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


− deux = sept