Un garçon, enfin!!!!

Après trois filles, nous voilà les heureux futurs parents d’un petit garçon. Je suis absolument comblée, et je me rends compte à quel point il était idiot de croire que je ne serais heureuse qu’avec des filles. J’attends ce petit mec avec une grande impatience, et je suis sûre que sa naissance fera disparaître les quelques doutes et angoisses qui perdurent… Mister Mii peine à partager mon enthousiasme, il a très peur de ne pas être à la hauteur avec un garçon, et il n’arrête pas de le dire, il aurait préféré une quatrième fille. Je le (et me) rassure en lui (et me) disant qu’à la naissance, il fondra devant son little boy comme il a fondu devant chacune de nos filles. Je n’ai aucun doute là dessus! Et c’est un peu mesquin mais je suis contente que ce soit lui qui soit pétri de doute, pour une fois!

Ce qui est drôle c’est que la voix du peuple est unanime, nous devons être teeeeeellllleeeement heureux d’attendre un garçon après trois filles!
Et je trouve toujours la dernière partie de la phrase un peu en trop…
Peut-être parce que Mii ne semble pas si ravi que ça (même si je suis convaincu qu’il le sera en rencontrant son fils), peut-être parce que ce qui me ravi tellement, c’est d’avoir un quatrième bébé, et si son sexe a de l’importance maintenant qu’on le connait, fille ou garçon, la joie est la même, même si là, je dois bien avouer qu’on ne s’attendait pas à la surprise!

Je n’en veux pas du tout aux gens de s’exprimer ainsi, je sais qu’il s’agit de leur perception de la perfection, et l’essentiel est qu’ils se réjouissent pour nous. J’aurais sans doute très mal vécu si nous avions attendu une quatrième fille et que les gens nous avaient plaint « Oh non, vous devez être décus? », nous avions eu un petit florilège de ce genre lorsque nous attendions Noisette et ça me rendait un peu triste d’imaginer que les gens puissent croire que nous ne l’attendions pas avec tout l’amour dont nous étions capables. Pire, d’imaginer qu’ils étaient déçus, eux, de nous voir attendre une troisième fille.

Mii est celui qui est le plus confronté à ces réflexions et il se les prend en pleine figure à chaque fois. « On m’a encore dit que je devais être le plus heureux du monde d’attendre enfin un garçon, je ne sais pas comment leur répondre que quitte à choisir, j’aurais préféré une fille! » Je relativise, les gens sont avant tout contents qu’on attende un bébé en pleine santé, et évidemment, c’est une surprise pour eux aussi, ce petit garçon après trois filles… Ils sont heureux et c’est tout ce que je retiens!
Mii aussi est heureux et je sais qu’il sera fou d’amour pour notre petit garçon, pour l’instant il a juste peur de l’inconnu.
Je pense aussi que la plupart des gens nous faisant cette réflexion sont eux-même parents « des deux » et sont tellement heureux de leur famille qu’ils sont heureux pour nous. Je trouve ça chouette.

Même si je dois bien l’avouer, venant de certaines personnes, c’est un peu lourd. C’est lourd quand ça devient insistant en fait. Il y a ceux qui semblent heureux et qui l’auraient été de la même manière pour une quatrième fille. Et il y a ceux, un peu lourdingues, qui appuient sur le fait qu’enfin, on va découvrir le Saint Graal que représente le garçon. Ceux qui forcent un peu le trait en balayant d’une main la joie que nous avons à voir grandir nos trois filles, comme si la naissance de ce petit garçon allait enfin nous rendre heureux, nous allons enfin connaître le bonheur qui nous a été enlevé par trois bébés du même sexe auparavant. Ceux qui disent « Ha bah vous allez ENFIN pouvoir vous arrêter » et qui sont finalement assez blessants.

Garçon ou fille, je ne dirais pas que ça n’a aucune importance, c’est faux. Nous avons voulu connaitre le sexe de chacun de nos bébés car ça leur a donné une réalité qu’ils n’avaient pas sinon (pour nous, je précise bien!).
Mais ce que nous voulions à chaque fois que nous avons décidé d’avoir un bébé (ou de le garder dans le cas du Petit Pépin qui s’est imposé avant qu’on l’y invite!), c’est un nouvel enfant, agrandir notre famille avec un nouvel être humain, rencontrer un nouveau bébé, le choyer, s’en occuper, l’aimer… Un enfant en aussi bonne santé que possible. Un enfant. Pas un garçon ou une fille. Un nouvel enfant.

Et même si nous avons déjà beaucoup d’enfants, et même si après la naissance du Petit Pépin, nous aurons « les deux », ça n’est pas cela qui fera que nous nous arrêteront de faire des bébés.
Je ne saurais dire si cette grossesse est la dernière ou non. J’ai beaucoup de peine à imaginer que ce Petit Pépin là est le dernier. Mais s’il l’est, ça sera parce que nous nous sentons au complet, ou pas prêts à nous relancer dans l’aventure. En aucun cas parce que nous avons « enfin les deux ». Comme si nos deux cadettes n’étaient que des pis aller en attendant le précieux « autre sexe ».

Evidemment, nous sommes aux anges d’accueillir bientôt un petit mec. Surtout moi… Mais Mii sera heureux quand il l’aura dans les bras. Je deviens un peu folle en étant « obligée » d’aller faire les boutiques pour qu’il ait une garde-robe de p’tit gars, je craque sur ces petites tenues, ce nouvel univers qui s’ouvre à moi, même si nos filles avaient un certain nombre de vêtements mixtes.
J’ai hâte, vraiment, de découvrir ce que c’est d’être la maman d’un petit garçon. Je suis folle de joie en l’imaginant gambader avec ses soeurs. Oui, je suis heureuse de la surprise que nous fait ce petit bébé.
Et en cela je rejoins la première catégorie des personnes qui se réjouissent de l’arrivée d’un petit garçon chez nous. Ceux qui nous regardent agrandir notre famille avec bienveillance.

Nous sommes heureux d’attendre notre fils, mais peu importe sa place dans la fratrie, qu’il soit premier, deuxième ou quatrième, nous sommes simplement heureux d’attendre ce petit bébé, un peu angoissés aussi, mais avant tout fous de joie.

Bref, je n’aime pas beaucoup les insinuations de certains, « enfin!! » « vous allez pouvoir vous arrêter! », comme si nous faisions des enfants dans le but précis d’avoir l’un et l’autre sexe. « Après trois filles, comme vous devez être heureux! » qui est à double tranchant… Si ce garçon était arrivé en second nous aurions été moins heureux? Ou s’il était arrivé après trois garçons? Nous ne devrions pas être heureux de nos trois filles? A partir de laquelle on aurait du commencer à en avoir marre de voir la vie en rose? Et une quatrième fille, on aurait dû penser à accoucher sous X?
Alors je ne sais pas si c’est de la maladresse (étant une reine dans ce domaine, j’ai une certaine tendresse pour ceux qui mettent les pieds dans le plat) ou de l’aigreur, ou si ces gens pensent vraiment ce qu’ils disent (peut-être qu’eux-même ont été déçus à l’annonce du sexe de leur bébé et projettent sur nous leurs espoirs).
Mais parfois, c’est un peu blessant ou agaçant.

Parce que vraiment, avant tout, nous sommes les plus heureux du monde d’attendre un bébé, notre quatrième petit bébé! 🙂

Sans tkitre 2

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi :

79 Discussions on
“Un garçon, enfin!!!!”
  • je vous souhaite plein de bonheur avec ce quatrième enfant, fille, garçon, garçon, fille, vraiment vraiment si pour vous ça n’a pas d’importance alors on s’en fiche des autres !

    soyez heureux, vous le méritez tant !

  • Vous allez découvrir tous les deux un nouvel univers, celui d’un ptit mec ! Alors c’est complètement normal, entre excitation ou peur de l’inconnu, c’est la NOUVEAUTE ! Mais bon, quoiqu’il en soit, même si ça avait été une fille, cela aurait aussi été la nouveauté, puisque vous auriez découvert une nouvelle personne, et ce n’aurait pas été qu’une quatrième fille, mais un vrai individu avec ces caractéristiques propres !
    J’imagine très bien toutes les réactions auxquelles vous devez vous confronter. Genre avoir les deux sexes c’est le St Graal, maintenant c’est bon vous pouvez arrêter de faire des bébés, vous avez atteint LE but ultime ! 🙂
    Bonne fin de grossesse !!!!!!!

  • Alors que nous attendons notre deuxième enfant, lorsque nous avons annoncé que c’était un garçon j’ai eu le droit à « pas trop déçu » ? (Euh non merci , mais déçu de quoi au fait?)  » c’est pas grave » (euh non je confirme rien de grave à signaler!) et même de « je m’étais mis dans la tête que ça serait une fille » (je dois te présenter des excuses ?) Bref, j’adoooore ce type de réflexions et elles me mettent de très bonne humeur !

  • Et tu verra, tu va être étonnée de ta relation avec ton fils . C’est différent, quoique on puisse en dire . On n’aime pas forcément plus ses fils ou ses filles sauf que la relation est autre. L’intensité est la même mais c’est un lien particulier (comme ton chéri a ou aura avec ses filles) . C’est assez étrange comme sensation que de donner la vie au « sexe opposé » . Je crois que c’est à ce moment là que vraiment on mesure qu’elle chance et quel pouvoir nous avons, nous les femmes 😉

  • Coucou je suis contente pour vous c’est une bonne nouvelle .
    Les gens diront toujours quelque chose pff jamais contente c’est des jaloux .
    Bonne journée .

  • Se sentir au complet (ou pas), c’est vraiment ce qui importe le plus ! Moi j’ai encore du mal à me rendre compte si je vais m’arrêter à deux ou pas. Je pense qu’il faut que j’attende un peu qu’il (ou elle) soit dans mes bras (ou peut-être qu’il ou elle fasse ses nuits) ^_^ Après, je ne sais pas si les gens sont maladroits ou si c’est qu’il y a tellement de préjugés dans la société qu’ils ne font que les perpétuer pensant bien faire…

    • C’est très fort possible…
      Pour ce qui est de se sentir au complet, j’ai l’impression que je n’y arriverai jamais!
      Et n’ayant « que » 33 ans, ça me laisse encore peu ou prou une dizaine d’année de fertilité, ce qui m’angoisse un peu… (Même que 5 ans, mettons, ça laisse le temps de faire un petit 5°!)

  • Ton article a une certaine résonance pour moi, je suis enceinte de mon deuxième petit garçon, qui fera son arrivée parmi nous d’ici très peu de temps et, même si j’aurais aimé une petite fille, histoire d’avoir « les 2 », au final cette situation me convient vraiment.
    Mon chéri, comme Mister Mii, voulait un 2ème garçon, certainement pour la peur de l’inconnu aussi.
    Mais ce qui a été si blessant, ce sont les réflexions, soit disant sur le ton de l’humour, qu’on a eu. « ah ben vous êtes bon pour un 3ème alors! » – non, nous n’en voulons que 2 pour le moment. « oh, mais vous devez être un peu déçus » – non, du tout, notre petit garçon est en pleine forme! Même certains de mes élèves m’ont dit « encoooooore??!! » Ca, et les regards un peu déçus pour nous après la 2ème échographie. De quoi les gens se mêlent-ils?
    Et le truc pas mal, ma belle famille, qui au début de ma grossesse m’a bien mis la pression en répétant qu’ils ne voulaient qu’une fille, qui parle de l’opérer ou de lui acheter des robes quand même… Mais tout ça c’est de « l’humour » Ha ha ha comme je trouve ça drôle…….
    Alors oui, c’est sûr que je n’achèterai pas de robe à volants ou de petites ballerines avec des noeuds ou des coeurs mais j’aurai mes 2 petits bonhommes et je les regarderai grandir avec tout l’amour que j’ai pour eux.

    • Hannn… 🙁 J’imagine comme les réflexions de ta belle famille doivent te faire mal… L’humour a des limites (surtout quand il est de bon goût comme ça!) et ils parlent de leur futur petit-enfant/neveu… Quelle tristesse…
      J’ai eu pas mal de réflexions aussi pour Noisette, à la fin ça me rendait malheureuse, j’avais le sentiment que personne ne se réjouissait de l’arrivée d’un bébé, tout simplement, notre 3° beau bébé…

  • C’est le bonheur de découvrir ce magnifique petit être à venir, une nouvelle promesse d’amour, qui fait de toi une si jolie maman de fille et de garçon 😉 Profite de ces moments uniques <3

  • J’ai une fille et un garçon, le choix du roi comme me le répète tout le monde (qu’est ce que c’est horripilant cette phrase)….et curieusement les gens ne me demandent jamais si on souhaiterais un petit troisième (contrairement à ma soeur qui à eu 3 garçons et à qui l’on demandait sans cesse « à quand la fille »?).
    C’est « rigolo » de voir l’imaginaire des gens se projetés dans la grossesse des autres!
    En tout cas je te souhaite un bébé en très bonne santé et toutes les découvertes qui accompagnent la venue d’un nouveau bébé( fille ou garçon, c’est toujours de surprises quand un nouveau petit être rentre dans nos vies) !

  • Salut,
    Je comprends la réaction de ton homme; en 2012 j’ai eu un petit garçon et j’étais aux anges, et la je viens d’avoir une petite fille le 15 février, et quand la gynéco à voulu nous annoncer le sexe, je lui ai dit un peu dépité c’est pas la peine c’est une fille, je le sais je le sent, comme pour son frère …
    Pourquoi ca ? les gens autour de moi me disaient, mais non c’est génial tu as les deux. Oui mais moi j’aime pas les filles, j’aime pas les jeux des filles, je ne suis pas alaise avec elles … J’ai pas envie de baigner dans le monde des princesses, tout comme celui de spiderman d’ailleurs …
    Et le moment que je maudit le plus c’est les changements de couches lors des selles, ba oui y’en a plein dans la nénette et ca me saoule ! Un mec tout est en surface et c’est 10 fois plus rapide et moins contraignant, je comprends pourquoi j’avais la maladie des bébés trop propre, que ma maman préférait me passer sous l’eau que de perdre 15 min à tout décortiquer …
    Y a t-il une peur de mon adolescence foireuse ? des relations conflictuelles avec ma maman depuis le jour ou j’ai su parler ? Ai-je peur que tout cela se reproduise ?
    Mais je l’aime ma petite souris, quand je vois son frère la regarder avec tout cet amour, un amour que ne n’ai pas connu étant fille unique, je me dit qu’ils ont tout pour être heureux …
    Garçon ou fille, peut importe, je sais combien Mister Mii sera en adoration devant son pépin ^^

    • C’est marrant, pour ma première je voulais absolument un garçon pour les raisons que tu évoques. Les filles, très peu pour moi…
      Et elle m’a conquise ma Mpuflette! Elle m’a prouvé que garçon ou fille, les enfants sont bien loin des stéréotypes si on les laisse libres!
      Et je n’ai plus voulu que des filles ensuite.
      Mais là je sais que ce petit pépin saura me surprendre et je l’aime déjà!
      Je sais que Mii aussi, même s’il a très peur de l’inconnu!!

  • Tu es magnifique sur la photo !!
    Je suis heureuse de te lire heureuse c’est génial cette surprise au masculin 😀
    Mister Mii, si tu me lis, je vais te dire un truc secret, le fait que tu parles librement de ce que tu ressens face au sexe de votre bébé, montre que tu l’aimes et que tu t’en sortiras. En faisant ce que tu fais, tu lui donnes sa place dans ton coeur et ça bravo.
    Parce que beaucoup serait rester silencieux, de marbre et ne se serait pas préparé à être le papa d’un enfant qu’ils auraient voulu autrement. Indirectement, il y aurait eu une forme de rejet. Pas toi !
    Là tu acceptes la réalité à ton rythme, pas celle que tu aurais aimé, mais tu t’y prépares.
    A tous les deux pleins de bonheur pour la suite des événements.
    Lamite, je t’embrasse.

  • Ton article raisonne en moi. Pour mon 1er je voulais une fille trop peur de ne pas savoir faire avec le sexe opposé au mien et mon homme s’en moquait ! c’était un garçon et petit à petit mes doutes se sont envolés et à la naissance c’était MON petit garçon, mon bébé. Pour le second je voulais une fille (pour avoir les 2 et jouer à la poupée ;)), et du coup c’est mon homme qui avait peur de cette inconnue avec une petite fille !
    Tu verras ton mari sera comme tous les autres papas (ou maman) quand il aura son fils dans les bras plus rien ne lui fera peur !
    Juste une astuce pou toi (et ton mari) et votre habitude des filles : n’hésite pas à prévoir une petite compresse ou un carré de coton à poser sur le petit zizi quand tu ouvres la couche, ça t’évitera l’arrosage automatique (les petits garçons sont farceurs !)

  • Je te comprends ! L’écho de révélation ne sera que début mai pour moi et en attendant on me HARCÈLE sur le thème « Ha, si c’est encore un pti mec va falloir en faire un 3ème, hein ? » Et si je veux pas de troisième ?! Ou si M. Doudou ne voulait pas de 3ème ?! Hein ?! Et si on voulait 2 garçons ? Et si comme pour le premier j’étais terrorisée à l’idée d’avoir une fille (et d’en faire une fillasse insupportable) ? On parle de la perte de neurones de la femme enceinte, mais bien souvent ça vaut aussi pour son entourage ^^
    Perso je me suis dit « Trop cool, ça va leur faire du changement » quand on a su que Petit Pépin était UN Pépin, mais parce que moi j’ai un petit garçon et je trouve ça trooooop bien et je m’étais aussi dit « Wouah ! Une quatrième grossesse, comment c’est cool pour eux. Mais 4, ça va leur faire du changement » 😉

    • Huhu merci! Moi aussi je suis contente du changement! J’ai hâte de nous découvrir en parents d’un garçon et mes filles en sœurs d’un petit frère. Même si j’ai un peu peur aussi! Pas d’en faire une filasse insupportable mais un horrible macho… 😉

  • Ce qui me dérange dans tout ça, c’est qu’on a l’impression que les gens s’imaginent qu’on y peut quelque chose… Comme si on s’était « loupé » lors de la conception en ayant un autre bébé du même sexe… mais depuis quand peut-on influencer la nature ?? Oo et pourquoi, ça devrait être « loupé »…

    En tout cas, comme vous le dites, ne garder que les propos de ceux qui vous regardent agrandir votre famille avec bienveillance. Le reste ne vaut pas le coup ! 🙂

  • Quoiqu’il en soit les gens ont toujours leur mot à dire, moi j’ai le droit tous les jours à : ah quand le 2ème ? car mon fils va avoir 5 ans, ba oui c’est pas drôle d’être enfant unique, après y’aura trop d’écart et c’est nul ! Bref, les gens se permettent sans connaître ma vie, peut être que je veux pas de 2ème, peut être que je ne peux pas avoir de 2ème enfin ….

    En tout cas je suis ravie de l’arrivée de ce futur bébé et j’ai plus qu’hâte de connaître son petit prénom !
    Plein de bisous et belle grossesse, tu es ravissante !!

    • Le « et c’est pour quand le prochain? » Je trouve ça toujours extrêmement déplacé… Tout comme le « mais vous ne tentez pas la fille/le garçon? »
      Les gens ne savent pas les douleurs qu’ils peuvent raviver… Comme tu dis, si on ne peut plus… Ou si on a perdu un bébé fille ou garçon… La question devient alors bien cruelle!
      Je me souviens qu’on m’avait lourdement posée la question du « petit deuxième » alors que je venais de faire ma première fausse couche… Je hurlais de tristesse à l’intérieur…

  • Si vous aviez eu un garçon en seconde ou troisième place, avec le quatrième bébé tu aurais eu droit à: « Ah, oui! C’est pour les allocs, non? » Bref, les gens ont toujours leur façon de mettre leur petit grain de sel!

  • hello,

    Je commente pour la deuxieme fois ce blog que jadore pour te dire que ce bébé qui arrive bientôt sera un bebe tres choyé et effectivement peu importe sa place dans la fratrie et son sexe. J’ai accouché il y a un mois d’une petite fille alors que jai déjà un garcon. Les gens s’etonnent quand jevoque l’envie d’en avoir un troisieme. Je laisse les gens parler. de toute facon, nous avons decide de sourire et d’acquieser quand les gens nous donnent leur opinion, comme ca on est tranquilles!
    bravo pour cet article.

  • Mr Papa a aussi connu le petit garçon apres 3 filles, même si c’est dans une histoire de recomposition, et il a connu un peu les mêmes angoisses à son arrivee de Mii, il l’aimait mais m’a dit un jour c’est comme si j’avais pas le mode d’emploi … 18 mois après leur complicité est sans fin et il rêve déjà de partager des tas d’activités qu’il avait en solo avec lui.
    Plein de bonheur avec ce petit pépin, au sein de votre belle famille

  • toutes mes félicitations pour l’arrivée de ce petit pépin. Les gens sont parfois tellement bête, beaucoup me dise maintenant que comme j’ai un gars et une fille cela ne sert à rien d’en faire un troisième, j’ai dejà les deux. je trouve cela triste… encore toutes mes félicitations pour ce bébé

  • Je compatis 🙂
    J’ai un ptit bout et j’espère que n°2 sera aussi un petit bout à roupettes. Peut-être parce que je connais déjà, j’ai tous les vêtements et j’adore ça.
    Il y a aussi la peur de traiter différement n°2 de n°1 (à la base, je voulais une fille « parce que je sais ce que c’est »).

    Bref, je me vois bien avec deux couillus et une poulette après (très après). Au final, c’est idiot, roupette ou zézette ça restera mes enfants, mais… y’a tjs cette peur. Bref, j’espère que n°2 sera un garçon (ou coup double: des faux jumeaux)

  • Mais exactement!comme si la personnalité de quelqu’un se résumait à son genre, »avec un garçon vous ferez çi et ça » les gens sont à fond sur les clichés garçons/filles à un point souvent exaspérant.J’ai eu une vieille voisine qui m’a sorti  » vous n’auriez pas préféré un garçon? » mais se rendent-ils compte de la bêtise de cette question??A côté de ça,je constate que beaucoup de couples d’amis veulent des filles,les filles sont à la mode 😉 (forcément elles sont plus sages ahaha)…hâte de découvrir le pépin (et son prénom)!

    • Elles sont à la mode mais malheureusement ça n’est pas pour ça que la cause des femmes avance, ce que je trouve très paradoxal…
      M’en fiche, mon fils sera un pur féministe! 😉
      Moi aussi on m’a demandé si je n’étais pas trop déçue à la naissance de Noisette… Déçue d’avoir une magnifique petite fille toute adorable? Qu’elle tristesse…

  • Bah les gens sont debiles. Moi on me demande : à quand le 2eme? A quand une petite soeur ? Quand je leur repond que quitte à faire, je prefererais donner un petit frere à mon petit garçon, ils me regardent l air perplexe. Quand on a ete heureux avec un bb fille ou garçon, ça me parait logique de vouloir revivre ce bonheur. Et quand j explique que je vais peut etre pas en faire un 2eme, on me regarde l air plein de deception et de compassion. On m a meme dit a l annonce de mon choubi que je devais etre déçue d avoir un garçon moi qui etait une fashion victime. Comme si on ne pouvait pas jouer à la poupee avec un petit garçon ! Tu parles Petit Bateau se fait un plaisir de piller ma carte bleue depuis 3 ans !!! Je crois que c est une facon pour certains de se mettre à distance, pour ne pas envier notre bonheur, une façon finalement de ne pas partager notre joie. Je vais meme dire pour un enfant handicapé. Si mon chouchou etait ou devenait handicapé, je n aimerais pas qu on nous regarde avec pitié. Bien des parents avec enfants differents sont oeut etre plus heureux que des parents d enfants dits normaux. Je crois que les cliches nous empechent d aller reellement à la rencontre de l autre.

  • Nan mais tu sais, mr mii, c’est cool aussi un garçon !

    Bon, revenons en à nous… les reflexions c’est à tous les sujets. J’ai une belle famille un peu comme celle d’Emilie Cayotte (un peu plus haut dans les commentaires). La, on en est à « Quand est ce que vous nous faites la petite soeur? » Genre on fera le deuxième pour eux,et ce sera forcément une fille. Et si on avait pas envie du deuxième ? (enfin si mais ca ne les regarde pas eux).
    Un ti boy c’est aussi chouette qu’une tite minette ( et inversement). Le mien est en train de se déshabiller dans le parc pour me faire enrager grrr

    Bisouuu

  • Toutes mes félicitations ! Avant d’avoir mon premier j’ai toujours pensé avoir une fille, seulement une fille, et pourtant ce fut un garçon en 2012 ! C’était pas grave en soit, je l’ai accueilis sans peur ni rien du tout, excité par la vue de mon bébé, ce petit coeur qui grandissait dans mon ventre, cet amours que je lui portait, un bébé , un premier bébé, celui qui me ferait maman, en me disant aussi que de tout de façon un jour j’aurai bien une fille! Je peut te dire que l’amour que je porte a mon garçon est absolument fusionnel, je ne sais pas l’expliquer!

    Évidemment j’ai eut ma petite poupée en Juillet dernier et je l’aime tout autant, c’est ma petite perle, ma princesse, ma mini moi. C’est différent, une fille c’est plus doux mais plus tatillon je dirai, la voix c’est marrant on se rend compte de la différence des pleure entré bébé fille et garçon même je trouve !

    Un fille ça a cette grâce ce truc de fille hihi, mais un garçon c’est pareil a ses qualités, cette tendresse, ce regard, c’est indescriptible , vraiment ,en résumé l’un ou l’autre il n’y a pas de différence, on pense plutôt vouloir un que l’autre ou être plus préparé pour un que l’autre alors que peut importe on les aime autant, je le aime d’une force inqualifiable.

    Bonne grossesse surtout, bisoux.

  • Je te trouve magnifique sur cette photo, moins fatiguée, plus sereine !
    Je pense que les autres te renvoient leur propre histoire, leurs propres sentiments lorsqu’ils te font ces réflexions, je ne pense pas qu’il y ait forcément de la méchanceté mais surtout de la maladresse. Du coup, peut-être vais-je me contenter de demander aux gens qui m’annoncent certaines nouvelles ce qu’ils en pensent, ce qu’ils ressentent.
    Vis ton bonheur à fond, les autres on s’en f*** … je crois que tu vis encore dans ce bonheur de la surprise de l’annonce chez l’échographiste, et c’est chouette le bonheur, profite.
    Encore félicitations !

  • Comme je partage ! Je viens juste d’écrire sur mon attente de Numéro3…Nous ne savons pas (n’avons pas voulu) si c’est un garçon ou une fille mais je me souviens de ma grossesse de Cracotte (une fille donc!)après Trognon (un garçon) et de cette remarque qui me rendait folle : « oh c’est super, c’est le choix du Roi ! ». Moi d’avoir une fille, ça me faisait plus peur qu’autre chose et j’étais vraiment agacéE par le côté rétro du garçon d’abord et la fille en bonus… Ce qui compte le + pour moi, c’est un bébé en bonne santé !

  • Fille ou garçon, on ne peut que se réjouir de la venue d’un nouveau petit bout, peut importe si que fille ou garçon.
    Pour ma part, je sais que j’aurai été très heureuse qu’avec des filles, je suis comblée d’avoir les 2, mais de n’avoir que des garçons, je sais que j’aurais tout de même eu ce désir d’avoir une fille, de savoir ce que c’est d’en avoir une.
    Avec un papa de copain des enfants, on se faisait la remarque justement: « C’est quand même différent, quoi qu’on en dise ». (ses enfants ont le même âge que mes 2 grands mais les sexes inverses ^^).

    • Oh ça c’est spur que c’est différent!!!
      Par contre, que des filles, je ne suis pas sûre qu’un garçon m’aurait manqué… Inversement je ne peux pas dire!
      Mais je suis sûre que quand il naîtra, ça me semblera une telle évidence, et je me dirais que ma vie aurait été triste sans un p’tit mec! 😉

  • Félicitations, j’étais maman de 2 filles quand j’ai su que mon 3 ème était un petit garçon ! quel bonheur on a du mal à y croire d’ailleurs. J’ai eu ensuite une autre fille et un deuxième petit mec agé aujourd’hui de 9 mois. Me voilà à la tête d’une tribu de 5 enfants . Il va être chouchouter votre petit bout !

  • Comme quoi, ton instinct ne te trahit jamais. Pour chacune de tes filles tu le savais, et pour petit pépin aussi 🙂
    J’adhère totalement à ta vision des choses : chaque bébé est différent, peu importe son sexe. A chaque fois c’est une nouvelle aventure, un nouveau monde, une nouvelle personnalité, un nouveau petit être humain à aimer et à accompagner dans la vie !
    Beaucoup de bonheur avec ce petit loup, autant qu’avec chacune de tes mistinguettes 🙂

  • Comme je suis d’accord avec ton billet ! Ici, MonsieurPapa a eu un peu la même réaction quand nous attendions BB3, après 2 filles. Il m’avait avoué avoir une préférence pour une autre fille parce qu’au moins « on sait comment ça fonctionne » (bon, on n’a pas encore passé le cap de l’adolescence !).
    Et puis finalement, ça a été un garçon, et tout le monde nous a dit « Oh, vous devez être ravis, ENFIN un garçon ! ». J’avais déjà eu des remarques un peu tristounettes quand les gens prenaient ma Seconde fille-bébé pour un garçon (je ne lui mettais pas systématiquement des bandeaux roses dans les cheveux), et qui me plaignaient quand je les corrigeait … Pourtant, j’ai adoré avoir 2 filles l’unes après l’autre, deux soeurs …
    Nous attendons notre BB4 pour dans quelques semaines et certains autour de nous sont étonnés: pourquoi en refaire un alors qu’on a déjà « les 2 sexes » ? Comme si on faisait des bébés pour avoir (quel horrible mot) LA PAIRE ?
    Et encore, en Asie où j’habite, la pression du garçon est encore plus forte ! Tout le monde me souhaite/prédit un garçon !
    Pour moi, le plaisir et l’amour sont les mêmes quelque soit le sexe du bébé, je ne les aime pas pour leur sexe, mais pour qui ils ont sont ….

  • Je viens de lire votre article.
    Il me parle beaucoup car je suis actuellement enceinte de bb2 qui est un garçon (bb1 fille). Ce petit garçon qui grandit en moi et qu’on m’avait annoncé fille à 20sa. 3 semaine plus tard echo du 2eme trimestre et là annonce d’un garçon.
    J’etais tellement ravis d’attendre une seconde petite fille, je m’etais imaginée leur futur relation avec ma grande et tout s’est écroulé… Je pense que j’ai cette peur en moi de ne pas savoir faire avec un garçon (il n’y a que des filles autour de moi). Et cette peur aussi de ne pas « l’aimer » comme ma fille, de ne pas le comprendre, de ne pas le trouver aussi « parfait » que ma poupette. Je pense et j’entend dire autours de moi que le coeur d’une maman s’aggrandit mais ne se divise pas. Cette inconnue me fait parfois peur…

    • Ca ira, tout se passera bien… J’avais très peur, j’étais très angoissée aussi à l’idée d’avoir un garçon… Et finalement, c’est l’évidence même… Je l’aime à la folie mon petit garçon, et j’ai oublié ce que c’était d’être la maman uniquement de petites filles… 🙂

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


+ trois = huit