Parenthèse enchantée aux Sables d’Olonne!

La dernière fois que nous sommes partis un petit week-end en amoureux, Mister Mii et moi, date d’il y a tellement longtemps que je ne m’en souviens même plus… Même un petit resto rien que tous les deux, ça doit faire facilement un an. Et le dernier cinoche à deux c’était pour Only God Forgives, ça date, donc!

On ne se plaint pas, on est heureux de passer nos week-end et vacances avec nos filles. Mais je crois qu’à force de tout conjuguer au pluriel, on a un peu oublié ce que c’est que d’être « juste » un couple…
A tel point qu’on a envisagé difficilement le fait de partir seuls!
Ainsi quand la représentante d’Ibis Styles m’a contacté pour m’inviter à passer une nuit d’hôtel avec mon conjoint dans un des 15 Ibis Styles participant à l’opération #CaptureIbisStyles (dont je vous ai parlé lundi), j’ai d’abord pensé que nous irions à trois, Mii, Noisette et moi.

Et puis l’idée à mûri, et si on profitait de cette opportunité pour laisser Noisette pour la première fois, 36 heures chez ses grand-parents avec ses soeurs? On a donc organisé cette petite excapade rien qu’en amoureux. LEs grand-parents plus que ravis d’avoir enfin Noisette pour eux tout seuls, les aînées super heureuses de pouvoir se retrouver toutes ensemble chez eux, et nous un peu paniqués de laisser notre bébé plus de deux heures d’affilés pour la première fois.

C’est avec appréhension (surtout moi) que nous sommes partis. Et j’ai dû appeler ou textoter ma mère une bonne dizaine de fois pour être sûre que tout allait bien « Mais t’es sûre sûre?? ». Mais quel bonheur de se retrouver à deux. De passer 36 heures sans aucune responsabilité, ni contrainte, ni sollicitation.

Nous avons choisi de partir aux Sables d’Olonne. Pari risqué vu le temps de ces dernières semaines. Mais nous avons eu une chance insolente, le beau temps était au rendez-vous, un immense soleil, un grand ciel bleu, un paysage maritime magnifique avec ce temps sublime!
Les Sables d’Olonne se trouvent à 5 heures de route de Toulouse, c’est un peu long, mais on aime bien conduire et à deux, le trajet n’a pas été pénible (avec les enfants, pour seulement un week-end nous serions partis moins loin) d’autant que c’est de l’autoroute quasiment tout le long du chemin.

Nous avons (re) découvert cette région qu’est la Vendée, où j’ai habité quand j’étais toute petite (mais je n’en garde aucun souvenir) et où Mii venait surfer avec ses copains en été.
Les Sables d’Olonne est une ville balnéaire très agréable, plutôt chic et superbement rénovée. La promenade sur l’océan est magnifique (bien que je trouve dommage que la route longe le littoral, ça mériterait d’être piéton), tout est propre, bien rangé, très mignon… Et il y a même des places spécifiques pour les familles et femmes enceintes, en pleine ville (le seul endroit où j’ai vu de telles places, c’est à Ikea, et personne ne les respecte…)

Nous sommes arrivés aux Sables d’Olonne vers 14 heures, nous nous sommes arrêté sur le port pour manger un morceau, nous avons choisi un petit restaurant dont la devanture nous inspirait (après une rapide vérification sur Trip Advisor), La Fleur de Thym où nous avons très bien mangé, repas très fin pour un prix raisonnable.
Nous nous sommes ensuite un peu baladé sur le port puis sur la jetée. Main dans la main, en amoureux, avec l’océan à admirer! (Et tous les gens de la région venus profiter de ce premier week-end ensoleillé!)

Sans titre 15 Sans titre 16 Sans k3

C’est vers 17 heures 30 que nous avons rejoins notre hôtel, pas hyper facile à trouver pour qui ne connait pas (notre GPS est moyennement à jour je crois!), l’Ibis Styles d’Olonne sur Mer.
L’hôtel est très récent et tout neuf, décoré joyeusement avec des couleurs gaies et un style moderne sans être tape-à-l’oeil!
L’accueil est très chaleureux, et un petit salon nous attend dans le hall afin de lire un magazine en buvant un thé ou un chocolat chaud et en grignotant un petit croissant (j’ai trouvé l’attention charmante, après un long voyage on est toujours content d’avoir un truc à grignoter ou à boire!).

Nous découvrons notre chambre, une suite familiale très spacieuse, claire, colorée et très propre, décorée avec des objets design qui donne une certaine personnalité au lieu. Ce qui est sûr c’est qu’on sy sent tout de suite bien! La douche à l’italienne est très agréable, les WC séparés sont appréciables, d’autant plus lorsqu’on vient en famille, je pense!
Un canapé (qui fait aussi couchage) confortable nous permet de nous détendre. Il y a également un grand bureau avec une chaise magnifique (que j’ai oublié de prendre en photo mais je veux la même!).
Le lit est doté d’un matelas + sur-matelas conçus spécialement pour un sommeil réparateur et on confirme, on y a très bien dormi!
Bref, excellente surprise que cette belle chambre que l’on a presque plus envie de quitter…

Sans titre 1 Sans titre l2

On se décide quand même à resortir, après une bonne douche et un long moment à ne RIEN faire, direction le port, de nuit, et le restaurant « Le vent d’est » que Mii veut absolument tester tant les critiques sont bonnes. Il avait réservé le midi et bien lui en a pris car le restaurant affiche déjà complet, à 19h30!
La devanture ne paye pas de mine, l’intérieur est carrément kitch (et pas terminé), j’avoue craindre un peu pour la suite. Le menu à l’entrée indique un restaurant inscrit au Gault & Millaut, ok, voyons voir… Et les indications du restaurateur nous laisse dubitatifs (Il faut lire le menu extérieur pour comprendre). Bref, un accueil chaleureux, des plats frais et bons nous sont promis, et un intérieur moche avec des prix élevés, on entre.
La déco est sommaire, pas de nappe à notre table qui se trouve à côté d’un poteau au placo apparent. Je râle un peu (Je suis une chieuse habituée au luxe, c’est comme ça).
La serveuse nous amène les cartes avec un grand sourire. Bon point, l’accueil chaleureux promis est au rendez-vous!
Nous choisissons chacun un menu (entre 25 et 36€, pas donné effectivement, on attend de voir ce que l’on a dans notre assiette!). J’ai choisi un tartare de cabillaud, c’est risqué, mais j’ai trop envie de trucs crus en ce moment. Et Mii choisi une salade chaude à je ne sais plus quoi… Le tartare arrive, je goute une première bouchée, et là, ok, je comprends immédiatement pourquoi le restau, même moche, est au Gault & Millaut. C’est tout simplement divin, le poisson est ultra frais, le mariage avec le basilic et la mangue est extraordinaire, c’est absolument délicieux!
Le reste du repas est tout aussi bon. Bonne surprise que ce restaurant qui ne paye pas de mine! Les promesses avancées sont tenues et on repart avec les papilles réjouies d’avoir dégusté du si bon poisson, si frais, si bien cuisiné!
Une adresse que je recommande vivement, donc!

Après une nuit à dormir sans être réveillés par une Noisette qui veut un biberon ou une MissCouette qui a fait un cauchemar (12 heures de dodo non stop, donc!), nous allons prendre un copieux petit-déjeuner.
Le buffet est assez complet (il manque des oeufs d’après Mii, le maniaque des oeufs au petit-déj), du pain frais, du jambon, du fromage, divers yaourts, une salade de fruits frais, des fruits en libre service, des jus d’oranges et pamplemousses, des viennoiseries, de la brioche, des petites crêpes, de la confiture, et bien évidemment des boissons chaudes variées… On prend des forces, au soleil (quel temps magnifique!!), avant de partir visiter la ville.
La réceptionniste de la veille nous avait conseillé de nous perdre dans les petites rues afin de découvrir les rues décorées de coquillages ou encore la plus petite rue du monde, c’est donc ce que nous faisons.
Les Sables D’olonnes regorge de jolis secrets, ces belles demeures rongées par l’embrun, ces petites rues au jolies maisonnettes colorées, tout ce blanc (qui dépayse drôlement du rôse!), s’y balader est très agréable!
Et l’océan est toujours visible!

Sans titre 14 Sans titre k12 Sans titrek 11 Sans ltitre 6 Sans ktitre 9 Sans k10

On décide ensuite d’aller voir une plage un peu rocailleuse, on y passe deux bonnes heures à admirer l’océan, dans ce paysage magique et tellement ressourçant!

Sans titre 20 Sans titre 19 Sans titre 18
Et enfin on reprend la route en se disant qu’on fera une halte à la Tranche sur Mer pour déjeuner…
On a un peu regretté cette dernière décision parce qu’à 14 heures, on a seulement trouvé un sandwich pas très bon à manger sur le bord de la plage (bon c’était sympa quand même), mais on aurait préféré profiter d’un dernier resto en amoureux, nous n’aurions pas du quitter Les Sables si vite!

On a ensuite repris la route pour retrouver nos filles, ravies de leur court séjour autant que nous!

Une parenthèse enchantée, pour nous. Un bonheur rare (qui va être de plus en plus difficile à capter) que de se retrouver en couple, seuls. Ca fait un bien fou, on retombe fou amoureux et on repart gonflés à bloc au front!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

24 Discussions on
“Parenthèse enchantée aux Sables d’Olonne!”

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


sept − = quatre